GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La faillite des stratèges

Le « miracle » de la Marne

L'Allemagne ne croyait pas à l'intervention de l'Angleterre dans le conflit : la surprise allait être désagréable. Les Alliés pensaient que la Russie retiendrait les troupes allemandes à l'est. Mais la lenteur de la mobilisation russe et la rapidité du plan Schlieffen des Allemands menacèrent, dès les premiers jours de la guerre, l'armée française d'un gigantesque encerclement. La guerre risquait d'être courte, mais désastreuse pour la France.

Surtout, les soldats français, en Lorraine comme à Charleroi, à l'offensive comme à la défensive, se montrèrent moins bons manœuvriers que leurs adversaires et ne subirent que des échecs. « La chance de la France, a-t-on écrit, fut qu'ayant mal engagé l'épée, Joffre sut ne pas perdre l'équilibre. » Ces graves revers étaient inattendus. Le succès de la retraite fut une autre surprise. Avançant au-delà de la Somme, von Kluck et von Bülow n'avaient pas réussi à envelopper l'aile gauche des armées franco-anglaises ; Gallieni invita alors Joffre et French à tenter un coup d'arrêt par une percée sur la Marne. Joffre avait réussi à ramener assez d'effectifs devant Paris pour que l'entreprise aboutît : un vrai miracle qu'expliquent en partie l'incompétence du généralissime allemand von Moltke, les zizanies au sein de son haut commandement, la détermination tranquille de Joffre. Il est vrai que, contre toute prévision, les plans allemands avaient été bouleversés par une offensive inopinée des Russes, qui, pour respecter une des clauses secrètes des accords militaires conclus avec la France, avaient attaqué en Prusse au quinzième jour, alors que la mobilisation et la concentration de leurs forces s'étalaient sur 36 jours. Cette offensive effectuée sans l'appui des réserves surprit les Allemands à Gumbinnen, les obligeant à ramener en hâte quelques troupes du front occidental. Ces opérations, tout comme la présence d'un fort contingent anglais à l'aile gauche des troupe [...]

1914 : la guerre de mouvement

Vidéo : 1914 : la guerre de mouvement

Vidéo

En août 1914, conformément au plan Schlieffen, la première grande offensive allemande vise d'abord à annihiler les forces françaises. En violation de sa neutralité, la Belgique est envahie, et l'armée française, qui a concentré ses troupes en direction de l'Alsace et de la Moselle, est... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

John French

Photographie : John French

Photographie

Le général britannique John French (1852-1925). 

Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages

Médias de l’article

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Nicolas II inspecte les troupes

Nicolas II inspecte les troupes
Crédits : Topical Press Agency/ Hulton Royals Collection/ Getty Images

photographie

Épinal : imagerie d'Épinal, « Poupées à habiller : costumes des Alliés de la Grande Guerre »

Épinal : imagerie d'Épinal, « Poupées à habiller : costumes des Alliés de la Grande Guerre »
Crédits : J.-P. Verney/ AKG

photographie

Mobilisation générale en France, 1914

Mobilisation générale en France, 1914
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 50 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en histoire, docteur ès lettres, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, codirecteur des Annales

Classification

Autres références

«  GUERRE MONDIALE PREMIÈRE (1914-1918)  » est également traité dans :

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 216 mots

28 juin 1914 À Sarajevo, assassinat de l'archiduc d'Autriche François-Ferdinand par Gavrilo Princip.3 août 1914 L'Allemagne déclare la guerre à la France ; les troupes allemandes entrent en Belgique.6-13 septembr […] Lire la suite

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, en bref

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 207 mots
  •  • 1 média

En 1914, les tensions sont extrêmes en Europe. Elles tiennent essentiellement à l'inadéquation entre les frontières des États et les vœux formulés par les différentes nations. L'assassinat, le 28 juin 1914, de l'archiduc héritier d'Autriche-Hongrie par un Bosniaque désireux que sa nation soit rattachée à l'État serbe est le déclencheur de la guerre, un comple […] Lire la suite

GRANDE GUERRE ET SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CRONIER
  •  • 3 535 mots
  •  • 5 médias

Dépassant par son horreur tout ce qui avait pu être imaginé, la Grande Guerre affecte profondément la société française. Si l’absence des hommes enrôlés et les risques qu’ils encourent sont au centre des préoccupations, l’arrière s’organise également pour faire face aux besoins de la guerre totale. Dans les campagnes et les usines, dans les écoles et les hôpi […] Lire la suite

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Mémoires et débats

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 4 506 mots
  •  • 3 médias

La Grande Guerre s'est déroulée il y a un siècle, et tous ses acteurs ont désormais disparu. Sa mémoire reste cependant d'une étonnante vivacité. La Première Guerre mondiale suscite un intérêt constant, aussi bien dans la sphère culturelle et dans l'espace public que pour les chercheurs qui continuent d'en débattre. C'est particulièrement marqué en France, où […] Lire la suite

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - La santé aux armées

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 4 532 mots
  •  • 1 média

La Grande Guerre inaugure l’ère des conflits où la question sanitaire joue un rôle de première importance : la santé des troupes devient un enjeu de portée militaire, médicale et politique. Sur le plan militaire, la guerre de masse, à l’échelle industrielle, se mène « à coup d’hommes », selon la formule que Foch emprunte à Chateaubriand. Confrontées aux immen […] Lire la suite

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Mutineries et désobéissances collectives

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 2 953 mots
  •  • 2 médias

Les désobéissances militaires survenues durant la Première Guerre mondiale ont fortement marqué les mémoires, en raison notamment de la répression spectaculaire qui y est associée : des centaines de soldats (près de sept cents en France) furent fusillés pour des abandons de poste, des désertions ou des mutineries. Ces dernières sont des protestations collecti […] Lire la suite

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Le rôle des colonies

  • Écrit par 
  • Laurent DORNEL
  •  • 5 234 mots
  •  • 3 médias

Depuis la fin des années 1990, dans le sillage de l’essor des études postcoloniales et de l’histoire globale, l’histoire de la Grande Guerre connaît un tournant impérial (imperialturn) qui met en exergue la place et le rôle des colonies dans celle-ci et insiste sur les circulations impériales. Alors qu’elle a longtemps été considérée comm […] Lire la suite

1917 (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-David JUMEAU-LAFOND
  •  • 961 mots
  •  • 1 média

Alors que l'Histoire voit souvent ses repères se brouiller, l'exposition 1917 , au Centre Pompidou-Metz du 26 mai au 24 septembre 2012, affirme haut et fort le primat de la « date », choisie et assumée. En anticipant sur les commémorations de la Première Guerre mondiale, dont l'année 1917 fut un tournant, le Centre Pompidou-Metz fait un choix spectaculaire. Dans l'introduction au catalogue de l'e […] Lire la suite

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 079 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les débuts de l'indépendance (1912-1924) »  : […] Ce gouvernement, qui n'était guère obéi que dans une région allant de Vlora à Fier, Lushnja, Berat et Gjirokastër, resta neutre dans la guerre balkanique, mais la conférence de Londres, qui eut à la terminer, fut également saisie du problème albanais. Après avoir pensé à une Albanie autonome sous la suzeraineté turque, elle décida, le 29 juillet 1913, la création d'un État indépendant neutre, plac […] Lire la suite

ALBERT Ier (1875-1934) roi des Belges (1909-1934)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 532 mots
  •  • 1 média

Fils de Philippe, comte de Flandre, et de Marie de Hohenzollern-Sigmaringen, Albert épouse en 1900 Élisabeth de Bavière dont il a trois enfants : Léopold, Charles et Marie-Josée, qui deviendra reine d'Italie. Le 23 décembre 1909, il succède à son oncle Léopold II, mort sans laisser de fils. Calme, modeste et très cultivé, il sera aimé du peuple belge. La tension intérieure rend les premières année […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Allemagne. Lutte contre l’épidémie de Covid-19. 9-23 mars 2020

elle qualifie la lutte contre le coronavirus de « plus grand défi » depuis la Seconde Guerre mondiale. Le 23, le ministère des Finances présente un plan de sauvetage de l’économie face à l’épidémie de Covid-19. Celui-ci prévoit l’adoption d’un budget complémentaire de 156 milliards d’euros financé […] Lire la suite

Vatican – Émirats arabes unis. Visite du pape François dans les EAU. 2-5 février 2019

Du 2 au 5, le pape François se rend en visite aux Émirats arabes unis (ÉAU), dans la perspective d’écrire « une nouvelle page d’histoire dans les relations entre les religions ». Il s’agit de la première visite d’un chef de l’Église catholique dans la péninsule arabique. François est accueilli […] Lire la suite

France. Célébration du centenaire de l’armistice de 1918. 4-13 novembre 2018

maréchaux qui doit se tenir aux Invalides, à Paris, le 10, déclenche une polémique en déclarant que « le maréchal Pétain a été pendant la Première Guerre mondiale aussi un grand soldat », même s’il a « conduit à des choix funestes » lors de la Seconde Guerre mondiale. Le 10, Emmanuel Macron […] Lire la suite

Royaume-Uni – Russie. Tentative d’assassinat d’un ancien espion russe. 4-30 mars 2018

, affirmant qu’il est « hautement probable que la Russie soit responsable de l’attaque », dénoncent « le premier emploi offensif d’un agent neurotoxique en Europe depuis la Seconde Guerre mondiale », ainsi qu’une « atteinte à la souveraineté britannique » et une violation de la Convention […] Lire la suite

Japon – États-Unis. Visite du Premier ministre japonais à Pearl Harbor. 27 décembre 2016

, en l’absence de déclaration de guerre. Cette visite marque l’aboutissement d’un processus de reconnaissance des souffrances endurées par les deux pays au cours de la Seconde Guerre mondiale. En mai, Barack Obama s’était rendu à Hiroshima, où la première bombe atomique américaine avait été larguée en août 1945. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marc FERRO, « GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere/