GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig

1914 à 1939. De Sarajevo à Dantzig
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Nicolas II inspecte les troupes

Nicolas II inspecte les troupes
Crédits : Hulton Getty

photographie

Épinal : imagerie d'Épinal, « Poupées à habiller : costumes des Alliés de la Grande Guerre »

Épinal : imagerie d'Épinal, « Poupées à habiller : costumes des Alliés de la Grande Guerre »
Crédits : J.-P. Verney/ AKG

photographie

Mobilisation générale en France, 1914

Mobilisation générale en France, 1914
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Vers la guerre civile internationale

Intensité de la lutte

En 1917, toutes les nations se sentent concernées par la guerre. Dans les deux camps on réclame à ses alliés non seulement un soutien militaire, mais également une aide économique, ce qui est un fait nouveau. Jusqu'en 1914, les puissances avaient toujours pensé que plus grand serait le nombre de divisions qu'elle pourrait jeter dans un conflit et plus grande serait la capacité de production de leurs usines d'armement, plus grande serait leur chance de gagner une guerre. Or en 1917, 17 millions d'hommes avaient été mis hors de combat (un tiers de morts) ; la Russie, en dépit de son énorme potentiel en hommes, n'avait pas réussi à ébranler l'Allemagne, parce qu'elle ne disposait pas d'une économie assez avancée.

L'idée d'une mobilisation de l'économie ne naquit qu'assez tard. Pendant deux ans, les états-majors avaient vécu la guerre en liant son issue à la notion, désormais dépassée, de campagne militaire. Or il ne s'agissait plus de gagner une bataille en fonction de l'état des stocks, mais de réorganiser l'économie du pays dans la perspective d'une guerre longue, dont on voyait mal l'issue. L'organisation de la production fut plus systématique et plus rapide que partout ailleurs en Allemagne, où la concentration de l'industrie et les nécessités du blocus conjuguèrent leurs effets dans le sens d'une mobilisation générale de l'économie. Ce fut en Grande-Bretagne que la main-d'œuvre fut distribuée de la façon la plus rationnelle entre l'arrière et le front. Plus arriérées au point de vue économique, l'Italie et la Russie accomplirent des efforts excessifs pour adapter production et consommation aux nécessités d'une guerre totale : ce fut dans ces pays que le « moral » craqua et que l'idéal de la paix ou de la révolution prit le pas sur celui de la victoire.

La désillusion

Intoxiquée par les journaux, les affiches, les livres, les films, les chansons patriotiques, les cérémonies officielles, le tintamarre des cuivres et du tambour, anesthésiée par la censure, l'opinion publique perdait peu à peu ses facultés d'exer [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages




Écrit par :

  • : docteur en histoire, docteur ès lettres, directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales, codirecteur des Annales

Classification


Autres références

«  GUERRE MONDIALE PREMIÈRE (1914-1918)  » est également traité dans :

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 216 mots

28 juin 1914 À Sarajevo, assassinat de l'archiduc d'Autriche François-Ferdinand par Gavrilo Princip.3 août 1914 L'Allemagne déclare la guerre à la France ; les troupes allemandes entrent en Belgique.6-13 septembre 1914 Bataille d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-guerre-mondiale-reperes-chronologiques/

PREMIÈRE GUERRE MONDIALE, en bref

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 207 mots
  •  • 1 média

En 1914, les tensions sont extrêmes en Europe. Elles tiennent essentiellement à l'inadéquation entre les frontières des États et les vœux formulés par les différentes nations. L'assassinat, le 28 juin 1914, de l'archiduc héritier d'Autriche-Hongrie par un Bosniaque désireux que sa nation soit rattachée à l'État serbe est le déclencheur de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-guerre-mondiale-en-bref/

GRANDE GUERRE ET SOCIÉTÉ

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CRONIER
  •  • 3 535 mots
  •  • 5 médias

Dépassant par son horreur tout ce qui avait pu être imaginé, la Grande Guerre affecte profondément la société française. Si l’absence des hommes enrôlés et les risques qu’ils encourent sont au centre des préoccupations, l’arrière s’organise également pour faire face aux besoins de la guerre totale. Dans les ca […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grande-guerre-et-societe/#i_3587

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Mémoires et débats

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 4 506 mots
  •  • 2 médias

La Grande Guerre s'est déroulée il y a un siècle, et tous ses acteurs ont désormais disparu. Sa mémoire reste cependant d'une étonnante vivacité. La Première Guerre mondiale suscite un intérêt constant, aussi bien dans la sphère culturelle et dans l'espace public que pour les chercheurs qui continuent d'en déb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-memoires-et-debats/#i_3587

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - La santé aux armées

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 4 532 mots
  •  • 1 média

La Grande Guerre inaugure l’ère des conflits où la question sanitaire joue un rôle de première importance : la santé des troupes devient un enjeu de portée militaire, médicale et politique. Sur le plan militaire, la guerre de masse, à l’échelle industrielle, se mène « à coup d’hommes », selon la formule que Fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-la-sante-aux-armees/#i_3587

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Mutineries et désobéissances collectives

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 2 953 mots
  •  • 2 médias

Les désobéissances militaires survenues durant la Première Guerre mondiale ont fortement marqué les mémoires, en raison notamment de la répression spectaculaire qui y est associée : des centaines de soldats (près de sept cents en France) furent fusillés pour des abandons de poste, des désertions ou des mutiner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-mutineries-et-desobeissances-collectives/#i_3587

GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Le rôle des colonies

  • Écrit par 
  • Laurent DORNEL
  •  • 5 234 mots
  •  • 3 médias

Depuis la fin des années 1990, dans le sillage de l’essor des études postcoloniales et de l’histoire globale, l’histoire de la Grande Guerre connaît un tournant impérial (imperialturn) qui met en exergue la place et le rôle des colonies dans celle-ci et insiste sur les circulations impériales. Alors qu’elle a longtemps été considérée comme un affro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-le-role-des-colonies/#i_3587

1917 Metz 2012 (exposition)

  • Écrit par 
  • Jean-David JUMEAU-LAFOND
  •  • 961 mots
  •  • 1 média

Alors que l'Histoire voit souvent ses repères se brouiller, l'exposition 1917 , au Centre Pompidou-Metz du 26 mai au 24 septembre 2012, affirme haut et fort le primat de la « date », choisie et assumée. En anticipant sur les commémorations de la Première Guerre mondiale, dont l'année 1917 fut un tournant, le Centre Pompidou-Metz fait un choix spec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1917-metz-2012-exposition/#i_3587

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 072 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les débuts de l'indépendance (1912-1924) »  : […] Ce gouvernement, qui n'était guère obéi que dans une région allant de Vlora à Fier, Lushnja, Berat et Gjirokastër, resta neutre dans la guerre balkanique, mais la conférence de Londres, qui eut à la terminer, fut également saisie du problème albanais. Après avoir pensé à une Albanie autonome sous la suzeraineté turque, elle décida, le 29 juillet 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albanie/#i_3587

ALBERT Ier (1875-1934) roi des Belges (1909-1934)

  • Écrit par 
  • Josiane COEKELBERGHS-CUYPERS
  •  • 532 mots
  •  • 1 média

Fils de Philippe, comte de Flandre, et de Marie de Hohenzollern-Sigmaringen, Albert épouse en 1900 Élisabeth de Bavière dont il a trois enfants : Léopold, Charles et Marie-Josée, qui deviendra reine d'Italie. Le 23 décembre 1909, il succède à son oncle Léopold II, mort sans laisser de fils. Calme, modeste et très cultivé, il sera aimé du peuple bel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-ier/#i_3587

ALEXEÏEV MIKHAÏL VASSILIEVITCH (1857-1918)

  • Écrit par 
  • Pierre KOVALEWSKY
  •  • 286 mots

Malgré son origine modeste, Mikhaïl Alexeïev réussit, grâce à un travail acharné, à accéder au sommet de la hiérarchie militaire russe. Professeur à l'École supérieure de guerre, il est le maître de plusieurs promotions de futurs chefs militaires. À l'ouverture des hostilités, il est chef d'état-major du front de l'Ouest, puis devient commandant en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mikhail-vassilievitch-alexeiev/#i_3587

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « L'Allemagne en guerre »  : […] Comme la plupart des belligérants, l'Allemagne aborde le conflit de 1914 dans un esprit d'« union sacrée » auquel s'associent, dès le 3 août, les sociaux-démocrates. L'occupation d'une vaste étendue de territoire français, en 1914, le succès de l'offensive contre la Russie, en 1915, la relative facilité du ravitaillement maintiennent le moral des A […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/#i_3587

ALSACE-LORRAINE QUESTION D'

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ
  • , Universalis
  •  • 2 675 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le dénouement du problème »  : […] Le 7 août 1914, l'armée Dubail pénètre en Alsace. Mois d'août glorieux pour les Français, puis recul obligé. Alors commence la guerre de positions : quatre ans de combats meurtriers dans les Vosges. Pendant ce temps, en Alsace, le drame arrive à son paroxysme : près de deux cent cinquante mille Alsaciens et Lorrains seront mobilisés dans l'armée al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/question-d-alsace-lorraine/#i_3587

ARTILLERIE (HISTOIRE DE L')

  • Écrit par 
  • M. SCHMAUTZ
  •  • 6 767 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le frein de tir (1897-1945) »  : […] Les premières études de liaison élastique entre la masse reculante et l'affût sont menées sans succès, en 1891, par l'Allemand Haussner. Le Français Sainte-Claire Deville poursuit ses expérimentations, et réalise dès 1894 un ensemble capable de faire campagne. Pour la première fois, un matériel sort en série industrielle : les différentes pièces so […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/artillerie-histoire-de-l/#i_3587

ANVERS (JEUX OLYMPIQUES D') [1920] - Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 237 mots

En marge des V es  jeux Olympiques, le C.I.O. tient sa dixième session à Stockholm et, le 27 mai 1912, il désigne Berlin ville d'accueil des Jeux de 1916. En 1909, la capitale du Reich avait renoncé à présenter sa candidature : elle laissait le champ libre à Stockholm et se réservait pour 1916. Bien que cinq autres villes se déclarent intéressées, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anvers-jeux-olympiques-d-1920-contexte-organisation-bilan/#i_3587

ARABISME

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 5 510 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les premières organisations et la révolte arabe (1908-1920) »  : […] La révolution jeune-turque (1908), instaurant un régime constitutionnel, avec un parlement, dans l'Empire ottoman, permit aux mécontents de toute sorte de s'organiser. En même temps, la politique centralisatrice des Jeunes-Turcs, de plus en plus enclins malgré leurs déclarations à faire fond primordialement sur l'élément turc, accroissait le mécon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabisme/#i_3587

ARCHÉOLOGIE (Archéologie et société) - Archéologie du temps présent

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 4 856 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Archéologie des conflits et des charniers »  : […] Toutes ces études innovantes posent évidemment le problème de la définition de l'archéologie, mais aussi de ses limites chronologiques. Le débat a été posé très concrètement en France au début des années 1990 à propos de l'écrivain Alain-Fournier, l'auteur du Grand Meaulnes , mort au front au début de la Première Guerre mondiale, à l'occasion de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/archeologie-archeologie-et-societe-archeologie-du-temps-present/#i_3587

ARMÉE - Typologie historique

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR, 
  • Universalis
  •  • 12 920 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les armées de la Première Guerre mondiale »  : […] La Première Guerre mondiale est celle du heurt d'énormes masses. Un certain nombre de conflits limités ont laissé pressentir l'importance du choc qui se prépare : guerres russo-turque, sino-japonaise ; guerres du Transvaal, de Mandchourie, des Balkans. En août 1914, l'Empire d'Allemagne lance contre la France 7 armées, articulées en 34 corps d'armé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-typologie-historique/#i_3587

ARMÉE - Doctrines et tactiques

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 7 992 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Politique, technique et forces morales »  : […] La période 1789-1815 est riche d'enseignements. Le souvenir des guerres révolutionnaires et impériales, la manœuvre napoléonienne ont hanté la pensée militaire pendant plus d'un siècle et l'ont hypothéquée gravement pour plusieurs raisons. Alors que Napoléon excellait à adapter ses conceptions aux circonstances, ses commentateurs comme A. Jomini et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-doctrines-et-tactiques/#i_3587

ARMÉE - Pouvoir et société

  • Écrit par 
  • Pierre DABEZIES
  •  • 16 276 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Pouvoir civil et pouvoir militaire »  : […] Aux divergences entre l'armée et la société répondent souvent des démêlés avec le pouvoir. Le premier problème est de savoir qui commande : face au pouvoir civil, en principe détenteur d'une souveraineté pleine et entière, le poids des armes et leur spécificité confèrent à l'autorité militaire, dotée de compétences partielles, un pouvoir souvent c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-pouvoir-et-societe/#i_3587

ARMÉNIENS GÉNOCIDE DES

  • Écrit par 
  • Raymond KÉVORKIAN
  •  • 4 927 mots

Parmi les innombrables violences observées durant la Première Guerre mondiale, l'extermination des Arméniens constitue l'épisode le plus sanglant touchant des populations civiles : près d'un million cinq cent mille personnes perdent la vie en 1915-1916, dans des conditions effroyables, victimes du régime jeune-turc. Le contexte de guerre – la Turq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genocide-des-armeniens/#i_3587

ARMES - Armes lourdes

  • Écrit par 
  • Alain BRU
  •  • 3 926 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les armes chimiques et biologiques »  : […] L' Allemagne lança le 22 avril 1915, près d'Ypres, la première attaque chimique massive ; elle fit environ dix mille morts ou hommes hors de combat. Il s'agissait de vapeur de chlore. La suite du conflit connut une « course » parallèle aux produits plus toxiques, mais aussi aux équipements protecteurs . Les effets létaux furent faibles : ainsi 1,1 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armes-armes-lourdes/#i_3587

AUDOIN-ROUZEAU STÉPHANE (1955- )

  • Écrit par 
  • Paula COSSART
  •  • 911 mots
  •  • 1 média

Né en 1955 à Paris, l’historien Stéphane Audoin-Rouzeau a consacré la totalité de ses travaux à une histoire culturelle de la violence de guerre au xx e  siècle, de la Première Guerre mondiale en particulier. Il est directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales depuis 2004. Diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stephane-audoin-rouzeau/#i_3587

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 052 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « La politique étrangère : le brillant second »  : […] Après la victoire de la Prusse à Sadowa, après la défaite française de 1870 et la proclamation de l'Empire allemand, le gouvernement de Vienne renonça définitivement à tout espoir de revanche, et le chancelier Andrassy opéra une reconversion de la politique austro-hongroise, basée désormais sur l'alliance avec l' Allemagne, dont la Double Monarchie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_3587

AVIATION - Histoire de l'aviation

  • Écrit par 
  • Edmond PETIT, 
  • Pierre SPARACO
  • , Universalis
  •  • 10 062 mots
  •  • 36 médias

Dans le chapitre « De 1914 à 1918 »  : […] Avant la Première Guerre mondiale, l'avion avait déjà fait ses premières armes. La mission du capitaine italien Piazza, au-dessus des lignes turques, près de Tripoli, le 22 octobre 1911, consistait en une reconnaissance avec un Blériot. Le baptême du feu en avion fut effectué par le capitaine Moizo, avec un Nieuport (25 octobre 1911). Mais ce sont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aviation-histoire-de-l-aviation/#i_3587

BALTES PAYS

  • Écrit par 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 1 317 mots

Dans le chapitre « Du temps des troubles à l'indépendance »  : […] La révolution russe de 1905 a constitué dans ces régions une étape essentielle : elle concrétisait une prise de conscience nationaliste liée à une évolution économique commencée depuis quelques décennies, et surtout sensible en Lettonie. La Première Guerre mondiale a permis aux trois pays d'accéder à l'indépendance. À son issue, pour la première fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-baltes/#i_3587

BATAILLES NAVALES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michèle BATTESTI
  •  • 848 mots

17 octobre 1855 Bombardement de Kinburn, durant la guerre de Crimée. La forteresse russe sur la mer Noire est détruite par trois « batteries flottantes » françaises, armées de canons rayés tirant des obus explosifs, protégées par un blindage, préfiguration des bâtiments cuirassés. 9 mars 1862 Combat de Hampton Roads durant la guerre de Sécession […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/batailles-navales-reperes-chronologiques/#i_3587

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale »  : […] Le 4 août 1914, dans sa marche sur Paris, l'Allemagne envahissait la Belgique . Si l'armée belge ne fut pas en mesure de stopper l'avance allemande, elle sut du moins la retarder. Après la bataille de la Marne, les Allemands s'emparèrent enfin de la place forte d'Anvers, mais le gros de l'armée belge put s'échapper vers la plaine de l'Yser, où elle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_3587

BENOÎT XV, GIACOMO DELLA CHIESA (1854-1922) pape (1914-1922)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 388 mots

Successeur de Pie X, dont il assouplit la ligne sans en modifier ni l'orientation ni l'esprit. Giacomo Della Chiesa, né à Gênes, de famille noble, avait été le collaborateur de Rampolla d'abord à la nonciature de Madrid, puis à la secrétairerie d'État dont il gravit tous les échelons. À la réforme de celle-ci, Pie X le nomma archevêque de Bologne ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giacomo-benoit-xv/#i_3587

BETHMANN-HOLLWEG THEOBALD VON (1856-1921)

  • Écrit par 
  • Alfred WAHL
  •  • 322 mots
  •  • 1 média

Administrateur plus qu'homme politique, ce grand juriste sans rayonnement gravit tous les échelons et devient chancelier du Reich en 1909. Bethmann-Hollweg n'est pas le meneur d'hommes ni le combattant qui s'impose en ces moments difficiles : « Il administre, mais ne gouverne pas. » S'il se rend compte du blocage des institutions de Prusse, de l'Em […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theobald-von-bethmann-hollweg/#i_3587

BLINDÉS MATÉRIELS

  • Écrit par 
  • Patrice VENTURA
  •  • 7 276 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La conception »  : […] Pour comprendre l'invention des véhicules blindés, il faut revenir à la période préindustrielle de l'Europe, au cours du xviii e  siècle, marqué en sa fin par de grandes inventions, comme la machine à vapeur de Watt, les ballons des frères Montgolfier et le télégraphe de Chappe. La révolution industrielle puis le décollage économique qu'elle provo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/materiels-blindes/#i_3587

BLOCUS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COT
  •  • 3 423 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Extension de la notion durant les deux guerres mondiales »  : […] Les quelques blocus classiques institués pendant la Première Guerre mondiale (Cameroun, Bulgarie, Asie Mineure) ne jouèrent aucun rôle dans le déroulement des opérations militaires. Les Empires centraux n'étaient pas en mesure d'assurer l'effectivité d'un blocus ; leurs navires de surface ne quittaient leur base que pour des raids occasionnels. Qua […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blocus/#i_3587

BOLCHEVISME

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 7 566 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le bolchevisme et la IIe Internationale »  : […] Les div ergences et les controverses qui opposaient les différentes fractions de la social-démocratie russe furent considérées longtemps par la plupart des chefs de la social-démocratie occidentale comme des altercations personnelles, caractéristiques du milieu de l'émigration. Le bolchevisme, même après la révolution de 1905, ne représentait pas, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bolchevisme/#i_3587

BOTHA LOUIS (1862-1919)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 601 mots

Général et homme d'État sud-africain, né le 27 septembre 1862, près de Greytown, Natal (auj. KwaZulu-Natal), mort le 27 août 1919 à Pretoria, Transvaal (auj. Gauteng). Fils d'un voortrekker (migrant boer du Grand Trek), Louis Botha grandit dans l'État libre d'Orange, effectuant tout son parcours scolaire dans une école de missionnaires allemands […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-botha/#i_3587

BREST-LITOVSK PAIX DE (mars 1918)

  • Écrit par 
  • Georges HAUPT
  •  • 570 mots
  •  • 1 média

Au lendemain de la révolution d'Octobre, le 26 octobre (8 novembre) 1917, le Congrès des soviets promulgue un décret demandant l'ouverture immédiate de pourparlers de paix avec les puissances centrales, mais les pays de l'Entente se déclarent absolument opposés à cette proposition. Le gouvernement bolchevique engage malgré tout séparément des négoc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paix-de-brest-litovsk/#i_3587

BRIAND ARISTIDE (1862-1932)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 990 mots
  •  • 2 médias

De famille modeste, Aristide Briand devient avocat. Comme militant socialiste, puis comme journaliste, il se fait une réputation de révolutionnaire. En 1883, il quitte Nantes et vient à Paris. Secrétaire général du journal La Lanterne , il se lie alors avec Jaurès et fonde avec lui le Parti socialiste français en opposition au parti de Jules Guesde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aristide-briand/#i_3587

CADORNA LUIGI (1850-1928) maréchal italien

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 271 mots

Fils du général Raffaelo Cadorna qui avait combattu les troupes pontificales lors de la prise de Rome en 1870, Luigi Cadorna fit une brillante carrière militaire avant d'être nommé chef d'état-major général de l'armée italienne en juillet 1914. Pendant les trente premiers mois du conflit, il mène une guerre d'usure contre l'Autriche ; le résultat l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luigi-cadorna/#i_3587

CAPORETTO BATAILLE DE (24 oct. 1917)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 199 mots
  •  • 1 média

La bataille de Caporetto est un désastre militaire italien de la Première Guerre mondiale. Les soldats italiens battirent en retraite devant une offensive austro-allemande sur le front d'Isonzo, au nord-ouest de Trieste, où les forces italiennes et autrichiennes s'affrontaient sans résultat depuis deux ans et demi. À la suite de la percée réussie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-caporetto/#i_3587

CAQUOT BALLON

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ
  •  • 792 mots
  •  • 1 média

Le ballon Caquot est un ballon captif (c’est-à-dire relié au sol par un câble) d’observation, de forme allongée (d’où son nom commun de « saucisse »), qui a été mis au point en 1915 par l’ingénieur français Albert Caquot (1881-1976) et utilisé pendant la Première Guerre mondiale. En 1914, les ballons captifs déployés sur les champs de bataille p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ballon-caquot/#i_3587

CAVALERIE

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR
  •  • 3 638 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La cavalerie au XXe siècle »  : […] Le premier conflit mondial ne donnera pas le coup de grâce à la cavalerie, qui dispose maintenant de mitrailleuses attelées, de batteries à cheval, de chasseurs cyclistes, d'autos-blindées. Les occasions ont toutefois manqué de succès stratégiques spectaculaires, même sur les fronts orientaux, où évoluent de grandes unités montées, russes, allemand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cavalerie/#i_3587

CINÉMA ET HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 8 282 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un instrument de propagande »  : […] La modernité du cinéma, son pouvoir de fascination ou de conviction, sa capacité à atteindre et à pénétrer les masses en ont fait un instrument dont Lénine (« De tous les arts, l'art cinématographique est pour nous le plus important », en 1919, lors de la nationalisation du cinéma russe) comme Mussolini (« La cinématographie est l'arme la plus fort […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-et-histoire/#i_3587

C.I.O. (Comité international olympique)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 239 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histoire d'une institution incontournable »  : […] Le C.I.O. naît donc le 23 juin 1894 à la Sorbonne à Paris. Il compte alors treize membres : Pierre de Coubertin et Ernest Callot (France), Dimitrios Vikelas (Grèce), lord Ampthill et Charles Herbert (Grande-Bretagne), William Milligan Sloane (États-Unis), José Benjamín Zubiaur (Argentine), Leonard Albert Cuff (Nouvelle-Zélande), Jirí Guth (Bohême), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comite-international-olympique/#i_3587

CLEMENCEAU GEORGES (1841-1929)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 1 045 mots
  •  • 3 médias

Issu d'une famille de la bourgeoisie vendéenne de tradition républicaine, Georges Clemenceau fait des études de médecine, séjourne de 1865 à 1869 aux États-Unis avant d'entrer véritablement dans la carrière politique. Maire de Montmartre en septembre 1870, puis du XVIII e arrondissement, il est élu le 8 février 1871 député à l'Assemblée nationale, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-clemenceau/#i_3587

COMMÉMORATION DE L'ARMISTICE DU 11 NOVEMBRE 1918

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 504 mots

Comme plusieurs autres pays, la France commémore le 11 novembre, date de la signature de l’armistice qui mit fin à la Première Guerre mondiale, en 1918. Ce jour-là, elle rend hommage aux soldats morts au combat pendant ce conflit. Observée pour la première fois de façon discrète en 1919, la commémoration de l’armistice fait l’objet d’une cérémonie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commemoration-de-l-armistice-du-11-novembre-1918/#i_3587

COMMUNISME - Histoire

  • Écrit par 
  • Annie KRIEGEL
  •  • 13 804 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La guerre et la faillite de la IIe Internationale »  : […] C'est alors que le débat se concentre sur l'angoissante question de la paix, dans le contexte explosif des guerres balkaniques (1912). La II e  Internationale semble tétanisée. La menace d'un recours à une action concordante du prolétariat en cas de conflit n'empêche pas la guerre mondiale d'éclater, en août 1914, en lieu et place de la révolution […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire/#i_3587

CONGO RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU

  • Écrit par 
  • Jules GÉRARD-LIBOIS, 
  • Henri NICOLAÏ, 
  • Patrick QUANTIN, 
  • Benoît VERHAEGEN, 
  • Crawford YOUNG
  • , Universalis
  •  • 24 758 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « L'influence de la Première Guerre mondiale »  : […] L'ère belge avait à peine commencé quand éclata la Première Guerre mondiale, lourde de conséquences pour la colonie. La Belgique elle-même était en partie occupée, et toutes les énergies tournées vers la guerre. Le Congo fut dépouillé de ses cadres administratifs pour faire face aux besoins de la guerre. L'armée congolaise, la Force publique, fut u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-democratique-du-congo/#i_3587

CRYPTOLOGIE

  • Écrit par 
  • Jacques STERN
  •  • 5 754 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le XXe siècle »  : […] Les techniques qui viennent d'être présentées – transpositions, substitutions et répertoires – sont celles qui ont été utilisées durant la Première Guerre mondiale. Des historiens ont même relié certains événements du conflit à la faiblesse des cryptographes ou à la sagacité des cryptanalystes. C'est ainsi qu'on explique l'issue de la bataille de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cryptologie/#i_3587

DAKIN LIQUEUR DE

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 1 053 mots

Les premiers mois de la Grande Guerre firent la démonstration de la gravité sans précédent des blessures provoquées par l’armement moderne. Phénomène nouveau : sous l’effet des projectiles d’artillerie la grande majorité des plaies étaient infectées par des éclats d’obus, billes de shrapnels, débris de vêtements ou de terre… Gangrène gazeuse, té […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liqueur-de-dakin/#i_3587

DANEMARK

  • Écrit par 
  • Marc AUCHET, 
  • Frederik Julius BILLESKOV-JANSEN, 
  • Jean Maurice BIZIÈRE, 
  • Régis BOYER, 
  • Georges CHABOT, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN
  • , Universalis
  •  • 19 537 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « De la Première à la Seconde Guerre mondiale »  : […] La crise mondiale d'août 1914 eût pu constituer pour le Danemark l'occasion de chercher sa revanche contre les Allemands en réclamant ce Slesvig du Nord, ethniquement scandinave, qui lui avait été arraché par les Prussiens en 1866. Mais, ne pouvant affronter une attaque allemande, il préféra affirmer sa volonté de rester en dehors des hostilités. C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/danemark/#i_3587

DARDANELLES EXPÉDITION DES (mars-déc. 1915)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 349 mots
  •  • 1 média

Afin de rouvrir, par le Bosphore et la mer Noire, des communications faciles avec la Russie, les Britanniques (sous l'impulsion de Winston Churchill) ont imaginé, dès la fin de 1914, de porter un coup décisif à Constantinople. Il leur faut d'abord forcer le détroit des Dardanelles par une opération navale à laquelle la France accepte de participer. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expedition-des-dardanelles/#i_3587

DAWES PLAN (1924)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 505 mots

Entré en vigueur le 1 er  septembre 1924, le plan Dawes demeurera en application jusqu'au 31 août 1929. Il est proposé par un comité d'experts sous l'autorité de l'intendant général américain Charles Dawes (1865-1951), nommé par la Commission des réparations et chargé de mener à bien les négociations qui suivent la politique de force de la France q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-dawes/#i_3587

DELCASSÉ THÉOPHILE (1852-1923)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 755 mots
  •  • 1 média

Partisan acharné d'alliances privilégiées pour s'opposer à la puissance allemande, Théophile Delcassé peut être considéré comme le fondateur de la stratégie diplomatique de la III e  République. Par sa carrière, il symbolise l'homme politique français du début du siècle. Issu de la petite bourgeoisie provinciale du Sud-Ouest, patrie du radical-soci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theophile-delcasse/#i_3587

LES DERNIERS JOURS DE L'HUMANITÉ, Karl Kraus - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 1 309 mots

L'écrivain et publiciste viennois Karl Kraus (1874-1936), directeur et auteur de la revue Die Fackel ( La Torche ) fut sans doute le plus virtuose des satiristes et polémistes de langue allemande. Pour lui, les faits de langue étaient le révélateur le plus sûr de la constitution éthique et esthétique d'une culture et d'une personnalité. Depuis l'é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-derniers-jours-de-l-humanite/#i_3587

DIAZ ARMANDO (1861-1928)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 698 mots

Colonel d'infanterie en 1910, Diaz prend part à la guerre de Libye, où il est blessé. Il devient secrétaire du général Pollio, chef de l'état-major général ; à la mort de ce dernier, il collabore avec le nouveau généralissime, Cadorna, pour préparer la mobilisation de l'armée italienne. Lors de l'intervention de l'Italie aux côtés de l'Entente, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armando-diaz/#i_3587

ENVER PACHA (1881-1922)

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 439 mots

Fils d'un dignitaire du sultan ‘Abd al-Ḥamīd II, Enver Pacha est affecté à sa sortie de l'Académie militaire d'Istanbul, en 1902, à l'état-major de l'armée de Macédoine. Il adhère au comité Union et Progrès, participe au groupe activiste de ce mouvement et joue un rôle important lors de la révolution jeune-turque de juillet 1908 qui réinstaure le r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enver-pacha/#i_3587

ERZBERGER MATTHIAS (1875-1921)

  • Écrit par 
  • Léon STRAUSS
  •  • 319 mots
  •  • 3 médias

Député du Reichstag (1903), Matthias Erzberger y devient le chef du parti du centre catholique. Opposé à la politique coloniale de von Bülow, il approuve, en revanche, la politique d'armement de Bethmann-Hollweg. Membre du conseil d'administration du groupe sidérurgique Thyssen, il soutient, au début de la guerre, les projets d'annexion du bassin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-erzberger/#i_3587

ESTONIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • Jean-Luc MOREAU
  •  • 9 142 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le premier conflit mondial 1914 - 1918-1920 »  : […] Pendant les deux premières années de cette guerre, le pays estonien servit de base arrière aux opérations militaires et la présence de troupes russes nombreuses y entretint un climat d'agitation, qui s'aggrava après février 1917. Dès les premiers mois de la révolution éclata un conflit entre les révolutionnaires russes et les nouvelles autorités e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/estonie/#i_3587

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 175 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale »  : […] Sans doute, la déclaration de guerre des États-Unis à l'Allemagne, le 4 avril 1917, peut être considérée comme l'aboutissement de la politique interventionniste esquissée depuis T. Roosevelt. En fait, l'opinion américaine tenait profondément à sa neutralité et considérait qu'elle n'avait aucun intérêt direct dans le conflit en cours. La communauté […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_3587

EUROPE - Histoire de l'idée européenne

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste DUROSELLE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 10 490 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le drame de l'Europe (1920-1945) »  : […] La guerre, a dit Romain Rolland en septembre 1914, est un « crime contre l'Europe ». De fait, la guerre, les traités, l'après-guerre sont le signe de son déclin. La guerre, parce que les Européens s'entre-tuent, se ruinent et ont besoin de l'intervention américaine pour trancher leur épuisante querelle. Les traités, parce que le président américain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-histoire-de-l-idee-europeenne/#i_3587

FALKENHAYN ERIC VON (1861-1922)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 260 mots

Instructeur de l'armée chinoise, il combat contre les Boxers en 1900. Devenu général, puis ministre prussien de la Guerre en 1913, il remplace Moltke à la tête du grand état-major général après la bataille de la Marne, tout en restant ministre jusqu'en 1915. Inspirateur de la stratégie de l'état-major, il tente de concilier le plan Schlieffen, fond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-von-falkenhayn/#i_3587

FAYOLLE ÉMILE (1852-1928) maréchal de France

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 130 mots

Artilleur et polytechnicien, nommé professeur à l'école de Guerre en 1904. Après avoir participé, au début de la Première Guerre mondiale, à la défense de Nancy, Émile Fayolle reçoit le commandement de la VI e  Armée à la bataille de la Somme en 1916, où il se distingue. En 1917, il est à la tête des troupes d'intervention franco-anglaises chargées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emile-fayolle/#i_3587

FERRO MARC (1924- )

  • Écrit par 
  • André LOEZ
  •  • 1 020 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des Annales à l’écran et au décryptage des images »  : […] Marc Ferro n’est toutefois pas ancré définitivement dans le champ des études russes ou soviétiques, d’abord parce que ses analyses n’entrent pas dans le cadre conceptuel alors dominant du « totalitarisme », ensuite parce qu’une autre rencontre décisive a eu lieu en 1962, celle de Fernand Braudel. Ce dernier lui confie le poste de secrétaire de réd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-ferro/#i_3587

FLANDRE

  • Écrit par 
  • Xavier MABILLE
  •  • 4 858 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La Flandre dans la Belgique unitaire »  : […] La Constitution du nouvel État édicta, en son article 23, le principe de la liberté des langues : « L'emploi des langues usitées en Belgique est facultatif ; il ne peut être réglé que par la loi, et seulement pour les actes de l'autorité publique et pour les affaires judiciaires. » Dans les faits, l'État était francophone, comme l'était la bourgeoi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/flandre/#i_3587

FOCH FERDINAND (1851-1929) maréchal de France

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 927 mots
  •  • 3 médias

Né à Tarbes, il fait de solides études au collège des jésuites de Saint-Étienne puis de Metz. Il entre ensuite à l'École polytechnique d'où il sortira en 1873 dans l'artillerie. Foch est admis à l'École supérieure de guerre en 1885. En 1893, il est au 3 e  bureau de l'état-major, puis devient professeur d'histoire militaire et de tactique générale […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinand-foch/#i_3587

FRANCE (Histoire et institutions) - Le temps des révolutions

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 6 922 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  La Révolution contre la République (1880-1944) »  : […] En dépit de ses inflexions « radicales », la République définitivement installée dans les années 1880 apparut ambiguë. Tout d'abord, le suffrage universel dont elle assurait une pratique honnête était strictement masculin. À partir de la fin du xix e  siècle, s'inspirant d'exemples révolutionnaires, tel le souvenir d'Olympe de Gouges, tout un mouv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-histoire-et-institutions-le-temps-des-revolutions/#i_3587

FRANCHET D'ESPEREY LOUIS FÉLIX (1856-1942) maréchal de France

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 264 mots

Au début de sa carrière militaire, Franchet d'Esperey s'était distingué en Algérie, en Tunisie, en Chine (contre les Boxers) et au Maroc (Oued Zem, Mogador, Tadla). En août 1914, commandant du I er corps d'armée sous Lanrezac, il retarde l'avance allemande à Guise. Puis à la tête de la V e  armée, il joue un rôle capital dans la victoire de la Mar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-felix-franchet-d-esperey/#i_3587

FRANÇOIS-JOSEPH Ier (1830-1916) empereur d'Autriche (1848-1916)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Les soixante-huit années du long règne de François-Joseph coïncident avec la période la plus féconde et la plus brillante, sinon de l'histoire politique, du moins de la civilisation et du mode de vie d'une Autriche enfin dégagée des implications de l'ancien Saint Empire et cherchant ses voies originales. C'est pourquoi, pour beaucoup de ses anciens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-joseph-ier/#i_3587

FRENCH JOHN (1852-1925) 1er comte d'Ypres

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 200 mots
  •  • 1 média

Né à Ripple dans le Kent, John French sert d'abord dans la marine et passe dans l'armée de terre en 1874. Il prend part à la campagne du Soudan de 1884-1885, sert un temps en Inde avant de passer au ministère de la Guerre en août 1895. Revenu au service actif, il est envoyé en Afrique du Sud et s'y révèle un chef brillant ; avec le grade de major g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-french/#i_3587

FULLER JOHN FREDERICK CHARLES (1878-1966)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 150 mots

Général britannique et théoricien militaire. Spécialiste des chars pendant la Première Guerre mondiale, Fuller fut ensuite correspondant de guerre (Éthiopie, Espagne) et critique militaire. Organisée par Fuller, l'attaque de Cambrai (20 nov. 1917) fait date dans l'histoire militaire : quatre cents chars britanniques attaquent, sans préparation d'ar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-frederick-charles-fuller/#i_3587

GABON

  • Écrit par 
  • Nicolas METEGUE N'NAH, 
  • Roland POURTIER
  •  • 6 678 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « De 1839 à 1960 : cent vingt et un ans de colonisation  »  : […] Avec la signature, le 9 février 1839, d'une convention autorisant l'établissement d'un comptoir entre l'amiral français Bouët-Willaumez et Antchuwè Kowè Rapontchombo, alias « roi Denis », commença la période coloniale au Gabon. Du poste établi sur l'estuaire du Como, les Français étendirent leur domination sur les régions voisines par l'envoi de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabon/#i_3587

GALLIENI JOSEPH-SIMON (1849-1916)

  • Écrit par 
  • Jérôme BODIN
  •  • 1 112 mots
  •  • 2 médias

Né le 24 avril 1849 à Saint-Béat (Haute-Garonne), fils d'officier, Joseph-Simon Gallieni fit ses études au prytanée militaire de La Flèche, intégra l'École spéciale militaire de Saint-Cyr en 1868 et en sortit deux ans plus tard, avec le grade de sous-lieutenant dans l'infanterie de marine, lors de la guerre franco-prussienne. Présent à Bazeilles (3 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-simon-gallieni/#i_3587

GAMELIN MAURICE (1872-1958)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 461 mots
  •  • 2 médias

Né dans une famille d'officiers, et sorti major de Saint-Cyr en 1893, Gamelin fait partie de l'état-major de Joffre. C'est lui qui rédige, sinon le fameux ordre du jour de la Marne, du moins les instructions qui aboutissent à la grande victoire du 8 septembre 1914 ; c'est encore lui qui commande la 2 e  brigade de chasseurs à pied à la bataille de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-gamelin/#i_3587

GARROS ROLAND (1888-1918)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 820 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Son engagement lors du premier conflit mondial »  : […] Survient la Première Guerre mondiale, qu’il aborde comme pilote d’observation, ce qui ne l’empêche pas de remporter sa première victoire aérienne, le 1 er  avril 1915, grâce à un système de « tir à travers l’hélice » qu’il a contribué à mettre au point. Reposant sur la synchronisation de la mitrailleuse et du moteur, ce dispositif permet aux balles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roland-garros/#i_3587

GRÈCE - De la Grèce byzantine à la Grèce contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean CATSIAPIS, 
  • Dimitri KITSIKIS, 
  • Nicolas SVORONOS
  •  • 21 389 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale et ses conséquences en Grèce »  : […] L'équilibre intérieur et extérieur de la Grèce fut sérieusement troublé par la Première Guerre mondiale et par ses conséquences. La crise a commencé par un véritable « schisme » intérieur entre, d'une part, les forces conservatrices qui, proches de la Couronne et orientées vers les puissances centrales préconisaient la neutralité dans le conflit m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grece-de-la-grece-byzantine-a-la-grece-contemporaine/#i_3587

GUERRE

  • Écrit par 
  • Jean CAZENEUVE, 
  • P. E. CORBETT, 
  • Victor-Yves GHEBALI, 
  • Q. WRIGHT
  •  • 14 311 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les résidents ennemis »  : […] Au Moyen Âge, on emprisonnait les ressortissants ennemis et l'on confisquait leurs biens à l'éclatement d'une guerre ; on épargnait toutefois les marchands. Sous condition de réciprocité, ils étaient laissés en liberté et leurs biens n'étaient pas saisis. Cette immunité, accordée pour encourager le commerce, fut étendue peu à peu aux personnes non […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre/#i_3587

GUILLAUME II (1859-1941) empereur d'Allemagne (1888-1918)

  • Écrit par 
  • Léon STRAUSS
  •  • 453 mots
  •  • 1 média

Empereur d'Allemagne et roi de Prusse, Guillaume II est le petit-fils de Guillaume I er et de Victoria d'Angleterre, et le fils de Frédéric III. Après le court règne de son père, il accède à l'Empire en 1888. Très orgueilleux et jaloux de son autorité, il rêve de jouer un grand rôle et de conduire lui-même les destinées de l'Empire. Il renvoie Bis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-ii/#i_3587

HAIG DOUGLAS HAIG 1er comte (1861-1928) maréchal britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 254 mots
  •  • 1 média

Né à Édimbourg, Douglas Haig entre à l'école militaire de Sandhurst ; officier de l'armée Kitchener au Soudan, il est nommé colonel après une brillante participation à la guerre des Boers. Général dès 1904, il est placé à la tête de l'organisation de l'état-major général impérial puis devient chef d'état-major de l'armée des Indes en 1909. Command […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/douglas-haig/#i_3587

HINDENBURG PAUL VON BENECKENDORFF et VON (1847-1934) maréchal allemand

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 878 mots
  •  • 2 médias

Descendant d'une famille noble brandebourgeoise, Hindenburg entre en 1859 à l'École des cadets, combat en 1866 et en 1870-1871 dans un régiment d'infanterie de la garde prussienne. Admis à l'Académie de guerre, il sert ensuite au grand état-major sous les ordres de Moltke et de Schlieffen, puis au ministère de la Guerre. Général de division en 1900 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hindenburg-paul-von-beneckendorff-et-von-marechal-allemand/#i_3587

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire des relations internationales

  • Écrit par 
  • Robert FRANK
  •  • 4 386 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'école française »  : […] Depuis 1964, les historiens français des relations internationales ont, pour l'essentiel, vécu sur l'héritage de Renouvin et de Duroselle, tout en renouvelant certaines problématiques. Du côté des « forces profondes », ce sont les facteurs économiques qui, dans les années 1960 et 1970, ont le plus retenu l'attention des chercheurs. Il s'agissait d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-domaines-et-champs-histoire-des-relations-internationales/#i_3587

HITLER ADOLF (1889-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 4 747 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Un raté social »  : […] Né le 20 avril 1889 dans la petite ville autrichienne de Braunau-sur-l'Inn, non loin de Linz, Hitler eut une enfance partagée entre l'affection de sa mère et une relation conflictuelle avec son père. Cet homme modeste, qui s'était hissé au rang d'inspecteur des douanes, rêvait pour son fils d'une carrière de fonctionnaire, perspective devant laquel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-hitler/#i_3587

HONGRIE

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Lorant CZIGANY, 
  • Albert GYERGYAI, 
  • Pierre KENDE, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Fridrun RINNER
  • , Universalis
  •  • 32 150 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Les conséquences de la Première Guerre mondiale »  : […] Les conséquences de la Première Guerre mondiale furent au nombre de trois et tout aussi néfastes les unes que les autres. En octobre 1918, le comte Mihály Károlyi prit le pouvoir et tenta de négocier avec l'Entente. Or les militaires de l'armée d'Orient furent intraitables, tandis que les Roumains occupaient la Transylvanie, les Tchèques la Slovaqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hongrie/#i_3587

HÖTZENDORFF FRANZ comte CONRAD VON (1852-1925) maréchal austro-hongrois

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 346 mots

Considéré comme l'un des principaux responsables de l'agression austro-hongroise contre la Serbie en juillet 1914, Franz Conrad von Hötzendorff fait essentiellement une carrière militaire ; mais, par son amitié avec l'archiduc héritier François-Ferdinand, il devient l'une des principales personnalités politiques de la monarchie à la veille de la Pr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hotzendorff-franz-comte-conrad-von-marechal-austro-hongrois/#i_3587

INTELLECTUEL

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 9 430 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'épreuve de la Grande Guerre »  : […] La Grande Guerre décima le monde universitaire et artistique. Les positions les mieux établies se révélèrent fragiles. L'anarchisme, l'antimilitarisme qui dominaient initialement chez les intellectuels évoluèrent souvent vers une défense du « poilu », tandis que les pacifistes se trouvaient marginalisés. Malgré la position de Romain Rolland ( Au-de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intellectuel/#i_3587

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « L'ère de Giolitti »  : […] À partir de 1898, l'Italie connut une expansion économique rapide, favorisée par l'abondance et le bon marché de la main-d'œuvre, et la « seconde révolution industrielle », née de l'électricité. Le textile, la mécanique automobile – la F.I.A.T. (Fabbrica italiana automobili Torino) est fondée à Turin en 1899 –, la sidérurgie progressent. Giovanni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie-histoire/#i_3587

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 058 mots
  •  • 47 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale »  : […] Ōkuma était au pouvoir depuis quelques mois seulement lorsque la Première Guerre mondiale éclata. Le Japon déclara la guerre à l'Allemagne, seulement en vue d'étendre son influence en Asie et dans le Pacifique. L'armée japonaise occupa Qingdao , concession germanique en Chine, et les îles de la Micronésie appartenant à l'Allemagne. Puis, croyant p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_3587

JAURÈS JEAN (1859-1914)

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 2 656 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une dimension internationale »  : […] Pour assumer ces responsabilités, Jaurès ne voit que l'Internationale. Certes elle n'a pas à dicter leur conduite aux partis nationaux, mais à ses yeux elle est plus qu'un club de discussion, « une force intermittente et superficielle ». Il lui faut mobiliser l'opinion publique et proposer des règles, des moyens d'action. Seule, en effet, pense-t-i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jaures/#i_3587

JOFFRE JOSEPH (1852-1931) maréchal de France

  • Écrit par 
  • André DAUBARD
  •  • 772 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un petit propriétaire viticulteur, Joseph Joffre fait de brillantes études et, grâce à l'aide de ses compatriotes, prépare l'École polytechnique où il entre, benjamin de sa promotion. Lieutenant, puis capitaine au 1 er  génie à Versailles, il participe à la reconstruction de l'enceinte fortifiée de Paris. Prématurément veuf, il demande à se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-joffre/#i_3587

JULES ISAAC (A. Kaspi)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 049 mots

« Vraiment, je ne suis pas étiquetable », estimait Jules Isaac (1877-1963) au terme d'une existence tout entière traversée par « la passion de la vérité ». L'étude (Plon, 2002) qu'André Kaspi a consacrée à l'historien et acteur du rapprochement judéo-chrétien confirme ce jugement, en mettant parfaitement en lumière ce qui le fonde. Le co-auteur d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-isaac-a-kaspi/#i_3587

KEYNES JOHN MAYNARD (1883-1946)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 1 875 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les questions monétaires »  : […] Entré au service civil après ses études, il est envoyé aux Indes pour travailler à l'Indian Office. Il en démissionne deux ans plus tard. De retour en Grande-Bretagne, Keynes collabore avec Marshall à King's College à partir de 1909. Membre de la Royal Commission on Indian Currency and Finance en 1913, il attire l'attention sur son nom en publiant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-maynard-keynes/#i_3587

KIENTHAL CONFÉRENCE DE (1916)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 918 mots

La première conférence des socialistes opposés à la guerre s'était tenue à Zimmerwald, en septembre 1915. Malgré l'opposition de la direction de l'Internationale socialiste et des partis socialistes ralliés à la politique d'union sacrée, malgré la censure des gouvernements engagés dans le conflit, elle connaît un retentissement considérable ; en Al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-kienthal/#i_3587

KITCHENER HORATIO HERBERT (1850-1916)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 373 mots
  •  • 4 médias

Officier de carrière à partir de 1871, Kitchener parcourt très tôt plusieurs pays du Proche-Orient, reçoit de premières affectations à Chypre (1878) et en Égypte, d'où il assiste de loin, impuissant, à l'échec de l'expédition soudanaise de Gordon (1885). Treize ans plus tard, il vengea cet échec en écrasant les troupes du successeur du Mahdi et en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horatio-herbert-kitchener/#i_3587

KORNILOV LAVR GUEORGUIEVITCH (1870-1918)

  • Écrit par 
  • Alexandre BENNIGSEN
  •  • 334 mots
  •  • 1 média

Fils d'un paysan pauvre du Semieretchie en Sibérie méridionale, Kornilov est officier de carrière dans l'armée tsariste, breveté d'état-major, puis prend part à la guerre de 1904-1905 contre le Japon et commande ensuite les forces armées du Turkestan. En 1914, il commence la Première Guerre mondiale comme général de division, puis commande le XXV e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lavr-gueorguievitch-kornilov/#i_3587

LÉNINE (1870-1924)

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 6 879 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre «  Le fondateur du bolchevisme »  : […] En 1902, Lénine publie un texte fondamental, Que faire ? , premier manifeste de ce qui deviendra, l'année suivante, le bolchevisme. Lénine y expose sa conception d'un parti révolutionnaire d'avant-garde, discipliné et centralisé, composé d'un noyau de révolutionnaires professionnels, chargés d'encadrer les masses ouvrières trop facilement tentées […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lenine/#i_3587

LETTONIE

  • Écrit par 
  • J. A. ANDRUPS, 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS
  •  • 8 199 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale »  : […] Ce conflit permit l'émergence de l'idée d'indépendance. La formation d'un corps de tirailleurs lettons contribua au renforcement de l'idée nationale. Créé en dépit de l'opposition de l'état-major russe, il convainquit les Lettons que leur avenir dépendait d'eux-mêmes plutôt que de la Russie. La révolution d'Octobre hâta les changements. Le corps de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettonie/#i_3587

LITUANIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • D.A. SEALEY
  •  • 8 111 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sur le chemin de l'indépendance »  : […] La déclaration de guerre de l'Allemagne à la Russie en 1914 changea le cours des événements. Occupés par les troupes allemandes à partir de 1915, les Lituaniens, d'abord accueillants, rejetèrent les tentatives de germanisation forcée mais, avec l'accord des occupants, ils mirent en place une autorité politique, le conseil lituanien (Taryba), qui r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lituanie/#i_3587

LLOYD GEORGE DAVID (1863-1945)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 834 mots
  •  • 4 médias

Né à Manchester, fils d'un instituteur, Lloyd George passe son enfance au pays de Galles. Il fait des études juridiques et se taille une réputation de brillant avocat. De religion baptiste, il attaque constamment l'Église établie et l'aristocratie foncière : pour défendre les paysans, il organise une ligue agraire. Élu au Parlement comme libéral en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-lloyd-george/#i_3587

LUDENDORFF ERICH (1865-1937)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 420 mots
  •  • 1 média

Militaire de carrière, Erich Ludendorff est nommé général de brigade en 1914, à l'âge de quarante-neuf ans. Au début de la Première Guerre mondiale, il s'illustre par des méthodes toutes personnelles qui lui permettent de s'emparer de la citadelle de Liège. Nommé le 22 août 1914 chef d'état-major du général von Hindenburg en Prusse, il va se révéle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-ludendorff/#i_3587

MALVY LOUIS (1875-1949)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 172 mots

En août 1917, la propagande défaitiste avait atteint en France une intensité nouvelle. Malvy, radical parrainé par Caillaux, ministre de l'Intérieur, qui avait traversé toutes les crises depuis son entrée dans le ministère Viviani en juin 1914, fut soupçonné de faiblesse ou de complicité ; Léon Daudet et L'Action française le mirent en accusation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-malvy/#i_3587

MARINE

  • Écrit par 
  • Michel MOLLAT DU JOURDIN
  •  • 7 861 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre «  Les puissances navales dans le monde contemporain »  : […] Depuis le milieu du xix e  siècle, les possibilités techniques, le rôle et la répartition des forces navales ont complètement changé. Au risque de schématiser, on pourrait distinguer quatre phases caractéristiques : les premières expériences de la nouvelle marine de guerre (guerres de Crimée et de Sécession), l'apparition de marines nationales et l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marine/#i_3587

MARINE MARCHANDE HISTOIRE DE LA

  • Écrit par 
  • Françoise ODIER, 
  • Yves POULIZAC, 
  • Martine RÉMOND-GOUILLOUD
  • , Universalis
  •  • 4 862 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La guerre de 1914-1918 »  : […] Sinistre parenthèse dans une ère de libre concurrence, la Première Guerre mondiale eut pour effet de soustraire au commerce international une grande partie de la flotte de commerce : 6 604 navires marchands, représentant 12 850 814 tonneaux de jauge brute (t.j.b. : cette mesure de capacité, très usitée, représente 2,83 m 3 ), furent coulés pendant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-marine-marchande/#i_3587

MARNE PREMIÈRE BATAILLE DE LA (6-12 sept. 1914)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 407 mots

Offensive conjuguée, du 6 au 12 septembre 1914, de l'armée française et du corps expéditionnaire britannique, la première bataille de la Marne arrête la progression des Allemands qui ont envahi la Belgique et le nord-est de la France et se trouvent alors à moins de 50 kilomètres de Paris. Cette victoire ruine les plans allemands qui prévoyaient une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-bataille-de-la-marne/#i_3587

MARNE SECONDE BATAILLE DE LA (15-18 juill. 1918)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 260 mots
  •  • 1 média

C'est la dernière grande offensive allemande de la Première Guerre mondiale. Fort du succès des quatre vastes offensives qu'il a menées en France de mars à juin 1918, le chef du commandement suprême allemand, le général Ludendorff, en lance une nouvelle, mais cette fois destinée à faire diversion, afin d'éloigner les troupes françaises du front des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seconde-bataille-de-la-marne/#i_3587

MARSEILLAISE LA

  • Écrit par 
  • Guillaume MAZEAU
  •  • 2 970 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Un hymne national disputé »  : […] Malgré les oppositions monarchistes, La   Marseillaise devient officiellement hymne national le 14 février 1879. C’est le bon moment : le chant s’installe dans le paysage sonore officiel d’une République qui, dans son décorum et ses nombreux rituels, rêve de s’enraciner dans le quotidien, en particulier à partir de 1880, lorsque le 14 juillet est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marseillaise-la/#i_3587

MATA HARI (1876-1917)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 472 mots
  •  • 1 média

Danseuse et courtisane, Mata Hari fut l'une des plus célèbres espionnes de l'histoire. Accusée de travailler pour le compte de l'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale, elle fut exécutée par les autorités françaises, bien que la nature et l'étendue de ses activités fussent incertaines . Margaretha Geertruida Zelle naît le 7 août 1876 à Lee […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mata-hari/#i_3587

MINORITÉS DROIT DES

  • Écrit par 
  • Yves PLASSERAUD
  •  • 11 209 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale et ses suites »  : […] C'est avec la Première Guerre mondiale que la conception moderne des minorités et de leur protection prend naissance, sous l'effet de deux facteurs principaux. Le premier est lié au fait que, si la plupart des peuples européens avaient connu une « renaissance nationale » au cours du xix e  siècle, rares étaient ceux qui avaient obtenu depuis lors l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/droit-des-minorites/#i_3587

MOLDAVIE

  • Écrit par 
  • Barbara BUCKMASTER, 
  • Keith Arnold HITCHINS, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Yann RICHARD
  • , Universalis
  •  • 8 539 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale et la révolution russe »  : […] Lors de la Première Guerre mondiale, les puissances centrales incitèrent la Roumanie à se ranger de leur côté, en lui offrant de lui rendre la Bessarabie. La balance pencha néanmoins en faveur des Alliés, autant en raison de la contre-proposition faite par ces derniers de restituer à la Roumanie la Transylvanie et la Bucovine, que du sentiment fra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moldavie/#i_3587

MONNAIE - Histoire de la monnaie

  • Écrit par 
  • Michel BRUGUIÈRE
  •  • 9 794 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale et les polémiques contemporaines »  : […] La Grande Guerre eut pour premier effet de suspendre partout la convertibilité or du billet et d'imposer le cours forcé, sauf en Angleterre, où la convertibilité demeurait théoriquement possible, mais où le transport de l'or était interdit. C'est aux États-Unis que l'Ancien Continent dut se pourvoir, contractant des dettes considérables, gagées su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-histoire-de-la-monnaie/#i_3587

MONUMENTS AUX MORTS

  • Écrit par 
  • Oonagh HAYES
  •  • 3 289 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Des formes variables selon les pays »  : […] Les dates, les rituels et les monuments divergent selon les significations associées aux différentes guerres et aux besoins politiques du moment . Pour l’Australie par exemple, la Première Guerre mondiale représente le mythe fondateur de la Nation. On rend hommage à tous les soldats, qu’ils soient morts ou qu’ils soient revenus du front, car il ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monuments-aux-morts/#i_3587

MUSSOLINI BENITO (1883-1945)

  • Écrit par 
  • Pierre MILZA
  •  • 3 761 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Entre le rouge et le noir (1883-1922) »  : […] Né le 29 juillet 1883 à Dovia di Predappio, près de Forlì, en Romagne, Benito Mussolini est issu par son père – forgeron et cafetier – d'un milieu de modestes propriétaires terriens prolétarisés, puis reconvertis dans l'artisanat et la boutique, et par sa mère de la moyenne bourgeoisie citadine (Rosa Maltoni est fille de vétérinaire et a fait des é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/benito-mussolini/#i_3587

MUTINS DE LA MER NOIRE

  • Écrit par 
  • René LEMARQUIS
  •  • 998 mots
  •  • 1 média

En 1919, et particulièrement en avril, des mutineries de marins français éclatent en mer Noire. Quelle était la situation dans cette Russie méridionale un an après octobre 1917 ? La Russie connaît à la fois la guerre civile et l'intervention étrangère. En Ukraine, les Allemands soutiennent l' hetman Skoropadski qui sera vite éliminé par Petlioura. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mutins-de-la-mer-noire/#i_3587

NAVIRES - Navires de guerre

  • Écrit par 
  • Régis BEAUGRAND, 
  • André BERNARDINI, 
  • Jean LE TALLEC, 
  • Marc MENEZ, 
  • Jean TOUFFAIT
  •  • 12 475 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] Les différentes marines militaires ont vu dans le sous-marin un moyen privilégié d'attaquer les bâtiments de surface. C'est que ce type de bâtiment possédait la qualité absolument nouvelle de se rendre invisible aux veilleurs quelle que soit l'acuité de leur vue, et présentait de ce fait le caractère d'un danger imprévisible, semant le désarroi p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/navires-navires-de-guerre/#i_3587

NIVELLE GEORGES ROBERT (1858-1924)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 368 mots

Général français, né le 15 octobre 1858 à Tulle, mort le 23 mars 1924 à Paris. Diplômé de l'École polytechnique en 1878, Georges Robert Nivelle sert en Indochine, en Algérie et en Chine comme officier d'artillerie, avant d'être promu général de brigade en octobre 1914, peu après le début de la Première Guerre mondiale. En 1915, il est nommé à la t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-robert-nivelle/#i_3587

NOUVELLE-ZÉLANDE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET, 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE
  •  • 12 861 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Guerres mondiales et récessions »  : […] Lors de la Première Guerre mondiale se développe un sentiment national qui permet à la Nouvelle-Zélande de prouver son indéfectible loyauté au Royaume-Uni et à son Empire, tout en consolidant son identité singulière. Sur la base du volontariat puis de la conscription obligatoire à partir de 1916, le pays mobilise plus de 123 000 hommes pour une po […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-zelande/#i_3587

OFFENSTADT NICOLAS (1967- )

  • Écrit par 
  • Paula COSSART
  •  • 1 291 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Guerre, paix et pacifisme »  : […] Nicolas Offenstadt travaille d’abord sur l’entre-deux-guerres et les questions de guerre, de paix et de pacifisme. Dans ses premières publications, il montre que la question de la paix est utilisée par divers groupes cherchant à démontrer dans l’espace public leur capacité et légitimité à en parler : un thème qu’il développera plus tard, celui de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-offenstadt/#i_3587

ORLANDO VITTORIO EMANUELE (1860-1952)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 882 mots
  •  • 3 médias

Juriste et homme d'État italien, Vittorio Emanuele Orlando acquiert, dès 1885, une grande renommée par ses publications scientifiques. Député libéral modéré de 1897 à 1924, il occupe une position de premier plan à la Chambre et collabore avec Giolitti, qui en fait son ministre de l'Instruction publique (de 1903 à 1905) puis de la Justice (de 1907 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vittorio-emanuele-orlando/#i_3587

OTTOMAN EMPIRE

  • Écrit par 
  • François GEORGEON, 
  • Robert MANTRAN
  •  • 9 910 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L’Empire des Jeunes-Turcs (1908-1918)  »  : […] L’autoritarisme du sultan suscite un mécontentement grandissant. Apparu parmi les étudiants des grandes écoles d’Istanbul, une opposition se développe dans les années 1890, notamment parmi les exilés politiques de Paris. Marqués par le positivisme, ces Jeunes-Turcs, dont la principale organisation est le comité Union et Progrès (C.U.P.), veulent l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empire-ottoman/#i_3587

PACIFIQUE HISTOIRE DE L'OCÉAN

  • Écrit par 
  • Christian HUETZ DE LEMPS
  •  • 7 277 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  Exploitation et partage du Pacifique (XIXe s.-début XXe s.) »  : […] La découverte des richesses en fourrures de la côte nord-ouest de l'Amérique comme celle, par Cook notamment, des grands troupeaux de baleines du Pacifique nord entraînèrent rapidement l'organisation de leur exploitation. Pour les fourrures, des Européens et surtout des Américains entreprirent des expéditions hardies de traite avec les Indiens su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-l-ocean-pacifique/#i_3587

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 579 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale »  : […] Puissance neutre, tout comme la Suisse et l'Espagne, les Pays-Bas étaient tout naturellement enclins à apporter leur soutien et leur aide à la Belgique neutre dont les Allemands avaient brutalement violé le statut international. Les Pays-Bas se sont fort correctement acquittés de cette tâche humanitaire. Dans les jours qui suivirent la capitulation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_3587

PÉGOUD ADOLPHE (1889-1915)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 868 mots
  •  • 1 média

Aviateur français Célestin Adolphe Pégoud est un des pionniers de la voltige aérienne. Né à Montferrat (Isère) le 13 juin 1889, dans une famille de paysans, il est placé très tôt en apprentissage dans la boucherie de son oncle, à Virieu-sur-Bourbre (Isère). Mais rêvant de voyages, il monte à Paris « pour y faire fortune ». Il multiplie les petits […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolphe-pegoud/#i_3587

PERSHING JOHN (1860-1948)

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 423 mots
  •  • 1 média

Né dans le Missouri, John Pershing est le véritable créateur de l'armée américaine du xx e  siècle. En 1882, il entre à l'académie militaire de West Point, moins par goût des armes que par désir d'acquérir gratuitement l'instruction et un métier. Sous-lieutenant, puis lieutenant, il accomplit les inévitables et rebutantes besognes des officiers amé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-pershing/#i_3587

PÉTAIN PHILIPPE (1856-1951)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 2 381 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  L'anonymat »  : […] Pendant plus d'un demi-siècle, celle-ci est sans relief, même si la carrière militaire de Philippe Pétain témoigne de la réussite sociale d'un fils de paysans assez aisés de l'Artois. Né le 24 avril 1856 à Cauchy-la-Tour (Pas-de-Calais), formé par l'enseignement catholique, d'abord chez les Jésuites de Saint-Omer, puis chez les Dominicains d'Arcuei […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-petain/#i_3587

POINCARÉ RAYMOND (1860-1934)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 787 mots
  •  • 2 médias

Issu d'un milieu bourgeois et intellectuel, Raymond Poincaré est élu conseiller général, puis député du département de la Meuse en 1887. Au Parlement, il est très rapidement un des hommes dont l'autorité égale la compétence. À trente-six ans, il a été déjà trois fois ministre : aux Finances en 1893 et en 1894, à l'Instruction publique en 1895. Il e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raymond-poincare/#i_3587

POLOGNE

  • Écrit par 
  • Jean BOURRILLY, 
  • Georges LANGROD, 
  • Michel LARAN, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Georges MOND, 
  • Jean-Yves POTEL, 
  • Hélène WLODARCZYK
  •  • 44 180 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Renaissance de la Pologne (1914-1921) »  : […] Les Polonais se virent mobilisés dans les deux camps adverses. Beaucoup n'espéraient, au mieux, qu'une autonomie accordée par le futur vainqueur : le Comité national polonais de Varsovie comptait sur la Russie, alors que le Haut Comité national de Vienne misait sur l'Autriche dont les armées englobaient les légions de Piłsudski. Il devint rapidemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pologne/#i_3587

PONTICELLI LAZARE (1897-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 249 mots

Dernier ancien combattant français de la Première Guerre mondiale. Né à Bettola (Italie) dans une famille pauvre, Lazarro Ponticelli fuit la misère en 1907 et voyage jusqu'en France pour rejoindre sa famille qui a émigré à Nogent-sur-Marne. Après avoir vécu dans la rue, il crée, en 1913, une entreprise de ramonage qui périclite avec l'arrivée de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lazare-ponticelli/#i_3587

PREMIER USAGE DE CHARS D'ASSAUT SUR LES CHAMPS DE BATAILLE

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 590 mots
  •  • 1 média

L’apparition des premiers chars d’assaut (aussi appelés « chars de combat ») sur un champ de bataille, le 15 septembre 1916, marque un tournant décisif dans les techniques militaires du xx e  siècle. Dorénavant, l’usage des blindés et du transport motorisé jouera un rôle clé dans la guerre moderne. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-usage-de-chars-d-assaut-sur-les-champs-de-bataille/#i_3587

PROPAGANDE

  • Écrit par 
  • Xavier LANDRIN
  •  • 7 628 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'institution politique des « relations publiques » »  : […] Il serait faux de croire que le rôle de conseiller en relations publiques est sans rapport avec l'activité politique et qu'il se limite à une psychanalyse vulgarisée au service de corporations en détresse. Son émergence coïncide en effet avec des transformations politiques majeures liées à la consolidation d'une définition orientée de la démocrati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propagande/#i_3587

QUATORZE POINTS

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 180 mots
  •  • 1 média

Contenus dans le message que le président Wilson a prononcé devant le Congrès, le 8 janvier 1918, les Quatorze Points définissent les buts de guerre des États-Unis : disparition de la diplomatie secrète ; liberté des mers ; suppression des barrières économiques ; réduction des armements ; règlement juste des questions coloniales ; évacuation des te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quatorze-points/#i_3587

RENOUVIN PIERRE (1893-1974)

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste DUROSELLE
  •  • 1 160 mots

Né à Paris, Pierre Renouvin fait ses études au lycée Louis-le-Grand et commence une licence de droit. C'est alors qu'il découvre l'histoire. Il prépare son diplôme d'études supérieures sous la direction d'Aulard, célèbre historien de la Révolution française. À dix-neuf ans et demi, en 1912, il est reçu à l'agrégation d'histoire et géographie. Dispo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-renouvin/#i_3587

RÉVOLUTION RUSSE, en bref

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 221 mots
  •  • 1 média

Huit mois après la révolution de février qui a renversé le régime tsariste et porté au pouvoir un gouvernement provisoire, Lénine, tout juste rentré d'exil et soucieux d'exploiter le mécontentement populaire face à la guerre, convainc le Parti bolchevik de lancer une nouvelle insurrection. Au terme de rares combats, le gouvernement provisoire est r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-russe-en-bref/#i_3587

RÉVOLUTION RUSSE

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 7 712 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le premier gouvernement provisoire (mars-avril 1917) »  : […] Formé le 2 mars, le premier gouvernement provisoire est présidé par le prince Georges Lvov, entouré d'une majorité de représentants éminents du parti constitutionnel-démocrate (Pavel Milioukov aux Affaires étrangères ; Nikolaï Nekrassov aux Transports ; AndreïChingarev à l'Agriculture). À la gauche de l'échiquier politique gouvernemental, Alexand […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolution-russe/#i_3587

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 943 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le règne de Carol Ier et la formation de la Grande Roumanie »  : […] L'avènement de la monarchie ne modifie pas la vie politique roumaine. Elle connaît la même alternance au pouvoir des conservateurs et des libéraux qui représentent les classes dirigeantes, boyards d'un côté, bourgeois et intellectuels de l'autre, le peuple continuant à être absent du jeu politique. L'action la plus vigoureuse est celle du Parti nat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roumanie/#i_3587

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre «  Guerres et crises »  : […] De 1914 à 1945, la Grande-Bretagne est entrée dans l'âge de la guerre totale. La Grande Guerre avait déjà conduit au combat cinq millions de soldats, marins, aviateurs et entraîné une énorme mobilisation de main-d'œuvre et de moyens à l'intérieur ; la guerre de 1939-1945, aussi exigeante en combattants, a obligé à soumettre la population civile à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_3587

ROYAUME-UNI - L'empire britannique

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 21 734 mots
  •  • 46 médias

Dans le chapitre « Les « élus » »  : […] Parmi les appelés à un nouveau destin, on ne rencontre pas que des enthousiastes. Les Irlandais « du sud » sont des irrédentistes, qui revendiquent l'unité de l'île d'Érin comme condition première d'une association sincère avec l'Angleterre que ses dirigeants ont combattue par les armes lors de la révolution de Pâques 1916 et, surtout, entre 1918 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-l-empire-britannique/#i_3587

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre «  La Première Guerre mondiale »  : […] Les défaites de 1905 arrêtèrent l'expansion russe en Asie et affaiblirent son influence au Moyen-Orient où elle se heurtait à l'Angleterre. Devenue le brillant second dans l'alliance franco-russe (alors qu'elle en était l'élément majeur de 1893), elle se rallia à l'entente franco-anglaise et signa avec l'Angleterre la convention du 18 août 1907 qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_3587

SALANDRA ANTONIO (1853-1931)

  • Écrit par 
  • Paul GUICHONNET
  •  • 839 mots

Étudiant le droit et la littérature à l'université de Naples, Antonio Salandra subit l'influence des penseurs de la droite néo-hégélienne. Lié avec Sydney Sonnino, il enseigne dès 1879 à l'université de Rome la législature administrative et financière et publie de nombreux écrits juridiques. Élu, en 1886, député de Foggia, puis de Lucerna, il siège […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antonio-salandra/#i_3587

SCHLIEFFEN ALFRED comte von (1833-1913)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 558 mots

Fils d'un général prussien, Schlieffen fait des études de droit, puis entre dans l'armée et devient officier de cavalerie. À trente-quatre ans il est attaché militaire à Paris où il reste deux ans. Il participe comme officier d'état-major à la guerre de 1866 contre l'Autriche et fait la campagne de 1870-1871 à l'état-major du grand-duc de Mecklembo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-schlieffen/#i_3587

SERBIE

  • Écrit par 
  • Amaël CATTARUZZA, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Jovan DERETIC, 
  • Catherine LUTARD
  •  • 11 779 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'indépendance »  : […] Comme toutes les régions dominées par l'Empire ottoman, la Serbie était profondément arriérée sur le plan économique et allait peu bénéficier des répercussions de la révolution industrielle. Fortement rurale (90 p. 100 de la population), elle se caractérisait par une communauté familiale patriarcale (la zadruga ) qui prenait la forme d'une organisa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/serbie/#i_3587

SERVICES SECRETS

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 8 667 mots

Dans le chapitre « L'influence des deux guerres mondiales »  : […] La Première Guerre mondiale va systématiquement développer les activités d'espionnage et de contre-espionnage entre Triple Entente (Russie, France et Grande-Bretagne) et Triple Alliance (Autriche-Hongrie, Allemagne et Turquie). Les Britanniques mettent en place à cette époque le M.I. 5 (Military Intelligence, Section V) en 1916, aujourd'hui dénomm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/services-secrets/#i_3587

SLOVÉNIE

  • Écrit par 
  • Evgen BAVCAR, 
  • Antonia BERNARD, 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Franc ZADRAVEC
  •  • 10 226 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Slovénie unifiée »  : […] L'unité linguistique et culturelle ainsi constituée servit de fondement à la prise de conscience politique lors des bouleversements de 1848. Le nombre de gens instruits a augmenté, l'orthographe a été modernisée avec la gajica (alphabet adopté en 1850), l'idée de l'unité ethnique et linguistique s'est ancrée dans les consciences, le terme même de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/slovenie/#i_3587

SOCIALISME - Les Internationales

  • Écrit par 
  • Madeleine REBÉRIOUX
  •  • 7 742 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'effondrement de 1914 et la reconstitution de l'Internationale socialiste »  : […] Ce qui apparaît avec éclat en 1914, ce n'est pas tant en effet l'impuissance de l'Internationale devant la guerre que son incapacité à tenter quelque action, et le ralliement rapide de ses sections nationales à l'Union sacrée, au mépris de tout internationalisme. Les exceptions sont rares : Russes, Serbes, Italiens. Quelles qu'en soient les causes, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/socialisme-les-internationales/#i_3587

SOMME PREMIÈRE BATAILLE DE LA (1er juill.-13 nov. 1916)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 257 mots
  •  • 1 média

La première bataille de la Somme se solda par une offensive coûteuse et sans grand succès sur le front ouest, pendant la Première Guerre mondiale. Les Allemands occupaient des zones de tranchées abritées, situées à des points stratégiques, lorsque les Français et les Britanniques lancèrent leur attaque sur un front de 34 kilomètres au nord de la So […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-bataille-de-la-somme/#i_3587

SOMME SECONDE BATAILLE DE LA (21 mars-5 avril 1918)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 319 mots
  •  • 1 média

Également connue sous le nom de bataille de Saint-Quentin, la seconde bataille de la Somme est une offensive allemande en partie réussie, lancée contre les forces alliées du front Ouest à la fin de la Première Guerre mondiale . Le commandant en chef allemand, le général Erich Ludendorff, pensait qu'il était vital pour l'Allemagne d'utiliser les sol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seconde-bataille-de-la-somme/#i_3587

SONNINO GIORGIO SIDNEY baron (1847-1922)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 400 mots

Homme politique italien, né le 11 mars 1847 à Pise, mort le 24 novembre 1922 à Rome. Giorgio Sidney, baron Sonnino, entre dans le corps diplomatique dans les années 1860 peu après la formation de l'unité italienne. Il en sort cependant pour étudier la vie politique, sociale et économique de l'Italie. Il publie le fruit de ses recherches en 1877 da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giorgio-sonnino/#i_3587

SPARTAKISME

  • Écrit par 
  • Gilbert BADIA
  •  • 1 430 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Objectifs et méthodes, influence »  : […] Que voulaient les spartakistes ? D'abord mettre fin à la guerre par la révolution, c'est-à-dire en s'attaquant au système capitaliste qu'ils voulaient remplacer par le socialisme. Contre la passivité des dirigeants social-démocrates, ils ont préconisé l'action des masses ; mais ils n'ont réussi à mobiliser celles-ci qu'à partir de novembre 1918 et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spartakisme/#i_3587

SUÈDE

  • Écrit par 
  • Régis BOYER, 
  • Michel CABOURET, 
  • Maurice CARREZ, 
  • Georges CHABOT, 
  • Jean-Claude MAITROT, 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG, 
  • Lucien MUSSET, 
  • Claude NORDMANN, 
  • Jean PARENT
  • , Universalis
  •  • 35 809 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La Suède durant les guerres européennes (1914-1945) »  : […] Le 2 août 1914, la Suède mobilisa, puis publia, le lendemain, une déclaration de neutralité « dans le conflit en cours ». Les puissances s'engagèrent à respecter l'indépendance et l'intégrité du pays, aussi longtemps qu'il observerait cette neutralité. L'Allemagne, cependant, escomptait qu'elle lui fût bienveillante. Mais le Reich ne put obtenir q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suede/#i_3587

SYNDICALISME

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE, 
  • Thomas LOWIT
  •  • 13 169 mots

Dans le chapitre « Institutionnalisation du syndicalisme »  : […] La Première Guerre mondiale semble consacrer l'échec du syndicalisme : se ralliant partout, au nom de l'Union sacrée, à la défense nationale, il enterre ses visées internationalistes, collaborant à l'effort de guerre avec les pouvoirs publics, et abandonne l'idée de se constituer en contre-société. Il ne s'agit pourtant là que d'apparences. Le syn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/syndicalisme/#i_3587

TANNENBERG BATAILLE DE (26-30 août 1914)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 265 mots

Livrée dans le nord-est de l'actuelle Pologne, au tout début de la Première Guerre mondiale, la bataille de Tannenberg , qui opposait l'Allemagne et la Russie, fut une sévère défaite pour cette dernière, qui perdit pratiquement une armée entière, 400 canons et de nombreux équipements militaires. Prématurée, l'invasion de la Prusse orientale empêcha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-tannenberg/#i_3587

TIRPITZ ALFRED VON (1849-1930)

  • Écrit par 
  • Louis DUPEUX
  •  • 302 mots

Créateur de la marine de guerre allemande, Alfred von Tirpitz était entré en 1865 à l'école des cadets de la flotte. De cette flotte, insignifiante lors de sa nomination au poste de chef d'état-major de la marine, en 1892, il fera la deuxième du monde dès 1909. Ministre de la Marine en 1898, il jouit de la confiance de Guillaume II dont il sert la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-von-tirpitz/#i_3587

TRANCHÉES DE VERDUN

  • Écrit par 
  • Pascal LE PAUTREMAT
  •  • 278 mots
  •  • 1 média

La bataille de Verdun, véritable lutte d'épuisement, se déclenche le 21 février 1916, avec l'attaque allemande, et reste particulièrement intense pendant près de quatre mois. Les Allemands cherchent à s'emparer des forts et des positions stratégiques situés au nord de la Meuse. De février à mai 1916, le général Philippe Pétain réussit à contenir l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tranchees-de-verdun/#i_3587

TRIPLICE ou TRIPLE ALLIANCE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUSSON-LESTANG
  •  • 489 mots

Alliance conclue le 20 mai 1882 entre l'Allemagne, l'Autriche-Hongrie et l'Italie. Déjà assuré du concours autrichien depuis la Duplice de 1879, puis de la neutralité de la Russie depuis le renouvellement de l'entente des trois empereurs en juin 1881, Bismarck souhaitait faire entrer l'Italie dans son « système ». L'Allemagne, en effet, dans le cas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/triplice-triple-alliance/#i_3587

TROISIÈME RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Louis GIRARD
  •  • 14 385 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « L'épreuve de la guerre (1914-1918) »  : […] La France, avec quarante millions d'habitants, présentait une infériorité démographique considérable par rapport à l'Allemagne. Sa population continuait à croître lentement, résultat de son vieillissement et de l'immigration. L'effort militaire que le pays devait fournir était donc supérieur à celui de l'Allemagne. Son agriculture lui suffisait, ma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-republique/#i_3587

UKRAINE

  • Écrit par 
  • Annie DAUBENTON, 
  • Iryna DMYTRYCHYN, 
  • Lubomyr A. HAJDA, 
  • Georges LUCIANI, 
  • Yann RICHARD
  •  • 37 634 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La Première Guerre mondiale et la lutte pour l'indépendance »  : […] Dès le déclenchement des hostilités entre la Russie et l'Autriche-Hongrie, le 1 er  août 1914, les publications et organisations culturelles ukrainiennes furent interdites dans l'Empire russe, et les personnalités en vue, arrêtées ou exilées. Quand les troupes russes entrèrent en Galicie en septembre, les Autrichiens exécutèrent au cours de leur re […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ukraine/#i_3587

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 667 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « De la guerre impérialiste à la guerre civile »  : […] La conclusion de la paix est une priorité pour les bolcheviks. Sans paix, c'est l'avenir même de la révolution russe et de la révolution mondiale qui est menacé . Un armistice est conclu le 15 décembre 1917 avec les Puissances centrales, mais le traité de Brest-Litovsk n'est signé que le 3 mars 1918, à la suite de tractations dramatiques pour des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s/#i_3587

VACCINATION ANTITYPHOÏDIQUE

  • Écrit par 
  • Anne RASMUSSEN
  •  • 1 156 mots
  •  • 1 média

Au premier semestre de 1915, alors que la guerre s’est enlisée sur le front occidental, une violente épidémie de typhoïde balaie la zone des armées. Elle éclate en novembre 1914, connaît un pic dans les premiers mois de 1915, et est suivie d’ un nouvel épisode épidémique sérieux constitué cette fois de paratyphoïdes, qui atteint son paroxysme à l’ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaccination-antityphoidique/#i_3587

VÉDRINES JULES (1881-1919)

  • Écrit par 
  • Bernard MARCK
  •  • 801 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des missions à haut risque »  : […] Affecté à l’escadrille n o  3 des Cigognes pendant la Première Guerre mondiale, il est notamment l’instructeur d’un aviateur débutant nommé Georges Guynemer qui, après des débuts laborieux lors desquels il « casse du bois », est menacé de renvoi par son chef d’escadrille. Védrines le prend sous son aile et l’aide à devenir un chasseur redouté. Védr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-vedrines/#i_3587

VÉNIZELOS ÉLEUTHÉRIOS (1864-1936)

  • Écrit par 
  • Dimitris POURNARAS
  • , Universalis
  •  • 878 mots

Homme politique grec né le 23 août 1864 à Mourniès, près de La Canée (ou Khaniá, en Crète), mort le 18 mars 1936 à Paris. Après avoir étudié le droit à Athènes, Éleuthérios Kyriakos Vénizelos retourne dans son île natale, où il devient avocat et journaliste. Élu membre de l'Assemblée crétoise un an plus tard, il prend la tête du groupe libéral no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eleutherios-venizelos/#i_3587

VERDUN BATAILLE DE (1916)

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 561 mots
  •  • 1 média

À l'aube de l'année 1916, le commandement allemand, décidé à user complètement l'armée française en l'obligeant à s'engager à fond, choisit d'attaquer Verdun, saillant vulnérable dans la ligne de défense allemande, pivot du front fortifié et ville historique que les Français voudront défendre coûte que coûte . Le plan du Kronprinz, commandant la V […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-verdun/#i_3587

WILSON THOMAS WOODROW (1856-1924)

  • Écrit par 
  • André KASPI
  •  • 445 mots
  •  • 5 médias

Après des études à Princeton et à l'université de Virginie, Thomas Wilson devient avocat. Mais ce métier ne lui convient pas. Il reprend ses études et enseigne l'histoire à Bryn Mawr (Pennsylvanie), puis la science politique à Princeton à partir de 1890. Professeur de talent, conférencier fort apprécié, Wilson est porté en 1902 à la présidence de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-woodrow-wilson/#i_3587

YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Catherine LUTARD, 
  • Robert PHILIPPOT
  • , Universalis
  •  • 15 186 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La formation de la Yougoslavie »  : […] Tandis que la Serbie, malgré l'héroïsme de son armée, est écrasée en 1915 , les Slaves de la Monarchie gardent une attitude apparemment loyale à l'égard des Habsbourg. Le leader slovène, Mgr Korošec, se prononce, dans la déclaration de mai 1917, en faveur de la création d'un État yougoslave à l'intérieur de l'Empire habsbourgeois. Pourtant, un grou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yougoslavie/#i_3587

YOUNG PLAN (1929)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 529 mots
  •  • 1 média

Préparé par une commission d'experts et destiné à remplacer le plan Dawes, l'élaboration du plan Young a commencé en février 1929. Dans l'esprit de beaucoup, il s'agissait de mettre fin à l'incertitude résultant de l'article 234 du traité de Versailles, qui permettait à l'Allemagne de demander à la commission des Réparations de réviser un état de p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plan-young/#i_3587

ZIMMERWALD CONFÉRENCE DE (1915)

  • Écrit par 
  • Paul CLAUDEL
  •  • 939 mots

L'Europe est en guerre depuis treize mois lorsque s'ouvre le 5 septembre 1915 à Zimmerwald, près de Berne, la première conférence socialiste internationale depuis l'effondrement de l'Internationale socialiste en août 1914. Les tentatives de renouer des liens internationaux ont été nombreuses ; elles venaient soit de partis socialistes de pays neutr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-zimmerwald/#i_3587

Voir aussi

Pour citer l’article

Marc FERRO, « GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere/