PIERRE D'AILLY (1350-1420)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chancelier de l'université de Paris, théoricien des rapports entre le pape et le concile à la période du schisme d'Avignon. Quoique son renom soit moins grand que celui de son disciple, Gerson, Pierre d'Ailly doit être considéré comme un des initiateurs du mouvement doctrinal dont les répercussions se sont fait sentir tant sur les solutions qui mirent fin au grand schisme que sur les événements qui aboutirent à la Réforme.

Né à Compiègne, boursier au collège de Navarre à Paris, il prend ses grades à la faculté des arts, puis fréquente la faculté de théologie. Il « expose » à partir de 1374 la Bible puis le Livre des sentences de Pierre Lombard. Il est reçu maître en théologie en 1381. La même année, il devient chanoine de Noyon, puis est nommé recteur du collège de Navarre. Il devient en 1389 chancelier de l'université de Paris et en 1391 archidiacre de l'église de Cambrai. En 1395, chargé par Charles VI de présenter ses félicitations à Pierre de Lune devenu pape sous le nom de Benoît XIII, il est nommé évêque du Puy et, en 1397, évêque de Cambrai. La conjoncture politique et ecclésiastique l'amène à participer aux négociations entre les papes rivaux, Benoît XIII et Innocent VII, puis Grégoire XII, et le roi de France, à prendre part au concile de Pise et à travailler aux réformes nécessaires dans son diocèse. Il devient cardinal en 1411 et consacre désormais presque toute son activité aux problèmes soulevés par le schisme et au travaux du concile qui s'ouvre à Constance le 16 novembre 1414 et sera dissous en 1418 après l'élection du pape Martin V.

L'œuvre scientifique de Pierre d'Ailly comprend seize traités de géographie ou d'astronomie, mais représente le travail d'un homme qui fut plus attiré par la curiosité que doué d'une véritable compétence en ces matières. Le plus connu, écrit en 1410, est le Tableau du monde (Ymago mundi), ouvrage inspiré par Ptolémée, qui eut un grand succès et fut consulté par Christophe Colomb. Pierre d'Ailly s'intéressa aussi à la réforme du calendrier. Out [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, diplômé de l'École pratique des hautes études, docteur en philosophie, professeur à l'Université catholique de l'Ouest

Classification

Autres références

«  PIERRE D'AILLY (1350-1420)  » est également traité dans :

AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

  • Écrit par 
  • Marianne MAHN-LOT
  •  • 4 812 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La recherche des îles »  : […] À partir du xv e  siècle, on ne se contente plus de rêver à ces îles : on part pour « aller les découvrir » : ainsi s'expriment généralement les contrats passés par les navigateurs avec le roi du Portugal. C'est l'époque où la navigation hauturière a fait son apparition, grâce à l'emploi, au lieu des lourdes naves méditerranéennes, de légères caravelles, petits voiliers à trois mâts combinant aux […] Lire la suite

ASTROLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques HALBRONN
  •  • 13 309 mots

Dans le chapitre « De l'astrologie aux nombres »  : […] L'astrologie a souvent plus été menacée par des formes plus accessibles de divination qui se substituèrent à elles ou lui portèrent ombrage que par le seul rationalisme. C'est ainsi que la kabbale, avec ses sefirot abstraites, nous apparaît comme une variante métaphysique de l'astrologie. Elle joue également le rôle subtil de lien entre Dieu et les hommes, entre le spirituel et le matériel. Parmi […] Lire la suite

ATLANTIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Jacques GODECHOT, 
  • Clément THIBAUD
  •  • 13 632 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Christophe Colomb »  : […] C'est un marin génois, Christophe Colomb, qui devait découvrir et explorer pour le compte de l'Espagne – et non du Portugal – la partie centrale des rivages occidentaux de l'Atlantique. Pourquoi un Génois ? Pourquoi l'Espagne ? L'explication est simple et doit être cherchée dans l'évolution politique de l'Europe à la fin du xv e  siècle. Depuis l'augmentation du nombre et l'importance accrue de le […] Lire la suite

Pour citer l’article

Francis RUELLO, « PIERRE D'AILLY (1350-1420) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-d-ailly/