Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

KIRGHIZSTAN

Nom officiel

République kirghize (KG)

    Chef de l'État et du gouvernement

    Président : Sadyr Japarov (depuis le 28 janvier 2021). Président du cabinet des ministres : Akylbek Japarov (par intérim depuis le 12 octobre 2021)

      Capitale

      Bichkek

        Langues officielles

        Kirghize, russe

          Unité monétaire

          Som (KGS)

            Population (estim.) 6 916 000 (2023)
              Superficie 199 945 km²

                Le Kirghizstan est un pays d'Asie centrale indépendant depuis 1991. Cette république, fondée dans le cadre de l'U.R.S.S., possède un territoire de 198 500 kilomètres carrés et une population de 5,362 millions d'habitants en 2009 au sein de laquelle la part des Kirghizes, anciens pasteurs nomades, s'élève à 71 %. Le Tianshan, qui culmine à plus de 7 000 mètres d'altitude, forme le cœur de l'espace national, lequel est écartelé entre la région de Bichkek (ex-Frounze), la capitale, au nord et la région du Ferghana au sud. Si le Kirghizstan a semblé adopter un modèle politique démocratique au cours des premières années de l'indépendance, les deux premiers présidents, Askar Akaïev (1990-2005) puis Kourmanbek Bakiev (2005-2010) ont été démis par la contestation populaire. Par ailleurs, le sud du pays a connu en juin 2010 de graves affrontements interethniques impliquant des Kirghizes et des Ouzbeks. La crise économique et sociale postsoviétique, non résolue malgré les réformes libérales, explique pour partie ces événements et justifie le fait que le pays soit devenu un pôle d'émigration.

                Kirghizstan : carte physique

                Kirghizstan : carte physique

                Kirghizstan : drapeau

                Kirghizstan : drapeau

                Géographie

                Un pays montagnard, écartelé et enclavé

                République d'Asie centrale, le Kirghizstan est un pays enclavé entre le Kazakhstan, au nord, l'Ouzbékistan, à l'ouest, le Tadjikistan, au sud, et la Chine, à l'est. Son territoire, formé dans le cadre de la politique soviétique d'aménagement conduite dans les années 1920 et 1930, présente une forme allongée et appendiculaire, quoique la petite exclave de Barak (en territoire ouzbékistanais) et les six enclaves ouzbékistanaises et tadjikistanaises, qui sont toutes situées dans la région du Ferghana, lui donnent également un caractère morcelé et perforé.

                Le Kirghizstan est un pays montagnard dont plus de 70 % du territoire sont situés à une altitude supérieure à 2 000 mètres. Les puissantes chaînes du Tianshan (ou Tenir-Too, les « montagnes célestes ») constituent le cœur de l'espace national, tandis qu'à l'extrémité méridionale, la région de l'Alaï correspond à la retombée septentrionale du Pamir. À l'exception de la chaîne du Ferghana, elles possèdent une orientation dominante ouest-est. Deux massifs ont une altitude supérieure à 7 000 mètres – le Tianshan central et le Pamir –, mais toutes les chaînes dépassent 4 500 mètres. Malgré la continentalité du climat, leur couverture glaciaire est importante (plus de 8 000 km2), de sorte que le Kirghizstan, où se forme le stock du Syr-Daria, apparaît comme un des châteaux d'eau de l'Asie centrale. À l'est, dans le massif du pic Pobedy, « de la victoire », point culminant (7 439 m) du Kirghizstan, le glacier Iniltchek s'étire sur une longueur de 60,5 kilomètres. Les différents arcs montagneux sont séparés par des dépressions tectoniques de grande taille. Dans l'une, au nord-est, est situé le lac Issyk-Koul, le « lac chaud », entre le Teskeï-Alatau, au sud, et le Kiungeï-Alatau, au nord, à 1 609 mètres d'altitude. Sans émissaire et légèrement salé, il affiche une profondeur de 668 mètres et une surface de 6 236 kilomètres carrés, ce qui en fait l'un des lacs de montagne les plus vastes du monde. Au sud, la dépression du Ferghana, qui est partagée par le Kirghizstan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan, est localisée entre le Tianshan occidental et le Tianshan méridional.

                Les Tianshan, au Kirghizstan

                Les Tianshan, au Kirghizstan

                Gorge d'Ala-Archa (Kirghizstan)

                Gorge d'Ala-Archa (Kirghizstan)

                Les systèmes montagneux forment une barrière difficilement franchissable entre les deux principaux foyers de peuplement : le piémont de l'Alatau kirghize, où est implantée la capitale –  Bichkek (865 100 hab. en 2009) –, au nord, et les pourtours du Ferghana, où se trouve la seconde ville du pays, Och (243 200 hab.), et où réside une importante population ouzbèke, au sud. À l'intérieur du Tianshan, les régions[...]

                La suite de cet article est accessible aux abonnés

                • Des contenus variés, complets et fiables
                • Accessible sur tous les écrans
                • Pas de publicité

                Découvrez nos offres

                Déjà abonné ? Se connecter

                Écrit par

                • : anthropologue, chercheur à l'Institut français d'études sur l'Asie centrale
                • : professeur émérite d'études ouraliennes et altaïques, professeur d'histoire à l'université d'Indiana, Bloomington
                • : docteur en géographie, chargé de recherche au C.N.R.S., membre de l'U.M.R. 7528 Monde iranien et indien (C.N.R.S., Sorbonne nouvelle, EPHE, INALCO)
                • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

                Médias

                Kirghizstan : carte physique

                Kirghizstan : carte physique

                Kirghizstan : drapeau

                Kirghizstan : drapeau

                Les Tianshan, au Kirghizstan

                Les Tianshan, au Kirghizstan

                Autres références

                • KIRGHIZSTAN, chronologie contemporaine

                  • Écrit par Universalis
                • BICHKEK, anc. FROUNZE

                  • Écrit par Julien THOREZ
                  • 488 mots
                  • 2 médias

                  Bichkek, dénommée Frounze de 1926 à 1990, est la capitale du Kirghizstan, pays d'Asie centrale indépendant depuis 1991. Implantée sur le piémont septentrional du Tianshan (chaîne de l'Alatau kirghize) entre 700 et 900 mètres, dans l'oasis drainée par le Tchou, la ville est...

                • CEI (Communauté des États indépendants)

                  • Écrit par Marie LAVIGNE
                  • 3 693 mots
                  • 4 médias
                  – Les « partenaires loyaux ». Ce sont le Kazakhstan et le Kirghizstan. Ces deux pays ont établi en 1996 avec la Russie et la Biélorussie une « Union des quatre », complétée d'une union douanière à laquelle le Tadjikistan s'est associé en 1998. En octobre 2000 a été créée une « Union économique...
                • FERGANA

                  • Écrit par Pierre CARRIÈRE
                  • 404 mots

                  La dépression intramontagnarde de Fergana occupe 22 000 kilomètres carrés, dont 17 000 appartiennent à l'Ouzbékistan, le reste étant partagé de manière à peu près égale entre le Tadjikistan et le Kirghizstan. Dominée de tous côtés par de très hautes montagnes atteignant 4 000...

                • ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

                  • Écrit par Françoise AUBIN, Olivier CARRÉ, Nathalie CLAYER, Universalis, Andrée FEILLARD, Marc GABORIEAU, Altan GOKALP, Denys LOMBARD, Robert MANTRAN, Alexandre POPOVIC, Catherine POUJOL, Jean-Louis TRIAUD
                  • 31 426 mots
                  • 12 médias
                  ...républiques socialistes soviétiques (RSS) ou fédérées, attribuées à des « nations » ( Azerbaïdjan, Kazakhstan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Turkménistan, Kirghizstan), avaient par définition des frontières soit communes avec un pays étranger, soit maritimes. À un degré inférieur, sept républiques « autonomes...
                • Afficher les 9 références

                Voir aussi