CHESS RECORDS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1947, les frères Leonard et Philip Chess s'associent à Charles et Evelyn Aron et fondent la firme Aristocrat Record Company. Les frères Chess avaient créé plusieurs clubs dans le South Side de Chicago, le dernier en date et le plus célèbre étant le Mocamba Lounge. Désireux d'enregistrer un des chanteurs qui se produisent dans leurs boîtes de nuit, ils décident de se lancer dans le business du disque. En 1950, après avoir racheté les parts de Charles et Evelyn Aron, Leonard et Phil rebaptisent Chess Records la firme Aristocrat. Ils vont réussir à attirer la plupart des bluesmen venus du delta du Mississippi, parmi lesquels Muddy Waters, Howlin' Wolf, Sonny Boy Williamson II (Aleck « Rice » Miller), Little Walter et Bo Diddley. Le contrebassiste, arrangeur et producteur Willie Dixon, l'un des piliers de ces sessions de blues, est l'auteur de plusieurs classiques du label, dont I'm Your Hoochie Coochie Man ; personnalité aux multiples talents, Dixon est également le découvreur de Chuck Berry. Alors que le rhythm and blues commence à pénétrer le marché pop, Chess Records et son label Checker enregistrent plusieurs groupes vocaux de doo-wop, comme The Moonglows ou The Flamingos, et prennent la direction des maisons d'édition musicale Arc Music et Jewel Music par l'intermédiaire de Maurice Levy. Ce dernier gérera la carrière d'Alan Freed et lui cédera une part des royalties sur les titres Sincerely des Moonglows et Maybellene de Chuck Berry.

En 1969, Chess Records sera vendue à G.R.T. (General Recorded Tape), qui la cédera en 1975 à All Platinum Records, filiale de Sugar Hill Records. Chess sera finalement rachetée en 1986 par M.C.A. Records (compagnie aujourd'hui intégrée dans Universal Music Group).

—  Charlie GILLETT, Universalis

Écrit par :

  • : présentateur pour la radio G.L.R. à Londres, directeur du label Oval Music à Londres, auteur

Classification


Autres références

«  CHESS RECORDS  » est également traité dans :

PRODUCTEUR DE MUSIQUE

  • Écrit par 
  • Florent MAZZOLENI
  •  • 7 263 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Chess Records ou l’appropriation de l’espace de studio »  : […] Comme la plupart des entrepreneurs de cette époque qui produisent de la musique noire, les frères Leonard et Philip Chess sont deux immigrants juifs polonais. Ils vont inventer le blues moderne dans leur studio de South Michigan Avenue, à Chicago. Leonard Chess (1917-1969) construit le son du label : pour chaque enregistrement, il incorpore progres […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/producteur-de-musique/#i_51795

Pour citer l’article

Charlie GILLETT, « CHESS RECORDS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/chess-records/