CRÉOLE LANGUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis la publication de la première grammaire créole (J. M. Magens, Grammatica over det creolske sprog, Copenhague, 1770), les études portant sur le créole ont considérablement fait progresser la connaissance de cette langue. Le terme « créole » se rencontre depuis le début de la colonisation française, emprunté au portugais. C'est en effet le mot portugais crioulo, passé au français par l'intermédiaire de l'espagnol, vraisemblablement, qui a donné le substantif créole. Le mot portugais dérive du verbe criar, signifiant élever, nourrir, allaiter et de son participe passé criado, domestique, serviteur, valet. L'emploi du terme en français est attesté dans la région des Caraïbes vers 1670 où il sert à désigner toute personne africaine, européenne ou métissée née et élevée aux colonies. Très vite, sans doute vers 1680-1685, il commence à qualifier « un certain jargon qui n'a que très peu de ressemblance avec la langue portugaise et qu'on nomme langue créole... » (Premier Voyage du sieur de la Courbe fait à la côte d'Afrique en 1685).

Naissance du créole

La question : qu'est-ce qu'un langage créole ? demeure un problème complexe. Les spécialistes s'accordent pour l'instant à caractériser le créole comme système linguistique comprenant trois éléments essentiels : une histoire liée à la colonisation ; une structure socio-linguistique évoquant la genèse et le processus de créolisation ; un statut et une fonction déterminés dans le continuum social correspondant.

Deux théories ont été avancées pour expliquer la naissance du créole. La première, se fondant sur des hypothèses monogénétiques, suppose la genèse d'un langage rudimentaire soumis aux nécessités de la communication entre des communautés culturellement disparates dans un cadre colonial. C'est ainsi que le créole haïtien serait né dans l'île de la Tortue au xviie siècle, où cohabitaient esclaves africains, flibustiers, boucaniers, corsaires et colons européens. La seconde théorie propose des hypothèses polygéniques s'appuyant sur l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire, directeur du Centre de recherches Caraïbes-Amériques

Classification


Autres références

«  CRÉOLE LANGUE  » est également traité dans :

ARAWAKS & KARIBS

  • Écrit par 
  • Oruno D. LARA
  •  • 3 307 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les données de la linguistique »  : […] Au moment de la conquête, on parlait plusieurs langues dans les îles et sur le continent. Dans le domaine insulaire, le premier atteint, on distingue quatre grandes familles linguistiques : warao , arawak , karib insulaire et karib . Les parlers warao étaient ceux des indigènes de Trinidad et des habitants de l'embouchure de l'Orénoque. Plusieurs variétés de cette langue sont encore parlées aujou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arawaks-et-karibs/#i_89205

CARAÏBES - Littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Claude FELL, 
  • Jean-Louis JOUBERT, 
  • Oruno D. LARA
  •  • 15 809 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La créolité »  : […] Les Martiniquais Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant élaborent une théorie de la culture créole, lancée par leur Éloge de la créolité (1989). La créolité procède de la rencontre aux îles d'hommes apportant des éléments culturels de tous les horizons, qui se métissent et qui inventent, dans la résistance à l'oppression coloniale et à l'esclavage, une culture nouvelle, imprévue, bien vivante. L […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caraibes-litteratures/#i_89205

FRANCE (Arts et culture) - Les langues régionales

  • Écrit par 
  • Jean SIBILLE
  •  • 3 695 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Départements et territoires d'outre-mer »  : […] On appelle créoles des langues de formation récente qui se sont constituées à partir du xvii e  siècle au moment de la colonisation des Antilles et des îles de l'océan Indien, principalement au sein de populations d'origine africaine réduites en esclavage. Ces langues se sont constituées en empruntant massivement leur vocabulaire à celles des colonisateurs européens, mais en créant, en revanche, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-les-langues-regionales/#i_89205

BENNETT LOUISE (1919-2006)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 245 mots

Folkloriste et poète, Louise Bennett fut considérée par beaucoup comme la «  mère de la culture jamaïcaine » en raison de ses efforts pour mieux faire connaître la langue créole et la vie des gens ordinaires de son île natale. Louise Bennett naît le 7 septembre 1919 à Kingston (Jamaïque). Elle écrit et récite des poèmes en créole à partir des années 1930 et, en 1942, publie son premier recueil, D […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louise-bennett/#i_89205

CHAMOISEAU PATRICK (1953- )

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 1 123 mots

Dans le chapitre « « Le guerrier de l'imaginaire » »  : […] L'originalité de Patrick Chamoiseau éclate d'abord dans l'invention de son langage d'écrivain. C'est une langue drue, à la syntaxe rebondissante, aux créations lexicales continues, qui libère le français de sa posture de majesté pour le marier aux cadences du créole, et lui donner soif de tous les parlers du monde. Villon et Faulkner, Rabelais et Joyce, Saint-John Perse et les conteurs créoles en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrick-chamoiseau/#i_89205

FRANCOPHONIE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 3 360 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Géographie de la francophonie »  : […] La réalité francophone est mouvante. Dans un certain nombre de pays réputés francophones, le français est une langue occasionnelle, utilisée dans des circonstances de communication particulières et qu'on abandonne ensuite pour revenir à la langue maternelle ou pour passer à une autre langue d'usage. En France même, il serait illusoire d'imaginer une uniformité linguistique. Malgré la politique lin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francophonie/#i_89205

GRATIANT GILBERT (1895-1985)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 633 mots

Né à Saint-Pierre, alors dans sa gloire de « plus belle ville des Antilles », avant la catastrophe de la montagne Pelée qui devait l'anéantir en 1902, appartenant par son ascendance à la bourgeoisie mulâtre dont il sut conserver l'élégance de vie et de langage, Gilbert Gratiant fit des études brillantes qui le menèrent à l'agrégation d'anglais et à une carrière d'enseignant, d'abord à la Martiniq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-gratiant/#i_89205

LANGUES ET LANGAGE ORIGINE DES

  • Écrit par 
  • Bernard VICTORRI
  •  • 6 746 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le protolangage »  : […] C'est le linguiste Dereck Bickerton qui, en 1990, a proposé le premier d'appeler protolangage le système de communication qui aurait précédé le langage humain, dans le cadre de l'hypothèse d'une évolution du langage en deux étapes . Il faut souligner que ce protolangage n'a rien à voir avec les protolangues dont nous avons parlé ci-dessus : contrairement à celles-ci, qui sont de véritables lang […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/origine-des-langues-et-langage/#i_89205

PLURILINGUISME

  • Écrit par 
  • Penelope GARDNER-CHLOROS, 
  • Andrée TABOURET-KELLER
  •  • 9 199 mots

Dans le chapitre « Des systèmes bouleversés : alternances et langues nouvelles »  : […] Le modèle du contact interlinguistique appliqué jusqu'ici présuppose que chaque système en présence est distingué sans ambiguïté tant par les locuteurs qui l'emploient que par les linguistes qui le décrivent comme une entité aux limites précises. Un tel modèle est largement redevable au type d'objet que définissent les théories scientifiques : ici l'objet structural de la linguistique moderne ; i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plurilinguisme/#i_89205

POSTCOLONIALES LITTÉRATURES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jean-Louis JOUBERT
  •  • 8 468 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Vers le « tout-monde » »  : […] La même évolution s'est produite au Maghreb. Une première génération d'écrivains francophones (Mouloud Feraoun, Mohammed Dib, Mouloud Mammeri en Algérie ; Driss Chraïbi au Maroc) publie dans la mouvance des combats de libération nationale, pour un public extérieur qu'il fallait sensibiliser à la cause de l'indépendance. L'inscription aux programmes scolaires les a rendus familiers aux jeunes élèv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litteratures-postcoloniales/#i_89205

Voir aussi

Pour citer l’article

Oruno D. LARA, « CRÉOLE LANGUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/langue-creole/