NOTRE-DAME, Paris

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Notre-Dame de Paris

Notre-Dame de Paris
Crédits : Rostislav Glinsky/ Shutterstock

photographie

Cathédrale Notre-Dame de Paris : élévation de la nef

Cathédrale Notre-Dame de Paris : élévation de la nef
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Notre-Dame de Paris, la nef

Notre-Dame de Paris, la nef
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie

Façade de Notre-Dame de Paris

Façade de Notre-Dame de Paris
Crédits : Beatrice Bibal Lecuyer/ Gamma-Rapho/ Getty Images

photographie

Tous les médias


Sur les ruines de la cathédrale Saint-Étienne, les travaux de la cathédrale Notre-Dame de Paris, sur l'île de la Cité, débutent par le chevet peu avant ou dès l’accession de Maurice de Sully à l’évêché en 1160. En 1177, Robert de Torigny constate le bon avancement du chantier que confirme la consécration du maître-autel en 1182. En 1198, les toitures du transept sont posées sous l’épiscopat d’un nouvel évêque, Eudes de Sully (1197-1208). En 1218, la façade est en travaux ; elle est vraisemblablement achevée en 1245 date à laquelle l’évêque Guillaume d’Auvergne (1228-1249) fait don d’une cloche pour la tour méridionale.

Notre-Dame de Paris

Notre-Dame de Paris

Photographie

Notre-Dame de Paris vue de la rive gauche de la Seine. 

Crédits : Rostislav Glinsky/ Shutterstock

Afficher

Ce monument de 128 mètres de longueur, de 48 mètres de largeur (transept) et de 33 mètres de hauteur sous voûte est doté, en plan, d’une nef à cinq vaisseaux qui se prolonge dans le chevet sous la forme d’un double déambulatoire. Entre ces deux espaces, le transept, non saillant, impose une transition spatiale en élévation.

Cathédrale Notre-Dame de Paris : élévation de la nef

Cathédrale Notre-Dame de Paris : élévation de la nef

Dessin

Élévation de la nef de Notre-Dame de Paris. À gauche, état au XIIe siècle, à droite, état au XIIIe siècle (d'après M. Aubert, « Notre-Dame de Paris, sa place dans l'architecture du XIIe au XIVe siècle », Paris, 1919). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Notre-Dame de Paris, la nef

Notre-Dame de Paris, la nef

Photographie

Notre-Dame de Paris, la nef, XIIe siècle. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

L’élévation, actuellement à trois niveaux, en comportait initialement quatre : grandes arcades sur colonnes, tribunes, roses ouvrant sur combles et fenêtres hautes. Les tribunes présentent un dessin à baies géminées en arc brisé circonscrites par un arc de même tracé dans le chœur et à triplet dans la nef. Dans l’ensemble du monument, la plastique murale privilégie l’aplat du mur et favorise la mise en valeur des verticales. La fluidité de l’élévation est en harmonie avec celle de la perspective. L’alternance de piliers forts et faibles, communément associée au voûtement d’ogives sexpartites, est rejetée – dissimulée – entre les bas-côtés, par le biais de colonnes revêtues d’une chemise de supports en délit.

Une légère variation d’écriture doit être notée entre le chevet et la nef. Outre le dessin des arcades des tribunes, ces espaces se distinguent par l’emploi de la colonne engagée dans le chœur (voir les piles orientales de la croisée du transept) et le pilastre dans la nef (voir les piles occidentales de la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  NOTRE-DAME, Paris  » est également traité dans :

ART SACRÉ

  • Écrit par 
  • Françoise PERROT
  •  • 5 348 mots

Dans le chapitre « Quelques grands moments de l'entre-deux-guerres »  : […] La montée de l'ère industrielle s'était accompagnée de bouleversements sociaux avec, pour corollaire, l'afflux de populations ouvrières vers les villes. Dès la fin du xix e  siècle, des prêtres avaient engagé auprès de ces populations une évangélisation dans la tradition du catholicisme social, une situation à laquelle avait répondu l'organisation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-sacre/#i_13823

COCHEREAU PIERRE (1924-1984)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 561 mots

Pendant près de trente ans, Pierre Cochereau a tenu le grand cinq claviers de Notre-Dame de Paris. Organiste et compositeur, il a été formé au Conservatoire national supérieur de musique de Paris à partir de 1944, après qu'il eut travaillé le piano avec Marius-François Gaillard et Marguerite Long (1933-1936), ainsi que l'orgue avec Marie-Louise Girod (en 1938) et Paul Delafosse (en 1941). Il a dix […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-cochereau/#i_13823

COUSTOU LES

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 486 mots
  •  • 1 média

La famille Coustou, qui a fourni trois des principaux sculpteurs du xviii e siècle français, est elle-même apparentée à Coysevox : les deux frères, Nicolas (1659-1733) et Guillaume I er Coustou (1677-1746) étaient ses neveux. Guillaume II Coustou (1716-1777) est le fils de Guillaume I er . Élevé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-coustou/#i_13823

DINANDERIE

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile FOREST
  •  • 642 mots

Le mot dinanderie vient du nom de la ville de Dinant en Belgique qui fut, avec Liège, Namur, Huy et l'ensemble de la vallée de la Meuse au Moyen Âge un centre florissant du travail du cuivre et du laiton. La dinanderie désignait alors la fonte du laiton alors qu'aujourd'hui ce mot désigne l'art de battre le métal, essentiellement le cuivre mais aussi l'étain, le maillechort, le laiton et de lui d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinanderie/#i_13823

GOTHIQUE ART

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 14 842 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « La sculpture »  : […] La nouvelle esthétique s'impose en sculpture comme elle s'était imposée en architecture, sur les mêmes chantiers : à Bourges, au jubé et au portail central ; à Auxerre, à la façade occidentale ; à Amiens, au portail de la Vierge dorée ; à Reims, de façon diffuse. Les artistes novateurs travaillent côte à côte avec les artistes plus traditionnels, ce qui produit sur le même chantier des distorsion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-gothique/#i_13823

JEAN DE CHELLES (mort en 1258)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 146 mots

Jean de Chelles ne nous est connu que par la très belle inscription sculptée par son successeur, Pierre de Montreuil, sur le bras sud de Notre-Dame de Paris. Elle est suffisamment exceptionnelle pour affirmer le rôle prééminent reconnu à cet architecte au moment de sa mort en 1258. Elle permet de lui attribuer en outre le bras nord de la cathédrale, la conception et le début de la réalisation du b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-chelles/#i_13823

LA CATHÉDRALE ILLUSTRÉE, DE HUGO À MONET (S. Le Men) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Adrien GOETZ
  •  • 958 mots

« Ceci tuera cela » : la prédiction de Victor Hugo, dans Notre-Dame de Paris , en 1831, sert de fondement à la réflexion historique de Ségolène Le Men, chercheur du CNRS au musée d'Orsay et professeur d'histoire de l'art contemporain à l'université de Paris-X-Nanterre, dans un excellent ouvrage, La Cathédrale illustrée, de Hugo à Monet (CNRS éditions, P […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-cathedrale-illustree-de-hugo-a-monet/#i_13823

MAURICE dit DE SULLY (mort en 1196)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 397 mots
  •  • 1 média

La destinée de ce fils de paysans est exemplaire. Né à Sully-sur-Loire, près d'Orléans, Maurice de Sully entra dans les ordres ; il fut rapidement nommé chanoine puis archidiacre de Paris. Il professait la théologie à l'université lorsqu'il fut nommé évêque de Paris le 12 octobre 1160. D'exceptionnelles qualités morales et intellectuelles unanimement reconnues l'avaient porté à cette haute charge. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-de-sully/#i_13823

ORGUE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 9 723 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre «  Les styles »  : […] La sommaire description qui précède permet toutefois d'imaginer à quelle diversité de facture on peut aboutir dans la combinaison des éléments sonores énumérés. À la fin du Moyen Âge, le grand orgue « plein-jeu » formait un tout non décomposé, soit une immense fourniture. Henri Arnaut de Zwolle (mort en 1466) et Michael Praetorius (1571-1621) en donnent la description. Après l'invention du registr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orgue/#i_13823

PIERRE DE MONTREUIL (déb. XIIIe s.-1267)

  • Écrit par 
  • Alain ERLANDE-BRANDENBURG
  •  • 376 mots
  •  • 1 média

Né vraisemblablement dans les premières années du xiii e  siècle à Montreuil-sous-Bois, l'architecte Pierre de Montreuil peut être considéré comme l'un des plus grands créateurs de ce siècle ; son rôle a été décisif dans le développement du style gothique rayonnant. Un certain nombre de textes évoquent son activité au réfectoire (1239-1244) et à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-de-montreuil/#i_13823

RESTAURATION (architecture)

  • Écrit par 
  • Colette DI MATTEO, 
  • Piero GAZZOLA
  •  • 4 413 mots

Dans le chapitre « Les théories »  : […] À la fin du xviii e  siècle furent effectuées les premières entreprises conduites selon des critères systématiques. Rome accueille les initiatives ambitieuses : une impatiente volonté de remettre en état les ensembles monumentaux de l'époque impériale s'y manifeste. On identifie la structure du grandiose forum de Trajan et, en travaillant au milie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/restauration-architecture/#i_13823

STYLE 1200

  • Écrit par 
  • Louis GRODECKI
  •  • 3 722 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fin du style 1200 »  : […] On doit faire ainsi une place importante à la sculpture monumentale dans l'économie générale de l'« art 1200 ». Au moment de la création des grands programmes iconographiques du xiii e  siècle et de l'enrichissement considérable des portails, le style « antiquisant » et « naturaliste » a certainement permis de faire oublier les systèmes plus ancie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/style-1200/#i_13823

VIERNE LOUIS (1870-1937)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 467 mots

Organiste et compositeur français, Louis Vierne, né à Poitiers, est atteint d'une cécité presque totale dès l'âge de sept ans. Il commence ses études musicales à l'Institution nationale des jeunes aveugles de Paris puis entre au Conservatoire en 1890 où il travaille l'orgue avec César Franck et Charles-Marie Widor, obtenant un premier prix en 1894. Nommé suppléant de Widor à Saint-Sulpice (1892-19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-vierne/#i_13823

Pour citer l’article

Arnaud TIMBERT, « NOTRE-DAME, Paris », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/notre-dame-paris/