Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

INDONÉSIE Les arts

Période de transition (Xe-XIIe s.)

Dans la période englobant le règne d'Airlaṅga (1016-1049) et la durée du royaume de Kaḍiri (1222), un nouveau type de fondation religieuse à destination funéraire apparaît : la piscine d'eau sacrée, édifiée au flanc d'une montagne sainte, assimilée au mont Meru de la cosmologie indienne. C'est le cas du Penanggungan. Les eaux d'immortalité qui sourdent de sa face occidentale sont recueillies dans la piscine de Jalatuṇḍa : une paroi verticale, taillée dans la montagne, forme le mur de fond d'un bassin rectangulaire ; l'eau jaillissait d'une fontaine placée en avant de cette paroi, par les cinq pointes en quinconce d'une représentation du mont Meru, puis s'écoulait, par des trous ménagés à la base de dalles sculptées en haut relief, dans des vasques et enfin dans le bassin. Jalatuṇḍa est daté de 977. La destination funéraire du monument est attestée par le contenu d'une cassette de pierre retrouvée enfouie sous le bassin. Le style des hauts-reliefs des dalles-gargouilles montre un degré très avancé de l'évolution amorcée au Caṇḍi Lara Jonggrang : les personnages se distinguent à peine, noyés dans un paysage devenu envahissant. Deux statues verseuses à fond de stèle, conservées au musée de Djakarta, faisaient peut-être partie de cet ensemble.

L'ensemble de Belahan se trouve sur la face orientale du même Penanggungan : piscine funéraire en partie construite en brique, en partie taillée dans la roche, comparable à Jalatuṇḍa mais plus petite, elle renfermait la statue funéraire du roi Airlaṅga représenté en Viṣṇu sur l'oiseau Garuḍa. Ce Garuḍa, proportionnellement très grand, ailes déployées, piétinant et écrasant dans ses serres les serpents (nāga) ses ennemis, est déjà une œuvre dans l'esprit de l'art de Java orientale.

Les 90 petits bronzes découverts à Nganjuk, qui constituent une représentation tridimensionnelle du Vajradhātumaṇḍala, doivent dater au plus tôt du xe siècle. Ces très belles figurines sont remarquables par la perfection de la technique, l'élancement des formes, la cambrure des torses, les gestes anguleux mais toujours harmonieux, la minutie des détails.

Les monuments balinais de cette période sont très comparables à ceux de Java. On citera, à Bedulu, une « piscine » et, sur le même site, Goa Gajah (la grotte de l'Éléphant), ermitage rupestre dont l'entrée figure la bouche grande ouverte d'une immense tête de monstre sculptée dans le rocher (cf. l'ermitage de Selamangleng, à Java-Est). Au Gunung Kawi, près de Tampaksiring, de part et d'autre d'une rivière encaissée, des représentations de sanctuaires sculptées en haut relief dans la paroi rocheuse sont des tombes royales (seconde moitié du xie s.).

À l'art du royaume de Śrīvijaya de cette époque, on devrait pouvoir attribuer les quelques monuments bouddhiques de Padang Lawas (centre de Sumatra), sanctuaires en brique se rattachant à la fois à l'art de Java centrale et à celui de Java orientale. Un très beau groupe en bronze daté de 1039, retrouvé à Sumatra-Ouest, représente le Bodhisattva Avalokiteśvara debout entre deux entités féminines assises ; des makara de bas d'escalier, datés de 1064, ont été trouvés à Solok (centre de Sumatra).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Albert LE BONHEUR. INDONÉSIE - Les arts [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

1200 à 1300. L'Asie des Mongols - crédits : Encyclopædia Universalis France

1200 à 1300. L'Asie des Mongols

<it>Les Danseuses javanaises à l'esplanade</it>, gravure sur bois - crédits : AKG-images

Les Danseuses javanaises à l'esplanade, gravure sur bois

Danse <it>topeng</it> - crédits : Ernst Haas/ Getty Images

Danse topeng

Autres références

  • INDONÉSIE, chronologie contemporaine

    • Écrit par Universalis
  • ANANTA TOER PRAMOEDYA (1925-2006)

    • Écrit par Etienne NAVEAU
    • 847 mots

    Romancier, essayiste et biographe, auteur d'une œuvre largement diffusée et traduite, Pramoedya Ananta Toer (dit Pram) est sans conteste la figure la plus marquante de la littérature indonésienne du xxe siècle. Né en 1925 à Blora, ville située sur la côte nord de Java, Pram prit part...

  • ANDERSON BENEDICT (1936-2015)

    • Écrit par Universalis
    • 1 202 mots

    L’historien et politologue irlandais Benedict Anderson tient une place importante dans l’historiographie anglo-saxonne pour ses travaux sur les origines du nationalisme.

    Benedict Richard O’Gorman Anderson est né le 26 août 1936 à Kunming, dans le sud de la Chine, où son père occupe un poste au Bureau...

  • ASEAN (Association of South East Asian Nations) ou ANSEA (Association des nations du Sud-Est asiatique)

    • Écrit par Anne-Marie LE GLOANNEC
    • 226 mots

    Organisation internationale fondée en août 1967 par l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande pour remplacer l'Association de l'Asie du Sud-Est (A.S.A.), l'Association des nations du Sud-Est asiatique vise à coordonner l'action de gouvernements hostiles...

  • ASIE (Structure et milieu) - Géologie

    • Écrit par Louis DUBERTRET, Universalis, Guy MENNESSIER
    • 7 933 mots
    La structure des orogènes de l'Indonésie reflète un modèle commun, à savoir une disposition arquée réalisée à partir d'un foyer orogénique, comprenant un arc interne volcanisé et un arc externe non volcanisé affecté d'anomalies négatives de la pesanteur. Celles-ci se localisent actuellement le long...
  • Afficher les 90 références

Voir aussi