COMMUNAUTÉ FRANÇAISE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Instituée par la France et par la plupart des territoires de son ancien empire colonial dans le cadre de la Constitution de la Ve République du 4 octobre 1958, la Communauté française est destinée à remplacer l'Union française. Dès son retour au pouvoir, le 1er juin 1958, le général de Gaulle est conscient de la nécessité de modifier profondément les rapports que la métropole entretient avec les peuples qui dépendent encore d'elle, afin de donner satisfaction aux revendications de liberté, d'égalité et d'autonomie auxquelles ils aspirent depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. La nouvelle organisation est incluse dans l'avant-projet gouvernemental de Constitution qui est présenté à l'avis d'un comité consultatif où figurent plusieurs responsables politiques africains et malgache (Senghor, Lamine-Gueye, Lisette, Tsiranana). Les discussions portent essentiellement sur la nature des liens qui uniront la France et ses ex-colonies : fédération ou confédération ? À titre de compromis, Tsiranana propose le terme de Communauté que le général de Gaulle accepte. Le projet définitif de Constitution est adopté par le Conseil des ministres du 3 septembre et rendu public le 4, sa ratification devant faire l'objet d'un référendum fixé au 28. Pour la France métropolitaine et l'Algérie, il s'agit d'accepter ou de refuser le projet de Constitution, tandis que pour les autres territoires d'outre-mer, le choix est entre l'adhésion à la Communauté et la sécession. Les deux territoires sous mandat (Cameroun et Togo), dont le statut international est particulier, ne participent pas à la consultation. Par le discours de Brazzaville (24 août), le général de Gaulle précise qu'un territoire entré dans la Communauté pourra ultérieurement, s'il en exprime le désir, négocier son indépendance avec la France, concession qui entraîne le ralliement des dirigeants africains et le succès massif du « oui » au référendum, à l'exception de la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Indépendance de la Mauritanie

Indépendance de la Mauritanie
Crédits : Hulton Getty

photographie

Manifestation anticoloniale

Manifestation anticoloniale
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Charles de Gaulle à Abidjan, 1958

Charles de Gaulle à Abidjan, 1958
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  COMMUNAUTÉ FRANÇAISE  » est également traité dans :

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'Afrique noire francophone »  : […] La décolonisation de l'Afrique noire française apparaît, elle, largement comme un problème « mûri de l'extérieur » : à l'issue de la guerre, l'opinion, les partis et les gouvernants français n'étaient absolument pas prêts à envisager une perspective d'indépendance des colonies, tant la « reprise du rang » par la France dans le concert des grandes puissances s'identifiait à la grandeur de l'empire, […] Lire la suite

AFRIQUE-OCCIDENTALE FRANÇAISE (A.-O.F.)

  • Écrit par 
  • Alfred FIERRO
  •  • 804 mots
  •  • 2 médias

Créée par un décret du 16 juin 1895, sous la direction d'un gouverneur général, l'Afrique-Occidentale française (A.-O.F.) répond à la nécessité de coordonner sous une autorité unique la pénétration française à l'intérieur du continent africain. L'A.-O.F. est, à l'origine, constituée des colonies de la Côte-d'Ivoire, de la Guinée, du Sénégal et du Soudan. Deux nouveaux textes, le 1 er octobre 1902 […] Lire la suite

BRAZZAVILLE DISCOURS DE (1958)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 288 mots

Prononcé par le général de Gaulle, alors président du Conseil, au cours du voyage qu'il avait entrepris dans les territoires français d'Afrique, le discours de Brazzaville (24 août 1958) avait essentiellement pour but de présenter aux populations locales la Communauté destinée à remplacer l'Union française dans le cadre de la future Constitution de la V e  République et les inciter à voter « oui » […] Lire la suite

CINQUIÈME RÉPUBLIQUE - La période gaullienne (1958-1969)

  • Écrit par 
  • Pierre BRÉCHON
  •  • 8 834 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre « Décolonisation et fin de la guerre d'Algérie »  : […] Le problème le plus urgent à régler était bien sûr celui de l'Algérie mais c'était aussi le plus explosif et le plus difficile à traiter. Le général ne semble d'ailleurs pas avoir eu à l'époque une position très arrêtée. Lors de son voyage en Algérie au début de juin 1958, il reste d'une grande prudence, même si ses propos sont interprétés comme étant favorables à la solution militaire de pacifica […] Lire la suite

DÉCOLONISATION

  • Écrit par 
  • Charles-Robert AGERON
  •  • 7 273 mots
  •  • 33 médias

Dans le chapitre « La décolonisation française »  : […] La décolonisation française commença pendant la Seconde Guerre mondiale, avec la fin des mandats de la S.D.N. sur les États du Levant ( Liban et Syrie). Les nationalistes arabes avaient cru obtenir satisfaction à la fin de 1936 par des accords conclus avec le gouvernement français, mais ceux-ci ne furent pas ratifiés par le Parlement. En mai 1941, lorsque Vichy admit le passage d'avions allemands […] Lire la suite

FRANC CFA (Communauté financière africaine)

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 882 mots

Unité monétaire de la Communauté financière africaine (CFA), créée à la fin de 1945 pour les anciennes colonies françaises d'Afrique ainsi que pour Madagascar, la Réunion, les Comores, et Saint-Pierre-et-Miquelon. Sa valeur, fixée à l'origine à 1,70 FF (franc français) de l'époque, a été portée à 2 FF en 1948. Cette parité de 50 pour 1 avec le franc français est restée immuable jusqu'au 11 janvier […] Lire la suite

FRANCE (Histoire et institutions) - La France d'aujourd'hui

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 6 682 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Un État fort au service de la grandeur de la nation »  : […] L'État à exécutif fort ainsi créé par le général de Gaulle va, dans un premier temps, s'efforcer de résoudre le difficile problème de la guerre d'Algérie. Il ne faudra pas moins de quatre années, de 1958 à 1962, pour parvenir à ce résultat au prix d'énormes difficultés. Soutenu par une opinion publique lassée d'un conflit interminable, il devra imposer l'autorité de l'État aux activistes de l'Alg […] Lire la suite

GUINÉE

  • Écrit par 
  • Monique BERTRAND, 
  • Bernard CHARLES, 
  • Agnès LAINÉ
  • , Universalis
  •  • 19 483 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'indépendance »  : […] La scène politique déborde cependant largement le cadre de la Guinée. Le mois de mai 1958 voit également l'effondrement de la IV e  République française et provoque le retour au pouvoir du général de Gaulle. Une nouvelle Constitution est aussitôt mise en chantier. Pour les territoires d'outre-mer, déjà semi-autonomes, le débat se fait entre partisans de l'indépendance immédiate ; partisans d'une […] Lire la suite

INDÉPENDANCE DE L'AFRIQUE NOIRE FRANÇAISE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 496 mots

30 janvier-8 février 1944 Inaugurée par le général de Gaulle, la conférence de Brazzaville exclut la possibilité de toute autonomie ou indépendance des colonies françaises, mais prévoit de leur conférer le droit d'élire des représentants dans les assemblées nationales. 13 octobre 1946 Approuvée par référendum, la Constitution de la IV e  République intègre les colonies dans l'Union française, qu […] Lire la suite

INDÉPENDANCE DE L'AFRIQUE NOIRE FRANÇAISE

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 183 mots
  •  • 2 médias

Membres depuis 1946 de l'Union française, nouvelle appellation de l'empire créée par une IV e  République initialement résolue à conserver ses possessions d'outre-mer, les colonies françaises d'Afrique noire acquièrent leur indépendance de manière pacifique. Le processus commence avec la loi-cadre Defferre de juin 1956 qui les dote d'une autonomie interne, se poursuit avec le projet de Communauté […] Lire la suite

Les derniers événements

Belgique. Conclusion d’accords gouvernementaux en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles. 9-17 septembre 2019

Le 9, trois mois et demi après les élections de mai, le Parti socialiste (PS), Ecolo et le Mouvement réformateur (MR) annoncent la conclusion d’un accord de gouvernement pour la Région wallonne et la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ancienne Communauté française de Belgique, cette dernière est l’une […] Lire la suite

Canada. Accord sur le financement d’une université de langue française en Ontario. 7 septembre 2019

Le jour du cinquantième anniversaire de l’entrée en vigueur de la loi sur les langues officielles, le gouvernement fédéral et celui de l’Ontario annoncent la conclusion d’un accord sur le financement de la première université de langue française en Ontario. Ottawa accepte de financer pour moitié […] Lire la suite

O.N.U. – Belgique. Contestation d’une opération policière contre une minorité. 12 juin 2019

conduite en mai contre des membres de la communauté gitane suspectés d’escroquerie. Menée par plus de mille deux cents policiers, avec l’aide de la gendarmerie française et d’Europol, « la plus importante opération judiciaire de ces vingt dernières années », selon le parquet fédéral, a donné lieu à […] Lire la suite

Belgique. Approbation du Pacte d’excellence par les syndicats et la Communauté française. 20-22 mars 2017

Le 20, les syndicats valident la nouvelle mouture du Pacte pour un enseignement d’excellence, dont ils avaient rejeté la version initiale en février. Ils obtiennent notamment des garanties sur le maintien des effectifs et l’engagement des moyens.Le 22, le gouvernement PS-cdH de la Fédération Wallonie-Bruxelles présidée par Rudy Demotte adopte le Pacte pour un enseignement d’excellence qu’il avait […] Lire la suite

République centrafricaine. Changement à la tête du pays. 10-28 janvier 2014

Le 10, à l'issue de deux jours de discussion dans le cadre du sommet de la Communauté économique des États d'Afrique centrale convoqué à N'Djamena par le président tchadien Idriss Déby, un communiqué annonce la démission du président de transition Michel Djotodia et du Premier ministre Nicolas […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Marcel CHAMPION, « COMMUNAUTÉ FRANÇAISE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/communaute-francaise/