COMORES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielUnion des Comores (KM)
Chef de l'État et du gouvernementMoustadroine Abdou (par intérim depuis le 13 février 2019)
CapitaleMoroni
Langues officiellesarabe, comorien, français
Unité monétairefranc des Comores (KMF)
Population812 100 (estim. 2021) 3
Note : Exclut les Comoriens vivant en France ou à Mayotte (environ 150 000 personnes)
Superficie (km2)1 862

Situées près de Madagascar et proches de l'Afrique, les Comores se trouvent sur la route des moussons qui fait de l'océan Indien un carrefour plutôt qu'une barrière. Les pétroliers géants du xxe siècle ont été précédés par les boutres arabes, les praos malais et les pirogues africaines.

Comores : carte physique

Carte : Comores : carte physique

Carte physique des Comores. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Comores : drapeau

Dessin : Comores : drapeau

Comores (1975 ; modif. janv. 2002). Le drapeau adopté à l'indépendance en 1975 était horizontalement rayé de rouge (2 : 3) et de vert (1 : 3) avec, dans le guindant supérieur, un croissant et quatre étoiles entre ses pointes, blancs et verticaux ou penchés vers le bas. Trois ans plus... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Leur peuplement est complexe et on est loin d'en connaître toutes les données : mélange dans un mélange, celui de la culture swahili à laquelle les Comores ressortissent comme variété régionale. L'islam est la marque visible de cette unité culturelle, et les descendants de ses propagateurs, Persans et/ou Arabes, mêlés par des générations de mariages ou de concubinages aux descendants des Africains qui les avaient précédés, en ont assimilé de nombreux traits. L'organisation sociale en sultanats, qualifiés de féodaux par les explorateurs portugais du xvie siècle, n'était pas fondamentalement différente des chefferies côtières du continent. Elle était mal adaptée pour résister à l'impérialisme de l'ère industrielle, et seule la rivalité entre les puissances retarda, jusqu'à la fin du xixe siècle, l'annexion des Comores par la France qui, les ayant conquises, les oublia jusqu'au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, à l'aube de la décolonisation. Cette décolonisation ne semblait pas devoir créer de problème entre les détenteurs des intérêts économiques locaux (compagnies coloniales ou compradores comoriens) et la métropole. Mais, lors du référendum d'autodétermination de décembre 1974, une des quatre îles de l'archipel, Mayotte, refusa l'indépendance, manifestant ainsi sa volonté de rester française. En réaction, le pouvoir comorien proclama de façon unilatérale, en juillet 1975, l'indépendance des trois autres îles. S'ouvrit alors pour les Comores une longue période d'instabilité politique rythmée par une succession de coups d'État.

Géographie

Des volcans insulaires

L'archipel, situé au nord du canal de Mozambique entre 110 20′ et 130 04′ de latitude sud, 430 11′ et 450 19′ de longitude est, se trouve à égale distance du continent africain et de Madagascar. Sa superficie globale est de 2 034 kilomètres carrés qui se répartissent ainsi : Grande Comore (Ngazidja) 1 025 km2 (avec Moroni, la capitale) ; Mohéli (Mwali) 211 km2 ; Anjouan (Nzuani) 424 km2 et Mayotte (Maore) 374 km2. La distance maximale entre deux îles ne dépasse pas 75 kilomètres. Compte tenu de la sécession de Mayotte, la superficie « politique » des Comores est de seulement 1 862 kilomètres carrés.

La formation de l'archipel provient de plusieurs phases d'activité volcanique. Volcanisme ancien à Mayotte ; ancien et récent sur les trois autres îles. Seule la Grande Comore a encore un volcan actif, le Kartala (2 361 m), dont la dernière éruption remonte au 5 avril 1977. Le cratère, d'une largeur de 3 à 8 kilomètres, est l'un des plus grands du monde. Les types de sols hérités de cette formation volcanique sont d'une extrême fertilité, mais ils se caractérisent également par une relative fragilité. Le climat est de type tropical humide, l'archipel est balayé par les alizés du sud-est et la mousson du nord-ouest. Bien qu'à l'écart de la route normale des cyclones les Comores n'en sont pas absolument préservées, et ceux de 1898 et de 1950 sont fréquemment cités comme points de repère chronologiques. En avril 1984, Kamisy touche surtout Mayotte ; puis un autre cyclone, le 4 janvier 1987, fait douze morts. L'année se partage en deux saisons : l'une chaude et humide, de novembre à mai ; l'autre relativement plus sèche et nettement plus fraîche, de mai à octobre. La température varie de 24 0C (juill.-sept.) à 27 0C (janv.-mars) avec une moyenne annuelle au niveau de la mer de 25,6 0C. Les précipitations sont importantes, avec des moyennes allant de 500 à 6 000 mm d'eau et un maximum pouvant atteindre 8 700 mm dans la forêt du Kartala. La Grande Comore n'a aucun cours d'eau en raison de la porosité de ses sols volcaniques. Elle réalise l'étrange paradoxe d'être une des îles les plus arrosées au monde et de manquer d'eau. Le premier pompage d'une nappe souterraine, réalisé en 1976, ne permet que l'approvisionnement d'une partie de l'ouest de la Grande Comore. Les trois autres îles ont des rivières alimentées par des sources ; mais les déboisements finissent par amoindrir la régulation hydrique, et une longue sécheresse a posé pour la première fois de gros problèmes, surtout à Anjouan, en août-septembre 1982.

Végétation équatoriale aux Comores

Photographie : Végétation équatoriale aux Comores

Situé entre l'équateur et le tropique du Capricorne, l'archipel des Comores est en grande partie recouvert d'une riche végétation de type équatorial. 

Crédits : D. Inassian/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Population et activités

La population de l'ensemble de l'archipel, y compris Mayotte, est d'environ 780 000 habitants (dont 180 000 pour Mayotte), inégalement répartis : 84 au kilomètre carré à Mohéli, 454 à Anjouan (la densité moyenne étant de 250 hab./km2). Elle est jeune (43 p. 100 de moins de 15 ans) et s'accroît à un rythme proche de 2,1 p. 100 par an, en dépit d'une mortalité infantile très forte (52 p. 1 000). Quatre-vingts pour-cent des Comoriens vivent encore directement de l'agriculture ou de la pêche. Avec un revenu annuel moyen par habitant de 640 dollars en 2005, les Comores figurent sur la liste des « pays les moins avancés » des Nations unies. L'importante aide financière expédiée par la diaspora établie en France (52 millions de dollars en 2005) est un ballon d'oxygène pour l'économie locale. Dépourvu de richesses minérales, l'archipel a essentiellement une vocation agricole grâce à ses sols volcaniques fertiles. Les plantations (cocotier, giroflier, vanillier, ylang-ylang, etc.) occupant les meilleures terres de la zone côtière, l'agriculture vivrière s'accroche aux versants montagneux en gagnant sur les forêts (qui assurent de moins en moins leur rôle de régulation hydrique). L'élevage est très limité et ne produit pas plus de 1 000 tonnes de viande par an. Cette carence n'est pas compensée par la pêche (15 000 t/an), les côtes comoriennes étant abruptes et les pirogues à balancier ne permettant pas de pratiquer au large la pêche au thon. Les exportations comoriennes reposent sur quatre produits : l'essence d'ylang-ylang utilisée dans la parfumerie de luxe (43 t/an, premier producteur mondial) ; la vanille (70 t/an, deuxième exportateur après Madagascar) ; le coprah et le girofle. L'ensemble de ces exportations, dont le volume est en baisse constante, suffit à peine à payer les seules importations de riz (22 000 t/an), produit qui occupe une place prépondérante dans l'alimentation comorienne. Cette dépendance alimentaire n'est pas une fatalité ; l'archipel pourrait théoriquement nourrir toute sa population sans renoncer à ses cultures de rente par une meilleure affectation des terres, par l'introduction [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages

Médias de l’article

Comores : carte physique

Comores : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Comores : drapeau

Comores : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Végétation équatoriale aux Comores

Végétation équatoriale aux Comores
Crédits : D. Inassian/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Réunion de l'O.U.A. au sujet des Comores

Réunion de l'O.U.A. au sujet des Comores
Crédits : PA Photos

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : chargée de recherche au C.N.R.S., sous-directeur du Laboratoire de langues et civilisations à tradition orales, U.P.R. 3121 du C.N.R.S.

Classification

Autres références

«  COMORES  » est également traité dans :

COMORES, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ABDALLAH ABDERAMANE AHMED (1919-1989)

  • Écrit par 
  • Marie-Françoise ROMBI
  •  • 970 mots

Premier chef d'État des Comores, Ahmed Abdallah est né le 12 juin 1919 sur la côte est de l'île d'Anjouan, dans l'aristocratie de Domoni, selon sa biographie officielle. Mais divers portraits du chef du Parti vert (de la couleur des bulletins de vote) le décrivent plutôt comme un paysan madré ou un boutiquier roublard. Après une formation de niveau secondaire, il s'initie très vite aux affaires so […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

  • Écrit par 
  • Augustin HOLL
  •  • 6 307 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Afrique orientale et australe »  : […] La colonisation de Madagascar et des Comores entre dans le processus global d'« internationalisation » de la partie occidentale de l'océan Indien. Des groupes d'agriculteurs bantu se répandent de la zone des Grands Lacs vers la côte et développent à terme les cités-États swahili de Ntwapa, Chibuene, Masuguru, Kaole, Kilwa, Manda, Pate, etc. entre 1000 et 1500 après J.-C. L'élite swahili adopte la […] Lire la suite

CŒLACANTHE

  • Écrit par 
  • Daniel ROBINEAU
  •  • 2 662 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Pêche et conservation »  : […] Tous les spécimens capturés aux Comores l'ont été par les pêcheurs locaux, qui utilisent des pirogues à balanciers et de longues lignes de coton tressé de 2 à 3 millimètres de diamètre, noircies et tannées à l'aide d'extraits végétaux. La ligne est lestée par une pierre, sommairement fixée par une boucle. Lorsqu'elle touche la pente volcanique, le pêcheur la libère d'un mouvement brusque et laiss […] Lire la suite

DENARD BOB (1929-2007)

  • Écrit par 
  • Olivier HUBAC
  •  • 918 mots

Robert Denard, dit colonel Bob Denard ou encore Saïd Mustapha Mahdjoub, fut, avec le Belge Jean Schramme, l'un des « affreux » les plus connus de l'histoire de l'Afrique postcoloniale. Tour à tour militaire, mercenaire et entrepreneur, Bob Denard fait figure de légende auprès du grand public comme des anciens de la « Françafrique ». La question de son appartenance ou non aux services secrets fran […] Lire la suite

MAYOTTE

  • Écrit par 
  • Guy FONTAINE
  •  • 1 383 mots
  •  • 2 médias

Au nord du canal de Mozambique, Mayotte fait partie géographiquement, avec Anjouan, Mohéli et Grande Comore, de l'archipel des Comores. Mais, depuis 1975, celui-ci est politiquement divisé entre la République des Comores, qui proclama unilatéralement son indépendance, et Mayotte qui obtint, un an plus tard, le statut provisoire de collectivité territoriale de la République française. Connaissant […] Lire la suite

MORONI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 219 mots
  •  • 1 média

Capitale et plus grande agglomération des Comores, Moroni est située sur la côte sud-ouest de la Grande Comore ( Ngazidja ), île de l'océan Indien. Sa fondation par des marchands arabes, remonte probablement au x e  siècle. En 1958, elle fut élevée au rang de capitale administrative des Comores, au détriment de Dzaoudzi, ville principale de l'île de Mayotte ( Maore ). Situé dans une anse, le port […] Lire la suite

NAISSANCE D'UN VOLCAN AU LARGE DE MAYOTTE

  • Écrit par 
  • Nathalie FEUILLET
  •  • 1 438 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Contexte géodynamique de Mayotte »  : […] Mayotte, située dans l’océan Indien, est composée de deux îles principales (Grande Terre et Petite Terre). Ce département français fait partie de l’archipel des Comores, un chapelet d’îles situées entre l’Afrique et Madagascar. L’origine géodynamique de Mayotte n’est pas bien connue et plusieurs hypothèses sont proposées. Pour certains scientifiques, Mayotte serait le résultat d’un point chaud. P […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

23 février 2020 Comores. Élections législatives.

Comores du président Azali Assoumani remporte la majorité absolue, au terme du second tour des élections législatives, avec 20 sièges sur 24 membres élus et 60,9 p. 100 des suffrages au premier tour en janvier. Neuf autres sièges sont pourvus au scrutin indirect par les assemblées des trois îles constitutives de l’Union des Comores. Le taux de participation […] Lire la suite

24 mars 2019 Comores. Réélection d'Azali Assoumani à la présidence.

Comores, est réélu avec 60,8 p. 100 des suffrages. Son principal rival, le candidat indépendant Mahamoud Ahamada, obtient 14,6 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 53,8 p. 100. Ce scrutin anticipé est organisé à la suite de la réforme constitutionnelle adoptée par référendum en juillet 2018, qui permet au chef de l’État d’exercer désormais […] Lire la suite

30 juillet 2018 Comores. Référendum constitutionnel.

Les électeurs, consultés par référendum, approuvent par 92,7 p. 100 des suffrages la réforme constitutionnelle présentée par le président Azali Assoumani. Le taux de participation est de 63,9 p. 100. Cette réforme vise à modifier le système de présidence tournante, à mandat unique, entre les représentants des trois îles de l’archipel, afin de permettre […] Lire la suite

12-28 mars 2018 France. Mouvement social à Mayotte.

Comores voisines. Venue « renouer le dialogue », la ministre annonce des renforts de police et de gendarmerie, ainsi qu’un renforcement des moyens de lutte contre l’immigration illégale. Le 13, l’annonce prématurée, par le ministère des Outre-Mer, d’un engagement du collectif des citoyens et de l’intersyndicale à suspendre le mouvement cristallise  […] Lire la suite

10 avril 2016 Comores. Élection d'Azali Assoumani à la présidence.

Comores et candidat de la Convention pour le renouveau des Comores, remporte le second tour de l’élection présidentielle avec 41,4 p. 100 des suffrages. Il devance le vice-président de l’Union Mohamed Ali Soilihi, candidat de l’Union pour le développement des Comores – 39,7 p. 100 des voix – et Mouigni Baraka Saïd Soilihi, candidat du Rassemblement […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Françoise ROMBI, « COMORES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/comores/