RAYSKI ADAM (1913-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en Pologne, le 14 août 1913, à Bialystok, Abraham Rajgrodski, fils de commerçant, devient secrétaire de la jeunesse communiste locale. Il émigre à Paris en 1932 et est actif au sein de la Main-d'œuvre immigrée (MOI), dans laquelle le Parti communiste (PCF) rassemble ses militants étrangers. Il est journaliste au quotidien yiddish Naïe presse (« Presse nouvelle »), mais travaille aussi à L'Humanité, dirigée par André Marty puis Paul Vaillant-Couturier. Adam Rayski est alors fasciné par les kominterniens qu'il rencontre car il lui semble que « la Terre entière leur sert de théâtre d'opérations ». Le pacte germano-soviétique du 23 août 1939 n'entame donc pas sa volonté de « rester accroché au Parti » qu'il défend dans son journal devenu clandestin sous le titre Unzer Wort (Notre Parole). En 1940, il rejoint à Coëtquidan un régiment polonais ; fait prisonnier, il s'évade et regagne Paris en juillet.

Dans Unzer Wort, il dénonce nettement la législation antisémite de Vichy et les premières rafles de juifs étrangers à Paris (no 33 du 14 mai 1941). À partir de l'attaque de l'URSS par le IIIe Reich, Adam Rayski est le responsable national des organisations juives du PCF. Il relaie les informations données par Radio-Moscou, le 24 août 1941, sur les crimes des Einsatzgruppen qui ont commencé l'extermination du peuple juif. Dès l'hiver suivant, il contribue à l'édition d’une brochure de quatre-vingts pages sur l'antisémitisme, le racisme, le problème juif. Longtemps attribuée à Georges Politzer, cette brochure a en fait été écrite par son camarade Louis Gronowski, et sa diffusion représente « un tour de force pour un mouvement clandestin » (P. Laborie).

En juillet 1942, avec des catholiques et des protestants, Rayski fonde le Mouvement national contre le racisme. Le 20 novembre 1942, [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteur en études politiques et en histoire, historien associé à la Délégation aux commémorations nationales du ministère de la Culture et de la Communication

Classification

Pour citer l’article

Charles-Louis FOULON, « RAYSKI ADAM - (1913-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/adam-rayski/