Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ANTIBIOTIQUES

Alternatives aux antibiotiques

Devant la progression de la résistance aux traitements, le développement de nouveaux antibiotiques progresse, lui, trop lentement. Dans ces conditions, certaines autres approches antibactériennes pourraient représenter une alternative crédible aux antibiotiques et sont encore en développement.

La phagothérapie consiste à utiliser des phages qui sont des virus spécifiques de bactéries et capables de lyser ces dernières. Connus depuis 1917, leur utilisation à partir de 1922 fut immédiatement contestée et a été abandonnée dès que possible au profit des sulfamides puis des antibiotiques. En effet, même si leur efficacité a été établie dans quelques cas, et même si la phagothérapie fait partie de l’arsenal thérapeutique dans quelques pays (Russie et Géorgie notamment), son usage est délicat à mettre au point. Spécifique d’une espèce, voire d’une souche bactérienne (spectre d’action très étroit), le traitement serait basé sur un mélange de phages dont le délai de fabrication ne serait pas toujours compatible avec une utilisation en pratique courante ou urgente. La toxicité est limitée, plusieurs projets et essais sont en cours, en particulier pour lutter contre des staphylocoques résistants dans des infections profondes, mais aucune AMM n’a été délivrée à ce jour. Il existe cependant plusieurs BioTech, y compris en France, qui travaillent sur la conception de bactériophages à large spectre antibactérien.

Certains chercheurs se sont focalisés sur les endolysines,enzymes de bactériophages hydrolysant le peptidoglycane. Bactéricides puissants, elles sont actives sur les bactéries à Gram positif chez qui le peptidoglycane est directement accessible. Chez les bactéries à Gram négatif, elles peuvent atteindre leur cible grâce à l’action conjointe d’une autre protéine, la holine (protéine membranaire qui crée des pores au niveau de la membrane interne de la bactérie, favorisant l’action de l’endolysine). Certaines sont actives sur le biofilm, possèdent un spectre plus large que leur phage d’origine et le développement de résistance semble être limité. Leur demi-vie est en revanche très courte et leur diffusion limitée au compartiment sanguin. Elles présentent cependant un intérêt certain, et plusieurs sont en cours de développement.

Les peptides antimicrobiens sont des molécules naturelles produites par les animaux, plantes, protozoaires, champignons, bactéries. Ils possèdent une grande variété structurale, et peuvent agir aussi bien au niveau des phospholipides de la membrane bactérienne qu’au niveau intracytoplasmique, entraînant la rupture de la membrane ou la formation de pores létaux pour la bactérie. Ils peuvent également avoir une activité intracellulaire et interférer avec la synthèse des protéines. Très peu de peptides antimicrobiens sont sur le marché à l’heure actuelle ; on peut citer, à titre d’exemple, la polymyxine B.

Les anticorps dirigés contre des antigènes bactériens ne peuvent pas traverser le peptidoglycane, ils sont plutôt utilisés à titre préventif ou en post-exposition à une infection par des bactéries sécrétant des toxines. On doit les considérer comme des cousins de la sérothérapie antidiphtérique et tétanique des années 1890, modernisée par la construction d’anticorps monoclonaux humanisés, donc utilisables pour des traitements de pathologies humaines. Ainsi le raxibacumab et l’obiltoxaximab contre Bacillusanthracis, l’agent du charbon ; le bezlotoxumab, qui cible la toxine de Clostridium difficile, une bactérie dont la prolifération intestinale est une conséquence fréquente des traitements antibiotiques et de chimiothérapies.D’autres anticorps sont en cours de développement dans les pneumopathies bactériennes acquises sous ventilation mécanique en service de réanimation, commele suvratoxumab qui cible l’alphatoxine du Staphylococcus[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : pharmacienne-biologiste spécialisée, laboratoire de bactériologie virologie hygiène, CHU de Limoges
  • : assistant hospitalo-universitaire, laboratoire de bactériologie virologie hygiène, CHU de Limoges
  • : professeure des Universités, praticienne hospitalière, laboratoire de bactériologie virologie hygiène, CHU de Limoges

Classification

Pour citer cet article

Aurélie CHABAUD, Sylvain MEYER et Marie-Cécile PLOY. ANTIBIOTIQUES [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Enveloppe des bactéries à Gram positif ou négatif - crédits : Encyclopædia Universalis France

Enveloppe des bactéries à Gram positif ou négatif

Relation structure-fonction dans la famille des bêtalactamines - crédits : Encyclopædia Universalis France

Relation structure-fonction dans la famille des bêtalactamines

Sites d’action des principaux antibiotiques - crédits : Encyclopædia Universalis France

Sites d’action des principaux antibiotiques

Autres références

  • ANTIBIORÉSISTANCE

    • Écrit par Aurélie CHABAUD, Sylvain MEYER, Marie-Cécile PLOY
    • 5 907 mots
    • 4 médias

    Les antibiotiques sont des molécules naturellement produites par des bactéries ou des champignons, et qui contribuent à l’équilibre entre populations de micro-organismes au sein d’une niche écologique. L’utilisation d’antibiotiques pour prévenir ou traiter une infection, pour accélérer la croissance...

  • ACNÉ

    • Écrit par Corinne TUTIN
    • 3 313 mots
    • 4 médias
    L’arsenal thérapeutique contre l’acné s’enrichit. Un progrès est représenté par de nouveaux antibiotiques. Parmi ceux-ci, la sarécycline a été autorisée en octobre 2018 par la Food and Drug Administration américaine ; elle atténue les lésions d’acné en raison de ses effets anti-inflammatoires...
  • ACTINOMYCÈTES

    • Écrit par Hubert A. LECHEVALIER
    • 3 450 mots
    • 4 médias
    Les Actinomycètes sont les plus prolifiques de tous les micro-organismes en tant que producteurs d'antibiotiques. On estime que les deux tiers des quelque six mille antibiotiques isolés jusqu'ici sont produits par les Actinomycètes, et c'est Selman A. Waksman qui, le premier, a démontré la richesse...
  • ALIMENTATION (Aliments) - Risques alimentaires

    • Écrit par Jean-Pierre RUASSE
    • 4 757 mots
    • 1 média
    En matière de zootechnie, un des problèmes majeurs est posé par l'utilisation sans contrôle des antibiotiques dans un double but : thérapeutique anti-infectieuse d'une part, accélération de la croissance d'autre part. Mais cette utilisation entraîne trois ordres de conséquences néfastes : augmentation...
  • ANTIBIOTHÉRAPIE

    • Écrit par Paul MAZLIAK
    • 238 mots

    Pathologiste à l'hôpital St. Mary de Londres, Alexander Fleming (1881-1955) étudiait les bactéries responsables, pensait-on, de l'épidémie de grippe espagnole qui fit vingt millions de morts en 1918. Cultivant ces bactéries pathogènes en boîtes de Pétri (plates, contenant des milieux...

  • Afficher les 39 références

Voir aussi