ATHÉISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Littéralement, le mot « athée » veut dire « sans dieu ». Pour comprendre ses divers emplois dans le cours de l'histoire, il convient de noter que ce terme négatif n'inclut spécialement aucun verbe. Suivant le contexte, plusieurs pourront être sous-entendus : on est tenté de privilégier le verbe « croire » (l'athée est celui qui ne croit pas à l'existence de Dieu – ou des dieux), mais on parle aussi d'une « doctrine athée », ce qui suppose le verbe « nier » (une doctrine est athée lorsqu'elle nie l'existence de Dieu). D'autres fois, l'athée est celui qui refuse de « vénérer » les dieux et de leur « rendre un culte ». Dans certains cas, il faudra sous-entendre un verbe passif, l'athée étant alors un être abandonné de Dieu, un maudit ou encore un adversaire de la religion, un antithéiste... L'adjectif « athée » est préfixé d'un alpha privatif que l'on retrouve en français tantôt sous la forme a (comme dans « apolitique », « atone », etc.), tantôt sous la forme in (dans « incolore », « immoral », etc.), et qui indique une qualification négative sans autre précision. Il peut donc s'appliquer à tout ce qui est privé d'un dieu, exclu de cela même qui fonde la communauté religieuse. Il dépendra du contexte que l'accent négatif porte sur une signification intellectuelle d'incroyance ou sur une signification sociale d'exclusion.

La notion d'athéisme conduit à s'interroger sur les significations religieuses de la négation. Quelle est, par exemple, la différence entre le mystique, qui nie les représentations de la divinité, et l'athée, qui en nie l'existence ? Quand il s'agit de Dieu, il est difficile de faire le départ entre jugement de réalité (portant sur l'existence) et jugement de valeur (portant sur les représentations). C'est ainsi que, pour saint Anselme, la négation de l'existence divine est rationnellement impossible (l'athée serait donc un mystique raté, un « insensé »), alors que pour David Hume, au contraire, les mystiques seraient de « véritables athées », mais inavoués. Dans l'histoire des religions, le mot «  [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ATHÉISME  » est également traité dans :

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 076 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Le pouvoir politique face à la société albanaise »  : […] officiellement réprouvés et écoutant des radios ou télévisions étrangères. En Albanie, « premier État athée du monde » depuis 1967, une centaine de religieux et de religieuses seraient morts en prison en 1981 selon une déclaration du Vatican. Deux prêtres auraient été exécutés pour avoir baptisé des enfants en 1980 et 1986. L'article 47 punissait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albanie/#i_2591

ANTICLÉRICALISME

  • Écrit par 
  • René RÉMOND
  •  • 3 474 mots

avec des notions voisines pareillement exprimées en termes négatifs. L'athéisme nie l'existence de Dieu, l'anticléricalisme suspend son jugement. Il peut tout aussi bien s'allier à une négation métaphysique (dans le cas du socialisme marxiste) ou aller de pair avec une profession de foi déiste. Il n'est pas davantage […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anticlericalisme/#i_2591

BACON chancelier FRANCIS (1560 ou 1561-1626)

  • Écrit par 
  • Michèle LE DŒUFF
  •  • 2 168 mots
  •  • 1 média

humaines. Les excès de zèle religieux (« superstition ») sont plus désastreux que l'athéisme, car l'athéisme au moins ne perturbe jamais les États ; au contraire, les époques enclines à l'athéisme ont été de bonnes époques pour la vie civile. Cette idée, qui sera reprise par Bayle, et, globalement, l'apologie de l'athéisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bacon-chancelier-francis/#i_2591

CHINE - Politique religieuse

  • Écrit par 
  • Benoît VERMANDER
  •  • 6 092 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un cadre légal contraignant »  : […] non comprises dans les cinq officiellement reconnues comme la nécessité de promouvoir l'athéisme en tout lieu excepté les lieux de culte. Mais, en même temps, ce même document affirme que la disparition des religions est un objectif à long terme qui ne peut être réalisé par la force, et donne au travail religieux du parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chine-politique-religieuse/#i_2591

CONTINGENCE

  • Écrit par 
  • Bertrand SAINT-SERNIN
  •  • 4 892 mots

Dans le chapitre « Formes simples »  : […] se sont plu à commenter et à donner une place centrale au mot d'un héros de Dostoïevski : « Si Dieu n'existe pas, tout est permis. » Et, de fait, l'idée de contingence change radicalement de sens selon qu'on affirme ou qu'on nie l'existence de Dieu. Si l'on pose que Dieu est tout-puissant et tout-connaissant, de deux choses l'une : ou bien on nie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contingence/#i_2591

DÉISME

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 305 mots

Selon Louis de Bonald, un déiste est un homme qui n'a pas eu le temps de devenir athée. Paul Hazard réplique que c'est un homme qui n'a pas voulu le devenir. Effectivement, le déisme (mot forgé au xvie s., répandu aux xviie et xviii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/deisme/#i_2591

DE TRIBUS IMPOSTORIBUS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 868 mots

Livre mythique s'il en fut, le De tribus impostoribus (Livre des trois imposteurs) a hanté la conscience du Moyen Âge. L'ombre suscitée par son incertaine réalité n'a pas cessé, pendant des siècles, de nourrir l'idée que l'humanité a pu s'engager dans la voie des religions comme en un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-tribus-impostoribus/#i_2591

DIEU - Problématique philosophique

  • Écrit par 
  • Jacques COLETTE
  •  • 5 677 mots

Dans le chapitre « La transcendance »  : […] et la négation de l'existence même du divin, eu égard à ce qu'est la vie des mortels. « Athéisme : marque de force d'esprit, mais jusqu'à un certain degré seulement », écrivait Pascal ; ou bien encore : « Les athées doivent dire des choses parfaitement claires. » Cela ne va plus de soi aujourd'hui sans d'infinies précautions et transpositions – […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-problematique-philosophique/#i_2591

DIEU - La négation de Dieu

  • Écrit par 
  • Jeanne DELHOMME
  •  • 9 211 mots

Dans le chapitre « La négation absolue »  : […] Une telle négation, qui ne se survole pas dans un jugement négatif parce qu'elle n'entre pas, comme l'affirmation, dans le discours de l'être, est a-théisme non positionnel de soi ; sans doute l'athéisme sans la récurrence de la réflexion a-t-il pris des formes vulgaires et polémiques, parti pris de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-la-negation-de-dieu/#i_2591

DIEU - Par-delà théisme et athéisme

  • Écrit par 
  • Henry DUMÉRY
  •  • 1 578 mots

Dans notre culture, théisme et athéisme sont des frères ennemis. La polémique ne cesse pas entre eux, parce qu'ils se nourrissent l'un de l'autre. Ce que l'un affirme, l'autre le nie. Mais tout à leur dispute, ils ne songent guère à renouveler le problème. La querelle continue sur de vieilles idées, avec de vieilles méthodes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dieu-par-dela-theisme-et-atheisme/#i_2591

HEGEL GEORG WILHELM FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jacques d' HONDT, 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 11 820 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Dépasser » Hegel »  : […] de son cogito, se fait le théologien de la philosophie ; par le « jeu » philosophique, celui-ci en effet transforme l'athéisme en « définition objective de Dieu », Dieu devenant processus et l'athéisme devenant une phase de ce processus ; désormais, pour Feuerbach, la philosophie doit partir non de Dieu, de l'Absolu ou de l'Être, mais de l'homme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-wilhelm-friedrich-hegel/#i_2591

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 433 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Islam et athéisme »  : […] fêtes, était donc accepté à titre de trait ethnique inaliénable, quasi folklorique, ce qui permettait à un individu de se dire à la fois athée (ou communiste ou membre du parti) et musulman, une déclaration pour le moins surprenante. Car tout membre d'une ethnie musulmane, même incroyant notoire, restait, s'il habitait dans une région musulmane, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_2591

KNUTZEN MATTHIAS (1646-1674?)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 676 mots

Bachelier errant, esprit libre et personnage énigmatique qui eût séduit l'imagination romantique, Matthias Knutzen proclame, dans des pamphlets manuscrits qu'il diffuse lui-même, son athéisme et son hostilité au pouvoir aristocratique, soutenu par le protestantisme orthodoxe. Il passe pour avoir fondé le groupe des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/matthias-knutzen/#i_2591

LAÏCITÉ

  • Écrit par 
  • Jean BAUBÉROT, 
  • Émile POULAT
  •  • 7 589 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La tendance internationale »  : […] À l'opposé se trouvent – ou se trouvaient – les États communistes professant le marxisme athée. On avait affaire en fait à un athéisme d'État qui ne s'est jamais traduit en droit constitutionnel qu'avec précautions : l'État restait celui de tous les citoyens, même s'il privilégiait le Parti […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/laicite/#i_2591

LIBERTINAGE

  • Écrit par 
  • Michel DELON
  •  • 3 274 mots

Dans le chapitre « Le libertinage érudit »  : […] apparences et pour lesquels la raison devient juge de phénomènes qui relevaient autrefois de la foi. Héritier de Vanini et de Machiavel, Naudé voit dans le développement des religions l'entreprise de politiques pour conduire l'opinion publique. Les Considérations politiques sur les coups d'État (1639) affranchissent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertinage/#i_2591

LIBERTINS

  • Écrit par 
  • Robert ABIRACHED, 
  • Antoine ADAM
  •  • 5 708 mots

Dans le chapitre « Le matérialisme »  : […] Il serait plus que difficile de ramener ces différentes formes d'« athéisme » à un système rigoureux. Mais le trait qui a frappé les Français, c'est la conception du monde comme un gigantesque animal, être vivant et organique, où toute forme tendait vers des formes plus parfaites dans l'infini du temps et de l'espace. Même si le mot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertins/#i_2591

MAL

  • Écrit par 
  • Étienne BORNE
  •  • 5 218 mots

Dans le chapitre « Une source commune de la religion et de l'athéisme »  : […] bien que son pouvoir de négation ; elle est la source commune de la religion et de l'athéisme. La sorte d'émotion sacrée ou de vertige qui saisit l'esprit aux prises avec l'interpellation du mal est une passion authentique qui cherche d'abord à se déguiser ou à s'apaiser à travers les mythologies et les métaphysiques, mais qui atteint, si elle a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mal/#i_2591

MARÉCHAL SYLVAIN (1750-1803)

  • Écrit par 
  • Jean TULARD
  •  • 373 mots

Avocat au Parlement de Paris, Sylvain Maréchal doit renoncer à plaider pour des raisons de santé et va occuper l'emploi plus modeste de sous-bibliothécaire au collège Mazarin. En 1781, il publie les fragments d'un poème moral sur Dieu, puis en 1784 le Livre échappé au Déluge, parodie de la Bible ; enfin, en 1788, une sorte de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sylvain-marechal/#i_2591

ONFRAY MICHEL (1959-    )

  • Écrit par 
  • Yves KIRCHNER
  •  • 686 mots

porte sur ce qu'il nomme, empruntant faute de mieux le terme à Georges Bataille, l'athéologie, car « l'athéisme relève d'une création verbale des déicoles ». Michel Onfray y jette les bases philosophiques de la critique du monothéisme. Il étudie les problématiques historiques de l'élaboration du christianisme et les liens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-onfray/#i_2591

PANTHÉISME

  • Écrit par 
  • Robert MISRAHI
  •  • 7 634 mots

Dans le chapitre « Le panthéisme après Spinoza »  : […] dans le système spinoziste de la Nature. Il semble donc bien que Dieu ne soit plus en réalité qu'un mot ou un système axiomatique de la Nature : en fait, le spinozisme est un athéisme. On pourrait l'établir. L'orthodoxie, finalement, n'a pas tort de voir dans le panthéisme l'un des masques de l'athéisme. C'est vrai en tout cas de Spinoza […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pantheisme/#i_2591

SPINOZA BARUCH (1632-1677)

  • Écrit par 
  • Robert MISRAHI
  •  • 12 184 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'introduction du spinozisme en France »  : […] naissant du spinozisme et marque ainsi la vraie nature du danger : il s'agit de l'athéisme. Déhénault fait le voyage de Hollande vers 1668 pour rencontrer Spinoza à Rijnsburg, et Saint-Evremond, autre libertin épicurien qui fut le premier grand admirateur de Spinoza, se rend à Voorburg vers 1669. Ces sympathies furent aussi révélatrices qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baruch-spinoza/#i_2591

THÉODORE L'ATHÉE, dit LE DIVIN (fin -IVe-déb. -IIIe s.)

  • Écrit par 
  • Barbara CASSIN
  •  • 288 mots

Théodore l'Athée, dit aussi Théodore de Cyrène (à ne pas confondre avec un autre Théodore de Cyrène, mathématicien du siècle précédent, dont Platon suivit les leçons), aurait succédé à Aristippe le Jeune à la tête de l'école de Cyrène fondée par Aristippe l'Ancien, ou du moins d'une partie de cette école, puisque Diogène […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theodore-l-athee-dit-le-divin/#i_2591

TRAITÉ D'ATHÉOLOGIE (M. Onfray)

  • Écrit par 
  • Alexandre ABENSOUR
  •  • 991 mots

Le lecteur qui entreprendra la lecture du livre de Michel Onfray en se fiant à son titre, Traité d'athéologie (Grasset, 2005), ne trouvera d'un « traité » guère de traces, mais si c'est un pamphlet antimonothéiste qu'il cherchait, alors […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-d-atheologie/#i_2591

Pour citer l’article

Edmond ORTIGUES, « ATHÉISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/atheisme/