CORÉE DU SUD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique de Corée (KR)
Chef de l'État et du gouvernementYoon Seok-youl (depuis le 10 mai 2022). Premier ministre : Choo Kyung-ho (par intérim depuis le 12 mai 2022)
CapitaleSéoul 1
Note : Certaines administrations ont été déplacées dans la nouvelle capitale administrative de Sejong, inaugurée le 1er juillet 2012
Langue officiellecoréen
Unité monétairewon sud-coréen (KRW)
Population51 582 000 (estim. 2022)
Superficie (km2)100 222

Histoire

Les débuts de la république de Corée

Après la Seconde Guerre mondiale, l'échec des travaux du Comité mixte américano-soviétique dont l'objectif était de créer un gouvernement unique sur l'ensemble de la péninsule coréenne amena les États-Unis à porter l'affaire devant l'assemblée générale de l'O.N.U. Celle-ci adopta une résolution demandant l'organisation d'élections générales en Corée sous la surveillance d'une commission internationale. La commission ne pouvant se rendre dans la partie Nord, les élections eurent lieu uniquement au Sud, le 10 mai 1948. Le Parti libéral de Syngman Rhee obtint 154 des 198 sièges. L'Assemblée nationale se réunit pour la première fois le 31 mai 1948 et adopta, le 12 juillet, une Constitution qui fut promulguée cinq jours plus tard. Le 20 juillet, Rhee fut élu président de la République au suffrage indirect. La république de Corée fut proclamée le 15 août 1948.

La présidence de Syngman Rhee (1948-1960)

Le gouvernement de Syngman Rhee a trouvé une situation sociale et économique extrêmement difficile après la division du pays, d'autant plus que les deux parties, le Sud agricole et le Nord industriel, étaient complémentaires. La production agricole et industrielle au Sud se situait à un niveau très bas, avec une inflation galopante et un chômage généralisé. Les Coréens vivaient dans la misère. Les États-Unis accordèrent une aide économique et militaire de 4,3 milliards de dollars entre 1945 et 1965, ce qui permit d'acheter des produits alimentaires, des matières premières et des biens d'équipement.

Anticommuniste farouche, Rhee dut faire face aux agissements des communistes : soulèvement armé dans l'île de Cheju en avril 1948, émeutes militaires à Yŏsu et à Sunch'ŏn en octobre 1948, lutte des partisans communistes dans le mont Chiri en 1949. Ce contexte troublé fut marqué par des assassinats politiques : Song Chin-u (1945), Yo Un-hyong (1947), Kim Gu (1949).

Rhee fut réélu en février 1950, alors que son parti, le Parti national de Corée, n'obtint pas la majorité aux élections législatives de mai. En 1952, il fit amender, de force, la Constitution pour supprimer la clause limitant à deux les mandats exercés par un même président et pour élire le président au suffrage universel. Les élections générales de mai 1954 donnèrent la victoire au Parti libéral, Rhee fut réélu pour la troisième fois en 1956, mais le vice-président était un membre de l'opposition, Chang Myun. Les mouvements contestataires se multiplièrent contre le despotisme de Rhee. La loi martiale fut décrétée en mai 1956, et la loi sur la sécurité nationale, destinée à opprimer la presse, fut adoptée en décembre.

Syngman Rhee et son épouse, en 1959

Photographie : Syngman Rhee et son épouse, en 1959

Le président sud-coréen Syngman Rhee (1875-1965) et son épouse, en costume traditionnel, lors de l'anniversaire de l'indépendance de la république de Corée du Sud (1948). Chef de l'État depuis cette date, il gouvernera de façon dictatoriale et sera destitué en avril 1960. 

Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Le 15 mars 1960, Rhee fut réélu président, sans difficulté, son adversaire, Cho Byong-ok, était mort de maladie quelques jours auparavant. Malgré cela, l'entourage du président organisa des élections truquées pour faire élire Lee Gi-bung comme vice-président dans la perspective de son éventuelle accession à la présidence, Rhee (1875-1965) étant alors âgé de quatre-vingt-quatre ans. Les manifestations demandant l'annulation de l'élection se généralisèrent. Le 18 avril, la loi martiale fut proclamée. Le soulèvement des étudiants eut lieu le 19, et la police tira dans la foule, faisant 142 morts parmi les étudiants. Les professeurs d'université, eux aussi, manifestèrent le 25. La famille de Lee Gi-bung devait se suicider le 28. Rhee finit par démissionner le 27 et partit, le 29 mai, en exil à Hawaii, où il mourut en 1965.

Sur le plan diplomatique, cette période fut marquée par le renforcement des relations avec les États-Unis. Un traité de défense mutuelle fut signé entre les deux pays le 27 octobre 1953. Depuis lors, les États-Unis maintiennent, en Corée, des troupes au nom de l'armée de l'O.N.U.

Rhee étant un antijaponais convaincu, Séoul n'eut pas de relations diplomatiques avec son voisin le plus proche jusqu'en 1965.

La présidence de Yun Po-son

Après la chute du régime de Rhee, l'Assemblée nationale adopta, le 15 juin 1960, une nouvelle Constitution qui instaura un système parlementaire bicaméral (IIe République). Le Parti démocrate obtint la majorité aux élections des députés et des s [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 18 pages

Médias de l’article

Corée du Sud : carte physique

Corée du Sud : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Corée du Sud : drapeau

Corée du Sud : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Séoul (Corée du Sud)

Séoul (Corée du Sud)
Crédits : JTB Photo/ Universal Images Group/ Getty Images

photographie

Corée du Sud : villes et activités

Corée du Sud : villes et activités
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 10 médias de l'article


Écrit par :

  • : maître de conférences habilitée à diriger des recherches à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS)
  • : professeur des Universités, université de Lyon-III
  • : chargé de cours à l'Institut national des langues et civilisations orientales, membre associé au Centre de recherches sur la Corée, (CNRS- École des hautes études en sciences sociales)

Classification

Autres références

«  CORÉE DU SUD  » est également traité dans :

CORÉE DU SUD, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

CORÉES - Du rapprochement à la défiance

  • Écrit par 
  • Marie-Orange RIVÉ-LASAN
  •  • 2 909 mots

Les sociétés nord et sud-coréennes, confrontées en 2008 à la crise financière internationale comme le reste du monde, étaient déjà en proie à des incertitudes et à des difficultés économiques, politiques et sociales différentes, mais non pas moins cruciales. La crise larvée de part et d'autre du 38e parallèle n'est donc pas purement économique, mais traduit en plus, et depui […] Lire la suite

ACIER - Économie

  • Écrit par 
  • Franco MANNATO
  •  • 10 109 mots

Dans le chapitre « Les pays dont la balance commerciale a évolué  »  : […] Les pays les plus intéressants sont naturellement ceux qui ont vu leur statut changer de manière significative, passant soit du statut d'exportateurs nets d'acier à celui d'importateurs nets, soit l'inverse. On y trouve aussi cinq des plus importants marchés mondiaux. Au sein de l'O.C.D.E., l'Union européenne des Quinze était, au milieu des années 1980, le plus important exportateur net d'acier a […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Dynamiques régionales

  • Écrit par 
  • Manuelle FRANCK, 
  • Bernard HOURCADE, 
  • Georges MUTIN, 
  • Philippe PELLETIER, 
  • Jean-Luc RACINE
  •  • 24 814 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Un espace de civilisation sinisée »  : […] Contrairement aux sociétés rurales européennes, méditerranéennes et d'Asie centrale caractérisées par leur « action directe, positive et sélectionniste », l'Asie orientale est caractérisée, selon l'anthropologue André-Georges Haudricourt (1911-1996), par une « action indirecte, négative et collectionneuse » s'exerçant sur les plantes et les animaux. L'igname, le taro et le riz sont reproduits pa […] Lire la suite

BANDE DESSINÉE

  • Écrit par 
  • Dominique PETITFAUX
  •  • 17 301 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La découverte de la bande dessinée coréenne  »  : […] Un phénomène inattendu, comparable à celui de l'irruption de la bande dessinée japonaise en Europe et en Amérique dans les années 1990, a marqué le début du xxi e  siècle : la découverte de la bande dessinée originaire de Corée du Sud, d'un accès facile pour les Occidentaux (contrairement au manga japonais, le sens de lecture du manhwa coréen est de gauche à droite), et aux graphismes très diver […] Lire la suite

BAN KI-MOON (1944- )

  • Écrit par 
  • Victor-Yves GHEBALI
  •  • 633 mots

Diplomate sud-coréen, secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) de 2007 à 2016. Ban Ki-moon, né à Eumseong en Corée du Sud en 1944, a exercé la fonction de secrétaire général de l'ONU du 1 er  janvier 2007 au 31 décembre 2016, son mandat ayant été renouvelé en 2011. Il est le second Asiatique à accéder à cette responsabilité après le Birman U Thant, qui fut secrétaire de 1961 à […] Lire la suite

CHASSE À LA BALEINE

  • Écrit par 
  • Jean-Benoît CHARRASSIN, 
  • Vincent RIDOUX
  •  • 8 019 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « D'autres catégories »  : […] D'autres formes de chasse existent mais elles ne sont pas gérées par la C.B.I. Les chasses des pays tiers concernent les captures des pays non membres de la C.B.I. Deux pays tiers pratiquent encore régulièrement une chasse à la baleine qui s'apparente dans son déroulement à la chasse aborigène de subsistance : le Canada, qui accorde un quota de 3 baleines du Groenland par an aux Inuit de la prov […] Lire la suite

CHEMINS DE FER

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe BERNARD, 
  • Daniel BRUN, 
  • Universalis
  •  • 12 359 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Corée du Sud »  : […] La ligne Séoul-Pusan a été partiellement mise en service en 2004. Au terme d'une compétition acharnée entre constructeurs français, allemands et japonais, l'exploitant coréen a retenu des rames proches des T.G.V. Atlantique mais, compte tenu de la fréquentation escomptée, d'une configuration identique à celle des Eurostar ⌖ . Leur construction a été partiellement réalisée en Corée, le contrat prév […] Lire la suite

CORÉE - Géographie

  • Écrit par 
  • Valérie GELÉZEAU, 
  • Jacques PEZEU-MASSABUAU
  •  • 1 830 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Paysages »  : […] Par ses paysages et son climat, le Sud s'apparente davantage au Japon, le Nord se rattachant nettement au milieu continental asiatique par son relief massif et son climat presque soustrait aux influences maritimes. Le relief de la Corée du Sud s'abaisse doucement depuis la haute chaîne côtière orientale (mont du Diamant Kŭmgang- san ) aux reliefs fantastiques et dont les forêts profondes recèlent […] Lire la suite

CORÉE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jin-Mieung LI, 
  • Ogg LI, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  • , Universalis
  •  • 6 272 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « De la division à la guerre de Corée »  : […] Le communiqué commun publié à la suite de la conférence entre Roosevelt, Churchill et Chang Kaishek, qui s'est tenue au Caire en novembre 1943, comporte une clause spéciale sur la Corée : « Nous reconnaissons que le peuple coréen se trouve dans un état d'esclavage et que la Corée doit être libre et indépendante en temps opportun. » À Yalta, en février 1945, les quatre grandes puissances, lors du […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

9 mars 2022 Corée du Sud. Élection à la présidence de Yoon Seok-youl.

Le candidat du parti Pouvoir au peuple (conservateur) Yoon Seok-youl, jusqu’alors procureur général du pays, remporte l’élection présidentielle avec 48,6 % des suffrages. Le candidat du Parti démocrate (centre gauche) Lee Jae-myung, ancien gouverneur de la province de Gyeonggi, obtient 47,8 % des voix. Ahn Cheol-soo, candidat du Parti du peuple (centre), s’était retiré tardivement du scrutin, appelant à voter pour Yoon Seok-youl. […] Lire la suite

1er janvier 2022 Chine – Japon – Corée du Sud. Entrée en vigueur du Partenariat régional économique global.

Il s’agit notamment du premier accord de libre-échange liant la Chine, le Japon et la Corée du Sud. Négocié depuis 2011, il prévoit l’abaissement progressif des droits de douane sur une période de vingt ans, principalement sur les produits de l’industrie manufacturière.  […] Lire la suite

24 décembre 2021 Corée du Sud. Grâce accordée à l'ancienne présidente Park Geun-hye.

Le président Moon Jae-in gracie l’ancienne présidente Park Geun-hye, dans le cadre de l’amnistie accordée à l’occasion du Nouvel An, qui concerne plus de trois mille personnes. Condamnée en avril 2018 pour corruption et abus de pouvoir, Park Geun-hye purgeait une peine de vingt-deux ans de prison. Justifiée par la volonté de « renforcer l’unité nationale » et par l’état de santé de la prisonnière, cette décision est dénoncée par l’opposition conservatrice et divise la majorité démocrate. […] Lire la suite

27 juillet 2021 Corée du Sud – Corée du Nord. Rétablissement des canaux de communication entre Séoul et Pyongyang.

Le jour anniversaire de l’arrêt des hostilités de la guerre de Corée, en 1953, Séoul et Pyongyang annoncent le rétablissement de leurs canaux de communication, inactifs depuis la destruction par le régime de Kim Jong-un du bureau de liaison entre les deux Corées, en juin 2020. Ce geste ouvre la voie à une reprise du dialogue intercoréen qui avait conduit en 2018 à trois rencontres entre les dirigeants des deux pays et à un sommet entre le leader nord-coréen et le président américain Donald Trump. […] Lire la suite

4-22 janvier 2021 Iran. Reprise de l'enrichissement à 20% de l'uranium.

Le 4 également, les Gardiens de la révolution annoncent la saisie d’un pétrolier battant pavillon sud-coréen près du détroit d’Ormuz, pour « violations des lois sur l’environnement marin ». L’opération est liée au gel par Séoul des avoirs iraniens provenant de la vente de pétrole en Corée du Sud, en application des sanctions édictées par les États-Unis. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Valérie GELÉZEAU, Jin-Mieung LI, Stéphane THÉVENET, « CORÉE DU SUD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/coree-du-sud/