DOMESTICATION

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Alors qu'ils s'entichent d'animaux de compagnie et de plantes ornementales, les citadins ont aujourd'hui presque tout oublié de la culture rurale de leurs ancêtres. Il en résulte une grande méconnaissance de la faune et de la flore en général, domestiques en particulier, les « animaux domestiques » étant confondus avec les « animaux de compagnie ». Cela entraîne aussi un rejet diffus et implicite de la domestication, perçue de manière réductrice comme une appropriation et une exploitation illégitimes d'autres êtres vivants par l'homme. C'est oublier que l'apparition de la domestication des plantes et des animaux au Néolithique a marqué, dans l'histoire de l'humanité, un tournant décisif, sur les plans économique, social et culturel. Aujourd'hui, c'est encore grâce à la domestication et à ses prolongements agronomiques et zootechniques que peuvent, tant bien que mal, continuer à se nourrir quelque six milliards d'êtres humains, soit deux cents fois plus qu'au temps des premières domestications. Loin d'être anodine, cette méprise est une manifestation du recul actuel de la culture scientifique et la source d'un nouvel obscurantisme.

Les disciplines classiques de l'étude de la domestication – la zootechnie, l'agronomie et l'archéologie – ne sont pas sans responsabilité dans ces égarements car, en se focalisant sur les animaux et les plantes domestiques les mieux caractérisés, ainsi que sur les processus de domestication les mieux situés dans le temps et dans l'espace, elles ont négligé des questions périphériques pourtant riches d'enseignements comme celles des domestications abandonnées, des retours à la vie sauvage (marronnages), des domestications récentes, des disparitions de races d'animaux domestiques, etc. Toutes montrent que la domestication ne va jamais de soi, qu'elle n'est jamais définitivement acquise, pas plus qu'elle n'est évitable, malgré le cortège de problèmes qu'elle suscite.

Quelques définitions

La domestication (du latin domus, « maison ») est l'action que l'homme exerce sur des animaux ou des végétaux, ne serait-ce qu'en les élevant ou en les cultivant. En se les appropriant et en les utilisant pour son agrément ou la satisfaction de ses besoins, l'homme les transforme. Ce principe général se traduit, dans la réalité, par des pratiques et des résultats très divers, parfois surprenants.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Médias de l’article

Domestication : berceaux des premières plantes

Domestication : berceaux des premières plantes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Domestication des animaux : les espèces réputées domestiques

Domestication des animaux : les espèces réputées domestiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Domestication des animaux : datation

Domestication des animaux : datation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Lamas

Lamas
Crédits : William J Hebert/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  DOMESTICATION  » est également traité dans :

AFGHANISTAN

  • Écrit par 
  • Daniel BALLAND, 
  • Gilles DORRONSORO, 
  • Mir Mohammad Sediq FARHANG, 
  • Pierre GENTELLE, 
  • Sayed Qassem RESHTIA, 
  • Olivier ROY, 
  • Francine TISSOT
  • , Universalis
  •  • 34 325 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Les Aryens »  : […] La période historique commence en Afghanistan au I er  millénaire avant J.-C., avec la réforme religieuse prêchée par le prophète Zoroastre, en Bactriane, dans la vallée de l' Amou-Daria (l'Oxus des historiens classiques). La nouvelle religion, fondée sur une conception dualiste du monde et de l'histoire, reflétait au fond le conflit perpétuel existant entre les tribus aryennes, sédentaires, prat […] Lire la suite

AFRIQUE (Histoire) - Préhistoire

  • Écrit par 
  • Augustin HOLL
  •  • 6 306 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Des économies de chasse-cueillette et élevage »  : […] La deuxième option conduit à l'émergence des économies de chasse-cueillette incluant une part d'élevage, qui se développera quelques millénaires plus tard en pastoralisme intégral, plus ou moins nomade selon les situations. Cette forme pionnière, datée de 10000 à 8000 B.P., se développe dans la partie nord-est du continent, dans une zone comprise entre la vallée du Nil et le Sahara oriental à l'e […] Lire la suite

AGRICULTURE - Histoire des agricultures jusqu'au XIXe siècle

  • Écrit par 
  • Marcel MAZOYER, 
  • Laurence ROUDART
  •  • 6 077 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Les origines et l'expansion de l'agriculture  »  : […] Il y a moins de dix mille ans, des sociétés de chasseurs-cueilleurs-pêcheurs se sont transformées d'elles-mêmes en sociétés d'agriculteurs dans quelques rares régions d'Asie et d'Amérique. Ces zones peu étendues et très éloignées les unes des autres, appelées « foyers d'origine de l'agriculture » , étaient riches en ressources végétales et animales sauvages comestibles. Leurs habitants étaient des […] Lire la suite

APICULTURE

  • Écrit par 
  • Minh-Hà PHAM-DELÈGUE
  •  • 1 256 mots
  •  • 1 média

Dès la Préhistoire, l'homme a exploité des capacités de l'abeille Apis mellifera L . à produire du miel à partir du nectar de fleurs, ce qui a permis le développement d'une véritable domestication de l'abeille à partir du xviii e  siècle en Europe. On peut définir l'apiculture comme l'art d'élever les abeilles en vue, principalement, de la récolte du miel et de la cire. D'autres produits, comm […] Lire la suite

ASIE (Géographie humaine et régionale) - Espaces et sociétés

  • Écrit par 
  • Philippe PELLETIER
  •  • 23 138 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « L'Asie rizicole des hautes densités  »  : […] On peut s'interroger sur la densité démographique de l'Asie orientale-méridionale, très forte et très étendue, car elle existe depuis le Néolithique. Au début de l'ère chrétienne, la Chine constitue le pays le plus densément peuplé du monde, représentant déjà, avec une soixantaine de millions d'individus, un quart de l'humanité, l'Inde en comptant alors une quarantaine de millions, soit près de […] Lire la suite

ASIE CENTRALE

  • Écrit par 
  • Henri-Paul FRANCFORT, 
  • Frantz GRENET
  •  • 9 676 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Épipaléolithique et Mésolithique (de 15 000 à 10 000 ans environ avant notre ère) »  : […] L'industrie lithique comprend désormais des microlithes géométriques à l'époque du Mésolithique, mais pas dans l'Épipaléolithique qui voit se prolonger l'ancienne industrie locale sur galets. Dans les parages de la mer Caspienne, les grottes de Djebel ont abrité des chasseurs (de gazelles principalement) et des pêcheurs ; on y a constaté les premières tentatives connues de domestication de la chè […] Lire la suite

CÉRÉALES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 6 239 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Céréales et civilisations »  : […] Les céréales constituent depuis le Néolithique la base de l'alimentation humaine dans la plupart des régions du monde . Tout au long de l'histoire des civilisations, une relation étroite a existé entre le développement des cultures céréalières et l'accroissement des densités de population. La « boucle de la riziculture asiatique » , illustre de façon remarquable comment une augmentation de la prod […] Lire la suite

CHAT DOMESTIQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 674 mots

Petit carnivore familier mais de caractère très indépendant, particulièrement souple et vif. Classe : Mammifères ; ordre : Carnivores ; sous-ordre  : Féliformes ; famille : Félidés. Le chat domestique ( Felis catus ) présente diverses formes suivant la race mais, contrairement au chien, la structure de base reste identique : corps musclé, tête ronde, oreilles dressées, longues vibrisses autour d […] Lire la suite

CHIEN

  • Écrit par 
  • Marie-Claude BOMSEL
  •  • 926 mots
  •  • 1 média

Carnivore domestique dont l'histoire accompagne celle de l'homme. Classe : Mammifères ; ordre : Carnivores ; sous-ordre : Caniformes ; famille : Canidés. D'une race à l'autre, les chiens présentent une grande variété morphologique du fait de la sélection effectuée par l'homme, ce dernier ayant exploité au maximum toutes les possibilités de l'espèce (multiples croisements, sélection de certaine […] Lire la suite

EUROPE, préhistoire et protohistoire

  • Écrit par 
  • Gérard BAILLOUD, 
  • Jean GUILAINE, 
  • Michèle JULIEN, 
  • Bruno MAUREILLE, 
  • Michel ORLIAC, 
  • Alain TURQ
  • , Universalis
  •  • 21 345 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L'agriculture »  : […] L'apparition des communautés agricoles en Europe relève d'un processus qui, amorcé d'abord dans sa partie sud−est, s'est progressivement étendu à la presque totalité du continent. On estime que les facteurs qui ont permis, dans le monde égéen, la constitution des premières sociétés paysannes trouvent leur origine en Anatolie. On ne peut toutefois imaginer un simple transfert de culture car vers […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Pierre DIGARD, « DOMESTICATION », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/domestication/