Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NOUVEAU MONDE CHRONIQUES DU

La découverte du Nouveau Monde a été considérée, à juste titre, comme le fait le plus marquant de l'histoire de l'expansion européenne au-delà des mers. Dès le début, l'importance de cet événement, ainsi que les différentes étapes de l'occupation du sol américain ont été perçues à leur juste mesure par les acteurs et les contemporains les plus renommés de cette geste singulière. En conséquence, certains d'entre eux nous ont laissé une précieuse et abondante quantité de chroniques sur les voyages de découverte, ainsi que sur la conquête et la colonisation du Nouveau Continent.

La découverte du Nouveau Monde - crédits : New York Public Library/ Rawpixel ; CC0

La découverte du Nouveau Monde

La colonisation du Nouveau Monde - crédits : Encyclopædia Universalis France

La colonisation du Nouveau Monde

Les découvreurs

Nous prenons le terme chronique dans un sens large qui comprend, outre les chroniques proprement dites, les lettres de relation, les mémoires, les récits et l'historiographie telle qu'elle a été conçue à l'époque. Le contenu de ces écrits reflète la réalité américaine décrite – et quelquefois interprétée – par des hommes venus d'horizons très divers. La plupart d'entre eux étaient des soldats, des marins, des hauts fonctionnaires et des missionnaires ; mais on trouve aussi des commerçants, des naturalistes, des chroniqueurs officiels, des émigrants et des voyageurs en général. Ceux-ci, influencés par les chroniques du Moyen Âge et de la Renaissance, utilisèrent, dans la mesure du possible, un langage simple, réaliste et précis, ce qui donne à leurs écrits un caractère dépouillé et même rude.

Christophe Colomb fut le premier à rapporter ses impressions et ses expériences dans son Journal de bord (1492-1493) et ses Lettres adressées aux autorités espagnoles (1493-1506). Dans ces documents, on découvre un certain nombre de sujets que l'on retrouvera dans les récits ultérieurs, à savoir : la description de la nature tropicale et de ses habitants ; la dénomination des endroits visités et la prospection des richesses naturelles. À ces observations s'ajoute la présence des mythes de l'Antiquité classique et du Moyen Âge (les sirènes, les cannibales, le démon, le paradis terrestre).

Après Colomb d'autres marins laisseront des témoignages sur leurs voyages en Amérique. Ainsi le capitaine honfleurois Paulmier de Gonneville, dans sa Relation authentique (1503-1505), fournit des détails exacts sur son séjour au Brésil. Il s'intéresse particulièrement au caractère et aux manières de vivre des indigènes de la tribuguarani des Carijó, aux mœurs douces, et à celles des Tupiniquin, féroces et « mangeurs d'hommes », Amerigo Vespucci, célèbre navigateur italien, a laissé des relations d'ailleurs assez illisibles sur ses quatre voyages, et des lettres sans grand intérêt scientifique. Cependant il fut le premier à se rendre compte, en naviguant du Honduras au Río de la Plata, qu'on avait abordé un Nouveau Monde, tout à fait différent du continent asiatique. Ses Quatre Navigations ont été publiées par l'humaniste Martin Waldseemüller dans un fascicule intitulé CosmographiaeIntroductio... (1507), Antonio Pigafetta, un des rescapés de l'expédition de Magellan, est l'auteur de la relation la plus importante de la célèbre circumnavigation. Dans son Journal, imprimé avant 1536, il nous décrit les terres australes de l'Amérique, ainsi que ses habitants : les Patagons.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

La découverte du Nouveau Monde - crédits : New York Public Library/ Rawpixel ; CC0

La découverte du Nouveau Monde

La colonisation du Nouveau Monde - crédits : Encyclopædia Universalis France

La colonisation du Nouveau Monde

Hernan Cortés - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Hernan Cortés

Autres références

  • AMÉRIQUE (Histoire) - Découverte

    • Écrit par Marianne MAHN-LOT
    • 4 807 mots
    • 6 médias
    ...détroit, permettant d'atteindre l'Asie, continuera, après Colomb, à être recherché le long des côtes d'Amérique centrale et du continent Sud. On peut suivre les progrès de l'exploration à travers les récits du temps, par exemple le De orbe novo de Pierre d'Anghiera qui, membre du Conseil des Indes,...
  • AMÉRIQUE LATINE - Littérature hispano-américaine

    • Écrit par Albert BENSOUSSAN, Michel BERVEILLER, François DELPRAT, Jean-Marie SAINT-LU
    • 16 119 mots
    • 7 médias
    L'apport le plus original y est constitué par l'histoire de la conquête et la description des territoires et des peuples conquis. Aux relations des découvreurs et des conquérants (Colomb, Cortés, Bernal Díaz del Castillo), s'ajoutent celles des missionnaires (le franciscain Bernardino de Sahagún...
  • BOUGAINVILLE À TAHITI

    • Écrit par Sylvain VENAYRE
    • 192 mots
    • 1 média

    Le 5 décembre 1766, Bougainville partait de Brest à bord de la frégate La Boudeuse pour effectuer ce qui allait devenir le quatorzième voyage autour du monde, le premier réalisé de façon officielle et scientifique par un Français. Au-delà du relevé précis des côtes auxquelles il aborda, Bougainville...

  • CARTIER JACQUES (1491-1557)

    • Écrit par André VACHON
    • 1 510 mots
    • 1 média
    ...découvert un fleuve immense, incomparable voie de pénétration d'un continent encore inconnu et l'avait remonté sur plusieurs centaines de kilomètres ; le premier, en outre, il rapportait des notes précises sur les Indiens et leur civilisation ; au retour, enfin il démontra l'insularité de Terre-Neuve...
  • Afficher les 15 références

Voir aussi