ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture)L'architecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les contestations du style international

Le style international a représenté la forme architecturale dominante de l'après-guerre. Il n'a cependant pas régné sans partage, ni sans avoir été assez rapidement contesté. Dès 1948, l'architecte finlandais Alvar Aalto construit la résidence universitaire Baker House sur le campus du M.I.T. à Cambridge, Massachusetts. Par l'emploi de briques rouges, par les lignes ondulantes qu'il donne au plan, il affirme une autre tradition, détachée du rationalisme fonctionnaliste. Après avoir construit le centre technique de la General Motors à Warren, Michigan (1951-1956), dans la stricte lignée du campus de l'I.I.T. de Mies van der Rohe, Eero Saarinen (1901-1961) crée des formes sculpturales et symboliques à l'aide du béton armé : le terminal T.W.A. à l'aéroport Kennedy à New York (1956-1962) a la forme d'un oiseau qui prend son essor tandis que l'aéroport Dulles à Washington D.C. suggère l'envol et le mouvement grâce aux lignes incurvées qu'il donne aux éléments en béton (1958-1962). Le cylindre en brique de la chapelle qu'il construit pour le campus du M.I.T. à Cambridge, Massachusetts (1956), montre un architecte en quête d'images neuves.

Les années 1960 voient se développer un certain scepticisme à l'égard du style international parmi ses propagandistes de naguère. Architecte du musée d'Art moderne de New York avec Philip Goodwin (1939), Edward Stone (1902-1978) a figuré parmi les premiers détracteurs si l'on en juge par ses constructions ultérieures monumentales et historicisantes, comme par exemple la Gallery of Modern Art à New York (1960). Cette tendance du « nouveau formalisme », comme on l'a parfois appelée, a culminé avec la construction du Lincoln Center à New York (Avery Fisher Hall, Max Abramovitz, 1962 ; New York State Theater, Philip Johnson, 1964 ; Metropolitan Opera House, Wallace Harrison, 1966). Les façades raides aux colonnades stylisées des trois bâtiments et la disposition en U en font une pâle copie de la place du Capitole à Rome.

Lincoln Center

Photographie : Lincoln Center

L'ensemble du Lincoln Center for Performing Arts réalisé de 1957 à 1966 par les architectes Max Abramovitz (le Philharmonic Hall), Philip Johnson (le New York State Theatre) et Wallace Harrison (le Metropolitan Opera), à New York, États-Unis. 

Crédits : Rohan Van Twest/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Pour introduire des distinctions dans un style qui semble uniforme, les architectes expérimentent des volumétries différentes. À Chicago, Bertrand Goldberg recourt au béton armé pour concevoir des structures circulaires (Marina City, 1961-1965, et River City, 1984), tandis que l'agence Kevin Roche, John Dinkeloo & Associates construit des immeubles de bureaux qui ressemblent à des pyramides tronquées (College Life Insurance Co. Building à Indianapolis, 1967-1971) ou à un cube évidé (Fondation Ford, New York, 1963). Paul Rudolph pratique quant à lui une architecture fonctionnaliste et brutaliste dans la veine de Le Corbusier. L'Art and Architecture Building (1958-1964) de l'université Yale à New Haven, Connecticut, reste son œuvre à la fois la plus intéressante et la plus contestée. Né en 1917 Ioeh Ming Pei, architecte américain d'origine chinoise, a dirigé une puissante agence qui a construit tous les types d'édifices et qui a reçu les commandes les plus prestigieuses : aile orientale de la National Gallery of Art de Washington D.C., 1978, bibliothèque J. F. Kennedy à Boston, 1979, pyramide du Louvre à Paris, 1989. Son monumental hôtel de ville de Dallas (1972-1977) est une intéressante variation sur le palais de justice de Chandigarh conçu par Le Corbusier.

Convention Centre Dublin, K. Roche

Photographie : Convention Centre Dublin, K. Roche

Lauréat du prix Pritzker en 1982, Kevin Roche a construit dans le monde de nombreux sièges sociaux et tours de bureaux destinés à symboliser l'entreprise triomphante. Ici, le Convention Centre Dublin (2010), qui fait face à la Liffey. 

Crédits : David Soanes/ Shutterstock.com

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 19 pages

Médias de l’article

Le Capitole à Washington, 2

Le Capitole à Washington, 2
Crédits : Travelpix Ltd/ Getty Images

photographie

Robert Venturi et Denise Scott Brown

Robert Venturi et Denise Scott Brown
Crédits : George Pohl/ The Architectural Archives ; University of Pennsylvania by the gift of Robert Venturi and Denise Scott Brown

photographie

Fuller Building

Fuller Building
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Chrysler Building

Chrysler Building
Crédits : General Photographic Agency/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 9 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, directeur de l'École doctorale d'histoire de l'art

Classification

Autres références

«  ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • René RÉMOND
  •  • 1 251 mots

Sans doute en raison de la richesse de son expérience, la société américaine est peut-être de toutes celle qui présente les contrastes les plus prononcés, et dans tous les domaines. Ainsi le régime politique des États-Unis a-t-il été depuis près de deux siècles admiré et imité comme le modèle de la démocratie ; mais il en est peu aujourd'hui dont les adversaires s'évertuent avec autant d'acharneme […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 933 mots
  •  • 16 médias

Les États-Unis d'Amérique se classent au troisième rang mondial par leur superficie (9 526 468 km2) depuis qu'ils ont réuni aux quarante-huit États qui les composaient traditionnellement l'Alaska en 1959 et les îles Hawaii en 1960. Leur population, 324 millions […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 202 mots
  •  • 58 médias

L'histoire des États-Unis est celle – assez improbable – de treize colonies anglaises coincées au xviiie siècle entre la côte atlantique et les hauteurs des Appalaches, devenues quelque deux cents ans plus tard la plus grande puissance mondiale.Le continent nord-américain est abordé par les puissances europée […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire des politiques économiques depuis 1945

  • Écrit par 
  • Ruxandra PAVELCHIEVICI
  •  • 8 699 mots

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, le prestige économique et démocratique des États-Unis est immense : leur autoperception, comme l’image qu’ils renvoient à l’extérieur, est celle d’un pays garant des libertés fondamentales, dont la liberté économique n’est pas des moindres. L’hégémonie américaine s’est donc construite sur cette base, nourrie, dans les premières décennies de l’après-guerre, […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - La démocratie institutionnelle

  • Écrit par 
  • Serge HURTIG
  • , Universalis
  •  • 10 418 mots
  •  • 7 médias

Grande puissance mondiale, avec une population de 300 millions d'habitants, les États-Unis continuent à être régis par la plus ancienne Constitution écrite actuellement en vigueur, élaborée en 1787-1788 pour un pays de 4 millions d'habitants. Fondé sur les principes du fédéralisme, de la limitation et de la sé […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Le droit

  • Écrit par 
  • André TUNC
  •  • 2 444 mots
  •  • 1 média

Le trait le plus fondamental du droit des États-Unis, c'est qu'il n'existe pas. Il n'est qu'une abstraction. La seule réalité, c'est, d'une part, cinquante droits d'État (un peu plus, en tenant compte du droit de Washington, la capitale fédérale, de celui de Porto Rico, etc.), et d'autre part, le droit fédéral.Si, en e […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Religion

  • Écrit par 
  • Sébastien FATH
  •  • 3 472 mots
  •  • 2 médias

Les États-Unis sont parfois présentés comme « une nation avec l'âme d'une Église » (Chesterton). C'est à voir ! Car ce n'est pas d'une Église qu'il faut parler, mais d'une multiplicité d'Églises, de dénominations, de réseaux et de sectes. Parmi ces dénominations, on peut estimer à une vingtaine celles qu […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La philosophie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre COMETTI
  •  • 6 286 mots
  •  • 2 médias

L'« Amérique », avant même de désigner un continent ou une nation, est communément assimilée à un « monde » ou à un « esprit » qui s'incarne dans les États-Unis d'Amérique, sources de réactions diverses et contradictoires, à la mesure de l'étendue d'un territoire, de ses contrastes et des particularités de son histoire. Cette histoire, singulière et brève, inséparable des bouleversements qui l'ont […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 208 mots
  •  • 24 médias

Le goût qu'ont les lecteurs européens pour la littérature des États-Unis n'est pas une mode passagère. On a pu croire que les troupes de la Libération avaient apporté Hemingway dans leurs bagages et que l'âge du roman américain ne durerait pas. Mais, des décennies plus tard, les œuvres « traduites de l'américain » occupent plus que jamais la devanture des librairies. Même ceux qui y cherchent l'im […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Le théâtre et le cinéma

  • Écrit par 
  • Geneviève FABRE, 
  • Liliane KERJAN, 
  • Joël MAGNY
  •  • 9 420 mots
  •  • 9 médias

Marqué à la fois par la pérennité des classiques (O'Neill, Miller, Williams, Albee), la domination d'un théâtre des images dans les années 1980 et l'essaimage des mises en scène, le théâtre américain continue de tenir son rang d'avant-garde et de compter dans le monde grâce à ses nouveaux venus, Tony Kushner, Paula Vogel ou Naomi Wallace. Il y a donc de […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 484 mots
  •  • 22 médias

L'histoire de l'art américain est d'abord celle d'un long combat pour échapper à la tutelle de l'Europe et affirmer son autonomie par rapport aux modèles et aux styles que celle-ci véhiculait. La fondation par Alfred Stieglitz, en 1902, du groupe de la Photo Secession, qui donne toute son importance à un médium encore mésestimé, l'exposition de l' […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude MASSU, « ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-l-architecture/