Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

APÔTRES SYMBOLE DES

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Appelé aussi Credo, le Symbole des Apôtres est l'énoncé de la foi chrétienne ; il est usité dans l'Église catholique, dans l'Église anglicane, ainsi que dans de nombreuses Églises protestantes ; il n'est pas reconnu officiellement par l'Église orthodoxe. Une tradition affirme qu'il a été composé par les douze Apôtres, mais il dérive en réalité des questionnaires utilisés aux premiers temps du christianisme par les évêques en vue d'examiner la foi des catéchumènes. Un modèle de ces « questionnaires » a été conservé dans la Tradition apostolique d'Hippolyte. L'évêque commençait par la question : « Crois-tu en Dieu le Père tout-puissant ? », puis énumérait les grandes vérités de la foi chrétienne. Mises sous forme d'affirmation, ces questions sont devenues des credos, connus sous le nom de « professions de foi baptismales ». Le texte du Symbole actuel reprend celui d'une profession de foi baptismale usitée dans l'Église de Rome aux iiie et ive siècles. Il a acquis sa forme définitive en Aquitaine à la fin du vie ou au viie siècle. Il s'est imposé peu à peu, au détriment des autres formules, et a été reconnu comme le Credo officiel de l'Église d'Occident sous le pontificat d'Innocent III (mort en 1216).

Voici la traduction reçue dans l'Église catholique du Symbole des Apôtres : « Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du Ciel et de la Terre ; et en Jésus-Christ son Fils unique, Notre-Seigneur, qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie, a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli, est descendu aux Enfers ; le troisième jour, est ressuscité des morts, est monté aux cieux, est assis à la droite de Dieu le Père tout-puissant, d'où il viendra juger les vivants et les morts. Je crois au Saint-Esprit, à la sainte Église catholique, à la communion des saints, à la rémission des péchés, à la résurrection de la chair, à la vie éternelle. »

— Jacques PONS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Jacques PONS. APÔTRES SYMBOLE DES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • APÔTRES & APOSTOLAT

    • Écrit par
    • 4 344 mots
    ...vita apostolica ou vie commune et pauvre ; il a même désigné, aux xiie et xiiie siècles, des sectes qui faisaient profession de mener une telle vie. Depuis le Symbole dont le concile de Chalcédoine (451) attribuait le texte au concile de Constantinople (381), « apostolique » est un des attributs de...
  • ASCENSION DE JÉSUS

    • Écrit par
    • 877 mots

    Ultime apparition de Jésus relatée par les Actes des Apôtres (i, 9-11), l'Ascension désigne le moment où le Christ est « enlevé » au ciel le quarantième jour après sa résurrection. Les Actes rapportent que ce même jour, en présence des apôtres réunis sur le mont des Oliviers, Jésus s'éleva vers...

  • CHRISTIANISME

    • Écrit par et
    • 7 140 mots
    ...culturellement adapté. Les chrétiens ont conservé jusqu'à nos jours une règle de foi, antérieure aux grands conciles puisqu'elle date du iiie siècle, appelée abusivement « symbole des Apôtres », qu'il faut citer ici : « Je crois en Dieu, Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, et en Jésus-Christ,...
  • FILIOQUE QUERELLE DU

    • Écrit par
    • 993 mots

    Nom donné à un conflit théologique qui a séparé et sépare encore l'Occident et l'Orient chrétiens et à l'origine duquel on trouve deux approches, différentes mais non opposées, du mystère de l'Esprit au sein de la Trinité. Les Pères latins, ainsi que certains Pères...