COMMUNICATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une théorie mathématique de la communication

Pendant la Seconde Guerre mondiale, nombre d'équipes de recherches civiles se constituent aux États-Unis autour de thématiques précises. C'est ainsi qu'un groupe de chercheurs se rassemble au Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.) autour de Claude Shannon, un spécialiste des théories mathématiques de l'information, pour repenser la transmission télégraphique. Le télégraphe est en effet fondamental en temps de guerre. Le problème, c'est que le message envoyé n'est jamais entièrement restitué ; il y a toujours une perte d'information – qui peut se révéler fatale à une unité ayant demandé de l'aide. L'équipe de Shannon va modéliser le processus télégraphique, avec force équations et schémas. Si l'on pose a priori que tout système, mécanique ou vivant, tend vers l'« entropie », c'est-à-dire vers la disparition totale de toute circulation d'information, on peut proposer que tout ce qui permet à un système de contrer l'entropie relève de l'information. L'information est tout ce qui contribue à maintenir un système en activité, ou tout ce qui contribue à faire en sorte que ce qui se trouve en A se retrouve en B, et dans le cas du télégraphe, un message émis par le télégraphiste A se retrouve sur la machine du télégraphiste B.

Après la guerre, Shannon retourne à ses recherches au sein des laboratoires de la Bell Telephone Company. Il écrit trois articles très techniques dans une revue interne, le Bell System Technical Journal, que le patron de l'entreprise, Chester Barnard, trouve « redoutablement mathématiques ». Il demande à un de ses ingénieurs, Warren Weaver, de reprendre ces articles et de les rendre accessibles à un public plus large. C'est ainsi qu'en 1949 paraît la Théorie mathématique de la communication sous la double plume de Shannon et Weaver. À la grande surprise de tous, les ventes décollent. Le succès est dû à l'introduction écrite par Weaver, qui généralise la théorie de Shannon : « Le mot communication sera utilisé ici dans un sens très large incluant tous les procédés par lesquels un esprit peut en influencer un autre. Cela, bien sûr, comprend non seulement le langage écrit ou parlé, mais aussi la musique, les arts plastiques, le théâtre, la danse et, en fait, tout comportement humain. » Le livre s'ouvre sur un « modèle de la communication » fait de cinq boîtes et de cinq flèches (source d'information – émetteur – source de bruit – récepteur – destination), qui n'était au départ destiné qu'à représenter des « systèmes de communication » de messages discrets, mais que Weaver a généralisé à tout système, mécanique, vivant ou symbolique. On voit ainsi comment s'opère, subrepticement, non seulement le glissement de la transmission à la communication mais aussi le passage du particulier au général par le relais d'une mathématisation universalisante.

Dès le début des années 1950, le modèle de la communication de Shannon et Weaver va connaître un énorme succès en psychologie sociale expérimentale, en sociologie des organisations, en linguistique et en anthropologie. Par exemple, dans Anthropologie structurale, Claude Lévi-Strauss parlera de la « communication » des messages, des femmes et des biens, et verra dans la notion de communication « un concept unificateur grâce auquel on pourra consolider en une seule discipline des recherches considérées comme très différentes ». Roman Jakobson utilisera abondamment les termes shannoniens « code », « encodage » et « décodage » dans sa communication au congrès des anthropologues et des linguistes de 1952 à l'université d'Indiana et les injectera dans son schéma des six fonctions du langage. Comme l'évoquera en 1964 le philosophe Yehoshua Bar-Hillel dans Language and Information : « C'était l'époque où la cybernétique et la théorie de l'information atteignirent ensemble le sommet de leur éclat et créèrent parmi beaucoup d'entre nous le sentiment que la nouvelle synthèse qu'elles annonçaient était destinée à ouvrir de nouvelles perspectives sur toute chose humaine... »

Il faut effectivement replacer le succès du modèle de Shannon et Weaver dans le contexte des années de l'imméd [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : professeur des Universités, École normale supérieure de lettres et sciences humaines, Lyon

Classification

Autres références

«  COMMUNICATION  » est également traité dans :

COMMUNICATION - Communication de masse

  • Écrit par 
  • Olivier BURGELIN
  •  • 5 285 mots
  •  • 1 média

Par communication de masse, on entend l'ensemble des techniques contemporaines qui permettent à un acteur social de s'adresser à un public extrêmement nombreux. Les principaux moyens de communication de masse ou mass media sont la presse, l'affiche, le cinéma, la radiodiffusion et la télévisio […] Lire la suite

COMMUNICATION - Les processus de la communication

  • Écrit par 
  • Robert PAGÈS
  •  • 6 240 mots

L'évolution qui a marqué les problèmes de la communication dans le monde contemporain s'inscrit dans la terminologie, elle-même reflet de la conceptualisation. En français comme en anglais, tend à se constituer une opposition entre deux sens du mot « communication » : celui de possibilité de passage ou de transport entre deux points (on parle alors de […] Lire la suite

ANTHROPOLOGIE DE LA COMMUNICATION

  • Écrit par 
  • Julien BONHOMME
  •  • 4 199 mots

L’anthropologie de la communication s’intéresse aux rapports entre le langage, la culture et la société. Elle emploie les méthodes de l’enquête ethnographique pour étudier les échanges langagiers et, de manière plus générale, les pratiques de communication. Elle envisage le langage comme une ressource culturelle dont les usages sont régis par des norme […] Lire la suite

APHASIE

  • Écrit par 
  • Jean-Luc NESPOULOUS
  •  • 983 mots

Ainsi nommée en 1864 par le clinicien Armand Trousseau en opposition au terme aphémie retenu à la même époque par Paul Broca et au terme alalie proposé plusieurs décennies auparavant par Jacques Lordat, l’aphasie est un trouble de la production et (ou) de la compréhension du langage oral et (ou) écrit consécutif à une lésion cérébrale le plus souvent située dans l’hémisphère gauche du cerveau et […] Lire la suite

APPRENTISSAGE ET INTERNET

  • Écrit par 
  • Franck AMADIEU, 
  • André TRICOT
  •  • 1 197 mots

Dans le chapitre « Un nouvel environnement documentaire »  : […] Après l’invention de l’écriture, de l’imprimerie, du cinéma, de la télévision, Internet accroît de façon très importante la quantité de connaissances auxquelles nous pouvons accéder. Pourtant, dans les faits, son apport aux apprentissages est souvent limité. D’une part, des enquêtes révèlent que les usagers d’Internet ne recherchent généralement que des informations qui confirment ce qu’ils saven […] Lire la suite

ASSIMILATION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Shmuel Noah EISENSTADT
  •  • 9 369 mots

Dans le chapitre « Caractéristiques principales du processus d'assimilation sociale »  : […] Il y a interaction constante entre les candidats à l'assimilation et la société d'accueil. Pour le candidat, le processus d'assimilation sociale consiste à inscrire, dans une situation nouvelle, le rôle qu'il s'est assigné. Il doit donc passer par des phases successives et étroitement liées les unes aux autres. Premièrement, il lui faut acquérir de nouveaux moyens, apprendre à user de mécanismes […] Lire la suite

ATTRIBUTION CAUSALE, psychologie sociale

  • Écrit par 
  • Olivier CORNEILLE
  •  • 961 mots

Afin de mieux comprendre et prédire leur environnement, les individus tentent régulièrement d’identifier les causes responsables d’événements physiques et de comportements sociaux. L’attribution causale concerne les processus psychologiques impliqués dans ce raisonnement. Elle peut également être entendue comme le produit de ce raisonnement (« si Jean a raté son examen, c’est parce qu’il est pare […] Lire la suite

AUTISME

  • Écrit par 
  • Jacques HOCHMANN
  •  • 3 357 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Troubles de la communication »  : […] La communication non verbale est perturbée, souvent dès la naissance. L'enfant, qui a pu inquiéter ses parents, dans les premiers mois de sa vie, en ne réagissant pas lorsqu'on s'approchait de lui pour le prendre dans les bras, en restant mou (« comme un sac de pommes de terre », disait Kanner) ou, au contraire, hypertonique, en ne regardant pas le visage de sa mère, en ne souriant pas, tarde à d […] Lire la suite

AUTISME (PRISE EN CHARGE DE L')

  • Écrit par 
  • Marie-Ève HOFFET
  •  • 2 659 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les prises en charge d'inspiration cognitive »  : […] Comme ce sont des difficultés de décodage des signaux et de contrôle émotionnel qui entraînent un déficit dans les apprentissages des autistes, les thérapies cognitives cherchent à aider la personne autiste à percevoir et à organiser les informations issues des sens et de l'expérience relationnelle pour lui permettre d'entrer en communication avec les personnes qui l'entourent. La reconstruction […] Lire la suite

BATESON GREGORY (1904-1980)

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 3 288 mots

Dans le chapitre « La cérémonie du « naven » et l'exercice épistémologique »  : […] À partir de 1927, Gregory Bateson entreprend une série d'enquêtes ethnologiques en Nouvelle-Guinée, entrecoupées de retours à Cambridge. Il passera en tout près de quatre années à étudier les populations de la région du fleuve Sépik et c'est là, autour de Noël 1932, à Amburti, qu'il rencontra le couple d'anthropologues formé par Reo Fortune et Margaret Mead. De cette période naîtra un livre admir […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

28 juillet 2022 France. Cession par Vivendi du groupe d'édition Editis.

Le groupe de communication Vivendi, dirigé par Yannick Bolloré, annonce son intention de céder le groupe d’édition Editis, acquis en totalité en janvier 2019. L’opération doit lui permettre de conserver, au regard des règlements européens sur la concurrence, le groupe Lagardère, troisième groupe mondial du secteur éditorial, dont il possède 57 % du capital à la suite d’une OPA lancée en février. […] Lire la suite

4-19 mars 2022 Suisse – Russie – Ukraine. Nouvelles sanctions contre la Russie.

Il déclare aussi se joindre à l’exclusion des banques russes du réseau de communication interbancaire SWIFT prévu par l’Union européenne (UE). Enfin, il annonce l’octroi aux réfugiés ukrainiens, ainsi qu’aux étrangers résidant légalement en Ukraine, du permis de séjour « S ». Ce statut de protection provisoire, institué par la loi sur l’asile de juin 1998 et encore jamais appliqué, est destiné à protéger des personnes « aussi longtemps qu’elles sont exposées à un danger général grave, notamment pendant une guerre ou une guerre civile ou lors de situations de violence généralisée ». […] Lire la suite

2-28 février 2022 Ukraine – Russie. Intervention militaire russe en Ukraine.

Le 26, l’UE, les États-Unis et le Royaume-Uni annoncent un renforcement supplémentaire de leurs sanctions contre la Russie, en projetant d’exclure de nombreuses banques russes du système international de communication interbancaire SWIFT et de geler les réserves à l’étranger de la Banque centrale russe afin de l’empêcher d’intervenir sur les marchés pour soutenir le rouble, dont le cours s’effondre. […] Lire la suite

4-28 février 2022 Suisse. Annonce de sanctions contre la Russie.

Le gel des avoirs russes dans le pays est exclu, la Suisse souhaitant « garder les portes ouvertes pour faire ce que les autres ne peuvent pas faire : être un canal de communication ». Selon la Banque nationale suisse, les avoirs russes représentaient près de 10,4 milliards de francs suisses (10,1 milliards d’euros) en 2020. Le pays est la principale place de négoce de matières premières (hydrocarbures, céréales) et une importante plaque tournante financière pour les grandes entreprises russes. […] Lire la suite

2-3 février 2022 Allemagne – Russie. Interdiction croisée des chaînes Deutsche Welle et RT.

Le 3 également, le magazine Challenges indique que l’Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique (Arcom, ex-CSA) française a ouvert une instruction sur « le traitement de l’information par RT France », à la demande d’associations. En juillet 2019, le régulateur britannique des médias avait condamné RT à une lourde amende pour la diffusion d’émissions enfreignant « l’impartialité requise de la présentation d’informations ». […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yves WINKIN, « COMMUNICATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/communication/