ÉMIRATS ARABES UNIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielÉmirats arabes unis (AE)
Chef de l'ÉtatCheikh Khalifa ben Zayed al-Nahyan (depuis le 3 novembre 2004)
Chef du gouvernementCheikh Mohammad ben Rachid al-Maktoum (depuis le 5 janvier 2006)
CapitaleAbu Dhabi
Langue officiellearabe
Unité monétairedirham des Émirats arabes unis (AED)
Population9 279 000 (estim. 2021)
Superficie (km2)71 024

Politique étrangère et exigences de sécurité pour les É.A.U.

Les É.A.U., petit pays soumis à l’hégémonie de deux grands États régionaux, l’Iran et l’Arabie Saoudite, que seule la protection britannique permettait d’écarter, vont progressivement s’affirmer après leur indépendance. La politique étrangère a permis de consolider l’État, en résolvant pacifiquement les différends avec ses deux grands voisins. La politique d’aide à l’étranger, menée en particulier par le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement économique arabe, a fait connaître le pays.

Les É.A.U. ont favorisé la création du Conseil de coopération du Golfe en 1981, dont la Charte fut signée à Abu Dhabi. Lors de la guerre Iran-Irak (1980-1988), ils sont moins impliqués que l’Arabie Saoudite et le Koweït dans le financement de l’effort de guerre irakien, même s’ils subissent les menaces régionales, avec les débordements de la guerre des tankers (1987-1988). Dubaï – ainsi qu’Umm al-Qaiwain et Ajman – a repris dès 1982 son important commerce avec l’Iran, devenu trafic de contrebande par contournement de l’embargo.

Quelques années plus tard, les É.A.U. sont parmi les partisans les plus convaincus de l’opération américaine de rétablissement de l’ordre régional après l’invasion du Koweït par l’Irak : en 1991, ils ouvrent ports, aéroports et entrepôts aux navires de la flotte américaine ; le port de Jebel Ali à Dubaï accueille un grand nombre de navires de la coalition ; les émirats apportent même une contribution militaire à la coalition. Mais c’est aussi un État clé pour la réexportation de marchandises vers l’Iran ; dans les années 1990, plus de 60 p. 100 des importations iraniennes passent par Dubaï, et le nombre de sociétés à double nationalité, émiratie et iranienne, a fortement augmenté dans les années 1990. Les relations des émirats avec Téhéran sont complexes : par-delà les contentieux territoriaux et les méfiances vis-à-vis de la puissance iranienne, les É.A.U. constituent un partenaire commercial et financier essentiel pour l’Iran, en particulier Dubaï, avec la présence dans les années 2000 de près de huit mille entreprises et mille deux cents compagnies de commerce iraniennes ; au moins quatre cent mille Iraniens vivent dans les É.A.U., dont les trois quarts à Dubaï. Les flux de capitaux entre les deux pays dans les années 2000 s’élèvent à au moins 14 milliards de dollars par an ; les É.A.U. reçoivent sur la même période environ 300 milliards de dollars d’investissements iraniens, privés ou publics (y compris de la part des Gardiens de la révolution). C’est le plus gros importateur de produits américains au Moyen-Orient, réexportés pour près de 80 p. 100 en Iran. Ainsi les émirats sont-ils soumis à des pressions américaines pour faire respecter les embargos multilatéraux ou unilatéraux, renforcés après la révélation du programme nucléaire iranien en 2002. Les É.A.U. ont des liens forts avec le Pakistan (économiques, mais aussi sécuritaires, avec le recrutement de mercenaires pakistanais dans les forces de sécurité) ; et ils sont un des trois pays au monde (avec le Pakistan et l’Arabie Saoudite) à avoir reconnu l’Émirat des talibans en Afghanistan, lorsque, en 1996, ceux-ci avaient pris le pouvoir dans la quasi-totalité du pays.

Dans cette région très instable, les É.A.U. restent un des premiers acheteurs mondiaux d’armements. De multiples accords de coopération militaire ont été signés, avec les États-Unis en 1994, la France en 1995, le Royaume-Uni en 1996, sans compter les Pays-Bas, l’Italie et le Pakistan. Une relation militaire très importante est établie avec la France, mais les É.A.U. se sont plus rapprochés des États-Unis depuis la fin des années 1990. Ces liens tissés avec des puissances étrangères soulignent une stratégie de protection internationale de la part des É.A.U. Et les accords de vente d’armes sont souvent assortis de clauses de compensation (dites offset) obligeant ceux qui les obtiennent à investir dans d’autres secteurs de l’économie. Les émirats ont signé des accords de coopération nucléaire civile avec la France en 2008 (autour de contrats de 6 milliards de dollars) et avec les États-Unis en 2009 (pour l’exportation de technologies et de combustible).

Mirage 2000-5 au salon aéronautique de Dubai

Photographie : Mirage 2000-5 au salon aéronautique de Dubai

Le Mirage 2000-5 au salon aéronautique de Dubai, 1997. Le Moyen-Orient en général et les pays pétroliers du Golfe en particulier constituent un marché de choix pour les industries d'armement. 

Crédits : PA Photos

Afficher

Nicolas Sarkozy à Abu Dhabi, 2009

Photographie : Nicolas Sarkozy à Abu Dhabi, 2009

Inauguration, le 26 mai 2009, par le président Nicolas Sarkozy et le ministre de l'Intérieur émirati Cheikh Saif ben Zayed al-Nahyan de la base d'Abu Dhabi, première implantation militaire française ouverte en territoire étranger depuis plus de cinquante ans. 

Crédits : Eric Feferberg/ AFP Pool/ AFP

Afficher

Engagés dans un tourbillon de modernisation, les É.A.U. sont désormais un État qui compte sur la scène internationale et un havre de croissance économique dans un en [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Émirats arabes unis : carte physique

Émirats arabes unis : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Émirats arabes unis : drapeau

Émirats arabes unis : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Dubaï, vue aérienne

Dubaï, vue aérienne
Crédits : Nikada/ Getty Images

photographie

Palm Islands, Dubaï, Émirats arabes unis

Palm Islands, Dubaï, Émirats arabes unis
Crédits : Distribution Astrium Services/ Spot Image S.A., 2011/ CNES

photographie

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur des Universités en science politique, Institut d'études politiques, Grenoble

Classification

Autres références

«  ÉMIRATS ARABES UNIS  » est également traité dans :

ABU DHABI, ville

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 544 mots

La ville d'Abu Dhabi (en arabe Abū Zabī), capitale de l'émirat d'Abu Dhabi, est aussi la capitale de la fédération des Émirats arabes unis. Elle occupe la majeure partie d'une petite île triangulaire située dans le golfe Persique et reliée à la terre ferme par un pont. En 1761, des Bédouins du clan Al Bu Falah, eux-mêmes membres des Bani Yas qui dirigeaient alors la région, quittèrent l'oasis d' […] Lire la suite

ARABIE

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN, 
  • Maxime RODINSON
  • , Universalis
  •  • 7 600 mots

Dans le chapitre « La pénétration anglaise et les indépendances »  : […] De leur côté, les Anglais établissaient leur protectorat de fait sur les émirats du golfe Persique : ‘Omān, Mascate, Côte des Pirates, Bahreïn et Koweït à partir de 1838, tandis que le territoire d'Aden devenait une colonie britannique en 1839. Seul à ce moment le Hedjaz demeurait province ottomane ; toutefois, profitant de dissensions au sein de la dynastie saoudite (dont la capitale était alors […] Lire la suite

C.C.G. (Conseil de coopération du Golfe)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 292 mots
  •  • 1 média

Créé le 26 mai 1981, à l'initiative de Riyad, pour contrer les débordements possibles de la révolution islamique iranienne et limiter les retombées de la guerre Irak-Iran sur les monarchies pétrolières du golfe Persique, le C.C.G. regroupe les Émirats arabes unis, le Koweït, Bahreïn, l'Arabie Saoudite, Oman et le Qatar, avec leurs 35 millions d'habitants en 2006. La structure de cette organisatio […] Lire la suite

DUBAÏ

  • Écrit par 
  • Jean-Marc PROST-TOURNIER
  •  • 199 mots
  •  • 2 médias

Capitale de l'émirat du même nom qui fait partie des Émirats arabes unis, la prospérité de Dubaï date d'avant la découverte du pétrole (en 1966) ; en effet, Dubaï (en arabe « la sauterelle ») possédait, grâce à sa crique en eau profonde et bien abritée, le seul mouillage valable de l'ancienne côte des Pirates, ce qui en fit le principal marché de cette zone. Avant les revenus pétroliers, la fortun […] Lire la suite

ECONOMIE MONDIALE - 2009 : le monde en récession

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 2 935 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Résilience du monde émergent »  : […] L'activité dans le monde émergent a fortement ralenti mais n'est pas entrée en récession, la croissance s'établissant à + 1,7 p. 100 après + 6,0 p. 100 en 2008. L'Asie émergente a fortement contribué à la reprise du commerce mondial dès le printemps. L'économie chinoise est restée un phare dans la tempête économique et a fortement bénéficié d'une politique monétaire et fiscale très accommodante. […] Lire la suite

PROJET ABU DHABI 2030

  • Écrit par 
  • Arnaud BALVAY
  •  • 347 mots

Depuis l'an 2000, le développement économique du golfe Arabo-Persique entraîne de profonds changements architecturaux dans les États de cette région, et notamment aux Émirats arabes unis. Après Dubaï, qui s'est lancée la première dans des travaux d'aménagements très ambitieux (érection de Burj Khalifa, la plus haute tour du monde, construction d'îles artificielles, etc.), c'est au tour d'Abu Dha […] Lire la suite

ZAYED CHEIKH (1918-2004)

  • Écrit par 
  • Brigitte DUMORTIER
  •  • 678 mots

Né à Abu Dhabi en 1918, Cheikh Zayed ben Sultan al-Nahyan a présidé aux destinées des Émirats arabes unis pendant plus de trente ans, jusqu'à son décès le 2 novembre 2004. Ce chef tribal de la péninsule Arabique, dont le pétrole fit l'un des hommes les plus fortunés du monde, fut un monarque omniprésent dans l'iconographie de son pays, un chef d'État respecté dans le monde arabe pour sa fidélité […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

19-26 juillet 2021 Israël. Révélations sur l'usage par plusieurs États d'un logiciel israélien d'espionnage de téléphones.

Outre ces derniers, l’Azerbaïdjan, Bahreïn, Dubaï, les Émirats arabes unis, l’Inde, le Mexique et le Togo, sont visés par ces révélations. Le 22, le Parlement israélien met en place une commission d’enquête sur l’affaire Pegasus. De son côté, le Maroc annonce le dépôt d’une plainte pour diffamation contre Forbidden Stories et Amnesty International devant le tribunal correctionnel de Paris. […] Lire la suite

7-13 avril 2021 Iran – Israël. Attentat contre le centre d'enrichissement de l'uranium de Natanz.

Cette décision constitue une nouvelle violation de l’accord de 2015, après celles progressivement commises depuis 2019, en réaction à la sortie des États-Unis de l’accord et au rétablissement des sanctions américaines. Le 13 également, un navire commercial israélien est attaqué près de Fujaïrah, dans les Émirats arabes unis. Israël met en cause l’Iran. […] Lire la suite

4 janvier 2021 Qatar – Arabie Saoudite. Fin du blocus du Qatar par ses voisins.

En juin 2017, l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis et Bahreïn, suivis par l’Égypte, avaient coupé leurs relations avec le Qatar qu’ils accusaient de soutenir l’Iran et les Frères musulmans. Ce revirement est le fruit d’une médiation entreprise par le Koweït et les États-Unis.  […] Lire la suite

10-22 décembre 2020 États-Unis – Maroc – Israël. Établissement de relations diplomatiques entre le Maroc et Israël.

Le Maroc est le quatrième pays arabe, après les Émirats arabes unis, Bahreïn et le Soudan, à normaliser ses relations avec Israël en 2020. Le 22, un avion de la compagnie israélienne El Al se pose pour la première fois sur l’aéroport de Rabat, avec à son bord des délégations israélienne et américaine. Celles-ci signent des accords de coopération avec les autorités marocaines. […] Lire la suite

22 novembre 2020 Israël – Arabie Saoudite. Visite secrète du Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou en Arabie Saoudite.

Israël a effectué des rapprochements diplomatiques avec les Émirats arabes unis en août, avec Bahreïn en septembre et avec le Soudan en octobre. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Philippe DROZ-VINCENT, « ÉMIRATS ARABES UNIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/emirats-arabes-unis/