GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)La santé aux armées

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La Grande Guerre inaugure l’ère des conflits où la question sanitaire joue un rôle de première importance : la santé des troupes devient un enjeu de portée militaire, médicale et politique.

Sur le plan militaire, la guerre de masse, à l’échelle industrielle, se mène « à coup d’hommes », selon la formule que Foch emprunte à Chateaubriand. Confrontées aux immenses pertes humaines qu’engendre une puissance de feu terriblement accrue, les armées fixent pour priorité à leurs services sanitaires la maximisation des effectifs, considérée comme un enjeu stratégique. À la préservation des troupes, objectif classique du temps de paix, s’ajoute ainsi la « récupération des effectifs », qui doit participer au meilleur rendement possible de la mobilisation générale, par un retour rapide des soldats blessés ou malades en service actif.

« La défense nationale de la santé [était devenue] la défense nationale tout court », résumera après la guerre Justin Godart, lui-même acteur de cette histoire.

Sur le plan médical, les acquis de la théorie des germes, qui se sont imposés en ce début de xxe siècle, font de la prophylaxie une préoccupation majeure des services de santé. La contagion, les maladies épidémiques, l’abandon de l’hygiène dans les conditions de la guerre des tranchées font courir aux soldats des risques désormais considérés comme pouvant être prévenus – contrairement à ceux que le champ de bataille suscite. Il en résulte une responsabilité accrue des autorités sanitaires, que la nouvelle science bactériologique et les ressources de la médecine préventive dotent d’une capacité d’intervention afin de protéger les troupes des « maladies évitables ».

L’enjeu est également politique. Depuis la seconde moitié du xixe siècle, sous l’effet des « désastres sanitaires » que les armées européennes ont subis dans nombre de conflits – guerre de Crimée, campagne d’Italie ou expéditions coloniales –, l’opinion internationale s’est saisie de ce qu’elle perçoit comme un scandale mettant en jeu la responsabi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : professeure d'histoire de la médecine et de la santé à l'université de Strasbourg

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Anne RASMUSSEN, « GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - La santé aux armées », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-la-sante-aux-armees/