Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

KOOLHAAS REM (1944- )

L'architecte néerlandais Rem Koolhaas et son Office for Metropolitan Architecture (O.M.A.) ont développé une pensée architecturale particulièrement polémique qui entend apporter des réponses aux questions suscitées par le règne des grandes métropoles indifférenciées.

Projets et réalisations

Né à Rotterdam en 1944, Rem Koolhaas est d'abord journaliste au Haagse Post et scénariste. Il s'inscrit de 1968 à 1972 à l'Architectural Association School de Londres, vivier de l'avant-garde internationale. Bénéficiaire d'une bourse d'études pour les États-Unis, il séjourne à la Cornell University puis à l'I.A.U.S. de Peter Eisenman à New York. Il travaille avec sa femme Madelon Vriesendrop, avec Elia et Zoé Zenghelis, avec lesquels il fonde l'O.M.A. en 1975.

De nombreux projets théoriques établissent sa notoriété au cours des années 1970 : « Le Mur de Berlin comme architecture » (1970), « Exodus ou les prisonniers volontaires de l'architecture » – une méditation sur l'enfermement – (1972), « La ville du globe captif » (1972), un projet de maison à Miami avec Laurinda Spear qui rejoindra plus tard le groupe Arquitectonica (1974), « L'hôtel-sphinx » (1975-1976), « La New Welfare Island » (1975-1976), « La légende de la piscine » (1977), un projet de rénovation d'une prison panoptique à Arnhem inspiré des écrits de Michel Foucault (1979-1980), etc. Certains emprunts à Sade et au surréalisme (via le collage sur le mode du cadavre exquis, le recours à la méthode dite « paranoïa critique ») y côtoient les références à Nietzsche.

Paru en 1978, son livre New York délire est dédié à Manhattan, « capitale de la crise permanente ». Il est présenté comme le manifeste « rétroactif » d'un processus urbanistique « sans retenue » qui a toujours « inspiré à ses spectateurs une extase » et qui, néanmoins, aurait été occulté par la pensée architecturale. Koolhaas y annonce un « plan pour une culture de la congestion » qu'il tentera de mettre en œuvre.

De retour à Rotterdam vers 1980, Koolhaas produit, en pleine période postmoderne, des projets « antisentimentalistes » qui proclament un refus du contextualisme et de l'idéalisme nostalgique, comme celui de l'immeuble Boompjes (1980-1982) ; il célèbre en 1985 la « beauté terrifiante du xxe siècle ». Avec l'O.M.A. il dresse le plan de l'Ij-plein à Amsterdam et y construit deux barres de logements (1980-1989). Sa présence en France date du concours du parc de La Villette (1982-1983) qu'il manque de remporter. Il y introduit une structuration en « bandes programmatiques » qui laisse place à l'indéterminé et à l'aléatoire, démarche qu'il reprendra dans ses recherches de 1983 pour le projet d'exposition universelle de 1989, la rénovation de la ville nouvelle de Bijlmermeer à Amsterdam (1986-1987) et la consultation pour la ville nouvelle de Melun-Sénart (1987).

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : critique d'architecture
  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Ambassade des Pays-Bas à Berlin, R. Koolhaas

Ambassade des Pays-Bas à Berlin, R. Koolhaas

Autres références

  • REM KOOLHAAS, VILLA DALL'AVA (Saint-Cloud)

    • Écrit par Simon TEXIER
    • 188 mots

    Conçue dès 1983 par l'architecte néerlandais Rem Koolhaas sur une étroite parcelle, à flanc de coteau, la villa Dall'Ava se présente comme un assemblage complexe d'éléments constructifs et plastiques, résolument hétérogènes. Séparées par les parties communes du rez-de-chaussée largement...

  • ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - Notions essentielles

    • Écrit par Antoine PICON
    • 4 952 mots
    ...C'est ainsi que de nombreux architectes revendiquent simultanément l'héritage du Mouvement moderne et celui des réflexions urbanistiques des années 1970. En marge de ce courant dominant, des architectes comme Rem Koolhaas refusent de se plier aux exigences des espaces urbains traditionnels. D'autres, comme...
  • ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - L'architecture

    • Écrit par Claude MASSU
    • 12 026 mots
    • 9 médias
    ...côté, a conçu le spectaculaire Quadracci Pavilion du Milwaukee Art Museum (2001) dont les gigantesques brise-soleil déploient leurs ailes d'acier mobiles. Rem Koolhaas (né en 1944) a relevé le défi de construire le musée Hermitage Guggenheim dans l'environnement kitsch de Las Vegas (2002). Sa bibliothèque...
  • HADID ZAHA (1950-2016)

    • Écrit par Universalis, Alice THOMINE
    • 1 214 mots
    • 1 média
    ...Londres, dans la prestigieuse Architectural Association. Elle y est particulièrement influencée par l'enseignement d'Elia Zenghelis et de Rem Koolhaas, et débute sa carrière en devenant, en 1977, leur partenaire au sein de l'agence OMA (Office for Metropolitan Architecture), où elle conçoit le...
  • UTOPIE

    • Écrit par Henri DESROCHE, Joseph GABEL, Antoine PICON
    • 12 040 mots
    • 2 médias
    ...ses ambitions de transformation démiurgique du monde. Dix ans plus tard, alors que le postmodernisme s'est à son tour essoufflé, l'architecte hollandais Rem Koolhaas (né en 1944) entonne un hymne au réalisme d'une pratique architecturale confrontée aux défis de la mondialisation et de l'urbanisation accélérée....

Voir aussi