CHARTRES CATHÉDRALE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Cathédrale de Chartres

Cathédrale de Chartres
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Cathédrale de Chartres, portails

Cathédrale de Chartres, portails
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Vitrail de Notre-Dame de Chartres

Vitrail de Notre-Dame de Chartres
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Notre-Dame de la Belle-Verrière

Notre-Dame de la Belle-Verrière
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie


L'histoire de la cathédrale gothique Notre-Dame de Chartres (Eure-et-Loir) est complexe. Après un incendie qui survint vers 1020, l'évêque Fulbert décida de la reconstruire suivant des plans grandioses : de cet édifice roman subsiste encore la crypte. Un nouvel incendie, en 1134, ravagea la cathédrale. Les travaux reprirent alors. L'on construisit d'abord, au nord, un clocher isolé qui fut ensuite englobé dans le portail royal, élevé devant la façade de Fulbert (1145). En 1194, un nouvel incendie nécessita la reconstruction de toute la partie orientale de l'édifice. Vers 1210, le culte était célébré dans la nef et, en 1221, les chanoines pouvaient enfin s'installer dans le chœur. La rapidité de la construction s'explique par les énormes moyens financiers qu'avaient su réunir les chanoines. Les parties hautes du transept furent achevées vers 1230-1235 et, en 1260, la consécration eut lieu dans un édifice entièrement achevé. Deux architectes se sont partagé la tâche ; le premier, sans doute originaire du Soissonnais, décida du plan et mena l'œuvre jusque vers 1215. Lors du voûtement du chœur, un second architecte lui succéda.

Ce monument de 130,20 mètres de longueur, 64 mètres de largeur au niveau du transept et 37,5 mètres de hauteur sous voûte est doté, en plan, d’une nef à trois vaisseaux qui, après le transept ceint de collatéraux, se prolonge dans le chevet sous la forme d’un double déambulatoire agrémenté de cinq chapelles rayonnantes.

La cathédrale de Chartres inaugure une nouvelle phase de l'art gothique. L'architecte renonce en effet à la voûte sexpartite sur plan carré pour l'établir sur plan barlong, et par là même supprimer l'alternance des supports. De plus, il réduit l'élévation à trois niveaux (grandes arcades, triforium, fenêtres hautes), en abandonnant les t [...]

Cathédrale de Chartres

Cathédrale de Chartres

Photographie

Cathédrale de Chartres (Eure-et-Loir), XIIe- XIIIe siècle. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  CHARTRES CATHÉDRALE DE  » est également traité dans :

ÉGLISE, architecture

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 8 040 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La réforme grégorienne »  : […] Le césaropapisme carolingien était lié au centralisme administratif. Il portait en lui-même ses propres limites : dès lors que les forces de dissolution l'emporteraient, apparaîtraient de nouvelles structures politiques adaptées aux nécessités de l'époque. L'empereur du Saint Empire romain germanique tenta de protéger le schéma dont il était l'héritier. Partout ailleurs, une multitude de seigneurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eglise-architecture/#i_14077

GOTHIQUE ART

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 14 842 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La sculpture »  : […] La période 1190-1240 est l'une des plus intenses dans le domaine de la sculpture : les cathédrales en cours de construction exigent un vaste programme sculpté. Collégiales et parfois même paroissiales ont les mêmes exigences. L'ampleur donnée aux bras du transept de Chartres est à cet égard exemplaire, même si elle demeure exceptionnelle. En même temps, les ensembles mobiliers se développent : la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-gothique/#i_14077

MAÎTRE DE CHARTRES (fin XIIe s.)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 165 mots

L'architecte qui conçut en 1194 et réalisa en grande partie la cathédrale de Chartres de 1194 à 1230-1235, demeure anonyme. On l'a dit originaire de l'Aisne, ce qui demeure hypothétique. Il renouvelle la conception architecturale de son temps par une redéfinition du volume intérieur dont l'élément de base devient la travée, utilisée comme un module répétitif. Elle est constituée de trois niveaux c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maitre-de-chartres/#i_14077

STYLE 1200

  • Écrit par 
  • Louis GRODECKI
  •  • 3 722 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'art monumental »  : […] Comme on le voit, le « style 1200 » se définit le mieux dans des œuvres de peinture et dans l'orfèvrerie. Par essence, il s'accorde mal avec l'évolution de l'art monumental, notamment de l'architecture. Vers 1175, l'architecture gothique est parfaitement constituée en France du Nord et pénètre en Angleterre (Canterbury)  ; mais en Allemagne, ou dans les pays de la Meuse, l'architecture romane règn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-1200/#i_14077

VITRAIL

  • Écrit par 
  • Catherine BRISAC, 
  • Louis GRODECKI
  •  • 5 925 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le XIIe et le XIIIe siècle »  : […] C'est en France, au cours du xii e  siècle, que l'on voit les séries les plus importantes et, sur le plan artistique, les plus achevées, comparables dans leur style aux peintures murales contemporaines ou à la miniature romane : sept fenêtres plus ou moins complètes à la nef de la cathédrale du Mans (vers 1135, 1160 et 1190), les trois verrières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vitrail/#i_14077

Pour citer l’article

Alain ERLANDE-BRANDENBURG, « CHARTRES CATHÉDRALE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/cathedrale-de-chartres/