Critique littéraire


ABERCROMBIE LASCELLES (1881-1938)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 295 mots

Poète et critique anglais qui se réfère au groupe des poètes géorgiens (Georgian poets), Abercrombie, après des études à Malvern College, dans le Worcestershire, et à Owens College à Manchester, devint journaliste et commença à écrire des poèmes. Son premier ouvrage, Interludes et poèmes (Interludes and Poems, 1908), fut suivi de […] Lire la suite

ABRAHAM PIERRE (1892-1974)

  • Écrit par 
  • Pierre GAMARRA
  •  • 722 mots

Né et mort à Paris, Pierre Bloch dit Abraham appartient à une famille de la petite bourgeoisie française. Son père, Richard Bloch né à Auxerre, est ingénieur de l'exploitation de la Compagnie d'Orléans. Sa mère, Lorraine, est fille d'un ingénieur des Mines. Pierre Abraham a évoqué lui-même dans Les Trois Frères cette tradition scientifique de la famille qui devait le mener, com […] Lire la suite

ALAṂKĀRA-ŚĀSTRA

  • Écrit par 
  • Pierre-Sylvain FILLIOZAT
  •  • 2 014 mots

Le terme alaṃkāra-śāstra, littéralement « enseignement des ornements », désigne, en fait, l'art poétique sanskrit en général. Outre l'étude des figures de style, cette branche importante de la scolastique sanskrite comprend une esthétique de la poésie, une psychologie à l'usage de la littérature, un […] Lire la suite

ALONSO DÁMASO (1898-1990)

  • Écrit par 
  • Bernard SESÉ
  •  • 1 054 mots

Poète espagnol, Alonso appartient à la fameuse « génération de 1927 » qui, autour de Federico García Lorca, Jorge Guillén, Vicente Aleixandre, regroupe notamment Pedro Salinas, Rafael Alberti, […] Lire la suite

ANNENSKI INNOKENTI FEDOROVITCH (1856-1909)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 763 mots

Orphelin de bonne heure, le poète russe Annenski, critique littéraire, traducteur, est élevé à Saint-Pétersbourg par son frère aîné Nicolas, économiste et journaliste célèbre. En 1879, il achève des études de linguistique comparée et enseigne les langues et littératures classiques. Après un bref séjour à Kiev (1890-1893), il revient à Saint-Pétersbourg et s'installe à Tsarskoïe Selo comme directeu […] Lire la suite

ARISTARQUE DE SAMOTHRACE (220-143 av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Alain LABROUSSE
  •  • 175 mots

Critique et grammairien grec, remarqué pour sa contribution aux études homériques. Aristarque se fixa à Alexandrie où il fut un élève d'Aristophane de Byzance et devint, en ~ 153, directeur de la Bibliothèque. Plus tard, il se retira à Chypre. Il fonda une école de philologues (qui recevront, après sa mort, le nom d'aristarchiens) et fleurit l […] Lire la suite

ATAÇ NURULLAH (1899-1957)

  • Écrit par 
  • Gayé PETEK-SALOM
  •  • 295 mots

Critique le plus connu et le plus prolifique de la Turquie des années trente à cinquante, Nurullah Ataç est l'initiateur d'une véritable tradition de la critique. Il avoue que ses prévisions peuvent se révéler fausses et ne prétend pas à une impossible impartialité. Ataç a, en effet, volontairement ignoré certains auteurs, mais en revanche il a soutenu des p […] Lire la suite

AUBIGNAC FRANÇOIS HÉDELIN abbé d' (1604-1676)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 698 mots

L'un de ces abbés qui tiennent tant de place dans l'histoire de la littérature — et des théories littéraires — au xviie siècle. Il a été prédicateur, romancier, dramaturge, poète, mais il a surtout voulu être, quant à lui, le législateur du théâtre. En 1640, une querelle l'oppose à Ménage à propos de la durée de l'Heautontimoroumenos […] Lire la suite

BARTHES ROLAND (1915-1980)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 4 712 mots
  •  • 1 média

« Il existe, dit Umberto Eco, deux façons d'être maître. Il y a le maître qui travaille en offrant sa vie et son activité comme modèles, et il y a le maître qui passe sa vie à construire des modèles, théoriques ou expérimentaux, à appliquer. Barthes appartenait, indéniablement à la première catégorie. »Plus suggestif que directif, Roland Barthes, en effe […] Lire la suite

BÉNICHOU PAUL (1908-2001)

  • Écrit par 
  • Françoise COBLENCE
  •  • 1 920 mots

La difficulté, voire l'impossibilité de classer dans un genre délimité l'œuvre de Paul Bénichou donne la mesure de sa nouveauté. Faute d'une meilleure appellation, on pourrait accepter celle d'histoire des idées ou d'histoire de la littérature. Ni une appellation ni l'autre ne rendrait suffisamment compte cependant de la forme spécifique que les idées revêtent dans la littérature ou de ce qui est […] Lire la suite

BENJAMIN WALTER (1892-1940)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 2 747 mots
  •  • 1 média

Penseur engagé sur le front de la modernité (entendue comme crise à répétition), Walter Benjamin doit sa clairvoyance et sa fulgurance à la mobilité avec laquelle il se déplace entre les lignes en suivant une sorte de voie excentrique. Cette agilité l'amène à conjuguer, entre autres, l'héritage d'une métaphysique du langage et la recherche d'une politique […] Lire la suite

BIANCIOTTI HECTOR (1930-2012)

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 759 mots
  •  • 1 média

Hector Bianciotti naît le 18 mars 1930 de parents paysans piémontais installés dans la Pampa, à Calchin Oeste, près de Cordoba, au nord-ouest de Buenos Aires. Alors que père et mère parlent le piémontais entre eux, l'espagnol est la langue imposée aux sept enfants. Sensible à la valeur intuitive des mots, le jeune garçon découvre tôt le français grâce à la poésie de […] Lire la suite

BIÉLINSKI ou BELINSKI VISSARION GRIGORIEVITCH (1811-1848)

  • Écrit par 
  • José JOHANNET
  •  • 2 335 mots

Les années 1830-1848 en Russie sont une période de réflexion, de fermentation intellectuelle. Les générations qui arrivent à la vie publique passeront par toutes les étapes de l'évolution spirituelle de l'Europe, du siècle des Lumières à Hegel et, pour certains, à Feuerbach et Marx. La société cultivée est déchirée par le schisme des slavophiles et des o […] Lire la suite

BLANCHOT MAURICE (1907-2003)

  • Écrit par 
  • Christophe BIDENT
  •  • 2 333 mots

Dominante et marginale, telle est la place qu'est venue occuper au fil du xxe siècle l'œuvre narrative, critique et philosophique de Maurice Blanchot. Cette œuvre a suscité les plus vives admirations et souffert les plus suspicieux dénigrements. Dans un univers intime et déroutant, par un langage incisé, un lyrisme tenu, par une dramaturgie chaque foi […] Lire la suite

BONTEMPELLI MASSIMO (1878-1960)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 406 mots

Poète, essayiste, romancier, dramaturge et critique italien né le 12 mai 1878 à Côme, mort le 21 juillet 1960 à Rome, promoteur du « réalisme magique », courant littéraire dérivé du futurisme.Massimo Bontempelli est d'abord professeur, puis écrit quelques morceaux de poésie traditionnelle avant d'adopter la doctrine l […] Lire la suite

BORGEN JOHAN (1902-1980)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 442 mots

Écrivain norvégien né le 28 avril 1902 à Kristiania (auj. Oslo), mort le 16 octobre 1979 à Hvaler.Né dans une famille de la grande bourgeoisie, Johan Collet Müller Borgen lui-même est cependant souvent considéré comme appartenant à la gauche radicale malgré son absence d'activisme politique. Il débute sa carrière littéraire avec un recueil de nouvelles intitulées Mot mørket (19 […] Lire la suite

BOUHOURS DOMINIQUE (1628-1702)

  • Écrit par 
  • Jean MARMIER
  •  • 277 mots

Le plus « honnête homme » de la Compagnie de Jésus, et le plus estimé dans le monde, malgré une formation théologique, reçue à Bourges, et une carrière enseignante, commencée à Tours, puis vouée à des préceptorats flatteurs. L'éducation des jeunes princes de Longueville, celle de Seignelay, fils de Colbert, après un séjour à Dunkerque comme aumônier de garnison, assurent sa réputation. Fixé au col […] Lire la suite

BRANDES GEORG (1842-1927)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 1 913 mots

Le comparatisme, branche moderne de l'histoire littéraire, exige des esprits brillants, ouverts à toutes les influences, curieux de nouveautés, découvreurs, traducteurs et vulgarisateurs inlassables. En même temps, rien n'est plus ingrat que le rôle d'« intermédiaire », car il faut savoir s'effacer devant les théories et les œuvres divulguées. Qui se souvient en France de Xavier Marmier ? Voilà po […] Lire la suite

BRIOUSSOV VALERIÏ (1873-1924)

  • Écrit par 
  • Sophie LAFFITTE
  •  • 2 336 mots

« Je veux vivre pour que, dans une future histoire de la littérature universelle, deux lignes me soient consacrées, et elles le seront. » L'écrivain russe Valeriï Brioussov a été un rationaliste et un expérimentateur. Il était follement ambitieux, ignorait le sens du mot « égalité », ne savait que commander ou se soumettre, s'entourait de flatteurs et méprisait profondément les hommes. Sa seule pa […] Lire la suite

BRUNETIÈRE FERDINAND (1849-1906)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 398 mots

Historien de la littérature et critique français, Ferdinand Brunetière poursuit une brillante carrière universitaire en enseignant d'abord à l'École normale supérieure, puis à la Sorbonne à partir de 1886. Dans le même temps, il collabore à La Revue des Deux Mondes, dont il devient directeur en 1893. Il critique sans aucune complaisance ses contemporains et, en 1883, dans […] Lire la suite

BUTOR MICHEL (1926-2016)

  • Écrit par 
  • Jean ROUDAUT
  •  • 2 923 mots
  •  • 1 média

Michel Butor est né le 14 septembre 1926 à Mons-en-Barœul. Associé vers 1955 à Nathalie Sarraute, à Claude Simon, à Robert Pinget, à Alain Robbe-Grillet, dans le groupe littéraire appelé « nouveau roman », M […] Lire la suite

CAMPORESI PIERO (1926-1997)

  • Écrit par 
  • Elide CASALI
  •  • 698 mots

Professeur de langue et de littérature italienne à l'université de Bologne de 1969 à 1996, Piero Camporesi, né à Forli en 1926 et mort à Bologne en 1997, a commencé ses recherches scientifiques en faisant connaître au public dans les années 1960 les œuvres du critique littéraire Ludovico di Breme (Il Romitorio di sant'Ida, 1961 ; Lettere, 1966) et du dramatu […] Lire la suite

CAPUANA LUIGI (1839-1915)

  • Écrit par 
  • Germaine LECLERC
  •  • 363 mots

Sicilien, mais critique à Florence, journaliste à Milan, professeur à Rome et à Catane, maire de son Mineo natal, Capuana publie inlassablement, à partir de 1872, une quarantaine d'œuvres, nouvelles, romans, poèmes, œuvres critiques surtout, mais aussi contes et récits pour enfants. Personnalité sans exclusive, accueillante à tout le « vrai » — sa passion —, d'une généreuse fécondité qui n'altère […] Lire la suite

CHASLES PHILARÈTE (1798-1873)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 107 mots

Professeur au Collège de France, bon connaisseur, grâce à ses séjours en Angleterre et en Allemagne, des littératures de ces deux pays, marqué par la sensibilité et l'idéologie romantiques, ce critique est un des « pères » de la littérature comparée. Il a étudié la littérature d'un point de vue cosmopolite et avec la volonté de faire œuvre d'historien des idées et des civilisations. Son œuvre crit […] Lire la suite

CHATEAUBRIAND. POÉSIE ET TERREUR (M. Fumaroli)

  • Écrit par 
  • Pierre-Louis REY
  •  • 1 111 mots

Goethe avait intitulé Poésie et vérité son autobiographie, où se formule un certain idéal du moi. Symétriquement, la méditation sur les fractures du temps et sur les interférences entre histoire personnelle et histoire politique conduit Marc Fumaroli à baptiser son essai […] Lire la suite

CHINOISE (CIVILISATION) - La littérature

  • Écrit par 
  • Paul DEMIÉVILLE, 
  • Jean-Pierre DIÉNY, 
  • Yves HERVOUET, 
  • François JULLIEN, 
  • Angel PINO, 
  • Isabelle RABUT
  •  • 45 652 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La critique littéraire »  : […] La notion de littérature ne se dégage que progressivement au sein de la culture de la Chine ancienne et, à l'origine, la tradition chinoise du commentaire intègre le fait littéraire à des considérations plus générales, d'ordre moral et politique : quand Confucius recommande la lecture du Classique de la poésie, le Shi, c'est pour utiliser […] Lire la suite

CLARÍN ou LEOPOLDO GARCÍA ALAS Y UREÑA (1852-1901)

  • Écrit par 
  • Eutimio MARTÍN, 
  • René PELLEN
  •  • 1 711 mots

Ce redoutable critique, qui exerça de la tribune des plus grands journaux espagnols une véritable dictature littéraire, ce romancier qui écrivit aussi des contes, des poèmes et, à titre d'essai, quelques pièces de théâtre, faillit, bien curieusement, tomber dans un oubli définitif au début du xxe siècle. Réaction de délivrance à la mort d'un despote ? […] Lire la suite

COMIQUE

  • Écrit par 
  • Elsa MARPEAU
  •  • 1 069 mots

Le comique transcende les genres, et notamment la comédie. Il désigne plus généralement la qualité d'un personnage, d'une situation ou d'un texte, qui suscite le rire chez le lecteur ou le spectateur. Mais plutôt que du comique, on devrait parler de « comiques ». On en distingue généralement trois sortes. Le « comique de caractère » stigmatise le ridicule d' […] Lire la suite

COMPAGNON ANTOINE (1950- )

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 104 mots
  •  • 1 média

Né le 20 juillet 1950 à Bruxelles, Antoine Compagnon a été professeur à la Sorbonne et enseigne depuis de nombreuses années à l’université Columbia de New York. Il est depuis 2006 professeur au Collège de France. Titulaire de la chaire de « Littérature française moderne et contemporaine : histoire, critique, théorie », ce spécialiste reconnu de Montaigne, Baudelaire et Proust a su faire rayonner l […] Lire la suite

CONTEXTE, critique littéraire

  • Écrit par 
  • Jean-Yves POUILLOUX
  •  • 314 mots

En critique littéraire, terme utilisé par plusieurs courants. La traditionnelle histoire littéraire s'est attachée, en particulier à la suite de Taine et de Lanson, à reconstituer une histoire de la littérature et des auteurs, parallèle à l'histoire proprement dite, dans l'intention d'expliquer ou en tout cas de comprendre les œuvres à partir de […] Lire la suite

CONTINI GIANFRANCO (1912-1990)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel GARDAIR
  •  • 404 mots

Né à Domodossola, dans la province de Novare, en 1912, Gianfranco Contini a été professeur de philologie romane à l'université de Fribourg, à l'université de Florence et à l'École normale supérieure de Pise. Son autorité intellectuelle dépasse largement le domaine où s'exerce sa triple activité de philologue, de critique et d'historien de la littérature. […] Lire la suite

CRITIQUE LITTÉRAIRE

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO, 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 12 918 mots
  •  • 3 médias

L'expression « critique littéraire » recouvre aujourd'hui deux activités relativement autonomes. Elle désigne d'une part les comptes rendus de livres dans la presse, à la radio, à la télévision : parlons ici de « critique journalistique ». Elle renvoie d'autre part au savoir sur la littérature, aux études littéraires ou à la recherche littéraire : parlons cette fois de « critique universitaire » o […] Lire la suite

CROCE BENEDETTO (1866-1952)

  • Écrit par 
  • Charles BOULAY
  •  • 1 993 mots

Après Francesco De Sanctis, Benedetto Croce a été le maître le plus influent et le plus suivi de la critique littéraire italienne, dont une large part porte encore son empreinte. Philosophe de tendance hégélienne, historien des idées, la doctrine qu'il a formulée en matière d' […] Lire la suite

CURTIUS ERNST ROBERT (1886-1956)

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 1 069 mots

S'il fallait écrire l'histoire de l'idée de l'unité européenne, Ernst Robert Curtius y tiendrait une place éminente. En effet, ce savant philologue et critique allemand rêve, depuis la Première Guerre mondiale, d'une Europe sans frontières, dont l'unité culturelle serait sauvegardée par une élite qui la dirigerait. Cette vieille Europe, et avec elle la culture occidentale, pourrait survivre malgré […] Lire la suite

DEL LITTO VITTORIO (1911-2004)

  • Écrit par 
  • Michel CROUZET
  •  • 808 mots

Vittorio Del Litto aura marqué un moment capital du « stendhalisme », qu'il aura incarné sous tous ses aspects par ses écrits qui vont de 1935 à 1997, et par l'exercice de ce qu'il faut bien appeler au meilleur sens du mot, un pontificat : il y avait son Stendhal-Club, paru de 1958 à 1995, son rôle d'animateur œcuménique (colloques, publications, thèses dirigées, etc.). Exemple […] Lire la suite

DENYS D'HALICARNASSE (Ier s. av. J.-C.)

  • Écrit par 
  • Dominique RICHARD
  •  • 504 mots

Venu à Rome vers ~ 30, Denys d'Halicarnasse y réside pendant vingt-deux ans. Il étudie la langue, la littérature et l'histoire romaines. Il enseigne probablement la rhétorique à Rome comme il l'a fait à Halicarnasse. Il est l'ami de membres de la haute aristocratie et, si l'on en juge d'après les tendances reflétées par ses écrits, sa sympathie va au patr […] Lire la suite

DE SANCTIS FRANCESCO (1817-1883)

  • Écrit par 
  • Norbert JONARD
  • , Universalis
  •  • 1 353 mots

« Ma vie a deux pages, l'une littéraire et l'autre politique, écrivait Francesco De Sanctis en 1869 ; ce sont deux devoirs que j'accomplirai jusqu'au bout. » S'il est vrai que son rôle politique en Italie ne fut pas négligeable, on retient surtout aujourd'hui sa conception originale de l'art comme forme, malheureusement limitée par un moralisme intransigeant.Francesco De Sanctis est né à Morra Irp […] Lire la suite

DICTIONNAIRE BAUDELAIRE (C. Pichois et J.-P. Avice)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 028 mots

Le nom de Claude Pichois est inséparable de ceux de Baudelaire, Nerval et Colette, auxquels il a consacré des éditions et des biographies qui font date. Avec ce Dictionnaire Baudelaire (Du Lérot, 2003), cosigné par Jean-Paul Avice, conservateur à la bibliothèque historique de la Ville de Paris, avec qui il avait réalisé en 1993 une […] Lire la suite

DICTIONNAIRE DES LITTÉRATURES POLICIÈRES, (dir. C. Mesplède)

  • Écrit par 
  • Fanny BRASLERET
  •  • 1 068 mots

Quatre ans après la première édition des deux volumes du Dictionnaire des littératures policières paraissait une deuxième version (Joseph K, Nantes, 2007) enrichie d'une seconde Préface, de cinq cents articles et d'une liste des entrées. Sous la direction de Claude Mesplède, ce dictionnaire, même s'il n'en porte pas le titre, a un […] Lire la suite

DU BOS CHARLES (1883-1939)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 422 mots

Il « a été pour une certaine critique, ce que Proust fut pour le roman. Les deux hommes ont eu le même désir de coïncider avec un sentiment, un paysage et une œuvre... Du Bos, comme Proust, cherche — et trouve — l'essence. La critique ainsi conçue devient poésie et création » (André Maurois, Préface aux Approximations). Cette optique définit une œuvre critiq […] Lire la suite

ELIOT THOMAS STEARNS (1888-1965)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 4 226 mots
  •  • 2 médias

Thomas Stearns Eliot – ou, comme il se désigne lui-même à la familiarité déférente des critiques, T.S.E. – est une des grandes figures, sinon la plus grande, du monde littéraire anglais de la première moitié du xxe siècle. Rénovateur de la poésie, instigateur d'une nouvelle attitude critique, expérimentateur dans un domaine de la création dramatique d […] Lire la suite

ETIEMBLE RENÉ (1909-2002)

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 720 mots

On devait dire « Etiemble » comme on dit « Voltaire » : comme lui, ce polémiste-né aura mis sa plume vive et brillante au service de nobles causes, et en particulier celle de la littérature comparée.Etiemble a fait place à Voltaire dans son cours publié sur L'Orient philosophique au XVIIIe siècle (1957-1959), récrit […] Lire la suite

EXÉGÈSE ALLÉGORIQUE

  • Écrit par 
  • Hervé SAVON
  •  • 2 110 mots

L'exégèse allégorique consiste essentiellement à découvrir sous le sens obvie d'un texte une signification cachée, restée jusqu'alors inaperçue. Cette expérience peut être vécue et interprétée de bien des manières : comme une illumination divine, comme le fruit d'une investigation méthodique, comme la ruse instinctive de novateurs qui doivent s'accommoder de textes sacrés immuables. Sous des forme […] Lire la suite

EXERCICES DE LECTURE (M. Fumaroli)

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 996 mots

Professeur au Collège de France depuis 1986, élu à l'Académie française en 1995, membre de nombreuses associations internationales, invité dans les plus célèbres universités tant anglo-saxonnes qu'européennes, Marc Fumaroli se signale par une œuvre critique qui dépasse celle du grand spécialiste du xviie s […] Lire la suite

FAGUET ÉMILE (1847-1916)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 217 mots

La bourgeoisie cultivée de la Belle Époque raffola de ce critique : curieux, disert, bon conférencier, Émile Faguet passe pour subtil et brillant. Il sait exposer avec clarté, doser érudition légère et impressionnisme de bon ton ; il se défie des idées générales et des approches trop théoriques ; il a le goût du classement, de la comparaison et de l'analyse, et décortique les œuvres et les auteurs […] Lire la suite

FAYE JEAN-PIERRE (1925- )

  • Écrit par 
  • François POIRIÉ
  •  • 623 mots

Après avoir passé l'agrégation de philosophie en 1950, Jean-Pierre Faye, né à Paris, enseigne à Reims, Chicago, Lille. Entre 1958 et 1970, il publie six romans – Entre les rues (1958), La Cassure (1961), Battement (1962), Analogues (1964), L'Écluse (prix R […] Lire la suite

FERNANDEZ DOMINIQUE (1929- )

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 765 mots

Romancier, essayiste et grand voyageur, Dominique Fernandez, élu à l'Académie française le 8 mars 2007, privilégie l'Italie – avec une nette prédilection pour Naples et la Sicile (Mère Méditerranée, 1965 ; Dictionnaire amoureux de l’Italie, 2008) – et la Russie (Dictionnaire amoureux de la Russie, 2004). Dans l'exploration de l'art […] Lire la suite

FORMES MÉTHODE DE LA CRITIQUE DES

  • Écrit par 
  • André PAUL
  •  • 959 mots

Dans les années 1920 s'est développée, en Allemagne, une méthode d'approche des Évangiles synoptiques, la Formgeschichtliche Methode. Elle n'était pas totalement neuve : elle avait été inaugurée, au début du xxe siècle, à propos de la Genèse et des Psaumes, par le grand exégète de l'Ancien […] Lire la suite

FRÉRON ÉLIE (1718-1776)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 376 mots

Surtout connu indirectement par Voltaire, qui lui assure une triste célébrité. On connaît l'épigramme fameuse :  L'autre jour, au fond d'un vallon,   Un serpent piqua Jean Fréron :   Que pensez-vous qu'il arriva...   Ce fut le serpent qui creva.Mais ce n'est qu'un aspect mineur d'une longue polémique qui fait de Fréron un des ennemis acharnés des philosophes, un défenseur zélé des idées monarchiqu […] Lire la suite

FRYE NORTHROP (1912-1991)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie SCHAEFFER
  •  • 636 mots

Né le 17 juillet 1912 à Sherbrooke (Québec), Northrop Frye est un des critiques littéraires les plus influents de la seconde moitié du xxe siècle. Après des études de théologie dans son pays d'origine, il étudie la littérature à Oxford. De retour au Canada, il entame une carrière universitaire au Victoria College de l'université de Toronto, établissem […] Lire la suite

FUMAROLI MARC (1932- )

  • Écrit par 
  • Jean-François LABIE
  •  • 1 333 mots

Marc Fumaroli est né en 1932 à Marseille. C'est à Fès qu'il commence des études qui le prépareront à l'enseignement des lettres. Sa carrière universitaire est un modèle de régularité. L'université d'Aix-en-Provence et la Sorbonne le conduisent à l'agrégation de lettres classiques puis au doctorat ès lettres. De 1965 à 1976, il enseigne à la faculté de Lille puis à Paris-IV où il est nommé professe […] Lire la suite

GADOFFRE GILBERT (1911-1995)

  • Écrit par 
  • Pierre BRUNEL
  •  • 678 mots

Né à Paris, docteur ès lettres de la Sorbonne et d'Oxford, Gilbert Gadoffre a fait toute sa carrière en Grande-Bretagne et aux États-Unis, si l'on excepte la période des années 1940, qui le vit prendre une part active à la guerre puis à la Résistance.Une partie importante de ses travaux porte sur la Renaissance. Titu […] Lire la suite

GENETTE GÉRARD (1930-2018)

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 2 640 mots
  •  • 1 média

Né le 7 juin 1930 à Paris, Gérard Genette appartient à cette génération de chercheurs qui, dans les années 1960-1970, ont profondément bousculé les inerties de la pensée critique en introduisant dans l'étude littéraire des exigences inédites de systématicité et d'élucidation notionnelle. Mais son œuvre propre – la poétique – née dans la mouvance du structu […] Lire la suite

GIRARD RENÉ (1923-2015)

  • Écrit par 
  • Pierre PACHET
  •  • 2 537 mots
  •  • 1 média

Né le 25 décembre 1923 à Avignon, René Girard, ancien élève de l'École des Chartes, a mené aux États-Unis une carrière d'enseignant de littérature aux universités Johns Hopkins, puis à Buffalo et à Stanford. Ses essais lui ont valu d'être élu à l'Académie française en 2005. Parti de l'analyse d'œuvres littéraires, en particulier romanesques (Proust en premier lieu), il s'oriente vite vers une éluc […] Lire la suite

GOURMONT REMY DE (1858-1915)

  • Écrit par 
  • Daniel OSTER
  •  • 832 mots

S'il fut un esprit attentif jusqu'à la passion au « paysage littéraire » (l'expression est de lui) de son temps, c'est bien Remy de Gourmont pour qui « la littérature est peut-être avec la religion la passion abstraite qui secoue le plus violemment les hommes ». En plein essor de la « littérature industrielle », Gourmont choisit son camp, celui du petit nombre de ceux qui, en cette fin du […] Lire la suite

GRESSET MICHEL (1936-2005)

  • Écrit par 
  • André BLEIKASTEN
  •  • 643 mots

Comme le grand traducteur Maurice-Edgar Coindreau, Michel Gresset fut un infatigable passeur de la littérature nord-américaine du xxe siècle. Né à Versailles le 18 novembre 1936, reçu premier à l'agrégation d'anglais en 1959, il est d'abord tenté par un poste de traducteur à l'O.N.U., mais finit par choisir une carrière universitaire. Dans les années […] Lire la suite

GUILLEMIN HENRI (1903-1992)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 682 mots

Historien, polémiste, professeur de lettres, critique littéraire, militant chrétien du Sillon, auteur d'une cinquantaine d'ouvrages qui, tout en révélant la sienne propre, n'ont cessé de susciter les passions, Henri Guillemin aura été pendant plus de soixante ans, de ses premiers travaux sur Jean-Jacques Rou […] Lire la suite

HERDER JOHANN GOTTFRIED (1744-1803)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 1 055 mots

Né dans une famille très modeste de Prusse orientale (son père était maître d'école, après avoir été tisserand en Silésie), Herder acquit rapidement une très large culture personnelle par la lecture obstinée de tous les livres qu'il trouvait ; étudiant en théologie à Königsberg, il y suivit l'enseignement de Kant et s'y lia d'amitié avec Hamann. Il découvre alors Rousseau, Shaftesbury, Lessing, Wi […] Lire la suite

HOFMANNSTHAL HUGO VON (1874-1929)

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 2 839 mots
  •  • 2 médias

Hugo von Hofmannsthal avait le sentiment très fort d'être l'héritier d'une tradition viennoise, et donc européenne, puisque la capitale des Habsbourg avait été le point de rencontre entre les cultures allemande, espagnole, italienne et restait une capitale de la culture centre-européenne. La première partie de son existence et son œuvre consista en un effort de synthèse, de renouvellement et de dé […] Lire la suite

IMPROVISATIONS SUR BALZAC (M. Butor)

  • Écrit par 
  • Alain CLERVAL
  •  • 1 010 mots

Il n'existe pas de solution de continuité entre l'œuvre poétique, la fiction et l'étude critique dans l'œuvre de Michel Butor. Sa démarche s'inspire toujours de la volonté d'inscrire son propos, d'ordre narratif ou poétique, dans un cadre précisément délimité. Une géométrie rigoureuse enserre la réalité descriptive ou psychologique dans un schéma qui pe […] Lire la suite

INTERTEXTUALITÉ THÉORIE DE L'

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 4 296 mots

Né du grand renouvellement de la pensée critique au cours des années soixante, le concept d'intertextualité est aujourd'hui un des principaux outils critiques dans les études littéraires. Sa fonction est l'élucidation du processus par lequel tout texte peut se lire comme l'intégration et la transformation d'un ou de plusieurs autres textes. Mais, en un quart de siècle, ce concept a suscité beaucou […] Lire la suite

JANIN JULES (1804-1874)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 446 mots

Pour les critiques rigoureux du xixe siècle, le nom de Jules Janin est synonyme de négligence et d'opportunisme dans l'exercice du métier d'homme de lettres. De 1830 à 1874, Janin est critique littéraire au Journal des débats. Celui qu'on su […] Lire la suite

JOHNSON SAMUEL (1709-1784)

  • Écrit par 
  • Henri FLUCHÈRE
  •  • 1 502 mots
  •  • 1 média

Bien qu'il n'ait laissé en aucun genre une œuvre de premier plan, l'écrivain anglais Samuel Johnson, communément appelé le Dr Johnson, domine son siècle de sa réputation et de son autorité. Il a donné son nom à l'époque littéraire comprise entre les années 1740 et celle de sa mort, survenue en 1784. Polyvalent, il s'est néanmoins distingué par une critique qui annonçait les méthodes modernes.Un po […] Lire la suite

KOBAYASHI HIDEO (1902-1983)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques ORIGAS
  •  • 521 mots

En un temps où tout n'est que rupture, que peut encore nous apporter l'art ? En 1925, Kobayashi Hideo entre à l'université de Tōkyō : il a opté pour la section de littérature française, et devant les hommes de sa génération surgit ce qu'il faut bien appeler, d'un terme global et imprécis, la littérature d'Occident ; elle les fascine et les menace. Les artistes, les intellectuels que côtoie Kobayas […] Lire la suite

KROUTCHENYKH ALEXEÏ ELISSEÏEVITCH (1886-1968)

  • Écrit par 
  • Claude KASTLER
  •  • 143 mots

Écrivain russe. Élève à l'École des beaux-arts d'Odessa, Kroutchenykh devient l'idéologue du groupe cubo-futuriste. En 1912, il publie un recueil de poésies, Le Jeu en enfer (en collaboration avec Khlebnikov) ; l'année suivante, un recueil de poésies et de dessins, Vzorval (avec Malevitch). En 1913, il fait représenter Victoire sur le soleil […] Lire la suite

LA HARPE JEAN-FRANÇOIS DE (1739-1803)

  • Écrit par 
  • Denise BRAHIMI
  •  • 480 mots

Même s'il n'est plus beaucoup lu, La Harpe reste célèbre comme critique. On cite encore à l'occasion son Cours de littérature qui lui a fait donner en son temps le surnom de Quintilien français. On fait de lui le représentant d'une critique réactionnaire, opiniâtrement opposée à l'esprit des Lumières. En fait, sa carrière, plus complexe, […] Lire la suite

LA LITTÉRATURE À L'ÈRE DE LA PHOTOGRAPHIE (P. Ortel)

  • Écrit par 
  • Paul-Louis ROUBERT
  •  • 1 027 mots

Dans son ouvrage La Littérature à l'ère de la photographie (collection Rayon Photo, éditions Jacqueline Chambon, Nîmes, 2002), Philippe Ortel convie ses lecteurs à une enquête inédite dans l'univers de la création littéraire du xixe siècle. En analysant les bouleversements esthéti […] Lire la suite

LANSON GUSTAVE (1857-1934)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 369 mots

Nom qui soulève encore, parmi les universitaires, passions et controverses. Professeur de littérature française à la Sorbonne et à l'École normale supérieure (dont il fut le directeur), élève de Brunetière, Gustave Lanson dirige et inspire les études littéraires en France quarante ans durant. Il insiste sur les questions de méthode, exige érudition et précision dans l'établissement des faits litté […] Lire la suite

LÉAUTAUD PAUL (1872-1956)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 390 mots

Fils d'un souffleur de la Comédie-Française, abandonné par sa mère, romancier essayiste, critique, mémorialiste, Paul Léautaud parle surtout de lui-même. En 1900, il publie avec Van Bever Les Poètes d'aujourd'hui, une anthologie du symbolisme, qui fut rééditée jusqu'en 1956. Le Petit Ami (1902) est un roman autobiographique qui dit le souvenir de l'amour du […] Lire la suite

L'ENVERS DU VISIBLE. ESSAI SUR L'OMBRE (M. Milner)

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 991 mots

Apparemment, quoi de plus simple que de définir l'ombre ! Au gré d'un parcours quasi encyclopédique qui embrasse textes antiques, textes sacrés, théologie, mystique, philosophie, esthétique, littérature, pratiques et théories picturales, jeux optiques, Max Milner montre, avec L'Envers du visible (Seuil, Paris, 2005) qu'il ne faut pas s […] Lire la suite

LESSING GOTTHOLD EPHRAIM (1729-1781)

  • Écrit par 
  • Pierre GRAPPIN
  •  • 1 372 mots
  •  • 1 média

Lessing, premier grand critique littéraire et fondateur de la critique théâtrale en Allemagne, fut le « libérateur » de la scène allemande à laquelle il a donné quelques pièces demeurées classiques. Au temps de Diderot et de Voltaire, il se révéla comme la meilleure plume de son pays au service de la philosophie des […] Lire la suite

LÉVI-VALENSI JACQUELINE (1932-2004)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 198 mots

Professeur de littérature française, spécialiste de l'œuvre de Camus. L'enfance de Jacqueline Lévi-Valensi a été marquée par la Shoah – tous les membres de sa famille disparaissent. Devenue agrégée de lettres classiques, elle exerce quelques années à Aix-en-Provence, puis à Lyon avant d'être nommée en 1959 en Algérie, où elle exerce jusqu'en 1997 au lycée Fromentin puis à la faculté de lettres d'A […] Lire la suite

LIU XIE [LIEOU HIE] (465 env.-522)

  • Écrit par 
  • Odile KALTENMARK
  •  • 1 054 mots

Liu Xie affirme dans le chapitre intitulé « Une critique compréhensive » que les ouvrages littéraires qui obtiennent le plus de suffrages sont aussi les plus beaux. On peut appliquer ce jugement à l'œuvre même de Liu Xie : les plus exigeants et les plus fins parmi les auteurs qui l'ont suivi font de lui l'arbitre du goût pendant la période des Six Dynasties. Quant au Si ku quan shu […] Lire la suite

MACCHIA GIOVANNI (1912-2001)

  • Écrit par 
  • Claude AMBROISE
  •  • 859 mots

Giovanni Macchia a été un maître des études françaises en Europe, à l'université de Rome, où il avait été appelé en 1949. En quittant Pise – l'université et l'École normale – où il enseignait depuis 1938, il faisait retour à la ville où il avait accompli des études universitaires brillantes qui s'étaient achevées par un travail consacré à Baudelaire. En Italie, Giovanni Macchia n'était pas, comme […] Lire la suite

MAGRIS CLAUDIO (1939- )

  • Écrit par 
  • Jacques LE RIDER
  •  • 1 078 mots
  •  • 1 média

Né en 1939 à Trieste, où il a vécu jusqu'à l'âge de dix-huit ans, ayant fait ses études à Turin, l'écrivain Claudio Magris appartient à cette partie de l'Italie dont le destin historique a longtemps été lié à celui de la monarchie habsbourgeoise. Il est lui-même, dans la lignée d'Italo Svevo et d' […] Lire la suite

MANUSCRITS - La critique génétique

  • Écrit par 
  • Pierre-Marc de BIASI
  •  • 13 229 mots

Dans le chapitre « Naissance d'une problématique »  : […] Les « manuscrits de travail » qui intéressent la critique génétique peuvent être pensés comme documents de genèse dans la mesure où coexiste une autre forme de réalisation de l'œuvre : celle du livre imprimé qui, en aval de l'écriture, fixe un texte définitif authentifié par l'auteur. Jusqu'à l'invention de l'imprimerie qui, au xv […] Lire la suite

MAO DUN [MAO-TOUEN] (1896-1981)

  • Écrit par 
  • Michelle LOI
  •  • 1 988 mots

Mao Dun est l'un des premiers grands écrivains de la littérature chinoise de langue moderne née sur la lancée du « Mouvement du 4 mai » (1919). Romancier renommé, fondateur de l'école « réaliste » prônée par la Société de recherches littéraires (1921) dont il est rédacteur en chef de la revue, Le Mensuel du roman, qui tint une grande place dans la construction de la nouvelle li […] Lire la suite

MAURON CHARLES (1899-1966)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 641 mots

Critique littéraire français, Charles Mauron est né à Saint-Rémy-de-Provence. Il quittera peu cette région. Après des études scientifiques à la faculté de Marseille, il devient assistant de chimie en 1921. Mais la détérioration de sa vue le contraint à se retirer à la campagne et à se convertir à d'autres intérêts. Il s'intéresse d'abord à l'esth […] Lire la suite

MAYER HANS (1907-2001)

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 790 mots

Né à Cologne, dans une famille de la bourgeoisie juive éclairée, Hans Mayer, après des études à Cologne, Berlin et Bonn, est promu docteur en droit en 1930 et se prépare à une carrière de magistrat. Influencé entre autres par la lecture de Lukács (Histoire et conscience de classe), il se rapproche dès 1928 du mouvement de la jeunesse socialiste et adhère par la suite à un petit […] Lire la suite

MENÉNDEZ PIDAL RAMÓN (1869-1968)

  • Écrit par 
  • Georges MARTIN
  •  • 837 mots

L'importance de Menéndez Pidal dans la culture espagnole tient à sa longévité et au lieu de son intervention, puisque son travail — près d'un siècle d'autorité, âprement défendue — repose sur le trépied où s'établit l'imaginaire des nations : l'histoire ancienne, la langue et l'épopée (Castilla, la tradición, el idioma, 1945). Le retentiss […] Lire la suite

MESPLÈDE CLAUDE (1939-2018)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 549 mots

Né le 11 janvier 1939 à Saint-Laurent-de-la-Prée (Charente-Maritime), Claude Mesplède suit des études secondaires au lycée Marcelin-Berthelot de Toulouse, avant de passer un CAP d’électricien en aéronautique (1957) et de travailler chez Air France, où il occupera des fonctions syndicales locales puis nationales à la CGT. Très tôt, il découvre les romanciers populaires et le roman noir américain, e […] Lire la suite

MILNER MAX (1923-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 400 mots

Historien de la littérature français. Président de la Société des études romantiques et dix-neuviémistes, professeur émérite de littérature à l'université de Paris-III-Sorbonne, Max Milner fut, à l'image de Mario Praz ou de Jurgis Baltrušaitis, un de ces « grands transversaux » capable de mettre en évidence les survivances et les réveils qui habitent la v […] Lire la suite

MURRY JOHN MIDDLETON (1889-1957)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 280 mots

Né à Londres, étudiant à Oxford, journaliste (Westminster Gazette et Nation), fondateur d'Adelphi, revue littéraire, John Middleton Murry épouse, en 1913, Katherine Mansfield. Après la mort de cette dernière (1923), il se fait éditeur de ses œuvres : Journal (1927, 1954), Letters (1928), et écrit sa […] Lire la suite

NADEAU MAURICE (1911-2013)

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 118 mots
  •  • 1 média

Maurice Nadeau est né à Paris le 21 mai 1911. Avant de diriger La Quinzaine littéraire, bimensuel à la fois élégant et austère, Nadeau a exercé divers métiers. Orphelin de père, pur produit de la méritocratie républicaine, le fils de Zilda Clair, une servante qui ne savait pas lire, poursuivra des études qui le mèneront à l’École normale supérieure de Saint- […] Lire la suite

NISARD DÉSIRÉ (1806-1888)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 249 mots

Le plus conséquent, dans son jusqu'auboutisme, des critiques réactionnaires du xixe siècle. Dans sa carrière tant politique (il fut député et sénateur) que littéraire, Nisard fit preuve d'un conservatisme intraitable et sans faille. Dès 1833, il s'attaque au romantisme (Manifeste contre la littérature facile). Professeur à la Sorbo […] Lire la suite

NKOSI LEWIS (1936-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 408 mots

Écrivain, critique littéraire et journaliste sud-africain, Lewis Nkosi dénonça dans ses articles la politique raciste du gouvernement sud-africain.Né le 5 décembre 1936 dans un township de Durban, dans la province de Natal, Lewis Nkosi fréquente pendant un an un établissement supérieur technique dans sa vill […] Lire la suite

OSTER DANIEL (1938-1999)

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 850 mots

Romancier, Daniel Oster – né le 15 mai 1938 – ne doit pas faire oublier qu'il fut aussi un critique littéraire d'une agressive et radicale nouveauté. À sa pratique de l'écriture romanesque, sa critique des romans contemporains dont il tint la rubrique dans Les Nouvelles littéraires, son rejet revendiqué des romans qu'il avait […] Lire la suite

PAINTER GEORGE (1914-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 182 mots

Critique littéraire britannique. Fils d'un instituteur et d'une artiste, George Painter fait la découverte décisive de l'œuvre de Marcel Proust à l'âge de quatorze ans. Il poursuit ses études à la King Edward School, puis au Trinity College de Cambridge, avant d'enseigner le latin à l'université de Liverpool. En 1938, il intègre le département des impr […] Lire la suite

PAULHAN JEAN (1884-1968)

  • Écrit par 
  • Yvon BELAVAL
  •  • 1 380 mots

Éminence grise des lettres ? Puisqu'il n'y a pas d'histoire sans légende, replaçons la légende dans la vérité de l'histoire. Elle explique l'image d'un critique éminent, singulièrement actif et secret, paralysant les uns, éveillant les autres, Socrate paradoxal qui aurait refusé d'argumenter en forme sur l'agora pour ne travailler à rien d'autre, chaque mati […] Lire la suite

PAULS ALAN (1959- )

  • Écrit par 
  • François DELPRAT
  •  • 1 176 mots

Né en 1959 à Buenos Aires, Alan Pauls a suivi des études secondaires au lycée franco-argentin de Buenos Aires et des études littéraires à l’université de Buenos Aires. Il a enseigné la théorie de la littérature dans cette université. Essayiste, romancier, il est également traducteur et auteur de scénarios de films. Fondateur de la revue Lectura […] Lire la suite

PICARD RAYMOND (1917-1975)

  • Écrit par 
  • Jacques ROBICHEZ
  •  • 1 070 mots

Né à Paris, Raymond Picard était ancien élève du lycée Poincaré à Nancy et de la faculté des lettres de Paris. Après avoir été reçu à l'agrégation des lettres en 1945, il commence sa carrière au lycée de Chartres, où il enseigne pendant deux ans. Il est ensuite détaché à la direction générale des relations culturelles et professeur à l'institut français du R […] Lire la suite

PICON GAËTAN (1915-1976)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 563 mots

Né à Bordeaux, Gaëtan Picon fait ses études dans cette ville. Premier à l'agrégation de philosophie en 1938, il enseigne en France, puis dirige l'école supérieure des lettres à Beyrouth de 1951 à 1954. Il dirige ensuite l'Institut français de Florence en 1954 et 1955 puis celui de Gand de 1955 à 1959. Ses nombreux essais littéraires, ses conférences sur la littérature et l'art, au Danemark, en Ang […] Lire la suite

PIEL JEAN (1902-1996)

  • Écrit par 
  • Sylvie PATRON
  •  • 715 mots

Jean Piel est mort à Neuilly-sur-Seine le 1er janvier 1996, l'année des cinquante ans de la revue à laquelle il a consacré sa vie :Critique, « revue générale des publications françaises et étrangères », fondée en juin 1946 par Georges Bataille.Né le 28 janvier 1902 à Saint-Martin-de-F […] Lire la suite

PLANCHE GUSTAVE (1808-1857)

  • Écrit par 
  • Claude BURGELIN
  •  • 160 mots

Critique littéraire, Gustave Planche entre en 1831 à la Revue des Deux Mondes, publication fort conservatrice où il fait une carrière brillante. Il exerce son magistère avec autorité, austérité et dogmatisme. Sa sévérité cruelle lui vaut beaucoup d'inimitiés. Très dur à l'encontre des romantiques de tous bords (Hugo, Musset, B […] Lire la suite

POLEVOÏ NIKOLAÏ ALEXEÏEVITCH (1796-1846)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 489 mots

Journaliste, écrivain, historien russe, Polevoï est l'un des premiers publicistes d'orientation bourgeoise. Fils d'un entrepreneur dynamique mais malchanceux, Polevoï fréquente tôt les milieux éclairés à Koursk, puis à Moscou. Travailleur acharné, il se cultive en autodidacte, se passionne pour la Naturphilosophie allemande, pour le romantisme français et devient en 1825, grâce […] Lire la suite

POMEAU RENÉ (1917-2000)

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 511 mots

Né en 1917, René Pomeau, universitaire de renom, professeur à la Sorbonne, membre de l'Académie des sciences morales et politiques fut un très grand spécialiste de l'œuvre de Voltaire, et un dix-huitièmiste de valeur.De Voltaire, on lui doit de très nombreuses éditions, dont on retiendra, outre les contes (Le Taureau blanc, dont il donna une édition critique) les deux volumes d […] Lire la suite

PONTIGGIA GIUSEPPE (1934-2003)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 166 mots

Écrivain et critique italien. Après une thèse sur la « Technique narrative d'Italo Svevo » Giuseppe Pontiggia écrit trois romans autobiographiques : La Morte in barca (1959), L'Arte della fuga (1968), Le Joueur invisible (1978). Son chef-d'œuvre, Le Rayon d'ombre, paraît en 1988. En 1989, il reçoit le prix Strega pour […] Lire la suite

POULET GEORGES (1902-1991)

  • Écrit par 
  • François POIRIÉ
  •  • 722 mots

D'origine belge, Georges Poulet fut professeur à l'université d'Édimbourg, de Baltimore (1952, Johns Hopkins University), de Zurich (1956), de Nice enfin (1968). Sa bibliographie complète comprend une vingtaine d'ouvrages, d'Études sur le temps humain (1949) à La Pensée indéterminée (1985), ainsi que d'innombrables articles et préfaces, et un roman : […] Lire la suite

POZZI GIOVANNI (1923-2002)

  • Écrit par 
  • Gilles QUINSAT
  •  • 826 mots

Comme celle de Mario Praz ou de Jurgis Baltrušaitis, l'œuvre de Giovanni Pozzi fait partie de ces rares entreprises intellectuelles qui, tout au long de leur élaboration, inventent leur propre objet – au sens que ce mot a pu revêtir de désenfouissement et de découverte, ici d'une parole oubliée. Le champ d'investigation était immense, […] Lire la suite

PRAZ MARIO (1896-1982)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques MAYOUX
  •  • 578 mots

Mario Praz fut le plus savant humaniste, le chroniqueur et le critique le plus brillant et le plus délicat essayiste qu'ait connu l'Italie de son temps. Angliciste de profession, il fut partout chez lui dans le domaine des lettres, et il eut encore l'originalité d'être un des meilleurs connaisseurs du style Empire (Goût néo-classique, trad. franç. 1989) et un collectionneur pas […] Lire la suite

RAYMOND MARCEL (1897-1981)

  • Écrit par 
  • Michel COLLOT
  •  • 799 mots

Écrivain et universitaire suisse de langue française, Marcel Raymond est l'auteur d'une des œuvres critiques les plus fécondes du xxe siècle. Après une licence d'histoire à Genève, il vient à Paris entre 1920 et 1925 travailler à une thèse sur L'Influence de Ronsard. Il retiendra de ce travail […] Lire la suite

RÉFLEXIONS SUR LA LITTÉRATURE et RÉFLEXIONS SUR LA POLITIQUE (A. Thibaudet)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 975 mots

Il y eut des critiques heureux. La littérature secondaire n'a pas toujours été considérée comme le tombeau de l'inspiration ou – au contraire ? – comme sa légitime « relève ». Parce qu'il avait lui-même pensé, avant tout ses successeurs, le devenir particulier de cette étrange pratique – être toute la littérature quand celle-ci n'est plus rien –, Albert […] Lire la suite

RICARDOU JEAN (1932- )

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 740 mots

Né a Cannes le 17 juin 1932, romancier et critique (ces deux activités d'écriture sont chez lui réversibles), membre du comité de rédaction de la revue Tel Quel entre 1962 et 1971, Jean Ricardou doit être avant tout considéré comme l'exégète, le théoricien et le chef de file du Nouveau Roman. Si l'on écarte ses œuvres de fiction – L'Observatoire de Cannes (1 […] Lire la suite

RICHARD JEAN-PIERRE (1922-2019)

  • Écrit par 
  • Philippe DULAC
  •  • 949 mots

Né à Marseille le 15 juillet 1922, critique littéraire et grande figure universitaire (après avoir enseigné aux Instituts français de Londres et d'Espagne, puis à Vincennes de 1968 à 1978, il est devenu ensuite professeur à l’université de Vincennes puis à la Sorbonne), Jean-Pierre Richard est le principal continuateur de la critique « thématique […] Lire la suite

RIFFATERRE MICHAËL (1924-2006)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 160 mots

Lexicologue et critique littéraire franèais. Michael Riffaterre s'est bâti une réputation de redoutable polémiste à l'occasion d'échanges avec le romaniste Leo Spitzer, puis avec Roman Jakobson et Claude Lévi-Strauss, à propos de leur analyse des « Chats » de Baudelaire. À la suite d'une thèse de doctor […] Lire la suite

RINALDI ANGELO (1940- )

  • Écrit par 
  • Véronique HOTTE
  •  • 713 mots

Romancier et critique, Angelo Rinaldi est né le 17 juin 1940 à Bastia, sur l'île de Beauté qu'il ne cite jamais mais évoque dans ses romans. Journaliste, il débute à Nice-Matin dans la chronique judiciaire, de 1965 à 1969. Un premier roman paraît chez Maurice Nadeau, La Loge du Gouverneur (1969, prix Fénéon), su […] Lire la suite

ROBERT MARTHE (1914-1996)

  • Écrit par 
  • Aliette ARMEL
  •  • 1 103 mots

Née à Paris dans une famille très modeste, remarquée par ses professeurs, Marthe Robert bénéficie, dès ses études secondaires, d'une bourse lui permettant de séjourner en Allemagne. La rencontre avec ce pays, sa langue et sa littérature est décisive pour l'orientation de sa vocation littéraire. Son premier livre publié est une Introduction à la lecture de Kafka (1946), un écriv […] Lire la suite

ROUSSET JEAN (1910-2002)

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 729 mots

Grand professeur (il enseigna à l'université de Genève, sa ville natale, de 1953 à 1976), Jean Rousset garde son nom avant tout attaché, avec raison mais non sans une part d'ambiguïté, à un sujet – le baroque – et à une méthode, nommée critique thématique, critique de la conscience, ou encore critique des profondeurs.C'est en 1953 que Jean Rousset fait paraître sa thèse, sous le titre […] Lire la suite

SAINTE-BEUVE CHARLES AUGUSTIN (1804-1869)

  • Écrit par 
  • Roger FAYOLLE
  •  • 1 771 mots

Comment parler aujourd'hui de Sainte-Beuve sans être « contre » Sainte-Beuve, avec tous ceux qu'il a méconnus ou calomniés, c'est-à-dire la plupart des grands écrivains de son temps : Balzac, Hugo, Stendhal, Baudelaire..., avec tous ceux qui ont dénoncé l'étroitesse de ses vues, la petitesse de son caractère, la mesquinerie de ses enquêtes biographiques, c' […] Lire la suite

SALTYKOV-CHTCHÉDRINE MIKHAÏL EVGRAFOVIČ (1826-1889)

  • Écrit par 
  • Michel CADOT
  •  • 1 668 mots

Le Swift russe, comme l'appela Tourguéniev, a passé sa jeunesse sous le règne de Nicolas Ier, qui l'envoya en exil ; il a partagé dans son âge adulte les illusions et les déceptions nées de réformes entreprises par Alexandre II, et fini tristement sa vie sous le règne d'Alexandre III, qui suspendit sa revue les Annales de la Patrie. Nourri de la même cult […] Lire la suite

SCALIGER JOSEPH JUSTE (1540-1609)

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 359 mots

Dixième fils de Jules César Scaliger (humaniste padouan fixé en France et connu pour ses violentes controverses avec Érasme et avec le mathématicien Jérôme Cardan), Joseph Scaliger fit ses humanités à Bordeaux, puis à Paris sous Turnèbe. Devenu précepteur des enfants de l'ambassadeur de France auprès du Saint-Siège, il voyage à travers la France, l'Europe, et […] Lire la suite

SCHLEGEL AUGUST WILHELM VON (1767-1845)

  • Écrit par 
  • Michel KORINMAN
  •  • 1 162 mots

Né à Hanovre, August Wilhelm von Schlegel, frère aîné de Friedrich, étudie à partir de 1786 la théologie, puis la philosophie classique chez Christian Gottlob Heyne à l'université de Göttingen où l'influence de Bürger le marque profondément. Une collaboration suivie aux grandes revues de l'époque lui assure très vite une certaine notoriété. En 1798, il fonde, avec Friedrich, le célèbre […] Lire la suite

SCHLEGEL FRIEDRICH VON (1772-1829)

  • Écrit par 
  • Alexis PHILONENKO
  •  • 2 357 mots

C'est le second des frères Schlegel qui a su véritablement se créer dans le milieu littéraire à la fin du xviiie siècle et au début du xixe une place exceptionnelle. Régénération de la critique littéraire, invention du concept fondamental de l' […] Lire la suite

SEEBACHER JACQUES (1930-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 300 mots

Historien de la littérature français. Entré à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm en 1951, d'abord affecté au lycée de Chartres avant d'être nommé assistant de littérature française à la Sorbonne, professeur à l'université de Caen puis à Paris-VII à partir de 1974, jamais emprisonné dans le carcan d'une fonction mais sachant au contraire la transcender à force de charisme et d'érudition, Ja […] Lire la suite

SENKOVSKI OSSIP IVANOVITCH (1800-1858)

  • Écrit par 
  • Alexandre BOURMEYSTER
  •  • 397 mots

Camarade de Mickiewicz, élève de Lelewel à l'université de Wilno, Senkovski fait, en 1819-1821, un voyage d'étude en Orient, apprend le persan, l'arabe et le turc. À Saint-Pétersbourg, il est nommé en 1822 à la chaire d'arabe et de turc. L'intérêt pour la question d'Orient et les purges de 1821 à l'université expliquent cette rapide promotion. Malgré d'éminents travaux, de brillantes qualités inte […] Lire la suite

SILVESTRE DE SACY SAMUEL (1905-1975)

  • Écrit par 
  • Yves FLORENNE
  •  • 888 mots

Écrivain, critique, éditeur, descendant de l'orientaliste Antoine Isaac Silvestre de Sacy (1758-1838), qui fut l'ami de Restif de la Bretonne, et d'un rédacteur au Journal des débats, devenu académicien, Samuel Silvestre de Sacy, qui héritait d'une solide tradition, avait si bien été nourri aux lettres dès son enfance qu'à sept ans il avait déjà une certaine idée de la littérat […] Lire la suite

SPIVAK GAYATRI (1942- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 344 mots

Spécialiste indienne de la critique littéraire, du féminisme et des études postcoloniales, Gayatri Spivak s'est efforcée de mettre en place une pratique qu'elle qualifie de « marxiste-féministe-déconstructionniste ».Gayatri Chakravorty Spivak naît le 24 février 1942 à Calcutta. Elle fait ses études dans sa ville natale, où elle obtient une licenc […] Lire la suite

STAROBINSKI JEAN (1920-2019)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis LEUTRAT
  •  • 1 760 mots
  •  • 1 média

Au même titre que Jacques Derrida ou Michel Foucault, Jean Starobinski fut une personnalité aussi essentielle que prestigieuse du monde intellectuel contemporain. Pour recevoir le titre de docteur honoris causa de nombreuses universités européennes et américaines, il faut bénéficier d'une solide réputation ainsi que de l'estime des cercles universitaires. Mais se voir consacrer des numéros spéciau […] Lire la suite

STEAD CHRISTIAN KARLSON (1932- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 412 mots

Poète et romancier néo-zélandais, Christian Karlson Stead se fit connaître sur la scène littéraire internationale comme critique grâce à The New Poetic : Yeats to Eliot (1964), essai sur la poésie moderne devenu un ouvrage de référence.Né le 17 octobre 1932 à Auckland, Christian Karlson Stead étudie à l'université de sa ville natale, où il obtient une licence en 1954 et une maî […] Lire la suite

STEINER GEORGE (1929-2020)

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques LECERCLE
  •  • 2 004 mots

« Les choses s'effritent, le centre ne tient plus. » Ce vers de Yeats résume le danger contre lequel l'œuvre de George Steiner fut un combat permanent, et la place et la tâche qu'il s'assigna : inlassablement reconstruire ce centre détruit, retisser les fils que la modernité s'attache à défaire. En un sens, le centre a définitivement disparu : c'est cette Europe centrale que les grandes catastroph […] Lire la suite

SZERB ANTAL (1901-1945)

  • Écrit par 
  • Véronique KLAUBER
  •  • 757 mots

Le principal représentant de la « génération des essayistes », à laquelle appartenaient entre autres Gábor Halász (1901-1945) et László Cs. Szabó (1905-1984), fut Antal Szerb (né à Budapest). Ils étaient liés par l'intérêt porté à la littérature contemporaine produite autour de la revue Nyugat (Occident, 1908-1941) et par leur hostilité envers l'histoire littéraire académique, […] Lire la suite

THIBAUDET ALBERT (1874-1936)

  • Écrit par 
  • Antoine COMPAGNON
  •  • 408 mots

Avant tout critique littéraire, Albert Thibaudet est l'un de ceux qui eurent le plus d'influence sur ce qui s'est écrit en France au cours de l'entre-deux-guerres. Ce puissant Bourguignon, ancien élève de Bergson, débute dans le monde des lettres comme dramaturge : Le Cygne rouge (1897) est un drame symboliste en vers et en pr […] Lire la suite

TODOROV TZVETAN (1939-2017)

  • Écrit par 
  • Laurent LEMIRE
  •  • 914 mots
  •  • 1 média

Cet humaniste sceptique qui a commencé par le structuralisme est devenu un philosophe de la liberté.Tzvetan Todorov est né le 1er mars 1939 à Sofia. Dans la Bulgarie communiste, le lycée bilingue russe lui apprend très tôt à se méfier de l’idéologie. En 1956, année du rapport Khrouchtchev et de l’insurrection de Budapest, il ent […] Lire la suite


Affichage 

Claudio Magris, 1998

Claudio Magris, 1998

photographie

Claudio Magris, penseur des limites visibles et invisibles qui parcourent notre monde. 

Crédits : B. Meya/ AKG

Afficher

Walter Benjamin

Walter Benjamin

photographie

Walter Benjamin (1892-1940), stratège opérant, entre les lignes, la subversion des mythes. 

Crédits : AKG

Afficher

T. S. Eliot et W. B. Yeats

T. S. Eliot et W. B. Yeats

photographie

Une rencontre aux États-Unis entre deux grands poètes de langue anglaise, T. S. Eliot (à droite sur la photo) et W. B. Yeats. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

La critique et le regard porté sur l'œuvre littéraire

La critique et le regard porté sur l'œuvre littéraire

photographie

L'expression «critique littéraire» recouvre des réalités très diverses, du journalisme au regard que l'écrivain porte sur son œuvre, en passant par l'histoire littéraire et le dialogue avec des disciplines telles que la linguistique, la philosophie ou l'histoire. Par-delà... 

Crédits : D.R.

Afficher

Pierre Bayard, une fiction théorique

Pierre Bayard, une fiction théorique

photographie

Dans le sillage de Borges, Pierre Bayard joue avec les catégories familières à la critique littéraire et met en évidence tous ses paradoxes. 

Crédits : Toni Albir/ EPA

Afficher

T. S. Eliot

T. S. Eliot

photographie

Le poète britannique d'origine américaine Thomas Stearns Eliot (1888-1965), Prix Nobel de littérature en 1948. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Claudio Magris, 1998

Claudio Magris, 1998
Crédits : B. Meya/ AKG

photographie

Walter Benjamin

Walter Benjamin
Crédits : AKG

photographie

T. S. Eliot et W. B. Yeats

T. S. Eliot et W. B. Yeats
Crédits : Hulton Getty

photographie

La critique et le regard porté sur l'œuvre littéraire

La critique et le regard porté sur l'œuvre littéraire
Crédits : D.R.

photographie

Pierre Bayard, une fiction théorique

Pierre Bayard, une fiction théorique
Crédits : Toni Albir/ EPA

photographie

T. S. Eliot

T. S. Eliot
Crédits : Hulton Getty

photographie