ARCHITECTURE CONTEMPORAINEConstruire aujourd'hui

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'architecte et l'ingénieur

Dans un contexte marqué par des mutations techniques et économiques importantes, de nombreuses identités professionnelles sont appelées à changer. Du côté des architectes, plusieurs facteurs contribuent à rendre ce changement inéluctable. Depuis plusieurs décennies, on assiste tout d'abord à une érosion lente des compétences de l'architecte. De la programmation au câblage des immeubles, de plus en plus de décisions sont prises en amont ou en aval de son intervention. La généralisation des outils informatiques semble mettre, qui plus est, la manipulation de formes géométriques complexes à la portée du premier venu. Il convient toutefois de se montrer prudent sur ce dernier point. Car les effets de l'informatisation sont presque toujours à double tranchant. En même temps qu'il paraît menacer certaines prérogatives traditionnelles de l'architecte, l'ordinateur est susceptible de l'aider à reconquérir la maîtrise du processus de conception dans son ensemble, que ce soit par l'intermédiaire de logiciels permettant d'articuler finement les caractéristiques formelles et techniques des bâtiments, ou encore grâce aux possibilités d'échange en temps réel d'informations entre les différents partenaires du processus d'édification qui se font jour. À l'aide de l'ordinateur, chacun peu dialoguer à tout instant avec l'architecte : le client, l'ingénieur de bureau d'études ou encore l'entrepreneur.

Des identités professionnelles en pleine évolution

Si les compétences de l'architecte sont appelées à évoluer, c'est aussi en raison de la place de plus en plus problématique de l'architecture dans un monde marqué par une urbanisation galopante. Force est de constater que cette urbanisation s'est le plus souvent déroulée sans apport marquant des représentants de la discipline architecturale. L'architecte hollandais Rem Koolhaas a eu à ce propos cette formule saisissante d'une discipline ayant perdu la « bataille de la quantité » qu'avait engagée le Mouvement moderne. Au lieu de changer le monde en le dessinant entièrement, l'architecture s'est souvent contentée d'apporter ici ou là sa modeste contribution sans rien changer au fond au cours des choses. Mais là encore, la situation est plus ambiguë qu'il pourrait y paraître. Car l'architecture a représenté tout au long du xxe siècle une force de proposition non négligeable. Elle continue à cristalliser aujourd'hui l'espoir d'un meilleur cadre de vie. Sans cet espoir, on comprendrait mal le statut de quasi-star dont jouissent certains concepteurs sur la scène internationale. Richard Foster, Rem Koolhaas, ou encore Zaha Hadid jouissent ainsi d'une reconnaissance bien plus étendue que celle dont ont bénéficié en leur temps Frank Lloyd Wright, Le Corbusier ou Mies van der Rohe. Contrastant avec l'anonymat et les conditions difficiles d'existence de la plupart des autres concepteurs, ce « star system » architectural à l'échelle de la planète contribue là encore à reposer la question de la définition contemporaine de l'architecte.

Caserne de pompiers, Z. Hadid

Photographie : Caserne de pompiers, Z. Hadid

Zaha Hadid, caserne de pompiers construite sur le site industriel de l'entreprise Vitra à Weil am Rhein, Bade-Wurtemberg, Allemagne. 

Crédits : Hilbich/ AKG-images

Afficher

On pourrait croire que les choses sont plus simples du côté des ingénieurs. Mais les indices d'une transformation en profondeur ne manquent pas non plus. Si les compétences de l'ingénieur ne sont pas fondamentalement remises en cause, leur maîtrise par une figure occupant une position en quelque sorte intermédiaire entre le scientifique et le pur homme de l'art apparaît de moins en moins nécessaire dans certains domaines de pointe. La « révolution des matériaux » dont on entend si souvent parler fait précisément appel à la recherche scientifique pure, d'un côté, à des questions de conception, ou plutôt de design au sens anglo-saxon du terme, situées en aval de l'ingénierie traditionnelle, de l'autre.

Ce début de remise en cause de la figure de l'ingénieur va de pair avec une crise des valeurs fondamentales dont elle se réclamait, à commencer par celle d'un progrès qui serait indissociablement technique et social. Dans un contexte marqué, au moins dans les pays développés, par une déconnexion entre marche en avant des techniques et emploi, il devient difficile de parler du progrès comme pouvaient le faire les ingénieurs des xixe et xxe siècles.

Vers de nouvelles formes de coopération

Dans l'un et l'autre cas, on le voit, un double mouvement d'aspiration, vers [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Grande Arche de la Défense

Grande Arche de la Défense
Crédits : Doug Armand/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Caserne de pompiers, Z. Hadid

Caserne de pompiers, Z. Hadid
Crédits : Hilbich/ AKG-images

photographie

Musée juif de Berlin, D. Libeskind

Musée juif de Berlin, D. Libeskind
Crédits : R. Wulf/ AKG-images

photographie

Musée Guggenheim de Bilbao

Musée Guggenheim de Bilbao
Crédits : Maremagnum/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur d'histoire de l'architecture et des techniques à la Graduate school of design de l'université Harvard, Cambridge, Massachusetts (États-Unis)

Classification

Autres références

«  ARCHITECTURE CONTEMPORAINE  » est également traité dans :

ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Une architecture plurielle

  • Écrit par 
  • Joseph ABRAM, 
  • Kenneth FRAMPTON, 
  • Jacques SAUTEREAU
  •  • 11 648 mots
  •  • 18 médias

Jamais peut-être, depuis la fin du xvie siècle en Italie, l'architecture ne s'était trouvée au seuil d'une pareille crise, soumise à une discussion d'une si grande virulence. D'après la variété actuelle des approches en architecture, on se rend compte qu'est désormais à bout de course, sinon totalement discréditée, l'architecture moderne telle qu'on l […] Lire la suite

AI WEIWEI (1957- )

  • Écrit par 
  • John M. CUNNINGHAM
  •  • 1 093 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un témoin du capitalisme chinois »  : […] Quand son père tombe malade en 1993, Ai Weiwei rentre à Pékin. Prenant conscience des tensions qui existent entre une Chine qui se modernise rapidement et son héritage culturel, il crée des œuvres qui transforment de manière irrémédiable des objets d'art chinois vieux de plusieurs siècles : il peint par exemple le logo de la firme Coca-Cola sur une urne de la dynastie Han (1994), ou casse des meub […] Lire la suite

ANDO TADAO (1941- )

  • Écrit par 
  • François CHASLIN
  •  • 1 852 mots
  •  • 1 média

Lauréat de nombreux grands prix internationaux d'architecture, célébré par de vastes rétrospectives dans les principaux musées d'art contemporain, Andō Tadao est devenu l'architecte emblématique du Japon, l'une grandes figures internationales de la profession. Sa notoriété lui vient d'une expression formelle d'une exceptionnelle rigueur. Dans un univers qu'avaient ébranlé les recherches éclectique […] Lire la suite

ANDRAULT MICHEL (1922-2020) et PARAT PIERRE (1928-2019)

  • Écrit par 
  • Eve ROY
  • , Universalis
  •  • 1 090 mots

En 1957, deux jeunes architectes remportent le concours international de la Basilique de Syracuse avec un projet dont l'audacieuse corolle inversée en voile de béton était présentée comme la métaphore de l'élévation de l'humanité vers Dieu. Diplômés de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 1955, Michel Andrault (né le 17 décembre 1926 à Montrouge et décédé le 5 avril 2020 à Par […] Lire la suite

ANDREU PAUL (1938-2018)

  • Écrit par 
  • Eve ROY
  •  • 1 042 mots

Né le 10 juillet 1938 à Caudéran, le jeune Paul Andreu quitte sa Gironde natale pour intégrer l'École polytechnique à Paris avec l'intention de devenir physicien. En 1960, il en sort diplômé, et changé : les cours de dessin l'ont convaincu qu'il était destiné à embrasser une carrière créatrice. Il intègre alors les Ponts et Chaussées, et devient ingénieur en 1963. En parallèle, inscrit à l'École […] Lire la suite

ARAD RON (1951- )

  • Écrit par 
  • Stéphane LAURENT
  •  • 1 126 mots

Né à Tel-Aviv en 1951, Ron Arad appartient à la génération du postmodernisme qui voit le design renouer avec les arts décoratifs et s'ancrer dans l'art contemporain. Son itinéraire est celui d'un artiste dont la créativité s'est vue en quelque sorte renforcée par la technique. Après un an passé à l'école des Beaux-Arts Bezajel de Jérusalem, Ron Arad s'installe à Londres en 1973 afin d'étudier à l' […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 4 952 mots

Dans le chapitre « Du postmodernisme aux incertitudes contemporaines »  : […] Après avoir fait l'unanimité au sortir de la Seconde Guerre mondiale, au moment où le Mouvement moderne triomphait sans partage, la définition de l'œuvre architecturale en termes d'espace va se trouver ébranlée au milieu des années 1970 par un historicisme d'un genre nouveau. Sous l'impulsion d'architectes italiens comme Carlo Aymonino ou Aldo Rossi, l'heure est à la redécouverte de la ville. Au […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Architecture, sciences et techniques

  • Écrit par 
  • Antoine PICON
  •  • 7 907 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les ambiguïtés contemporaines »  : […] Au xx e siècle, la diversification des techniques qui s'était amorcée avec la révolution industrielle s'intensifie encore. Cette diversification concerne tout d'abord les matériaux. Tandis que le béton armé envahit progressivement le secteur de la construction, l'ingénieur Freyssinet met au point les techniques de précontrainte pendant l'entre-deux-guerres. Leur succès ne tardera guère, comme en […] Lire la suite

ARCHITECTURE (Matériaux et techniques) - Terre

  • Écrit par 
  • Gérard BAUER, 
  • Jean DETHIER
  •  • 2 812 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'architecture de terre contemporaine »  : […] Dans les pays du Tiers-Monde, même là où la construction en terre est la mieux adaptée au climat et aux traditions, on voit souvent les nouveaux citadins, même les plus démunis, dans leur désir de rejeter leur ancien mode de vie rural, lui préférer les abris en bidons ou en carton goudronné, pourtant bien moins confortables. Il n'y a guère, jusqu'à présent, que les gouvernements de l'Allemagne, d […] Lire la suite

ARCHITECTURE ET DESIGN AU CENTRE GEORGES-POMPIDOU, PARIS

  • Écrit par 
  • Claude MASSU
  •  • 1 881 mots

Dans le chapitre « Des monographies »  : […] En 1984, une nouvelle orientation est donnée au C.C.I., avec la nomination comme directeur de François Burkhardt, qui confie à Alain Guiheux la responsabilité de la cellule Architecture. Ce dernier programme alors des expositions monographiques, portant soit sur de grandes figures passées de l' architecture du xx e  siècle, soit sur des architectes vivants dont la qualité des travaux et l'influenc […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Antoine PICON, « ARCHITECTURE CONTEMPORAINE - Construire aujourd'hui », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-contemporaine-construire-aujourd-hui/