EUROPEGéographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'occupation humaine

Avec ses 5,9 millions de kilomètres carrés et 600 millions d'habitants à la fin des années 2000, l'Europe, sans la Russie, ne représente que 4,4 p. 100 des terres émergées et 9 p. 100 de la population mondiale (avec la partie européenne de la Russie, elle fait 9,8 millions de km2 et compte 704 millions d'habitants). Mais elle assure près de 40 p. 100 de la production marchande du monde et occupe toujours des positions de premier rang dans de nombreux secteurs économiques : agriculture, construction automobile, aéronautique, matériel ferroviaire, machine-outil, téléphonie, banque, assurances, tourisme... Son PIB (produit intérieur brut) par habitant est trois fois plus élevé que la moyenne mondiale. Les richesses y demeurent toutefois très inégalement partagées entre les territoires. Hommes, activités et capitaux s'accumulent sur une dorsale centrale qui s'étend grossièrement de la Hollande et du centre de l'Angleterre jusqu'au centre de l'Italie. Leur densité est maximale au cœur de cette dorsale, dans la mégalopole européenne, la plus grande galaxie urbaine du monde, internationale mais plus compacte que la « mégalopolis » nord-américaine : plus de 100 millions d'habitants vivent dans un rayon de quelque 250 kilomètres autour de Bruxelles, avec des surconcentrations dans des agglomérations qui se situent aux premiers rangs mondiaux comme le bassin urbain de Londres, l'agglomération parisienne, ou la conurbation Rhin-Ruhr. Des traînées urbaines denses prolongent cette dorsale vers l'est, en direction de Berlin, de la Saxe et de la Pologne. De part et d'autre, les réseaux de commandements sont moins puissants, les réseaux de circulation plus lâches, les PIB plus modestes et la ruralité plus largement affirmée. Certaines fractions des territoires formant cette dorsale centrale européenne sont en crise, notamment dans les vieilles régions industrielles. Les difficultés y sont cependant bien moins sévères que dans les régions périphériques. À l'intérieur même de l'UE, les PIB (en standard de pouvoir d'achat) de Londres (Inner-London), de Bruxelles (Bruxelles-Capitale) ou du Luxembourg sont plus de cinq fois supérieurs à ceux du Péloponnèse (Grèce) ou de l'Estrémadure (Espagne) et plus de dix fois supérieurs à ceux des régions les plus pauvres de Roumanie et de Bulgarie. Les revenus sont plus bas encore en Moldavie ou en Albanie.

Europe : population

Dessin : Europe : population

La densité de population en Europe (source : Population Reference Bureau, 2004). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Paris: île Saint-Louis

Photographie : Paris: île Saint-Louis

La Seine et l'île Saint-Louis, un havre de calme au cœur de Paris. 

Crédits : Frédéric Soltan/ Corbis/ Getty Images

Afficher

Des territoires profondément humanisés

Le second foyer de concentration de population du monde

Le peuplement de l'Europe est beaucoup plus homogène que celui de n'importe quel autre continent : pas de contrastes violents entre fourmilières humaines et immensités quasi désertes comme en Asie, pas d'abandon des espaces ruraux aux seules activités agricoles, souvent extensives et très peu peuplantes, comme dans les pays neufs. Les taux d'urbanisation (80 à 85 p. 100 en moyenne en Europe nordique ou occidentale, 70 en Europe orientale, entre 90 et 99 p. 100 au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, en Belgique et en Islande) rappellent ceux de l'Amérique. Mais à la différence du Nouveau Monde, peuplement rural et peuplement urbain sont ici toujours très étroitement entrelacés, dans les zones les moins peuplées où les villes s'étiolent – ce qu'on appelle en France le rural profond – comme dans les aires où le rural tire sa vitalité de la proximité des agglomérations. Les campagnes, aux densités rarement très basses sur de grandes distances, sont ordonnancées par un réseau assez uniforme de bourgs et de petites villes. L'espacement moyen entre villes est court : de 13 à 17 kilomètres (nord de la Scandinavie exclu). La taille moyenne des agglomérations est faible : de l'ordre de 50 000 habitants. Le rapport entre le rang des agglomérations et leur taille est plus équilibré que partout ailleurs au monde. Enfin, on hésite à qualifier de mégapoles les plus grandes agglomérations européennes, si structurées et si classiques dans leur développement spatial. Elles ne participent pas à la croissance vertigineuse des mégacités du reste du monde, bien qu'elles atteignent des tailles remarquables (Londres 8,6 millions d'habitants, Paris [...]

Transports urbains londoniens

Photographie : Transports urbains londoniens

Londres, situé sur la dorsale européenne de forte concentration de population, fut la première ville millionnaire du monde occidental, dès le début du XIXe siècle. 

Crédits : Atlantide Phototravel/ The Image Bank Unreleased/ Getty Images

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 25 pages

Médias de l’article

Un continent morcelé

Un continent morcelé
Crédits : Encyclopædia Universalis France

vidéo

Îles et lacs à Puumala (Finlande)

Îles et lacs à Puumala (Finlande)
Crédits : Insight Guides

photographie

Mer Caspienne

Mer Caspienne
Crédits : Jacques Descloîtres, Modis Land Rapid Response Team/ GSFC/ NASA

photographie

Les climats en Europe

Les climats en Europe
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 12 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  EUROPE  » est également traité dans :

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 015 mots
  •  • 6 médias

L'usage fait de l'Europe un continent ; en réalité, celle-ci constitue une partie de l'Eurasie, avec laquelle elle est en continuité de l'Ancien Monde – puisque l'Afrique n'est pas complètement séparée de l'Eurasie –, et nombre de ses affinités sont avec le Nouveau Monde, par-delà l'Atlantique. Son histoire géologique complexe rend compte de ces ambiguïtés.Malgré ses faibles dimensions – avec une […] Lire la suite

EUROPE - Histoire de l'idée européenne

  • Écrit par 
  • Jean-Baptiste DUROSELLE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 10 491 mots
  •  • 1 média

Le mot « Europe » a fait son apparition, dans un sens géographique, dès le viie siècle avant J.-C. Simple péninsule de l'Asie, ses limites orientales restent arbitraires. On peut même discuter de ses limites occidentales et accepter ou non d'y rattacher certaines îles. Mais ces débats de frontières resteraient académiques si, au cours des siècles, le […] Lire la suite

EUROPE - Diversité religieuse

  • Écrit par 
  • Michel MIAILLE, 
  • Kathy ROUSSELET
  •  • 11 282 mots
  •  • 3 médias

Les polémiques déclenchées par la proposition de faire une mention explicite des « racines chrétiennes » de l'Europe dans le Préambule du projet de Constitution en 2004 et 2005, ou encore certains aspects – réels ou supposés – du débat sur l'entrée de la Turquie dans l'Union européenne, ont eu le mérite d'attirer […] Lire la suite

NOUVELLES ROUTES DE LA SOIE

  • Écrit par 
  • Nashidil ROUIAÏ
  •  • 4 918 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les enjeux de politique intérieure »  : […] Le développement des liaisons ferroviaires et routières entre la Chine et ses voisins permet à Pékin de développer et d’intégrer ses provinces les plus lointaines (Tibet, Yunnan, Xinjiang notamment) pour en faire des plateformes, des points de contact entre la République populaire et le reste du continent eurasiatique. Aux intérêts économiques et stratégiques se greffent dès lors des enjeux de pol […] Lire la suite

TOURISME

  • Écrit par 
  • Jean-Christophe GAY
  •  • 14 746 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le « Grand Tour », ancêtre le plus direct du tourisme »  : […] Ces approches commettent de spectaculaires anachronismes, car on ne peut comprendre la dynamique touristique comme fait social de très grande ampleur impliquant une majorité d’individus et un grand nombre d’institutions sans partir de la société anglaise qui l’a engendrée et codifiée dans la seconde moitié du xviii e  siècle. Ce lieu et ce moment éclairent la diffusion spatiale et sociale du touri […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, Catherine LEFORT, Pierre-Jean THUMERELLE, « EUROPE - Géographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geographie/