GOUVERNEMENT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les pouvoirs du gouvernement

« Le gouvernement détermine et conduit la politique de la nation » : ainsi s'exprime l'article 20, alinéa 1 de la Constitution française. Il est difficile d'imaginer phrase plus courte pour résumer, définir et encadrer les missions d'un gouvernement. De manière plus explicite, l'article 97 de la Constitution espagnole énonce : « Le gouvernement dirige la politique intérieure et extérieure, l'administration civile et militaire et la défense de l'État. Il exerce la fonction exécutive et le pouvoir réglementaire conformément à la Constitution et aux lois. » Qu'une phrase de ce type existe ou n'existe pas dans les Constitutions importe assez peu. La réalité demeure toujours la même : le gouvernement constitue le pivot des impulsions politiques d'un pays.

Les pouvoirs propres

Il existe d'abord une fonction globale de définition et de mise en œuvre de la politique générale. Il appartient au gouvernement non seulement de présenter les grands objectifs, mais surtout d'en assurer la cohérence. Alors que chaque ministre, par définition, n'a qu'une vue partielle de l'action gouvernementale, qu'il s'agisse des affaires extérieures, des affaires financières, des affaires sociales ou stricto sensu des affaires intérieures, la réunion de l'ensemble des ministres et secrétaires d'État, sous la présidence du chef du gouvernement et, le cas échéant, du chef de l'État, permet d'assurer une véritable synthèse des différents éléments de la politique nationale.

Tout naturellement, c'est vers le chef du gouvernement que converge l'ensemble des prérogatives juridiques et politiques ainsi évoquées. De manière explicite, l'article 65 de la Loi fondamentale allemande répartit les tâches entre le gouvernement, le chancelier et les ministres : « Le chancelier fédéral fixe les grandes orientations de la politique et en assume la responsabilité. Dans le cadre de ces grandes orientations, chaque ministre fédéral dirige son département de façon autonome et sous sa propre responsabilité. Le gouvernement fédéral tranche les divergences d'opinion entre les ministres fédéraux. » De manière plus directe et impérative, l'article 21 de la Constitution française prévoit que « le Premier ministre dirige l'action du gouvernement ».

Les missions ainsi attribuées au gouvernement se traduisent par des pouvoirs juridiques dans le domaine civil ou dans le domaine militaire. Dans le domaine civil, il est indispensable que le gouvernement, à travers son chef, ses ministres ou son entité collective, dispose du pouvoir normatif délégué – ce que les Français appellent le pouvoir réglementaire –, de l'autorité hiérarchique sur les structures administratives centrales et de la capacité de mettre en mouvement les forces de l'ordre. Dans le domaine militaire, le principe désormais admis dans toutes les démocraties, veut que la responsabilité de la défense nationale et des forces armées soit assurée par un civil et non plus par une émanation du corps militaire lui-même. Ce qui était indiqué dans l'extrait précité de la Constitution espagnole reflète une situation générale.

Le gouvernement doit être en mesure d'élaborer les orientations, de donner des instructions, d'appliquer ses décisions et de sanctionner, le cas échéant, ceux qui, placés sous son autorité, manquent à leur devoir d'obéissance. En même temps, il importe de ne jamais oublier que le gouvernement constitue une entité collective de nature fondamentalement politique et que ses délibérations peuvent exprimer les divergences de ses membres et déboucher sur des solutions qui conjuguent à la fois les nécessités politiques et l'efficacité administrative. Tout gouvernement se trouve à la jonction entre la légitimité politique qui le fonde et l'action administrative qui le justifie.

Les relations avec les autres pouvoirs

Par rapport au chef de l'État, qu'il s'agisse d'un monarque ou d'un président, un gouvernement de type parlementaire se trouve d'abord dans une situation de respect protocolaire. Même si le chef de l'État ne joue – comme dans beaucoup de pays – qu'un rôle politique très faible, son statut constitutionnel, son hérédité dynastique ou son autorité personnelle lui confèrent une situation particulière, par la force des choses différente de celle du gouvernement. Dans certains pays, le chef de l'État préside de droit le Conseil des ministres et signe les textes juridiques les plus importants, qu'il s'agisse des lois ou des traités. Il assure égal [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Hirohito au Parlement

Hirohito au Parlement
Crédits : Hulton Getty

photographie

Lionel Jospin

Lionel Jospin
Crédits : Pierre Boussel/ AFP

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : ancien conseiller d'État, ancien président du tribunal constitutionnel d'Andorre, président émérite de l'Association internationale de droit constitutionnel

Classification

Autres références

«  GOUVERNEMENT  » est également traité dans :

ACTE DE GOUVERNEMENT

  • Écrit par 
  • F. LAMOUREUX
  •  • 644 mots

Certaines décisions de l'exécutif échappent à tout recours devant quelque juridiction que ce soit et constituent cette catégorie très particulière d'actes de l'autorité publique qu'on appelle « actes de gouvernement ». L'immunité juridictionnelle de ces actes est totale : elle concerne à la fois le contentieux de la légalité et celui de la responsabilité. La théorie des actes de gouvernement ne re […] Lire la suite

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 229 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Gouvernement et Parlement »  : […] Les constituants ont voulu assurer la stabilité gouvernementale, tout en faisant du chef de l'exécutif l'émanation de l'Assemblée. Le chancelier est élu, sans débat, à la majorité absolue. Jusqu'ici, il n'y a jamais eu échec du candidat proposé par le président. La marge la plus étroite a été celle de Konrad Adenauer (1876-1967) à sa première élection, le 15 septembre 1949, puisqu'il a obtenu trè […] Lire la suite

ALLEMAGNE - Les institutions

  • Écrit par 
  • Stéphane SCHOTT
  •  • 4 225 mots

Dans le chapitre « Le gouvernement fédéral (Bundesregierung) »  : […] Malgré la séparation des pouvoirs, le gouvernement fédéral (formé des ministres fédéraux et du chancelier fédéral, qui le dirige) entretient des liens très étroits avec les autres organes de l’État. D’un point de vue fonctionnel, d’abord, il participe au pouvoir législatif par le biais du droit d’initiative qu’il partage avec les membres du Bundestag et le Bundesrat, la chambre haute du Parlement […] Lire la suite

ARISTOTE

  • Écrit par 
  • Pierre AUBENQUE
  •  • 23 834 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La politique »  : […] Au livre I er de l' Éthique à Nicomaque , Aristote désignait la politique comme « la première des sciences, celle qui est plus que toute autre architectonique ». Cette affirmation, étrange pour nous, était justifiée par le fait que la politique est la science des fins les plus hautes de l'homme, par rapport auxquelles, les autres ne sont que moyens. De fait, s'il est vrai, comme nous l'apprend le […] Lire la suite

ARTICLE 16 (Constitution française de 1958)

  • Écrit par 
  • Annie GRUBER
  •  • 1 023 mots

Dans la Constitution française du 4 octobre 1958, l'article 16 autorise, en cas de nécessité, le président de la République à exercer une dictature temporaire, au sens romain du terme. Il introduit dans la Constitution un régime d'exception prévu pour faire face à une crise institutionnelle particulièrement grave. Il dispose en effet, dans son premier paragraphe : « Lorsque les institutions de la […] Lire la suite

AUTORITÉ

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 2 810 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les premières conceptions de l'autorité »  : […] À l'origine, la philosophie politique de Platon (— 428-347) a apporté une contribution décisive en posant en des termes essentialistes une conception du pouvoir en rupture avec le contractualisme dominant des sophistes, de Protagoras (~490-420) à Lycophron, élève de Gorgias (~480-374). Pour ces derniers, l'autorité était largement entendue comme le produit artificiel d'un accord passé entre les […] Lire la suite

BUREAUCRATIE

  • Écrit par 
  • Michel CROZIER
  •  • 4 254 mots

Le mot « bureaucratie » est un des termes clefs du vocabulaire des sciences sociales contemporaines. Autour du problème (ou des problèmes) de la bureaucratie se poursuit depuis près d'un siècle un débat des plus animés. Mais le terme lui-même – et c'est peut-être ce qui a fait sa fortune – n'a pas reçu à ce jour une définition scientifique précise. L'usage ancien, qui est encore consacré par les d […] Lire la suite

CENSURE MOTION DE

  • Écrit par 
  • Daniel AMSON
  •  • 1 168 mots

Demande déposée par un ou plusieurs parlementaires, tendant à obtenir la condamnation du gouvernement par l'Assemblée à laquelle ils appartiennent. Expressément prévue en France par la Constitution de la IV e République, la motion de censure tomba rapidement en désuétude, le gouvernement préférant, en général, mettre en jeu sa responsabilité devant le Parlement. C'est pourquoi, dans son effort po […] Lire la suite

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 8 841 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « L'adoption de la nouvelle Constitution »  : […] Les députés doivent donc accepter de remettre le pouvoir constituant au général, dans des conditions d'ailleurs non conformes aux textes puisque, pour modifier la Constitution de 1946, le processus était normalement très long et difficile. Les députés, craignant une dérive vers un régime autoritaire comme en 1940, vont mettre des conditions pour encadrer le processus de refonte des institutions. […] Lire la suite

CIVILISATION ROMAINE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 283 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le gouvernement de l’Empire »  : […] L’empereur gouverne depuis sa résidence de Rome, située sur la colline du Palatin, dont est tiré le mot français « palais ». Il est aidé par sa chancellerie et son conseil formé de grands sénateurs, du chef de sa garde (le préfet du prétoire), de membres de sa famille. L’empereur, magistrat et juge suprême, dit le droit. À partir du ii e  siècle, les juristes de son entourage codifient les lois da […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

1er-31 mai 2022 Ukraine – Russie. Évacuation des derniers combattants de Marioupol.

Le 31, les chefs d’État et de gouvernement européens parviennent à un accord sur un sixième train de sanctions contre la Russie. Ils décident principalement d’imposer un embargo sur le pétrole russe d’ici à la fin de l’année, qui ne s’appliquera pas à la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie et la Bulgarie, très dépendantes de cette source d’énergie, et qui consistera à réduire de 90 % les importations communautaires. […] Lire la suite

31 mai 2022 Canada. Décriminalisation de la possession de drogues dures en Colombie-Britannique.

Le gouvernement fédéral accède à la demande du gouvernement de Colombie-Britannique en décriminalisant dans cet État la possession de petites quantités de drogues dures – moins de deux grammes et demi –, à compter de janvier 2023. Victoria affirme vouloir lutter contre le nombre croissant de surdoses en incitant les consommateurs à se soigner sans craindre d’être arrêtés. […] Lire la suite

27 mai 2022 Canada – Chine. Exclusion du chinois Huawei du déploiement d'un réseau 5G.

Le gouvernement canadien annonce l’exclusion du groupe de télécommunications chinois Huawei du déploiement du réseau 5G dans le pays, comme l’ont déjà fait les États-Unis et nombre d’autres pays occidentaux. […] Lire la suite

8-24 mai 2022 Canada – Ukraine. Visite à Kiev du Premier ministre Justin Trudeau.

Le 16, un premier vol de réfugiés ukrainiens affrété par le gouvernement arrive à Winnipeg (Manitoba) avec trois cent cinquante personnes à son bord. Le 18, la Russie annonce la fermeture du bureau de la chaîne CBC/Radio-Canada à Moscou, ainsi que la résiliation des accréditations et des visas de ses employés canadiens. Le 20, le gouvernement canadien annonce une nouvelle série de sanctions contre la Russie, portant sur les échanges commerciaux. […] Lire la suite

16-21 mai 2022 France. Nomination d'Élisabeth Borne au poste de Premier ministre.

Le 20, le secrétaire général de l’Élysée Alexis Kohler annonce la composition du gouvernement d’Élisabeth Borne. Plus de la moitié des vingt-sept ministres et secrétaires d’État étaient déjà membres du précédent gouvernement. Bruno Le Maire reste à la tête du ministère de l’Économie et des Finances, Gérald Darmanin à l’Intérieur et Éric Dupond-Moretti à la Justice. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Didier MAUS, « GOUVERNEMENT », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gouvernement/