Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) L'architecture

L'École de Chicago

Après l'incendie d'octobre 1871 la ville de Chicago, qui est rapidement reconstruite, sert de cadre à une véritable architecture commerciale (immeubles de bureaux, grands magasins, etc.) largement indépendante des styles historiques. La construction à ossature en acier qui se généralise à partir de la fin des années 1880 soulève des problèmes inédits d'échelle et de formes que les praticiens se sont efforcés de résoudre dans un esprit pragmatique d'ouverture aux innovations. Si William Le Baron Jenney (1832-1907), qui a complété sa formation à l'École centrale des arts et manufactures à Paris entre 1853 et 1856, se fait connaître comme concepteur de parcs et urbaniste de banlieues résidentielles, en particulier à Riverside, Illinois, il se montre surtout soucieux d'appliquer à Chicago les nouvelles techniques de construction dans les bâtiments commerciaux. Le premier Leiter Building (1879) et le Home Insurance Building (1884-1885) offrent la possibilité de tester l'ossature métallique. Les élévations sévères et dépouillées du grand magasin dit second Leiter Building (1889-1891) montrent un parti pris de percement des façades et de régularité. Avec le Manhattan Building (1889-1891) qui a seize niveaux et le Ludington Building (1891), Jenney affirme les possibilités nouvelles offertes par l'ossature en acier, mais le problème esthétique n'est pas vraiment résolu parce que l'édifice n'a aucune unité organique.

Fuller Building - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Fuller Building

L'agence Burnham et Root qui a fonctionné de 1873 à 1891, date de la mort prématurée de John Root, a construit de très nombreux édifices (hôtels, églises, magasins, maisons particulières), mais elle s'est surtout fait connaître dans le domaine des immeubles commerciaux à Chicago. Trois édifices à murs porteurs témoignent d'une volonté de simplification formelle : l'austère Montauk Building (1881-1882), le Rookery Building (1885-1887) aux références néo-romanes revues par Henry H. Richardson, et le Monadnock Building (1889-1891) aux façades sans décor. Après la mort de John Root, Daniel H. Burnham a continué à développer l'agence. Le Reliance Building (1891-1894) à l'ossature d'acier et aux larges fenêtres a été qualifié à l'époque de boîte de verre ; il semble annoncer les édifices construits après la Seconde Guerre mondiale. D. H. Burnham a joué un rôle très important dans le choix d'un style monumental pour l'Exposition internationale de Chicago de 1893. De ce fait, il a été critiqué comme une sorte de traître à la cause de l'architecture moderne. Mais son sens de la grandeur et du monumental répondait aux désirs de commanditaires soucieux de proclamer une puissance récemment acquise et il a beaucoup construit à New York (avec le très original Fuller Building au plan triangulaire, 1902), à Washington (où il actualise le plan de L'Enfant), à San Francisco, à Manille... Moins importante que Burnham et Root, l'agence Holabird et Roche, installée à Chicago, s'est fait remarquer par une approche claire et structurale des immeubles de bureaux. Dans le Tacoma Building (1889), le Marquette Building (1894) et surtout le McClurg Building (1900), l'ossature régulière semble avoir dicté l'apparence extérieure avec un minimum d'ornements. À Chicago, les fenêtres, horizontales, illustrent les possibilités d'ouvrir largement les façades grâce à l'ossature en acier.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, directeur de l'École doctorale d'histoire de l'art

Classification

Pour citer cet article

Claude MASSU. ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 10/02/2009

Médias

Le Capitole à Washington, 2 - crédits : Travelpix Ltd/ Getty Images

Le Capitole à Washington, 2

Robert Venturi et Denise Scott Brown - crédits : George Pohl/ The Architectural Archives ; University of Pennsylvania by the gift of Robert Venturi and Denise Scott Brown

Robert Venturi et Denise Scott Brown

Fuller Building - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Fuller Building