GOUVERNEMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La responsabilité du gouvernement

« Les ministres sont solidairement responsables devant les chambres de la politique générale du gouvernement... » Ainsi s'exprimait l'article 6 de la Loi constitutionnelle française du 25 février 1875. Énoncé de cette manière ou selon une autre rédaction, le principe de la responsabilité du gouvernement est clair : le Parlement a le droit de mettre fin aux fonctions du gouvernement ; en contrepartie, le gouvernement a l'obligation de bénéficier de la confiance du Parlement.

Les mécanismes de la responsabilité

L'énoncé du principe de la responsabilité ne suffit pas à régler toutes les questions.

Il importe de savoir devant qui le gouvernement est responsable. Lorsque le Parlement est composé d'une seule assemblée, ce qui est le cas dans les pays nordiques, il est évident que la solution s'impose d'elle-même. Lorsque au contraire, il existe deux assemblées, comme en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Belgique, en Italie, en Espagne ou aux Pays-Bas, il importe de savoir si la responsabilité s'exerce devant les deux assemblées ou devant l'une d'entre elles seulement. Dans la plupart des pays, les Constitutions prévoient que la responsabilité ne fonctionne que devant la chambre élue au suffrage universel direct. La seconde assemblée, qu'elle soit baptisée Chambre des lords, Sénat ou Bundesrat, ne détient pas, en général, la possibilité de renverser le gouvernement. Cela découle de la nature différente des deux assemblées : la première, Chambre des députés ou Assemblée nationale, exprime directement la volonté des électeurs, tandis que la seconde exprime fréquemment la volonté des États fédérés au sein d'une fédération ou, plus généralement, des collectivités territoriales de base. En Italie, en revanche, il est explicitement prévu que le gouvernement doit bénéficier de la confiance des deux chambres, ce qui repose sur une très faible différenciation entre la Chambre des députés et le Sénat.

Il est essentiel que soient définis des mécanismes très précis de responsabilité, que celle-ci s [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages



Médias de l’article

Hirohito au Parlement

Hirohito au Parlement
Crédits : Hulton Getty

photographie

Lionel Jospin

Lionel Jospin
Crédits : PA Photos

photographie





Écrit par :

  • : ancien conseiller d'État, ancien président du tribunal constitutionnel d'Andorre, président émérite de l'Association internationale de droit constitutionnel

Classification


Autres références

«  GOUVERNEMENT  » est également traité dans :

ACTE DE GOUVERNEMENT

  • Écrit par 
  • F. LAMOUREUX
  •  • 644 mots

Certaines décisions de l'exécutif échappent à tout recours devant quelque juridiction que ce soit et constituent cette catégorie très particulière d'actes de l'autorité publique qu'on appelle « actes de gouvernement ». L'immunité juridictionnelle de ces actes est totale : elle concerne à la fois le contentieux de la légalité et celui de la responsabilité. La théorie des actes de gouvernement ne re […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 224 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Gouvernement et Parlement »  : […] Les constituants ont voulu assurer la stabilité gouvernementale, tout en faisant du chef de l'exécutif l'émanation de l'Assemblée. Le chancelier est élu, sans débat, à la majorité absolue. Jusqu'ici, il n'y a jamais eu échec du candidat proposé par le président. La marge la plus étroite a été celle de Konrad Adenauer (1876-1967) à sa première élection, le 15 septembre 1949, puisqu'il a obtenu trè […] Lire la suite

ALLEMAGNE - Les institutions

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHOTT
  •  • 4 225 mots

Dans le chapitre « Le gouvernement fédéral (Bundesregierung) »  : […] Malgré la séparation des pouvoirs, le gouvernement fédéral (formé des ministres fédéraux et du chancelier fédéral, qui le dirige) entretient des liens très étroits avec les autres organes de l’État. D’un point de vue fonctionnel, d’abord, il participe au pouvoir législatif par le biais du droit d’initiative qu’il partage avec les membres du Bundestag et le Bundesrat, la chambre haute du Parlement […] Lire la suite

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 833 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La politique »  : […] Au livre I er de l' Éthique à Nicomaque , Aristote désignait la politique comme « la première des sciences, celle qui est plus que toute autre architectonique ». Cette affirmation, étrange pour nous, était justifiée par le fait que la politique est la science des fins les plus hautes de l'homme, par rapport auxquelles, les autres ne sont que moyens. De fait, s'il est vrai, comme nous l'apprend le […] Lire la suite

ARTICLE 16 (Constitution française de 1958)

  • Écrit par 
  • Annie GRUBER
  •  • 1 023 mots

Dans la Constitution française du 4 octobre 1958, l'article 16 autorise, en cas de nécessité, le président de la République à exercer une dictature temporaire, au sens romain du terme. Il introduit dans la Constitution un régime d'exception prévu pour faire face à une crise institutionnelle particulièrement grave. Il dispose en effet, dans son premier paragraphe : « Lorsque les institutions de la […] Lire la suite

AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 2 807 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les premières conceptions de l'autorité »  : […] À l'origine, la philosophie politique de Platon (— 428-347) a apporté une contribution décisive en posant en des termes essentialistes une conception du pouvoir en rupture avec le contractualisme dominant des sophistes, de Protagoras (~490-420) à Lycophron, élève de Gorgias (~480-374). Pour ces derniers, l'autorité était largement entendue comme le produit artificiel d'un accord passé entre les […] Lire la suite

BUREAUCRATIE

  • Écrit par 
  • Michel CROZIER
  •  • 4 254 mots

Le mot « bureaucratie » est un des termes clefs du vocabulaire des sciences sociales contemporaines. Autour du problème (ou des problèmes) de la bureaucratie se poursuit depuis près d'un siècle un débat des plus animés. Mais le terme lui-même – et c'est peut-être ce qui a fait sa fortune – n'a pas reçu à ce jour une définition scientifique précise. L'usage ancien, qui est encore consacré par les d […] Lire la suite

CENSURE MOTION DE

  • Écrit par 
  • Daniel AMSON
  •  • 1 168 mots

Demande déposée par un ou plusieurs parlementaires, tendant à obtenir la condamnation du gouvernement par l'Assemblée à laquelle ils appartiennent. Expressément prévue en France par la Constitution de la IV e République, la motion de censure tomba rapidement en désuétude, le gouvernement préférant, en général, mettre en jeu sa responsabilité devant le Parlement. C'est pourquoi, dans son effort po […] Lire la suite

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 8 834 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'adoption de la nouvelle Constitution »  : […] Les députés doivent donc accepter de remettre le pouvoir constituant au général, dans des conditions d'ailleurs non conformes aux textes puisque, pour modifier la Constitution de 1946, le processus était normalement très long et difficile. Les députés, craignant une dérive vers un régime autoritaire comme en 1940, vont mettre des conditions pour encadrer le processus de refonte des institutions. […] Lire la suite

CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 275 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le gouvernement de l’Empire »  : […] L’empereur gouverne depuis sa résidence de Rome, située sur la colline du Palatin, dont est tiré le mot français « palais ». Il est aidé par sa chancellerie et son conseil formé de grands sénateurs, du chef de sa garde (le préfet du prétoire), de membres de sa famille. L’empereur, magistrat et juge suprême, dit le droit. À partir du ii e  siècle, les juristes de son entourage codifient les lois da […] Lire la suite

CONSEIL CONSTITUTIONNEL

  • Écrit par 
  • Annie GRUBER
  •  • 1 011 mots

Parmi les institutions établies par la Constitution de 1958, le Conseil constitutionnel est un organe spécialisé qui a été conçu pour assurer principalement le contrôle de constitutionnalité, qu'exerçait en partie le Comité constitutionnel de 1946. De nature ambiguë, il est plutôt politique par sa composition tout en étant proche d'un organe juridictionnel par son statut et ses attributions. Le Co […] Lire la suite

CONSEIL D'ÉTAT

  • Écrit par 
  • Annie GRUBER
  •  • 1 034 mots
  •  • 1 média

Au sommet de la juridiction administrative se situe le Conseil d'État. Mais juger n'est pas sa seule fonction. Il est aussi le plus important des conseils placés auprès du gouvernement, auquel il donne de très nombreux avis. Ces deux fonctions se retrouvent tout au long de son histoire. Héritier du Conseil du roi de l'Ancien Régime, le Conseil d'État est instauré par la Constitution de l'an VIII […] Lire la suite

CONSEIL ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 787 mots

C'est en 1925 que la France a créé pour la première fois une assemblée économique, suivant l'exemple donné par la Constitution allemande de Weimar en 1919. Ce Conseil national économique, composé de cent quarante membres désignés par divers organismes professionnels et sociaux et présidé par le président du Conseil des ministres, avait pour fonction d'étudier les grands problèmes économiques, pour […] Lire la suite

CONSTITUTION

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNET
  •  • 4 202 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La constitution comme mécanisme »  : […] À cette conception d'une constitution comme ordre de valeurs on pourrait en opposer une autre où la constitution s'apparente à un pur mécanisme, à un ensemble de lois naturelles propres au monde politique et pensées sur le modèle des lois naturelles du monde physique. Ici s'impose la figure de Montesquieu, dont Ernst Cassirer a si bien montré ce qu'il devait à la physique newtonienne (tout comme […] Lire la suite

CONSTITUTION DE LA Ve RÉPUBLIQUE (France)

  • Écrit par 
  • Arnaud LE PILLOUER
  •  • 3 427 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un parlementarisme rationalisé »  : […] Le système mis en place en 1958 présente a priori tous les traits d'un régime parlementaire classique . Le gouvernement, dirigé par un Premier ministre, « détermine et conduit » la politique de la nation (art. 20), sous le contrôle du Parlement – en réalité surtout de l'Assemblée nationale, qui est la seule (des deux chambres parlementaires) à être élue au suffrage universel direct. Comme dans to […] Lire la suite

CONTRAT SOCIAL

  • Écrit par 
  • Michel TROPER
  •  • 4 442 mots

Dans le chapitre « De l'Antiquité aux monarchomaques »  : […] À partir du v e  siècle avant J.-C., la philosophie grecque est marquée par l'opposition entre la nature physique qui est immuable et les mœurs des hommes qui sont changeantes. D'où la distinction entre nature et conventions. Le point de départ de l'application de cette distinction au domaine de la politique est le débat sur l'origine divine ou artificielle de l'idée de justice. Certains sophiste […] Lire la suite

DÉMOCRATIE

  • Écrit par 
  • Daniel GAXIE
  •  • 10 277 mots
  •  • 2 médias

La démocratie est une forme d'organisation politique traditionnellement définie, selon la formule d'Abraham Lincoln, comme le « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Comme dans tout système politique, « le peuple », c'est-à-dire la population des citoyens regroupée dans le cadre d'un territoire, y est gouverné. La spécificité d'un système démocratique est que les gouvernés so […] Lire la suite

DU CONTRAT SOCIAL, Jean-Jacques Rousseau - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 036 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Fonder l'autorité sur les lois de la raison »  : […] Ensemble de taille modeste (moins de 150 pages), découpé en quatre livres, le Contrat entend donner un fondement légitime à l'exercice du pouvoir au sein d'un corps politique constitué sur la raison, au moyen d'une démonstration qui s'organise en deux temps : la définition des principes de l'autorité (livres I et II) et les modalités d'application pratique de la forme gouvernementale retenue (li […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - Le droit français

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HALPÉRIN
  •  • 7 137 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les sources de renouvellement  »  : […] Avec un stock évalué à un peu plus de 8 000 lois en vigueur, le droit français est renouvelé chaque année par une moyenne d'une centaine de lois. Si le nombre de ces textes n'est pas lui-même en nette augmentation pendant la dernière décennie, la longueur moyenne de chaque loi a indubitablement connu une croissance qui alimente les dénonciations répétées de « l'inflation législative ». Quelques te […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

20 décembre 2019 • Pays-Bas • Arrêt de la Cour suprême sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Au terme d’une action en justice lancée en 2015 par l’organisation écologiste Urgenda au nom de neuf cents citoyens, la Cour suprême ordonne au gouvernement, en application de la Convention européenne des droits de l’homme, de réduire les émissions de gaz à effet de serre dans le pays [...] Lire la suite

19 décembre 2019 • Liban • Nomination d’Hassan Diab comme Premier ministre.

Le président Michel Aoun nomme Premier ministre l’universitaire et ancien ministre sunnite Hassan Diab. Emporté en octobre par un fort mouvement de contestation, Saad Hariri n’est pas parvenu à imposer un gouvernement constitué de ministres indépendants. Les manifestants réclament un gouvernement [...] Lire la suite

19 décembre 2019 • Union européenne - Espagne • Reconnaissance de l’immunité d’Oriol Junqueras par la CJUE.

le Parlement européen peut lever cette immunité. Ancien vice-président du gouvernement catalan de Carles Puigdemont, Oriol Junqueras a été placé en détention provisoire en novembre 2017, dans l’attente de son jugement pour rébellion, sédition et malversation. En octobre, le Tribunal suprême espagnol l’a [...] Lire la suite

15-19 décembre 2019 • Canada • Compromis dans l’affaire SNC-Lavalin.

d’ingénierie et de construction. Le groupe SNC-Lavalin est également poursuivi dans cette affaire. En février, l’ex-ministre de la Justice Jody Wilson-Raybould a quitté le gouvernement après avoir dénoncé des pressions du cabinet du Premier ministre en vue d’éviter un procès au groupe SNC-Lavalin. En mai [...] Lire la suite

11-24 décembre 2019 • Inde • Adoption d’une législation discriminatoire à l’encontre des musulmans.

1985 par le gouvernement, qui prévoyait qu’aucun migrant illégal entré en Assam après 1971 – date de l’indépendance du Bangladesh – ne pourrait être naturalisé. C’est sur la base de cet accord qu’a été réalisée la mise à jour du registre national de citoyenneté en Assam, dont les résultats ont [...] Lire la suite

10-31 décembre 2019 • Algérie • Élection d’Abdelmadjid Tebboune à la présidence.

Tebboune, réputé proche du chef d’état-major et homme fort du pays Ahmed Gaïd Salah, est élu dès le premier tour avec 58,1 p. 100 des suffrages. L’ancien ministre Abdelkader Bengrina, membre de la mouvance islamiste, obtient 17,4 p. 100 des voix. L’ancien chef du gouvernement Ali Benflis arrive [...] Lire la suite

9-10 décembre 2019 • Belgique • Nomination de nouveaux informateurs.

Le 9, le président du Parti socialiste Paul Magnette, nommé informateur en novembre, en vue de la constitution d’un gouvernement, remet son rapport au roi Philippe et demande à être déchargé de sa mission. Le 10, le roi Philippe charge le président du Mouvement réformateur Georges-Louis Bouchez et celui des Chrétiens-démocrates et flamands (CD&V) Joachim Coens d’une mission d’information.  [...] Lire la suite

8-30 décembre 2019 • Saint-Marin • Élections législatives.

gouvernementale sortante, régresse avec 10,3 p. 100 des voix et 6 sièges. Le taux de participation est de 55,7 p. 100. Pour la première fois s’applique une disposition adoptée par référendum en juin, qui rend facultatif un second tour en cas de formation d’un gouvernement de coalition dans le mois suivant le premier tour. Le 30, le Parti démocrate-chrétien présente un gouvernement formé avec la coalition Demain en mouvement et Nous pour la République.  [...] Lire la suite

7 décembre 2019 • Papouasie-Nouvelle-Guinée • Référendum à Bougainville.

dans l’archipel de Bougainville entre 1988 et 1998. À la suite de cet accord, un gouvernement autonome a été mis en place à Bougainville, en juin 2005, et les factions ont été désarmées.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Didier MAUS, « GOUVERNEMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gouvernement/