JUPITER, planète

Médias de l’article

Jupiter : structure de la haute atmosphère

Jupiter : structure de la haute atmosphère
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Voyager

Voyager
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Jupiter

Jupiter
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Planètes externes

Planètes externes
Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

photographie

Tous les médias


Dynamique de l'atmosphère

Les formations nuageuses les plus marquées dans l'atmosphère jovienne ont été utilisées comme traceurs de la circulation générale pour démontrer sa très forte symétrie axiale. De même, on a pu suivre le mouvement récurrent, avec une période de 6 à 10 jours, des petites taches qui apparaissent dans l'environnement de la Grande Tache rouge. Cela démontre la permanence de vents soufflant toujours dans le sens opposé à celui des aiguilles d'une montre, autour de la Tache rouge. Bien que ne montrant que de manière approximative le mouvement réel des masses d'air, cette méthode s'est révélée suffisante pour établir les grands traits de la circulation générale et des mouvements de l'atmosphère.

Jupiter : la Grande Tache rouge et un ovale blanc

Jupiter : la Grande Tache rouge et un ovale blanc

photographie

Cette image acquise par la sonde Voyager-2 le 3 juillet 1979 depuis une distance de 6 millions de kilomètres couvre une majeure partie de l'hémisphère Sud de Jupiter. La Grande Tache rouge, bordée à l'ouest par une zone turbulente qui confère aux nuages un aspect tourbillonnaire, est... 

Crédits : Courtesy NASA / Jet Propulsion Laboratory

Afficher

À la différence de l'atmosphère de la Terre, où l'on observe seulement deux courants généraux – le courant-jet des latitudes moyennes, soufflant vers l'est, et un courant général faible d'est en ouest pour les latitudes proches de l'équateur –, l'atmosphère de Jupiter est parcourue par plusieurs courants-jets. La vitesse qui leur est attribuée est une vitesse relative par rapport au mouvement de rotation de la planète, dont la période est déterminée par les mesures de son champ magnétique (9 h 55 min). L'étroite corrélation entre, d'une part, des vents soufflant en direction de l'est succédant aux vents vers l'ouest, d'autre part, l'alternance des zones et des ceintures est bien démontrée. Mais c'est principalement la permanence temporelle de la structure méridionale des vents qui est le fait surprenant. Une relative stabilité a été mise en évidence sur presque un siècle d'observation ; les vitesses atteignent 130 mètres par seconde au sud de la zone équatoriale.

Afin d'être en accord avec l'observation, les modèles de la circulation atmosphérique de Jupiter doivent aboutir à l'alternance des vents d'est et d'ouest et démontrer la permanence du phénomène ; ils doivent de plus tenir compte de deux particularités de l'atmosphère jovienne, si on la compare pa[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 17 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., astronome à l'Observatoire de Meudon
  • : docteur ès sciences, directeur de recherche au C.N.R.S.
  • : astronome titulaire à l'Observatoire de la Côte d'Azur
  • : professeur de classe exceptionnelle à l'université de Paris-VII-Denis-Diderot
  • : professeur de géologie à l'École normale supérieure de Lyon

Classification


Autres références

«  JUPITER, planète  » est également traité dans :

EXPLORATION DES PLANÈTES GÉANTES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 857 mots

Janvier 1610 Galilée découvre les quatre plus gros satellites de Jupiter , qu'il nomme « astres médicéens », et que nous appelons aujourd'hui satellites galiléens : il s'agit de Io, Europe, Ganymède et Callisto. 1656 Christiaan Huygens présente sa découverte du plus gros des satellites de Saturne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exploration-des-planetes-geantes-reperes-chronologiques/#i_9537

SURVOL DE JUPITER PAR LES SONDES VOYAGER

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 208 mots
  •  • 1 média

Lancées en 1977, les deux sondes spatiales Voyager de la N.A.S.A. survolent Jupiter en 1979 : Voyager-1 le 5 mars, Voyager-2 le 9 juillet, à des distances minimales de 206 700 kilomètres et 570 000 kilomètres du sommet des nuages, respectivement. Mettant à profit le champ gravitationnel de la planète géante, les sondes se dirigeront ensuite vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/survol-de-jupiter-par-les-sondes-voyager/#i_9537

ASTÉROÏDES

  • Écrit par 
  • Christiane FROESCHLÉ, 
  • Claude FROESCHLÉ, 
  • Patrick MICHEL
  •  • 10 664 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre «  Origine des astéroïdes »  : […] de gros planétésimaux a été favorisée, et le plus gros noyau a donné naissance à Jupiter. Immédiatement après sa formation, la future planète Jupiter a « aspiré » les gaz légers de la nébuleuse (hydrogène et hélium) ; par ailleurs, elle a véritablement « expulsé » les résidus solides restés dans son voisinage, comprenant une partie des noyaux peu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asteroides/#i_9537

ASTROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques HALBRONN
  •  • 13 309 mots

Dans le chapitre « Le rapport planète-signe avant Ptolémée »  : […] avec quelque sophistication, une structure qui, si astronomiquement elle est satisfaisante, est en rupture avec une astrologie plus naïve et en phase avec le discours mythologique. Il apparaît que les affectations de Mercure et de Vénus ont été inversées, tout comme ceux de Jupiter et de Mars avec lesquels ils sont respectivement en couple […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrologie/#i_9537

COMÈTES

  • Écrit par 
  • Myriam DÉTRUY
  •  • 4 338 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Histoire et dénomination »  : […] . C'est la neuvième qui porte leur nom, et celle-ci a pour particularité d’avoir été capturée par la planète Jupiter, autour de laquelle elle a tourné en s’en rapprochant depuis les années 1970. Un passage à moins de 50 000 kilomètres de la surface en 1992 l'a même disloquée en une vingtaine de fragments étincelants, qui ont fini par s'écraser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cometes/#i_9537

ÉCLIPSES

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 2 368 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Intérêt astronomique des éclipses »  : […] Cependant, des éclipses d'autres corps du système solaire présentent toujours de l'intérêt. Ainsi, les quatre gros satellites de Jupiter découverts par Galilée en 1610 s'éclipsent quand ils passent dans le cône d'ombre projeté par la planète géante. En étudiant le décalage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eclipses/#i_9537

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Des pionniers à la fin de la guerre froide

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 14 620 mots
  •  • 43 médias

Dans le chapitre « Les planètes géantes »  : […] et 1973 ; elles sont suivies, à partir de 1977, par Voyager-1 et Voyager-2, engagées dans un périple dénommé « Grand Tour ». Voyager-1 survole Jupiter en 1979, à la distance minimale de 206 700 kilomètres, et découvre des anneaux trop minces pour être vus de la Terre. En 1980, elle survole Saturne et atteint, en 2003, les limites du système solaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-des-pionniers-a-la-fin-de-la-guerre-froide/#i_9537

ESPACE (CONQUÊTE DE L') - Succès et désillusions

  • Écrit par 
  • Jacques VILLAIN
  •  • 9 886 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « L'espace au service de la connaissance de l'Univers »  : […] . La sonde américaine Galileo, lancée en 1989 par la navette Atlantis avait pour mission principale l'étude de l'atmosphère et de la magnétosphère de Jupiter, et comme mission secondaire l'examen de la surface des quatre satellites galiléens, Io, Ganymède, Europe et Callisto. Elle accomplira parfaitement ces missions […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/espace-conquete-de-l-succes-et-desillusions/#i_9537

EXOBIOLOGIE

  • Écrit par 
  • François RAULIN
  •  • 6 922 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « De Mars aux planètes extérieures »  : […] Franchissant la ceinture des astéroïdes, nous arrivons à Jupiter, la plus grosse des planètes. Comme les autres planètes extérieures – Saturne, Uranus et Neptune –, elle est essentiellement composée de gaz (hydrogène et hélium), et ne possède pas de surface. Les atmosphères de toutes ces planètes contiennent du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exobiologie/#i_9537

EXPLORATION DU SYSTÈME SOLAIRE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 517 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Jupiter »  : […] Survolée à plusieurs reprises dans les années 1970, la plus grosse planète du système solaire a été la cible de la sonde Galileo, lancée en 1989. En décembre 1995, le module principal fut placé sur son orbite tandis que la sonde d’exploration faisait son entrée dans l’atmosphère jovienne : elle a pénétré jusqu’à 200 kilomètres et transmis des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/exploration-du-systeme-solaire/#i_9537

GALILÉE (G. GALILEI)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 4 182 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « « Le Messager céleste » »  : […] sensationnelle. Le 7 janvier 1610, une heure après minuit, Galilée a vu près de Jupiter trois étoiles nouvelles, et, après deux mois d'observations précises, il peut livrer une démonstration incontestable : dans son mouvement à travers les cieux, la grande planète entraîne avec elle quatre satellites qui ne cessent de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galilee-1564-1642/#i_9537

GALILÉE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 645 mots

19 décembre 1609-6 janvier 1610 Galilée observe des étoiles, la Voie lactée et Jupiter […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galilee-reperes-chronologiques/#i_9537

JUNO MISSION

  • Écrit par 
  • Tristan GUILLOT
  •  • 1 263 mots
  •  • 1 média

Sonder l’intérieur de Jupiter pour découvrir les origines du système solaire : voici l’objectif de la sonde spatiale Juno développée par la NASA et lancée depuis Cape Canaveral (Floride) le 5 août 2011. Près de cinq ans après avoir quitté la Terre, elle s'est mise en orbite autour de Jupiter le 5 juillet 2016 afin de fournir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mission-juno/#i_9537

LAPLACE PIERRE SIMON DE (1749-1827)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL
  •  • 3 282 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Théorie du mouvement et de la figure elliptique des planètes » »  : […] Mais c'est à propos de Jupiter et de Saturne que Laplace obtint un succès spectaculaire. Les mouvements de ces deux planètes supérieures paraissaient l'un accéléré, l'autre retardé par rapport aux observations de la fin du xvie siècle, telles que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-simon-de-laplace/#i_9537

MAGNÉTOSPHÈRES

  • Écrit par 
  • Michel PETIT
  •  • 4 678 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Planètes géantes »  : […] Le champ magnétique jovien est très grand, plus de dix fois celui de la Terre. Jupiter possède en conséquence une énorme magnétosphère dont la face solaire est située à une centaine de rayons joviens de la planète (pour la Terre c'est une dizaine de rayons terrestres, alors que le rayon jovien est environ dix fois plus grand que celui de la Terre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetospheres/#i_9537

MARÉES

  • Écrit par 
  • Françoise COMBES, 
  • André GOUGENHEIM, 
  • Christian LE PROVOST, 
  • Jean-Paul ZAHN
  •  • 9 699 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Effets de marée sur le système de Jupiter »  : […] satellites galiléens de Jupiter. Les périodes orbitales de Io, d'Europe, de Ganymède et de Callisto présentent entre elles des rapports qui sont très voisins de nombres entiers ou rationnels ; elles sont en effet proportionnelles à 1, 2, 4 et 28/3. Mais c'est seulement en 1979 que l'on a identifié avec certitude la cause de ce phénomène : ce sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marees/#i_9537

MÉCANIQUE CÉLESTE

  • Écrit par 
  • Bruno MORANDO
  •  • 6 162 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Orbites périodiques. Résonance »  : […] aussi de grande amplitude. Le phénomène est un phénomène de résonance. Un terme de ce genre est créé par l'action mutuelle de Jupiter et Saturne. Les périodes de révolution de ces deux planètes sont dans un rapport voisin de 5/2, ce qui provoque une inégalité de période égale à 850 ans et dont l'amplitude, pour Saturne, est de l'ordre de 10 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mecanique-celeste/#i_9537

OBSERVATOIRE DE PARIS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 1 396 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L’observatoire des Cassini »  : […] . La découverte par Galilée des satellites de Jupiter laisse penser que l’on pourrait utiliser leurs éclipses dans l’ombre de la planète pour fournir une référence de temps pour toute la Terre, et ainsi déterminer les longitudes par rapport au méridien de Paris, alors très mal […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/observatoire-de-paris/#i_9537

PIONEER-10

  • Écrit par 
  • Véronique ANSAN
  •  • 318 mots

Le but de la mission Pioneer-10 est double : une rencontre avec Jupiter et ses satellites, qui aura lieu le 3 décembre 1973 et durant laquelle des images et des études de l'atmosphère et de la magnétosphère joviennes seront menées, et un périple aux confins du système solaire, vers l'étoile Aldébaran de la constellation du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pioneer-10/#i_9537

PLANÈTES

  • Écrit par 
  • Thérèse ENCRENAZ
  •  • 3 741 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les planètes du Système solaire »  : […] familles de petits corps, astéroïdes et objets transneptuniens. Selon ce scénario, Jupiter – la planète géante la plus massive, dont les mouvements, par gravité, influencent ceux de l’ensemble des corps du Système solaire – se serait rapproché jusqu’à l’orbite de Mars pour ensuite faire demi-tour sous l’influence de Saturne, et les quatre planètes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/planetes/#i_9537

PLANÈTES (GENÈSE DES)

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 1 262 mots
  •  • 1 média

à 13 ua, 32 ua et 69 ua de l’étoile, de masses légèrement inférieures à celle de Jupiter (Jupiter se trouve à 5 ua du Soleil). Sur les mêmes données, une seconde équipe a produit une étude plus complète, mettant en évidence les facteurs qui, lors de la brève durée d’un million d’années correspondant à l’âge du disque, ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/planetes-genese-des/#i_9537

SATURNE, planète

  • Écrit par 
  • André BOISCHOT, 
  • André BRAHIC, 
  • Daniel GAUTIER, 
  • Guy ISRAËL, 
  • Pierre THOMAS
  • , Universalis
  •  • 12 529 mots
  •  • 49 médias

Dans le chapitre «  Dynamique et nuages »  : […] À première vue, Saturne se présente comme une image adoucie de Jupiter. La symétrie axiale est encore évidente ; bandes claires et sombres alternent comme dans le cas de Jupiter, avec cependant beaucoup moins de contraste ; les couleurs des motifs sont moins vives. Tout se passe comme si les divers nuages s'étaient mélangés pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/saturne-planete/#i_9537

SHOEMAKER EUGENE (1928-1997)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 652 mots
  •  • 1 média

en collaboration avec David Levy (comète appelée Shoemaker-Levy 9), en orbite autour de Jupiter avec une période de deux ans environ, leur apparut sur une plaque photographique exposée le 24 mars 1993. Son aspect atypique en forme de barre fut bientôt expliqué : il s'agissait de vingt condensations presque parfaitement alignées, résultat des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-shoemaker/#i_9537

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel GAUTIER, Guy ISRAËL, André BOISCHOT, André BRAHIC, Pierre THOMAS, « JUPITER, planète », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jupiter-planete/