Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HAÏTI

Nom officiel

République d'Haïti (HT)

    Chef de l'État

    Ariel Henry (par intérim depuis le 20 juillet 2021)

      Chef du gouvernement

      Ariel Henry (depuis le 20 juillet 2021)

        Capitale

        Port-au-Prince

          Langues officielles

          Créole haïtien, français

            Unité monétaire

            Gourde (HTG)

              Population (estim.) 12 436 000 (2024)
                Superficie 27 065 km²

                  De toutes les îles de la Caraïbe, il en est une dont le territoire n'est pas entouré d'eau de tous les côtés, c'est l'île Haïti. Par une erreur trop souvent commise pour ne pas retenir notre attention, on appelle souvent ainsi la république d'Haïti. Or force est de constater que ce pays de 27 750 kilomètres carrés n'occupe que le tiers occidental de l'île Hispaniola, alors que la république Dominicaine en occupe la majeure partie, héritage d'un partage ancien entre la France et l'Espagne. La république d'Haïti est toutefois le troisième pays en superficie de la Caraïbe insulaire après Cuba et la république Dominicaine. Il est également le troisième quant à la population, avec 10 millions d'habitants en 2010.

                  Après avoir été la colonie française la plus prospère du Nouveau Monde, Haïti est devenue, en 1804, la première république noire. Les esclaves révoltés contre leurs maîtres mirent fin au régime des plantations et à l'inégalité des hommes selon la couleur de leur peau. La révolution haïtienne, née dans le contexte de la fin de l'Ancien Régime en France, transforma les anciens modes de production, l'organisation du pouvoir et la hiérarchie établie des valeurs. Seule nation noire libre et indépendante dans la Caraïbe jusqu'au milieu du xixe siècle, Haïti ne fait pas école : le pays reste en marge des mutations du capitalisme agraire, principal moteur des changements économiques et sociaux des anciennes îles à sucre après l'abolition de l'esclavage.

                  L'isolement économique séculaire a fait d'Haïti le pays le plus pauvre de l'hémisphère occidental, celui où les indicateurs de développement humain sont les plus bas. La crise haïtienne est complexe : elle est à la fois écologique, économique, politique et sociale. Plus de 75 % de la population vit avec moins de 1 dollar par jour. Vingt ans après la chute de la dictature de Jean-Claude Duvalier, en 1986, le pays n'a toujours pas trouvé la stabilité politique nécessaire à son développement. Les inégalités entre riches et pauvres ont atteint une telle ampleur que la tension latente a pris des formes violentes et génère une insécurité permanente dans les villes.

                  Une analyse de la scène haïtienne ne saurait se limiter aujourd'hui aux dix départements administratifs qui composent le territoire national. La présence hors du pays de plus de deux millions d'Haïtiens ou de personnes d'origine haïtienne a créé des réseaux de relations intenses avec le pays d'origine, par voies aérienne et maritime. La république Dominicaine, les États-Unis et le Canada sont les destinations de prédilection des Haïtiens qui, par leur activité et leur présence outre-mer, participent à l'ouverture tous azimuts d'une économie dont la dépendance vis-à-vis de l'extérieur n'a jamais été aussi forte qu'aujourd'hui.

                  Haïti : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Haïti : carte physique

                  Haïti : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Haïti : drapeau

                  Géographie

                  Un relief cloisonné, un climat contrasté

                  Sur le plan physique, Haïti est une terre montagneuse plissée dans des matériaux sédimentaires datant pour l'essentiel de l'ère secondaire. Comme dans tout l'arc antillais, l'orogenèse s'est accompagnée de phénomènes de cassures et de failles dont le rejet alimente une sismicité marquée. Le séisme de janvier 2010, d’une magnitude 7,3 sur l’échelle de Richter, a été le plus violent qu’ait connu le pays depuis 200 ans.

                  Par sa position en latitude, le pays bénéficie d'un climat tropical caractérisé par l'alternance entre une saison humide, de mai à novembre, et une saison sèche, de novembre à mai. Les températures moyennes sont de l'ordre de 32 0C dans les plaines, de 22 0C dans les montagnes en juillet, et de 28 0C et 15 0C respectivement en janvier. Néanmoins, on observe une grande diversité de climats entre les régions selon[...]

                  La suite de cet article est accessible aux abonnés

                  • Des contenus variés, complets et fiables
                  • Accessible sur tous les écrans
                  • Pas de publicité

                  Découvrez nos offres

                  Déjà abonné ? Se connecter

                  Écrit par

                  • : agrégé de géographie, maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne
                  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

                  . In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

                  Médias

                  Haïti : carte physique - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Haïti : carte physique

                  Haïti : drapeau - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Haïti : drapeau

                  Haïti : économie - crédits : Encyclopædia Universalis France

                  Haïti : économie

                  Autres références

                  • HAÏTI, chronologie contemporaine

                    • Écrit par Universalis
                  • ALEXIS JACQUES STEPHEN (1922-1961)

                    • Écrit par Oruno D. LARA
                    • 694 mots

                    Le 22 avril 1922 naquit Jacques Stephen Alexis aux Gonaïves, fière cité du nord de la république d'Haïti où fut célébrée l'indépendance le 1er janvier 1804. Son enfance et sa formation d'adolescent ont été fortement marquées par l'influence de sa famille, de la conjoncture politique...

                  • AMÉRIQUE LATINE - Les religions afro-américaines

                    • Écrit par Roger BASTIDE
                    • 3 175 mots
                    • 1 média
                    À Haïti, par contre, c'est la religion des Fon qui domine. Mais, à la différence de ce qui se passe au Brésil et à Cuba, cette religion n'est pas celle d'une minorité conservant pieusement le culte ancestral au milieu d'une masse noire qui l'a abandonné ; elle constitue le culte en quelque sorte officiel...
                  • AMOUR, COLÈRE ET FOLIE (M. Vieux-Chauvet)

                    • Écrit par Jean-Louis JOUBERT
                    • 1 083 mots

                    La réédition en 2005 par les éditions Emina Soleil, associées à Maisonneuve et Larose, de la trilogie romanesque de Marie Vieux-Chauvet, Amour, Colère et Folie, a fait événement. En effet, l'ouvrage, publié chez Gallimard en 1968, était devenu introuvable dès sa sortie. Il avait été retiré de...

                  • ARAWAKS & KARIBS

                    • Écrit par Oruno D. LARA
                    • 3 294 mots
                    • 1 média
                    ...Floride à la Terre-Ferme, des isthmes au Venezuela. L'implantation dans les milieux insulaires commença dans de grandes îles, Ayti (nom karib de Haïti) et Cuba, à la suite de la montée des eaux qui empêcha la circulation sur les passerelles reliant préalablement les îles. Des relations commerciales...
                  • Afficher les 27 références

                  Voir aussi