INDONÉSIELes arts

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Tout au long du premier millénaire avant J.-C., et sans doute jusqu'aux premiers siècles de l'ère chrétienne (bien plus tard dans les régions à l'écart des courants civilisateurs), l'Insulinde a connu des cultures proto-historiques proches parentes de celles du reste de l'Asie du Sud-Est. Puis, dès les premiers siècles de notre ère peut-être (les plus anciens vestiges effectivement retrouvés peuvent être datés de 420 env.), elle a, comme l'Indochine, accueilli et assimilé à son propre fonds plusieurs éléments de la civilisation indienne (langue sanskrite, religions et structures sociales), selon un processus graduel et toujours pacifique, dont le déclenchement est à mettre à l'actif du prosélytisme bouddhique, des intérêts commerciaux et, vraisemblablement, de diverses commotions politiques en Inde même. Les arts qui se développent alors dans les royaumes indianisés apparus sur la péninsule malaise, à Sumatra, à Java, sont essentiellement religieux, comme dans le reste du monde hindouisé. Sanctuaires et sculptures combinent de façon originale des éléments empruntés à plusieurs des arts de l'Inde propre. C'est à Java que ces arts indianisés ont connu leur plus bel épanouissement, entre le viie ou le viiie (début de la période dite de Java centrale) et le xve siècle (fin des royaumes de Java orientale). Il reste relativement peu de monuments de Śrīvijaya, l'empire maritime pourtant florissant, rival des royaumes javanais, établi à Sumatra et sur une partie de la péninsule malaise. Les traces d'indianisation relevées à Bornéo sont parmi les plus anciennes, mais elles demeurent isolées. Tandis que Java et Sumatra acceptaient l'islam (xve-xvie siècles), Bali est restée, pratiquement jusqu'à aujourd'hui, fidèle à sa culture indianisée qui, malgré son évolution, surtout par voie de syncrétisme, est toujours reconnaissable.

Il ne saurait être question ici de traiter des arts de toutes les parties de l'Insulinde en suivant leur développement. On laissera de côté, à part d'éventuelles allusions, tout ce qui touche à l'ethnographie, et, Célèbes (moderne Sulawesi) exceptée, on ne dira rien, sauf pour la proto-histoire, des îles qui se trouvent à l'est du détroit de Macassar. Cette étude qui s'arrêtera au xvie siècle comprendra toutefois une présentation de l'art des époques moderne et contemporaine à Java et surtout à Bali.

La période proto-historique

Dans la période proto-historique, appelée « âge du bronze et du fer » par H.-R. Van Heekeren, deux grandes cultures, celle des Mégalithes et celle de « Dông Sön », sont attestées. On a retrouvé des sarcophages de pierre et des dolmens en un grand nombre de sites. Généralement bâtis sur les hauteurs, les sanctuaires, faits d'un étagement de terrasses qui soutiennent de petites pyramides, des statues-menhirs, parfois aussi des dolmens, sont plus particulièrement dignes d'intérêt. Ces sanctuaires, qui ne sont pas sans évoquer les maeri de Tahiti, sont situés à Java-Est (sur les pentes de la montagne Yang), à Java-Ouest (au sud de Banten), dans le sud de Sumatra, etc. Ils constituent probablement le lointain modèle de sanctuaires en terrasses des xive et xve siècles de notre ère (Sukuh et Ceta, au mont Lawu, Java), qui furent édifiés au moment où, semble-t-il, le vieux fonds indonésien de croyances animistes reparaissait à travers l'hindouisme déclinant. Il existe, actuellement encore, une culture mégalithique vivante dans la petite île de Nias. Divers objets de bronze et de fer ont été trouvés, au hasard des recherches, dans toute l'Insulinde. Parfois associés à des sépultures mégalithiques, plus souvent isolés, ils paraissent se rattacher à la culture de Dông Sön (Thanh Hoa, Vietnam septentrional). Ce sont, notamment, des tambours de bronze. Il en existe plusieurs types. Sur le type principal, le manteau est orné de motifs géométriques, et parfois de barques en forme de faucille, à proue et poupe figurant respectivement la tête et la queue d'un oiseau stylisé, chargées de rameurs et de guerriers emplumés (ce motif peut être comparé aux « barques des morts » figurées sur les actuels tissus de Kroë, à Sumatra-Sud). Au centre du tympan, un motif en étoile pouvant avoir de huit à seize pointes représente le soleil ; tout autour on trouve des bandes concentriques ornées de motifs géométriques, d'oiseaux en vol, d'habitations à toiture en forme de selle semblables aux maisons que construisent encore les Toba Batak de Sumatra. Des grenouilles, représentées parfois en ronde bosse sur le tympan, symbolisent la pluie. Ces tambours, souvent retrouvés sur le territoire de tribus qui continuaient à les utiliser, sont les principaux instruments d'un culte animiste, lié au cycle agraire. Ils devaient en outre jouer un rôle à la chasse et à la guerre : une dalle sculptée trouvée à Airpurah (Sumatra) représente deux guerriers portant un tambour de ce genre. Une pièce célèbre est la « lune de Bali », vénérée au pura (temple) Panataran Sasih de Pejeng ; c'est un tambour immense (diamètre : 1,60 m ; hauteur : 1,86 m) en forme de diabolo, orné sur toute sa périphérie de huit grands visages humains stylisés. Parmi les autres objets en bronze retrouvés en Indonésie, on ne mentionnera que les haches, dites « de cérémonie » parce que trop ornées et trop fragiles pour avoir été utilisées à des fins autres que rituelles. De trois types différents, elles ont été respectivement trouvées à Java, à Macassar, dans le sud de Célèbes, et dans l'île de Roti (au sud de Timor).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 13 pages

Médias de l’article

1200 à 1300. L'Asie des Mongols

1200 à 1300. L'Asie des Mongols
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Les Danseuses javanaises à l'esplanade, gravure sur bois

Les Danseuses javanaises à l'esplanade, gravure sur bois
Crédits : AKG

photographie

Danse topeng

Danse topeng
Crédits : Ernst Haas/ Getty Images

photographie

Masque de Rangda, art indonésien

Masque de Rangda, art indonésien
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  INDONÉSIE  » est également traité dans :

INDONÉSIE - Géographie

  • Écrit par 
  • Muriel CHARRAS, 
  • Manuelle FRANCK
  •  • 5 807 mots
  •  • 9 médias

L'Indonésie est le quatrième pays du monde par sa population, 237 millions d'habitants en 2010. Pays insulaire composé de dix-sept mille cinq cents îles, avec Jakarta comme capitale sur l'île de Java, il s'étend sur un espace maritime vaste comme les États-Unis, donnant sur deux façade […] Lire la suite

INDONÉSIE - Les ethnies

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 3 700 mots
  •  • 3 médias

La république d'Indonésie a choisi comme devise une formule javanaise, reprise d'un poème du xive siècle : Bhinneka tunggal ika, « diverse et une à la fois ». Le phénomène d'unification, en cours depuis le xve siècle au moins, a été tout particulièrement favorisé par l'expansion de l'i […] Lire la suite

INDONÉSIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Denys LOMBARD
  •  • 10 682 mots
  •  • 7 médias

Il convient, avant de commencer toute histoire, de prendre conscience de l'extrême diversité de l'« espace indonésien ». La jeune République regroupe encore sur son territoire un bon nombre de peuples de cultures et de langues différentes, qui ne se fondent que peu à peu. Avant le prodigieux accroissement démographique des xixe et xx […] Lire la suite

INDONÉSIE - L'Indonésie contemporaine

  • Écrit par 
  • Romain BERTRAND, 
  • Françoise CAYRAC-BLANCHARD
  •  • 17 698 mots
  •  • 19 médias

Au début du xxe siècle, les Hollandais ont réussi à imposer leur souveraineté sur tout l'archipel indonésien, unifié pour la première fois sous une même administration qui préfigure le cadre de la future Indonésie. Si la « politique éthique », qui propose de prendre en compte les intérêts de la population indigène, a permis certaines réformes, elle ne […] Lire la suite

INDONÉSIE, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ANANTA TOER PRAMOEDYA (1925-2006)

  • Écrit par 
  • Etienne NAVEAU
  •  • 850 mots

Romancier, essayiste et biographe, auteur d'une œuvre largement diffusée et traduite, Pramoedya Ananta Toer (dit Pram) est sans conteste la figure la plus marquante de la littérature indonésienne du xx e  siècle. Né en 1925 à Blora, ville située sur la côte nord de Java, Pram prit part à la lutte pour l'indépendance de son pays et fut incarcéré pendant près de trois années par les autorités colon […] Lire la suite

ANDERSON BENEDICT (1936-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 219 mots

L’historien et politologue irlandais Benedict Anderson tient une place importante dans l’historiographie anglo-saxonne pour ses travaux sur les origines du nationalisme. Benedict Richard O’Gorman Anderson est né le 26 août 1936 à Kunming, dans le sud de la Chine, où son père occupe un poste au Bureau des douanes maritimes de l’Empire, un organisme britannique chargé de superviser le commerce avec […] Lire la suite

ASEAN (Association of South East Asian Nations) ou ANSEA (Association des nations du Sud-Est asiatique)

  • Écrit par 
  • Anne-Marie LE GLOANNEC
  •  • 225 mots

Organisation internationale fondée en août 1967 par l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande pour remplacer l'Association de l'Asie du Sud-Est (A.S.A.), l'Association des nations du Sud-Est asiatique vise à coordonner l'action de gouvernements hostiles à la remise en cause du statu quo politique en Asie du Sud-Est. Ses principaux objectifs comprennent : l'élimination d […] Lire la suite

ASIE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Louis DUBERTRET, 
  • Guy MENNESSIER
  • , Universalis
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Indonésie »  : […] La structure des orogènes de l'Indonésie reflète un modèle commun, à savoir une disposition arquée réalisée à partir d'un foyer orogénique, comprenant un arc interne volcanisé et un arc externe non volcanisé affecté d'anomalies négatives de la pesanteur. Celles-ci se localisent actuellement le long de la ceinture de Vening-Meinesz, qui court depuis les rivages méridionaux de Sumatra et de Java ju […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 140 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'enjeu des grandes voies de communications internationales »  : […] L'intégration économique, et donc spatiale, des pays asiatiques entre eux rend cruciale la question des voies de communications internationales. Outre les aéroports internationaux construits dans les grandes métropoles et dont le trafic est en augmentation constante, trois espaces sont éminemment stratégiques : les détroits de Malacca et d'Insulinde, le Moyen-Orient, le centre sino-indien et tibét […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Albert LE BONHEUR, « INDONÉSIE - Les arts », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/indonesie-les-arts/