APICULTURE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dès la Préhistoire, l'homme a exploité des capacités de l'abeille Apis mellifera L. à produire du miel à partir du nectar de fleurs, ce qui a permis le développement d'une véritable domestication de l'abeille à partir du xviiie siècle en Europe. On peut définir l'apiculture comme l'art d'élever les abeilles en vue, principalement, de la récolte du miel et de la cire. D'autres produits, comme la gelée royale et la propolis, sont aussi exploités. L'apiculteur fournit à la colonie un logement approprié : la ruche. Les ruches regroupées dans un même endroit constituent le rucher. L'apiculture est pratiquée par des apiculteurs professionnels, qui exploitent de cinq cents à trois mille ruches, ainsi que par de très nombreux amateurs pour lesquels cette activité constitue soit une distraction, soit un revenu complémentaire. On compte, en France, environ un million de ruches qui produisent entre 8 000 et 15 000 tonnes de miel par an.

L'apiculture moderne nécessite une grande technicité et de nombreuses interventions de l'apiculteur sur ses ruches, afin d'agrandir ou de réduire à volonté le volume dont disposent les abeilles, d'examiner tous les rayons sans perturber la colonie, de fabriquer artificiellement des essaims, de remplacer les reines âgées ou déficientes, d'extraire le miel par centrifugation sans détruire les rayons, d'agir efficacement sur le développement de la colonie, de déplacer les ruches d'une zone à une autre pour une meilleure utilisation des ressources mellifères. L'apiculteur peut aussi pratiquer la délicate opération d'élevage des reines et la sélection des souches les plus productives, l'apiculture transhumante – qui consiste à déplacer les ruches en fonction de la floraison de certaines plantes pour obtenir des miels spécifiques –, le contrôle de l'essaimage naturel, [...]

Abeilles

Abeilles

Photographie

Essaim d'abeilles. 

Crédits : David J Sams, Getty Images

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  APICULTURE  » est également traité dans :

ACARIENS

  • Écrit par 
  • Jean-Louis CONNAT, 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 6 633 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Reproduction »  : […] Les acariens possèdent tous des sexes séparés, mais la parthénogenèse n'est pas rare dans ce groupe, sous sa forme soit thélytoque (donnant des femelles), soit arrhénotoque (conduisant à des mâles). Dans ce dernier cas, les mâles obtenus s'accouplent avec leur mère pour redonner une génération diploïde et bisexuée. Une famille, les Listrophoridae , pratique la forme deutéroto […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acariens/#i_45609

MIEL

  • Écrit par 
  • Jean LOUVEAUX
  •  • 673 mots
  •  • 1 média

La définition donnée en 1969 par la commission du Codex alimentarius F.A.O.-O.M.S. est la suivante : « Le miel est la substance sucrée produite par les abeilles mellifiques à partir du nectar des fleurs ou des sécrétions provenant de parties vivantes de plantes, ou se trouvant sur elles, qu'elles butinent , transforment, combinent avec des matières spécifiques et emmagasinent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/miel/#i_45609

RUCHE

  • Écrit par 
  • Jean LOUVEAUX
  •  • 344 mots

Réceptacle dans lequel l'apiculteur loge les abeilles. Par extension, la ruche est l'ensemble constitué par le réceptacle et la colonie. Dans un sens plus général, ruche désigne la société animale que constituent les abeilles. Les ruches à rayons fixes sont des récipients d'une capacité de 30 à 40 litres, en forme de cloche ou de cylindre, fabriqués avec des matériaux tels que la paille, le liège, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruche/#i_45609

Pour citer l’article

Minh-Hà PHAM-DELÈGUE, « APICULTURE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/apiculture/