COREA CHICK (1941-2021)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pianiste, chef d'orchestre et compositeur américain de jazz de formation classique, Chick Corea a vu son style pianistique de même que ses compositions largement imités durant les années 1970 et 1980.

Né le 12 juin 1941 à Chelsea, dans le Massachusetts, Armando Anthony Corea commence à jouer du piano dès l'âge de quatre ans, reçoit ses rudiments de musique de son père, qui est un professionnel du jazz (trompettiste, contrebassiste et arrangeur). Le jeune Chick Corea étudie le piano classique et écoute Dizzy Gillespie, Charlie Parker, Horace Silver, Bud Powell. Il fréquente brièvement la Columbia University et la Juilliard School de New York, mais on le retrouve rapidement, dès le milieu des années 1960, en compagnie de Blue Mitchell, Willie Bobo, Cal Tjader et Herbie Mann, puis, à la fin de cette décennie, aux côtés de Stan Getz et de Miles Davis (Filles de Kilimanjaro, 1968 ; Miles Davis at Fillmore West, 1970). Dans les années 1970, Chick Corea dirige ses propres groupes, baptisés Circle et Return to Forever. S'inspirant du style de Bill Evans, d'Horace Silver et de McCoy Tyner, mais influencé aussi par Paul Hindemith, il devient le modèle à suivre pour les jeunes pianistes de jazz des années 1970. Son jeu à la main gauche se distingue par la fréquence des quartes. Une influence hispanique transparaît dans nombre de ses compositions et improvisations, comme en témoignent les célèbres titres Spain et La Fiesta. Sa composition intitulée Windows deviendra par ailleurs l'un des standards du jazz.

Chick Corea

Photographie : Chick Corea

Improvisateur hors pair et pionnier dans l'utilisation des claviers électroniques, le pianiste Chick Corea fut un des fers de lance du jazz fusion dans les années 1970. 

Crédits : Chuck Fishman/ Getty Images

Afficher

Chick Corea utilise les synthétiseurs et les claviers pour mettre en musique ses mélodies mêlant rythmes rock et espagnols et il attire un public dépassant largement les cercles du jazz. Au début du xxie siècle, il continue à élargir ses expériences musicales ; il collabore ainsi avec le virtuose du banjo Béla Fleck et recrute Bobby McFerrin, dont le scat enrichit à merveille ses classiques. En 2009, Chick Corea reçoit le quinzième Grammy Award de sa carrière pour l'album The New Crystal Silence (2008), dans lequel il joue au côté du vibraphoniste Gary Burton. Après avoir reformé pour quelques enregistrements Return to Forever, un de ses plus illustres groupes, il dirige une nouvelle formation pour The Vigil, album paru en 2013.

Chick Corea meurt le 9 février 2021 à Tampa, en Floride.

Dans sa discographie, on retiendra : en solo, Piano Improvisations (1971) et Expressions (1994), en duo, An Evening with Herbie Hancock and Chick Corea (avec Herbie Hancock, 1978) et In Concert, Zürich (avec Gary Burton, 1979), comme leader, Is (1969), Return to Forever (1972), My Spanish Heart (1976), Three Quartets (1980), Light Years (1987), The Chick Corea Akoustic Band (1989), Remembering Bud Powell (1996).

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Classification

Pour citer l’article

« COREA CHICK - (1941-2021) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 octobre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/chick-corea/