CLAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Exogamie et totémisme

Si les membres d'un même clan ne peuvent retracer, génération par génération, leur ascendance à l'ancêtre clanique, comment se reconnaissent-ils ? Par le nom, le blason et le totem, affirmait Marcel Mauss, en 1937. Et par totémisme, il entendait « la croyance à une descendance commune de l'homme et d'une espèce déterminée d'animaux ou de plantes ». Il ajoutait d'ailleurs que le lien du clan au totem est très général, mais non pas absolument nécessaire : « On peut trouver des clans sans totem, mais non des totems sans clan ». D'autres spécialistes, comme Ralph Linton (1936) et George Peter Murdock (1949), ont indiqué que l'identification d'un clan par un nom d'animal n'impliquait pas la croyance d'une descendance commune et, avec Robert H. Lowie (1948), ont souligné que, en outre, l'association entre un clan et un animal était fréquemment absente en Amérique, en Afrique et en Asie. Plus récemment, dans une nouvelle interprétation du totémisme, Claude Lévi-Strauss (1962) a montré que sa réalité se réduisait à une illustration particulière de certains modes de réflexion.

Totem et blason, lorsqu'ils existent, peuvent être considérés comme des signes d'identification, équivalents à des noms. Les clans ont des noms, et chaque individu connaît le nom du clan des personnes avec qui il entretient des rapports sociaux. Cette connaissance est indispensable dans la vie sociale, puisque des comportements différents sont attendus d'Ego envers ses « frères » et « sœurs » claniques et envers ceux qui ne le sont point.

L'obligation de trouver un conjoint en dehors du clan est une des règles de comportement mises particulièrement en relief par les anthropologues. Sir James Frazer consacrait, en 1910, quatre volumes à Totemism and Exogamy. On peut voir dans la prescription de l'exogamie l'interdiction de l'endogamie, et, dans celle-ci, une extension de la prohibition de l'inceste ; dans cette perspective, on comprend [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CLAN  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE POLITIQUE

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Parenté et pouvoir »  : […] L'anthropologie moderne, loin de concevoir parenté et politique comme des termes exclusifs l'un de l'autre ou opposés l'un à l'autre, a révélé les liens complexes existant entre les deux systèmes, et fondé l'étude théorique de leurs rapports à l'occasion de recherches conduites « sur le terrain ». On a constaté, à diverses reprises, que les relations politiques s'expriment aussi dans le langage d […] Lire la suite

BATAK, ethnie

  • Écrit par 
  • Roger MEUNIER
  •  • 334 mots

Estimés à 6 230 000 personnes (1991), les Batak, qui vivent dans l'île de Sumatra, se divisent en plusieurs groupes : les Angkola, les Nandheling (ou Mandailing, qui sont des clans malaïcisés), les Karo, les Toba, les Timor (ou Simalungun), les Dairi et les Alas-Kluet. Les villages semblent avoir été, de tout temps, formés comme un assemblage de minuscules républiques jalousement indépendantes les […] Lire la suite

BÉTÉ

  • Écrit par 
  • Alain MOREL
  •  • 973 mots

Établis en Côte-d'Ivoire et appartenant au groupe des Krou, les Bété représentent, dans les années 1990, 18 p. 100 de la population ivoirienne, soit 2 millions de personnes environ. Le pays bété, qui s'étend sur la forêt et sur la savane, entre Gagnoa et Daloa, a pour capitale cette dernière ville, distante de 400 kilomètres d'Abidjan. Autrefois situés à proximité des cours d'eau, les villages se […] Lire la suite

BORORO, Amérique

  • Écrit par 
  • Susana MONZON
  •  • 361 mots

Indiens d'Amérique du Sud, les Bororo, qui seraient moins de 1 000, habitent le Mato Grosso et le Goiás occidental au Brésil et se rencontrent également en petit nombre au-delà de la frontière bolivienne. Les Bororo ont été avant tout chasseurs, collecteurs et pêcheurs ; mais, dans la région du rio Vermelho, on voit leurs femmes cultiver le manioc, le maïs et le riz introduit récemment. La raréfac […] Lire la suite

ETHNOLOGIE - Ethnologie générale

  • Écrit par 
  • Raymond William FIRTH
  •  • 9 525 mots

Dans le chapitre « Rôle de l'habitat et du clan »  : […] Le modèle régissant l'habitat joue un grand rôle dans le fonctionnement du principe unilinéaire. Chez les Tallensi, les maisonnées de frères et de fils de frères sont habituellement voisines, puis les maisonnées d'une même zone forment un lignage plus vaste et ainsi de suite, reflétant la structure du lignage. Chez les Nuer, cette localisation existe, mais elle est fictive car souvent les homme […] Lire la suite

GROUPE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER, 
  • François CHAZEL
  •  • 11 396 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les rapports de filiation »  : […] De ces rapports de parenté, si déterminants dans la composition ou la définition des groupes sociaux primaires, il faut différencier les relations établies selon la filiation  ; celles qui impliquent la référence à un ancêtre paternel ou maternel plus ou moins éloigné dans l'échelle des générations. Cette différenciation conserve encore toute sa pertinence : le principe de filiation opère soit e […] Lire la suite

GUÈGUES

  • Écrit par 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  •  • 687 mots

Habitant de la Guégarie, c'est-à-dire le nord de l'Albanie actuelle, les Guègues se distinguent des autres ethnies albanaises par des particularités dans le domaine de la langue, de l'organisation et du costume. Ils appartiennent au vieux substrat balkanique qui n'adopta pas la slavophonie. La Guégarie n'a pratiquement jamais admis l'autorité d'aucun État. Alors que sa côte et ses petites plaines […] Lire la suite

GURUNG

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 631 mots

Population himalayenne du Népal. Le territoire gurung s'étend sur les hautes vallées du versant méridional de la chaîne de l'Annapurna dans la zone centrale des hautes collines du Népal. Les villages apparaissent entre 1 500 et 2 500 mètres et leurs « alpages » montent jusqu'à 3 500 et même 4 000 mètres. Les voies de communication sont quasi inexistantes ; les véhicules à roue sont inconnus et le […] Lire la suite

HERERO

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 470 mots
  •  • 2 médias

Peuple de langue bantoue, originaire d'Afrique centrale et vivant dans le centre et le nord-ouest de la Namibie, l'ethnie herero compte, au début du xxi e siècle, 130 000 personnes environ. Malgré la pénétration missionnaire, les Herero restent largement fidèles à leur religion traditionnelle. Ayant d'abord subsisté essentiellement grâce aux élevages bovin, caprin et ovin, ils s'adonnent aussi a […] Lire la suite

LOBI

  • Écrit par 
  • Alain MOREL
  •  • 847 mots

Les Lobi peuplent une région qui s'étend entre le 9 e et le 11 e degré de latitude nord et entre le 5 e et le 6 e degré de longitude ouest, de part et d'autre de la frontière séparant le Burkina Faso de la Côte-d'Ivoire, sur la rive droite de la Volta Noire. Ils forment une population de 1 million de personnes environ, en majeure partie (650 000) sur le territoire ivoirien . Un mouvement migra […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Algérie. Élection d’Abdelmadjid Tebboune à la présidence. 10-31 décembre 2019

en notre société ». Celui-ci n’a pas de lien direct avec le clan de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika. Le 31, Issad Rebrab, dirigeant du premier groupe privé du pays, Cevital, qui avait été arrêté en avril, est condamné à dix-huit mois de prison, dont six mois ferme, peine assortie d’une amende de près de 1,4 milliard de dinars – environ 10 millions d’euros – pour des malversations financières. Il sera libéré le lendemain. […] Lire la suite

Algérie. Arrestation de Saïd Bouteflika. 4-25 mai 2019

du « clan Boutef ». Le 25, date limite d’enregistrement des candidatures à l’élection présidentielle, seules deux personnes, inconnues, ont déposé des dossiers. […] Lire la suite

Algérie. Démission du président Abdelaziz Bouteflika. 1er-30 avril 2019

de faire fuir ces capitaux volés et de s’enfuir vers l’étranger ». Enfin, il somme le clan présidentiel d’« appliquer immédiatement » la solution qu’il avait proposée en mars. Dans la soirée, Abdelaziz Bouteflika annonce sa démission, avec effet immédiat. Le 9, le président du Conseil de la nation […] Lire la suite

Irak. Reconquête par l’armée des territoires contrôlés par les Kurdes. 5-29 octobre 2017

possession des champs pétroliers dont l’exploitation représentait la principale source de revenus de la province kurde autonome. Le Parti démocratique du Kurdistan du président kurde Massoud Barzani et l’Union patriotique du Kurdistan gérée par le clan rival de la famille Talabani se renvoient […] Lire la suite

Somalie. Élection de Mohamed Abdullahi Mohamed à la présidence. 8 février 2017

(Amisom). Membre d’un clan différent de celui du président sortant, Mohamed Abdullahi Mohamed a une réputation de patriote et d’opposant à la corruption. Le scrutin au suffrage direct prévu en août 2016 avait été reporté et converti en un scrutin indirect pour des raisons de sécurité. Les élections […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques MAQUET, « CLAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/clan/