JURA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Organisation territoriale du Jura

Définition du périmètre

Le terme Jura désigne, du point de vue topographique, un arc de moyenne montagne qui s’étire sur 300 kilomètres entre le Rhône et les Alpes au sud, et le Rhin et la Forêt-Noire au nord. Du point de vue institutionnel, le Jura est traversé par la frontière entre la France et la Suisse, et le terme renvoie à différents découpages territoriaux : un département français situé en Franche-Comté, un canton suisse et une région transfrontalière, l’Arc jurassien.

La définition de cette région transfrontalière s’éloigne en partie des critères strictement topographiques (OSTAJ 2016). L’arc jurassien (230 km) comprend une partie du massif (sans ses extrémités orientale et occidentale) mais aussi des territoires plus larges en fonction des limites institutionnelles des cantons et départements concernés. Ainsi, il réunit, du côté suisse, les cantons du Jura, de Neuchâtel, de Vaud ainsi que la partie nord du canton de Berne et, du côté français, les départements du Doubs, du Jura et le Territoire de Belfort.

La structure territoriale

La structure de peuplement révèle des disparités entre les piémonts assez fortement peuplés (Belfort, Montbéliard, Besançon en France ; Neuchâtel, Bienne côté suisse) et le massif à dominance rurale. Ce dernier accueille un archipel de villes de petite taille (La Chaux-de-Fonds, Le Locle, Pontarlier, etc.) et il est dépourvu de centre urbain fort. Les principaux centres urbains se trouvent en dehors de l’Arc jurassien défini topographiquement. La région est entourée par des agglomérations au poids démographique supérieur : le Grand Genève au sud et l’agglomération trinationale de Bâle au nord. L’Arc jurassien se caractérise ainsi par une situation relativement périphérique par rapport à la fois aux grands centres urbains et aux deux territoires nationaux.

Si les versants de l’Arc jurassien sont bien connectés aux réseaux autoroutier et ferroviaire de leur pays respectif, la circulation interne est rendue plus complexe par le relief et la frontière. Une seule autoroute traverse le massif : la Transjurane relie Bienne (canton de Berne) à Boncourt (canton du Jura) et se prolonge par une route nationale en France. Les points de passage de la frontière sont des routes nationales ou départementales. Les lignes ferroviaires offrent une desserte restreinte (Frasne-Vallorbe, Morteau-La Chaux-de-Fonds, Delle-Boncourt) et il n’existe que quelques lignes de bus, publiques ou assurées par des entreprises horlogères suisses pour leurs collaborateurs.

L’économie de l’Arc jurassien est plus agricole que celle de la France ou de la Suisse. À basse altitude s’est généralement développée la polyculture. Avec l’altitude, l’élevage et la production laitière et fromagère remplacent progressivement les céréales. Du côté français, le tourisme se concentre dans de petites stations, tandis qu’il prend davantage la forme d’un tourisme d’affaire du côté suisse. La région se distingue avant tout par son caractère industriel ; l’horlogerie, en particulier, a marqué son histoire. Les villes du Locle et de La Chaux-de-Fonds (canton de Neuchâtel) ont par exemple été conçues en fonction des besoins de cette industrie. Cet « urbanisme horloger » est inscrit depuis 2009 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. D’autres industries se sont développées dans l’Arc jurassien : fabrication de lunettes (Morez, département du Jura), boîtes à musique et caméras (Sainte-Croix, canton de Vaud), machines-outils (Le Locle et plusieurs communes du canton du Jura et du Jura bernois – partie francophone du canton de Berne), automobiles (Montbéliard, département du Doubs), décolletage et taillage, microtechniques (issues notamment de l’industrie horlogère), etc.

Cette spécialisation industrielle rend la région vulnérable aux changements technologiques et conjoncturels. L’horlogerie, par exemple, a traversé une importante crise structurelle dans les années 1970 et 1980, qui a fait drastiquement chuter le nombre d’emplois. Cette industrie d’exportation a fait montre d’un dynamisme renouvelé dans les années 2000. Bénéficiant d’une renommée internationale (à travers le label Swiss Made), elle met en valeur son histoire et son savoir- [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Jura : stratigraphie

Jura : stratigraphie
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tunnel de Grenchenberg

Tunnel de Grenchenberg
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Transversale de Messia-Conliège

Transversale de Messia-Conliège
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Jura : carte administrative du canton

Jura : carte administrative du canton
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : directeur honoraire de l'Institut de géographie de l'université de Paris
  • : professeur à l'université de Paris-Sorbonne
  • : directeur de recherche au CNRS
  • : maître de conférences à l'université de Paris-VI-Pierre-et-Marie-Curie, directrice du laboratoire de tectonophysique
  • : historien, directeur et rédacteur en chef du Dictionnaire du Jura, en ligne
  • : docteur en géographie humaine, professeur de géographie à l'université de Lausanne (Suisse)

Classification

Autres références

«  JURA  » est également traité dans :

FORÊTS - Dépérissement des forêts

  • Écrit par 
  • Maurice BONNEAU, 
  • Guy LANDMANN
  •  • 5 648 mots

Dans le chapitre « La pollution acide et la pauvreté des sols »  : […] Les gaz polluants émis par les sources domestiques ou industrielles (SO 2 , NO x ) sont transformés dans l'atmosphère en acides sulfurique et nitrique. Les pluies ainsi que les aérosols (fines particules) qui se déposent sur le feuillage des forêts apportent donc à l'écosystème forestier en général, et au sol en particulier, des quantités de protons (H + ) non négligeables, évaluées à environ un k […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Données naturelles

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 872 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Un relief morcelé »  : […] Le relief, tout d'abord, montre une extrême diversité. Les plaines, plateaux et collines de l'Ouest constituent environ les trois cinquièmes de la surface totale du pays. On y distingue plusieurs ensembles. Au nord, la plaine qui s'appuie aux collines de l' Artois et au rebord de l'Ardenne n'est que le prolongement de la grande plaine nord-européenne ; elle est constituée par des couches sédiment […] Lire la suite

FRANCE (Arts et culture) - La langue française

  • Écrit par 
  • Gérald ANTOINE, 
  • Jean-Claude CHEVALIER, 
  • Loïc DEPECKER, 
  • Françoise HELGORSKY
  •  • 15 783 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'évolution de l'idée francophone »  : […] C'est à l'issue des années soixante que la question de la francophonie prend une véritable ampleur. La fin de la période de colonisation, le choix de l'engagement du dialogue Nord-Sud, le réveil de volontés d'indépendance poussent au renforcement de l'idée, le mot, créé par Onésime Reclus, datant quant à lui de 1880. De fait, autour de la notion de langue française s'étaient constitués plusieurs g […] Lire la suite

FRANCHE-COMTÉ

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Serge ORMAUX
  •  • 4 000 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un contexte naturel original et une grande variété de pays »  : […] Baignant dans un climat mi-océanique mi-continental, la Franche-Comté offre des paysages marqués par un grand développement des plateaux et des moyennes montagnes, et par une omniprésence de la forêt (44 p. 100 de la superficie régionale), souvent associée aux prairies et aux pâtures. Trois ensembles majeurs de reliefs et de milieux se partagent le territoire régional : – Les Vosges comtoises, au […] Lire la suite

LONS-LE-SAUNIER

  • Écrit par 
  • Serge ORMAUX
  •  • 723 mots
  •  • 1 média

Chef-lieu du département du Jura, Lons-le-Saunier (18 148 habitants en 2012) est située au contact du plateau jurassien et de la Bresse, sur un mince liseré de collines, le Vignoble. Comme Poligny et Arbois, la ville est localisée au débouché d'une petite reculée que l'érosion a taillée dans la masse du plateau calcaire. Mais la spécificité du lieu tient à l'existence de sources salées, en liaiso […] Lire la suite

SAÔNE

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 395 mots
  •  • 2 médias

Affluent de rive droite du Rhône, qu'elle rencontre à Lyon, la Saône possède des caractères complémentaires de celui-ci. Le fleuve est puissant (près de 600 m 3 /s pour un bassin-versant de 20 350 km 2 ), fougueux sur une pente forte, gonflé l'été des eaux de fusion. La Saône apporte un régime de hautes eaux d'hiver qui coulent doucement selon le profil le plus plat du bassin, étiré sur 480 kilomè […] Lire la suite

SOUABE

  • Écrit par 
  • François REITEL
  •  • 767 mots
  •  • 2 médias

Région historique plus que géographique de l'Allemagne, la Souabe est composée de trois éléments naturels principaux : le plateau du Wurtemberg correspondant aux pays du Neckar, la Schwälbische Alb, souvent appelée le Jura souabe, et enfin le plateau souabe, qui se prolonge par le plateau bavarois à l'est. Le plateau du Wurtemberg est hétérogène. Il s'agit d'un ensemble de petits pays ( Gaue ) éta […] Lire la suite

SUISSE

  • Écrit par 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Frédéric ESPOSITO, 
  • Bertil GALLAND, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Adrien PASQUALI, 
  • Dusan SIDJANSKI
  • , Universalis
  •  • 24 365 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Des montagnes très présentes, notamment en images »  : […] La Suisse est bel et bien un pays de montagnes. Le Jura couvre 10 p. 100 de la superficie du pays et les Alpes près de 60 p. 100. Toutefois, avec moins d’un tiers de la population suisse, ces deux régions naturelles sont beaucoup moins densément peuplées que le Plateau. Ce couloir long de 250 kilomètres, qui va du défilé du Rhône en aval de Genève aux frontières allemande et autrichienne, regroup […] Lire la suite

TOURBIÈRES

  • Écrit par 
  • Marcel BOURNÉRIAS
  •  • 3 142 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Dynamique d'une tourbière ombrogène »  : […] L'une des séries évolutives les plus complètes s'observe en France sur le second plateau du Jura, vers 1 000 mètres d'altitude : les tourbières topogènes calcaires, initiales, passent en effet rapidement, sous l'influence du climat (1 400 mm de précipitations annuelles, 7  0 C de moyenne thermique), à des tourbières ombrogènes. Les eaux où naissent ces tourbières reposent sur des moraines wurmienn […] Lire la suite

VAUD CANTON DE

  • Écrit par 
  • Laurent BRIDEL
  •  • 1 502 mots
  •  • 2 médias

Situé au cœur de la Suisse romande, le canton de Vaud est le plus grand des cantons suisses entièrement francophones (3 212 kilomètres carrés) . Il comptait 794 000 habitants en 2017 et son chef-lieu est Lausanne. Avec celui de Berne, il est le seul à s’étendre sur les trois régions principales du pays, le Jura, le Moyen Pays (ou Plateau suisse) et les Alpes. Géologiquement, le secteur alpin du c […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

28 mars 2021 Suisse. Vote en faveur du rattachement de Moutier au Jura.

Les électeurs de Moutier (Berne) se prononcent de nouveau en faveur du rattachement de leur ville au canton du Jura, par 54,9 % des suffrages. Le taux de participation est de 88,5 %. Un premier vote dans le même sens, en juin 2017, avait été invalidé en novembre 2018. Ce transfert s’inscrit dans le cadre du mouvement historique de séparatisme des districts jurassiens du canton de Berne, à l’origine de la « Question jurassienne ». […] Lire la suite

12 septembre - 2 octobre 2019 Suisse. Annonce d'une nouvelle votation sur le rattachement cantonal de Moutier.

Le 12, les partisans du rattachement de Moutier (Berne) au canton du Jura, réunis en assemblée, recommandent massivement d’organiser un nouveau scrutin plutôt que de déposer un recours devant le Tribunal fédéral pour résoudre la « Question jurassienne ». En juin 2017, les habitants de Moutier avaient approuvé, à une faible majorité, le rattachement de la ville au Jura. […] Lire la suite

5-25 novembre 2018 Suisse. Suspension du transfert de Moutier dans le Jura.

Le 5, la préfète du Jura bernois, Stéphanie Niederhauser, invalide le scrutin organisé à Moutier en juin 2017, qui avait entériné à une faible majorité le rattachement au canton du Jura de cette ville originellement bernoise. Elle dénonce l’absence d’objectivité des informations transmises aux électeurs par le conseil municipal de la ville, ainsi que des défaillances dans la tenue du registre électoral. […] Lire la suite

23 septembre 2018 Suisse. Rejet de deux initiatives relatives à l'alimentation.

Seuls les cantons romands de Genève, Vaud, Neuchâtel et du Jura les approuvent. La première initiative demandait que la Confédération encourage les denrées alimentaires – y compris celles importées – issues d’une agriculture naturelle et ménageant les animaux, produites dans des conditions de travail équitables. Elle proposait également de rendre définitif le moratoire instauré par une votation de décembre 2005 sur l’utilisation d’organismes génétiquement modifiés, qui vient à échéance en 2021. […] Lire la suite

18 juin 2017 Suisse. Rattachement de Moutier au canton du Jura.

 100 des suffrages en faveur du rattachement au canton du Jura de leur ville située dans le nord du canton de Berne. Le taux de participation est de 89,7 p. 100. La ville doit être rattachée au canton du Jura en 2021. Ce vote met fin à la « Question jurassienne » née en 1947 du séparatisme des districts jurassiens du canton de Berne et marquée par la création du canton du Jura en 1979, celle d’une Assemblée interjurassienne en 1994 et la conclusion d’un accord jurasso-bernois en 2012. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Georges CHABOT, Paul CLAVAL, André GUILLAUME, Solange GUILLAUME, Philippe HEBEISEN, Patrick RÉRAT, « JURA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jura/