KIRGHIZSTAN, chronologie contemporaine

 

2019

8-13 août 2019
Kirghizstan. Arrestation de l’ancien président Almazbek Atambaïev.

Le 8, les autorités annoncent l’arrestation de l’ancien président Almazbek Atambaïev, qui a donné lieu à un violent affrontement.Le 13, celui-ci est inculpé notamment pour tentative de coup d’État. Almazbek Atambaïev, qui avait démocratiquement cédé le pouvoir à son dauphin Sooronbay Jeenbekov à l’issue de l’élection présidentielle d’octobre 2017, a par la suite critiqué l’action de celui-ci. En j […] Lire la suite

2017

15 octobre 2017
Kirghizstan. Élection de Sooronbay Jeenbekov à la présidence.

Candidat du Parti social-démocrate, l’ancien Premier ministre Sooronbay Jeenbekov, soutenu par le président sortant Almazbek Atambaïev, remporte l’élection présidentielle dès le premier tour, avec 54,7 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, l’ancien Premier ministre et opposant Omourbek Babanov, obtient 33,5 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 56,3 p. 100. […] Lire la suite

2015

4 octobre 2015
Kirghizstan. Victoire du pouvoir aux élections législatives.

Le Parti social-démocrate du Kirghizstan du président Almazbek Atambaïev, en fort progrès, remporte les élections législatives avec 27,6 p. 100 des suffrages et 38 sièges sur 120. La coalition Respublika - Ata-Jourt, qui soutient l’ancien président Kourmanbek Bakiev, subit un revers avec 20,3 p. 100 des voix et 28 élus. Le Parti socialiste Ata-Meken est également en recul avec 7,1 p. 100 des suffr […] Lire la suite

2011

30 octobre 2011
Kirghizstan. Élection d'Almazbek Atambaïev à la présidence.

Le 30, le Premier ministre libéral et prorusse Almazbek Atambaïev remporte l'élection présidentielle dès le premier tour, avec 63,2 p. 100 des suffrages. Il était principalement opposé à Adakhan Madumarov – 14,8 p. 100 des voix – et Kamchybek Tashiev – 14,3 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 61,3 p. 100. Almazbek Atambaïev est proche de Rosa Otounbaïeva, présidente par intérim d […] Lire la suite

2010

11-17 décembre 2010
Kirghizstan. Mise en place d'un gouvernement de coalition.

Le 11, deux mois après les élections législatives d'octobre, le Parti social-démocrate du Kirghizstan d'Almazbek Atambaïev et les formations Respublika et Ata-Meken, qui disposent de la majorité au Parlement, concluent un accord de coalition gouvernementale. Le 17, le Parlement approuve la nomination d'Almazbek Atambaïev au poste de Premier ministre, ainsi que la composition de son gouvernement et […] Lire la suite

10 octobre 2010
Kirghizstan. Victoire des nationalistes aux élections législatives.

Le parti nationaliste Ata-Jourt, dirigé par Kamchybek Tashiev, arrive en tête aux élections législatives avec 16,1 p. 100 des suffrages et 28 sièges sur 120. Favorable au président Kourmanbek Bakiev, renversé en avril, Ata-Jourt, qui est surtout implanté dans le sud, est hostile au pouvoir central et à la Constitution adoptée en juin, qui instaure un régime parlementaire. Ata-Jourt devance le Part […] Lire la suite

10-27 juin 2010
Kirghizstan. Troubles interethniques meurtriers.

Le 10, des violences interethniques débutent à Och, dans le sud du pays – vallée du Ferghana –, où les Kirghizes, appuyés par des hommes en uniforme et des blindés, s'en prennent à la minorité ouzbèke. En avril, le président Kourmanbek Bakiev avait été renversé au terme d'une journée de violences meurtrières. Dans cette région, les Ouzbeks, qui représentent près de la moitié de la population et so […] Lire la suite

6-19 avril 2010
Kirghizstan. Renversement du président Kourmanbek Bakiev.

Le 6, les forces de l'ordre répriment violemment une manifestation d'opposants antigouvernementaux à Talas, dans le nord-ouest du pays. La tension monte depuis le mois de mars, où la commémoration de la « révolution des tulipes » de 2005, qui avait conduit au renversement du président Askar Akiev, avait déjà donné lieu à des manifestations de l'opposition. Le 7, à Bichkek, la capitale, des affront […] Lire la suite

2009

23 juillet 2009
Kirghizstan. Réélection de Kourmanbek Bakiev à la présidence.

Le président sortant Kourmanbek Bakiev est réélu avec 76,4 p. 100 des suffrages. Le principal candidat de l'opposition, Almazbek Atambaïev, obtient 8,4 p. 100 des voix, suivi de Temir Sariev, qui recueille 6,4 p. 100 des suffrages. La participation est très élevée (79 p. 100). Les observateurs internationaux déplorent de nombreuses irrégularités et l'opposition dénonce des fraudes massives. Arrivé […] Lire la suite

23 juin 2009
Kirghizstan – États-Unis. Annulation de la fermeture de la base américaine de Manas.

Le 23, le Kirghizstan autorise les États-Unis à conserver leur base militaire de Manas, située dans l'aéroport international de Bichkek, alors que le président Kourmanbek Bakiev, en visite à Moscou en février, avait annoncé sa fermeture dans les six mois. C'est un revers pour la Russie, qui avait fait pression en accordant un prêt de 2 milliards de dollars au Kirghizstan. Moscou entendait ainsi re […] Lire la suite

2005

10 juillet 2005
Kirghizstan. Élection de Kourmanbek Bakiev à la présidence.

Le président par intérim Kourmanbek Bakiev, meneur du mouvement de contestation qui a abouti au renversement du président Askar Akaïev en mars, est élu à la tête de l'État avec 88,9 p. 100 des suffrages. Il nomme Felix Koulov Premier ministre, aux termes d'un accord pour le partage du pouvoir conclu avec cet ancien chef des services secrets. Le gouvernement intérimaire demeure toutefois en place. […] Lire la suite

13 mars-4 avril 2005
Kirghizstan. Renversement du président Askar Akaïev.

Le 13 se déroule le second tour des élections législatives, à l'issue desquelles l'opposition, dirigée par l'ancien Premier ministre Kourmanbek Bakiev, n'obtient que 6 sièges sur 75 au Parlement. Celle-ci, tout comme les observateurs internationaux, dénonce des fraudes massives.Le 20, dans deux villes du sud du pays, Och et Djelalabad, des affrontements meurtriers opposent les forces de l'ordre à  […] Lire la suite

1995

24 décembre 1995
Kirghizstan. Première élection présidentielle.

Le 24, le président sortant, Askar Akaïev, remporte la première élection présidentielle organisée depuis l'indépendance du pays, en 1991. Il obtient 71,6 p. 100 des voix ; son rival communiste, Absamat Massaliev, en recueille 24,4 p. 100. Le taux de participation est d'environ 82 p. 100. […] Lire la suite

1993

4 janvier 1993
Communauté des États indépendants. Ébauche d'un regroupement régional entre cinq républiques d'Asie centrale.

À l'initiative du président ouzbek Islam Karimov, les chefs d'État de quatre républiques d'Asie centrale de l'ex-U.R.S.S. – Kirghizistan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan – auxquels se joint Noursoultan Nazarbaïev, président du Kazakhstan, se réunissent à Tachkent, capitale ouzbèke. Tout en réaffirmant leur appartenance à la Communauté des États indépendants (C.E.I.) et leur volonté de dév […] Lire la suite

1991

3-30 décembre 1991
U.R.S.S. Disparition de l'U.R.S.S. et démission de Mikhaïl Gorbatchev après la création de la C.E.I.

Le 3, Mikhaïl Gorbatchev met en garde contre la « désintégration » qui menace le pays, insistant sur l'urgence de la signature du traité de l'Union.Le 8, Boris Eltsine, Stanislas Chouchkevitch et Leonid Kravtchouk, présidents des républiques de Russie, de Biélorussie et d'Ukraine, se réunissent près de Minsk (Biélorussie) et « constatent » que l'Union soviétique « n'existe plus ». Ils signent un a […] Lire la suite

5-27 octobre 1991
U.R.S.S. Mise en place de la démocratie dans les républiques indépendantes.

Le 5, les troupes gouvernementales géorgiennes tirent sur les opposants au président Zviad Gamsakhourdia, qui dénoncent ses méthodes autoritaires de gouvernement. Après l'évacuation des gardes nationaux rebelles, alliés de l'opposition démocratique, les forces gouvernementales reprennent le contrôle du centre de la capitale, Tbilissi, et de l'immeuble de la radiotélévision, occupé depuis plusieurs […] Lire la suite

31 août 1991
Kirghizstan. Proclamation d’indépendance du Kirghizstan.

À la faveur du coup d’État conservateur qui éclate à Moscou le 19 août, la république du Kirghizstan proclame son indépendance vis-à-vis de l’U.R.S.S. Le 12 novembre 1990, le Kirghizstan était la dernière république socialiste soviétique à proclamer sa souveraineté. […] Lire la suite

1990

4-29 juin 1990
U.R.S.S. Violences en Kirghizie, mais détente dans le conflit lituanien.

Le 4, des heurts violents opposent, à Och, dans la république du Kirghizstan, Kirghizes et Ouzbeks à propos de l'utilisation de terrains à bâtir. Onze personnes trouvent la mort dans ces nouveaux affrontements ethniques qui touchent une république d'Asie centrale, majoritairement musulmane sunnite, où les Ouzbeks minoritaires ne représentent que 12 p. 100 d'une population estimée à quatre millions […] Lire la suite

— Universalis