ARCHITECTURE CONTEMPORAINEConstruire aujourd'hui

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Plus encore que d'autres dimensions de la discipline architecturale, le rapport de l'architecture aux techniques témoigne de l'épuisement des idéaux modernistes, tels qu'ils avaient été formulés au début du xxe siècle par des architectes comme Gropius, Mies van der Rohe et Le Corbusier. Contrairement à leurs devanciers, les architectes contemporains ne croient plus nécessairement aux vertus rédemptrices de la construction, ou encore à la nécessité d'industrialiser la production du bâti pour des raisons à la fois économiques, politiques et éthiques. Héritée de Viollet-le-Duc, la notion de « vérité constructive » tend à disparaître du discours des concepteurs. L'heure n'est plus à la recherche d'une standardisation impliquant un appauvrissement des formes. L'opportunisme et la souplesse dans l'utilisation des ressources technologiques semblent préférables au dogmatisme dont avaient souvent fait preuve les architectes modernes sur ce point.

L'épuisement des idéaux modernistes

En même temps qu'elle correspond à une évolution interne à la discipline architecturale, cette transformation est inséparable d'une mutation autrement générale du regard porté sur les sciences et les techniques. À l'heure des manipulations génétiques et de la dégradation généralisée de l'environnement provoquée par l'industrialisation, on ne croit plus que leur marche en avant soit nécessairement synonyme de progrès politique et social. Il devient alors difficile d'y voir un « instrument de purification » de l'architecture, pour reprendre l'expression employée par Walter Gropius dans un essai de 1936 présentant l'enseignement du Bauhaus au public américain. Si la rigueur des assemblages constructifs de Mies van der Rohe conserve son pouvoir de fascination, il n'est plus question de sacrifier au même genre de recherche ainsi qu'en témoigne le récent projet de Rem Koolhaas pour le campus de l'Illinois Institute of Technology, l'un des chefs-d'œuvre de Mies.

Pour autant, jamais les techniques n'ont évolué aussi rapidement. Avec les effets de l'informatisation et la diversité sans précédent des matériaux et des procédés de construction, la question du rapport entre architecture et technique reste plus que jamais d'actualité. C'est à un ensemble de tentatives de redéfinition de ce rapport que l'on assiste en réalité.

De nouveaux enjeux technologiques

Avant de chercher à cerner un peu plus précisément le contenu de certaines de ces tentatives, évoquons quelques-unes des innovations qui nécessitent de repenser les relations entre architecture et technique, ainsi que les problèmes qu'elles soulèvent.

Dans les agences d'architecture, la principale innovation tient à la diffusion de l'ordinateur. Celui-ci modifie à la fois le contenu et les méthodes de conception, les formes produites par les architectes et la façon d'organiser le processus qui leur donne naissance. Mais l'impact de l'informatisation ne s'arrête pas là. Les possibilités de calcul et de simulation dont elle s'accompagne rendent notamment possible une approche dynamique de phénomènes comme la résistance au feu des constructions.

Du point de vue des ressources technologiques disponibles pour construire, il faut noter l'extraordinaire diversification des structures et surtout des matériaux et de leurs procédés de mise en œuvre. C'est cette diversification qui a contribué le plus sûrement à ébranler le credo moderniste qui avait longtemps guidé les architectes. Les techniques contemporaines d'assemblage, le développement des colles en particulier, ont joué par exemple un rôle non négligeable dans la remise en cause de la notion de vérité constructive qui reposait sur des procédés beaucoup plus traditionnels.

La construction contemporaine est également marquée par la multiplication et la complexité croissante des équipements techniques – éclairage, chauffage, ventilation, câblage, circuits de surveillance. Se pose alors la question de savoir si la pensée du projet reste affaire de forme ou s'il faut plutôt concevoir le bâtiment en termes de fonctionnalités techniques et d'ambiance. Semblable interrogation avait déjà été soulevée dans les années 1960 par le groupe anglais Archigram. L'évolution récente redonne toute son actualité à certaines de ses p [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Grande Arche de la Défense

Grande Arche de la Défense
Crédits : Doug Armand/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Caserne de pompiers, Z. Hadid

Caserne de pompiers, Z. Hadid
Crédits : Hilbich/ AKG

photographie

Musée juif de Berlin, D. Libeskind

Musée juif de Berlin, D. Libeskind
Crédits : R. Wulf/ AKG

photographie

Musée Guggenheim de Bilbao

Musée Guggenheim de Bilbao
Crédits : Maremagnum/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'architecture et des techniques à la Graduate school of design de l'université Harvard, Cambridge, Massachusetts (États-Unis)

Classification

Autres références

«  ARCHITECTURE CONTEMPORAINE  » est également traité dans :

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Une architecture plurielle

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM, 
  • Kenneth FRAMPTON, 
  • Jacques SAUTEREAU
  •  • 11 648 mots
  •  • 18 médias

Jamais peut-être, depuis la fin du xvie siècle en Italie, l'architecture ne s'était trouvée au seuil d'une pareille crise, soumise à une discussion d'une si grande virulence. D'après la variété actuelle des approches en architecture, on se rend compte qu'est désormais à bout de course, sinon totalement discréditée, l'architecture moderne telle qu'on l […] Lire la suite

AI WEIWEI (1957- )

  • Écrit par 
  • John M. CUNNINGHAM
  •  • 1 093 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un témoin du capitalisme chinois »  : […] Quand son père tombe malade en 1993, Ai Weiwei rentre à Pékin. Prenant conscience des tensions qui existent entre une Chine qui se modernise rapidement et son héritage culturel, il crée des œuvres qui transforment de manière irrémédiable des objets d'art chinois vieux de plusieurs siècles : il peint par exemple le logo de la firme Coca-Cola sur une urne de la dynastie Han (1994), ou casse des meub […] Lire la suite

ANDO TADAO (1941- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 852 mots
  •  • 1 média

Lauréat de nombreux grands prix internationaux d'architecture, célébré par de vastes rétrospectives dans les principaux musées d'art contemporain, Andō Tadao est devenu l'architecte emblématique du Japon, l'une grandes figures internationales de la profession. Sa notoriété lui vient d'une expression formelle d'une exceptionnelle rigueur. Dans un univers qu'avaient ébranlé les recherches éclectique […] Lire la suite

ANDRAULT MICHEL (1922-2020) et PARAT PIERRE (1928-2019)

  • Écrit par 
  • Eve ROY
  • , Universalis
  •  • 1 090 mots

En 1957, deux jeunes architectes remportent le concours international de la Basilique de Syracuse avec un projet dont l'audacieuse corolle inversée en voile de béton était présentée comme la métaphore de l'élévation de l'humanité vers Dieu. Diplômés de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 1955, Michel Andrault (né le 17 décembre 1926 à Montrouge et décédé le 5 avril 2020 à Par […] Lire la suite

ANDREU PAUL (1938-2018)

  • Écrit par 
  • Eve ROY
  •  • 1 042 mots

Né le 10 juillet 1938 à Caudéran, le jeune Paul Andreu quitte sa Gironde natale pour intégrer l'École polytechnique à Paris avec l'intention de devenir physicien. En 1960, il en sort diplômé, et changé : les cours de dessin l'ont convaincu qu'il était destiné à embrasser une carrière créatrice. Il intègre alors les Ponts et Chaussées, et devient ingénieur en 1963. En parallèle, inscrit à l'École […] Lire la suite

ARAD RON (1951- )

  • Écrit par 
  • Stéphane LAURENT
  •  • 1 126 mots

Né à Tel-Aviv en 1951, Ron Arad appartient à la génération du postmodernisme qui voit le design renouer avec les arts décoratifs et s'ancrer dans l'art contemporain. Son itinéraire est celui d'un artiste dont la créativité s'est vue en quelque sorte renforcée par la technique. Après un an passé à l'école des Beaux-Arts Bezajel de Jérusalem, Ron Arad s'installe à Londres en 1973 afin d'étudier à l' […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 952 mots

Dans le chapitre « Du postmodernisme aux incertitudes contemporaines »  : […] Après avoir fait l'unanimité au sortir de la Seconde Guerre mondiale, au moment où le Mouvement moderne triomphait sans partage, la définition de l'œuvre architecturale en termes d'espace va se trouver ébranlée au milieu des années 1970 par un historicisme d'un genre nouveau. Sous l'impulsion d'architectes italiens comme Carlo Aymonino ou Aldo Rossi, l'heure est à la redécouverte de la ville. Au […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture, sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 7 907 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les ambiguïtés contemporaines »  : […] Au xx e siècle, la diversification des techniques qui s'était amorcée avec la révolution industrielle s'intensifie encore. Cette diversification concerne tout d'abord les matériaux. Tandis que le béton armé envahit progressivement le secteur de la construction, l'ingénieur Freyssinet met au point les techniques de précontrainte pendant l'entre-deux-guerres. Leur succès ne tardera guère, comme en […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Terre

  • Écrit par 
  • Gérard BAUER, 
  • Jean DETHIER
  •  • 2 812 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'architecture de terre contemporaine »  : […] Dans les pays du Tiers-Monde, même là où la construction en terre est la mieux adaptée au climat et aux traditions, on voit souvent les nouveaux citadins, même les plus démunis, dans leur désir de rejeter leur ancien mode de vie rural, lui préférer les abris en bidons ou en carton goudronné, pourtant bien moins confortables. Il n'y a guère, jusqu'à présent, que les gouvernements de l'Allemagne, d […] Lire la suite

ARCHITECTURE ET DESIGN AU CENTRE GEORGES-POMPIDOU, PARIS

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 1 881 mots

Dans le chapitre « Des monographies »  : […] En 1984, une nouvelle orientation est donnée au C.C.I., avec la nomination comme directeur de François Burkhardt, qui confie à Alain Guiheux la responsabilité de la cellule Architecture. Ce dernier programme alors des expositions monographiques, portant soit sur de grandes figures passées de l' architecture du xx e  siècle, soit sur des architectes vivants dont la qualité des travaux et l'influenc […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Antoine PICON, « ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Construire aujourd'hui », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-construire-aujourd-hui/