ROCHE KEVIN (1922-2019)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Dublin le 14 juin 1922, l'architecte Kevin Roche a fait ses études en Irlande, puis à partir de 1948 aux États-Unis, à Urbana-Champaign (Illinois). Après avoir suivi pendant un an l'enseignement de Ludwig Mies Van der Rohe à l'Illinois Institute of Technology à Chicago, il entre dans l'agence d'Eero Saarinen à qui l'on doit quelques-uns des plus prestigieux bâtiments commerciaux et publics des années 1950. À la suite de la mort prématurée d'Eero Saarinen en 1961, Kevin Roche se voit confier la responsabilité de l'agence en partenariat avec un autre collaborateur, John Dinkeloo. L'association Roche/Dinkeloo établie en 1966 a duré jusqu'à la mort de John Dinkeloo en 1981. Dans le prolongement de l'œuvre d'Eero Saarinen, Kevin Roche s'est surtout illustré dans l'architecture des institutions publiques et des grandes entreprises privées.

Convention Centre Dublin, K. Roche

Photographie : Convention Centre Dublin, K. Roche

Lauréat du prix Pritzker en 1982, Kevin Roche a construit dans le monde de nombreux sièges sociaux et tours de bureaux destinés à symboliser l'entreprise triomphante. Ici, le Convention Centre Dublin (2010), qui fait face à la Liffey. 

Crédits : David Soanes/ Shutterstock.com

Afficher

Le musée d'Oakland en Californie (1961-1962) témoigne d'un parti original. Il associe des lieux d'expositions consacrées à trois aspects de la vie en Californie : l'histoire naturelle, l'histoire culturelle et l'histoire de la peinture. Sur un terrain en pente, Kevin Roche a construit en béton une série de bâtiments en escaliers, les toits plats servant de terrasses et de lieux de promenade. L'édifice, qui occupe une vaste parcelle rectangulaire au centre d'Oakland, est à la fois un jardin public et un lieu d'identité municipale. Certains critiques ont considéré ce musée comme une non-architecture dans la mesure où il est comme camouflé par la végétation plantée sur les toits. Pourtant Kevin Roche, dans ce bâtiment, a su tirer parti de la déclivité du site, et il a habilement harmonisé une construction dépouillée en terrasses avec un environnement paysager de pelouses et de bassins.

En 1973, Kevin Roche affirmait à propos des États-Unis : « Toute l'échelle de ce pays est en train de changer. C'est une échelle de mobilité. » Et il est vrai que son architecture pose et tente de résoudre le problème d'une échelle architecturale contemporaine, c'est-à-dire d'une architecture conçue non plus pour être perçue par un piéton, mais pour être appréhendée par un automobiliste. La vitesse est un facteur nouveau que Kevin Roche a pris en compte dans les dimensions de ses réalisations architecturales. L'immeuble de bureaux des Knights of Columbus construit à New Haven (Connecticut) en 1965 en bordure d'une autoroute en témoigne. Quatre tours cylindriques aveugles, disposées en carré et contenant les espaces de circulation et les sanitaires, sont reliées par des poutres en acier Cor-Ten au noyau central des ascenseurs. Cette structure imposante, où pourrait se lire la transposition de certaines formes chères à Louis Kahn, est associée à un immense édifice horizontal lui aussi en acier et béton : le New Haven Coliseum qui abrite un garage et une vaste salle pour de grands rassemblements. La combinaison de ces deux repères vertical et horizontal constitue pour les usagers de l'autoroute une sorte de signal monumental à l'entrée de New Haven.

La tendance à privilégier la perception instantanée de l'architecture se confirme avec le siège de la College Life Insurance Company à Indianapolis, Indiana (1967-1971). Trois immeubles en forme de pyramides déformées associent murs de pierre et parois de verre bleu réfléchissant. Ces espaces de bureaux sont alignés et reliés par des passerelles. Ce n'est qu'à une certaine distance que l'on peut reconnaître et identifier cet ensemble monumental.

Le siège de la Fondation Ford érigé à Manhattan en 1963 propose une solution originale au problème de l'immeuble de bureaux moderne. Kevin Roche a réalisé une sorte de vaste serre cubique dont deux côtés sont occupés par des bureaux transparents insérés dans une structure en acier Cor-Ten. Refus de densifier la parcelle, aménagement d'un jardin en pente qui est en même temps un espace public reliant les 41e et 42e rues, transparence de l'ossature et des lieux de travail, différences d'échelles selon les façades nord et sud : ces traits originaux ont fortement retenu l'attention à l'époque de la construction. Surtout, comme l'a souligné Kevin Roche lui-même, dépourvue de barrières visuelles, l'architecture de la Fondation Ford avait pour but de « promouvoir le sens de la communauté », c'est-à-dire de susciter chez le personnel le sentiment constant [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'art à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne, directeur de l'École doctorale d'histoire de l'art

Classification

Autres références

«  ROCHE KEVIN (1922-2019)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Une architecture plurielle

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM, 
  • Kenneth FRAMPTON, 
  • Jacques SAUTEREAU
  •  • 11 648 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Le néo-productivisme »  : […] Le néo-productivisme, qu'il ne faut confondre ni avec le fonctionnalisme « blanc » du style international, ni avec le productivisme du mouvement constructiviste russe, est né, après la Seconde Guerre mondiale, essentiellement de l'œuvre de trois hommes : Ludwig Mies van der Rohe avec son culte ascétique du beinahe nichts , c'est-à-dire du « presque rien », R. Buckminster Fuller et son principe, n […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 12 012 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les contestations du style international »  : […] Le style international a représenté la forme architecturale dominante de l'après-guerre. Il n'a cependant pas régné sans partage, ni sans avoir été assez rapidement contesté. Dès 1948, l'architecte finlandais Alvar Aalto construit la résidence universitaire Baker House sur le campus du M.I.T. à Cambridge, Massachusetts. Par l'emploi de briques rouges, par les lignes ondulantes qu'il donne au plan […] Lire la suite

MUSÉES AMÉRICAINS DE L'APRÈS-GUERRE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Simon TEXIER
  •  • 646 mots

1943-1959 Musée Guggenheim, New York , Frank Lloyd Wright (1867-1959). L'architecte applique une conception originale du parcours muséal, en créant une rampe hélicoïdale qui mène le visiteur jusqu'au sommet du musée. Ce schéma rend toutefois impossible une libre déambulation à travers l'espace. 1961-1962 Musée d'Oakland, Californie, Kevin Roche (1922-2019). L'architecte refuse toute construction […] Lire la suite

Pour citer l’article

Claude MASSU, « ROCHE KEVIN - (1922-2019) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/kevin-roche/