ABDOMEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tronc humain

Tronc humain
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Paroi abdominale : muscles iliaques et lombaires

Paroi abdominale : muscles iliaques et lombaires
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Paroi abdominale : profil

Paroi abdominale : profil
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Paroi abdominale (face)

Paroi abdominale (face)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Tous les médias


Étude descriptive de l'abdomen humain

L'abdomen est une cavité délimitée par une paroi et présentant un contenu.

La paroi abdominale

La paroi abdominale se caractérise par une charpente osseuse raréfiée et une excellente couverture musculaire.

a) Le squelette abdominal est essentiellement formé par la portion lombaire de la colonne vertébrale (fig. 2). En situation postérieure et médiane, elle représente le seul pont osseux tendu de la cage thoracique au bassin. Les cinq vertèbres lombaires, très larges, unies par des disques épais, s'ordonnent en une courbure à concavité postérieure, appelée lordose lombaire, spécifique de l'homme.

Paroi abdominale : muscles iliaques et lombaires

Paroi abdominale : muscles iliaques et lombaires

Dessin

Diaphragme. Muscles iliaques et lombaires. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

L'armature osseuse de l'abdomen s'enrichit, dans le segment latéro-inférieur, du grand bassin, représenté en dedans par l'aileron sacré et en dehors par la fosse iliaque interne.

b) La paroi musculaire comprend : le diaphragme en haut, les muscles iliaques et lombaires en arrière, les muscles abdominaux en avant et latéralement (fig. 2 et 3).

Paroi abdominale : profil

Paroi abdominale : profil

Dessin

Paroi abdominale (profil - superficiel). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Paroi abdominale (face)

Paroi abdominale (face)

Dessin

La couverture musculaire de la paroi abdominale, vue de face. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Le diaphragme est une voûte fibro-musculaire insérée sur le pourtour inférieur du thorax. Elle s'élève dans la cage thoracique et se distribue en deux coupoles, droite et gauche, séparées par un centre tendineux.

Le sommet de la coupole droite atteint, dans la respiration moyenne, le niveau du 4e espace intercostal droit, à l'aplomb du mamelon. Le sommet de la coupole gauche se projette un peu plus bas, sur la 5e côte gauche. Le centre tendineux ne dépasse pas la base de l'appendice xiphoïde.

Le diaphragme dirige sa forte concavité vers l'abdomen. Il se moule en effet sur le foie à droite, la rate et l'estomac à gauche. Ces viscères abdominaux, coiffés par les coupoles, font saillie dans la cavité thoracique, sur la moitié inférieure de sa hauteur. Ils possèdent un segment supérieur dit thoracique, car masqué par les dernières côtes, et un segment inférieur, abdominal.

Les origines du diaphragme sont vertébrales, costales et sternales.

Les insertions vertéb [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  ABDOMEN  » est également traité dans :

APPENDICITE

  • Écrit par 
  • Laurent CHARBIT
  •  • 1 081 mots

Affection très fréquente, l'appendicite peut encore, de nos jours, avoir des conséquences graves. Anatomiquement, l'appendice peut être atteint à divers degrés : appendicite catarrhale, où l'appendice est simplement œdématié et hypervascularisé ; appendicite purulente (empyème appendiculaire) ; gangrène et perforation enfin. Les organes de voisinage (cæcum, intestin grêle, épiploon) vont réagir p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appendicite/#i_7591

ASCITE

  • Écrit par 
  • Michel PRIVAT DE GARILHE
  •  • 143 mots

L'hydropéritoine ou ascite est une accumulation de liquide dans la cavité péritonéale entre le feuillet qui tapisse la paroi abdominale et celui qui couvre les organes abdominaux. La distension ascitique de l'abdomen est accompagnée de matité à la percussion. Les causes les plus habituelles de l'ascite sont la cirrhose du foie, l'insuffisance cardiaque, l'invasion tumorale des feuillets péritonéau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ascite/#i_7591

CHIRURGIE ESTHÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre NAHON
  •  • 5 106 mots

Dans le chapitre « L'abdomen »  : […] La paroi abdominale, qui s'étend des dernières côtes au pubis, est constituée de la peau, de la graisse sous-cutanée et des muscles abdominaux. Chacun de ces trois éléments peut être l'objet de variations responsables d'une déformation. À côté de la grande intervention classique de décollement de toute la paroi abdominale avec une grande excision cutanée refermée sous tension et laissant en généra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chirurgie-esthetique/#i_7591

CIRCULATION COLLATÉRALE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 67 mots

Phénomène de dérivation, à la surface du tronc, d'une partie de l'écoulement sanguin normalement assuré par les veines profondes de la région thoraco-abdominale. Caractérisée par l'apparition sur les flancs et la région hypogastrique d'un réseau veineux sous-cutané bleuâtre et turgescent, la circulation collatérale exprime l'existence d'une hypertension portale. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/circulation-collaterale/#i_7591

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 446 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Description de l'appareil digestif humain »  : […] L'élément principal de l'appareil digestif est un tube, ouvert à ses deux extrémités. On peut distinguer : un pôle supérieur, ou céphalique, la cavité buccale, véritable vestibule du tube digestif, par laquelle pénètrent les aliments ; et un pôle inférieur, ou caudal, le rectum, qui contrôle la défécation par l'orifice anal. Entre ces deux pôles, le tube digestif se différencie en quatre segments […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_7591

ÉTRANGLEMENT HERNIAIRE

  • Écrit par 
  • Laurent CHARBIT
  •  • 659 mots

Par les lésions intestinales qu'il entraîne, l'étranglement est la complication la plus fréquente des hernies, et la plus grave. Toutes les hernies peuvent s'étrangler : inguinales, crurales et ombilicales surtout, mais aussi diaphragmatiques, obturatrices et épigastriques. L'étranglement est caractérisé par la striction serrée et permanente des organes contenus dans le sac herniaire. L'orifice h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etranglement-herniaire/#i_7591

FOIE

  • Écrit par 
  • Jean ANDRE, 
  • Jacques CAROLI, 
  • Yves HECHT
  •  • 15 671 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Anatomie et histologie »  : […] Le foie est un organe thoraco-abdominal : la majeure partie de cette glande est logée sous la très profonde coupole diaphragmatique droite qui le sépare du poumon droit et d'une partie du cœur ; il surplombe (fig. 1) la partie droite des viscères abdominaux, auxquels le relient d'une part des vaisseaux (veine porte et artère hépatique qui lui apportent le sang ; veines sus-hépatiques qui en assur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/foie/#i_7591

HERNIE INGUINALE

  • Écrit par 
  • Laurent CHARBIT
  •  • 566 mots

C'est la plus fréquente des hernies. Elle se voit surtout chez l'homme. Elle est due à l'extériorisation, temporaire ou permanente sous l'influence de la pression intra-abdominale, d'un viscère qui refoule les éléments de la paroi abdominale au niveau d'un point faible, anatomiquement prévisible, ici inguinal. Les enveloppes de la hernie sont constituées par la paroi (peau et graisse sous-cutanée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hernie-inguinale/#i_7591

HOQUET

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 180 mots

Contraction spasmodique et rythmique du diaphragme associée à celle des muscles constricteurs de la glotte, le hoquet constitue un réflexe qu'on peut inhiber, lorsque sa cause est bénigne, en faisant faire au patient une déglutition très lente en apnée. Mais le hoquet est, dans certains cas, un signe révélateur qui traduit des lésions diverses. Ce sont parfois des atteintes neurologiques (syndrome […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hoquet/#i_7591

INSECTES

  • Écrit par 
  • René LAFONT, 
  • Jean-Yves TOULLEC
  •  • 12 838 mots
  •  • 35 médias

Dans le chapitre « L'abdomen »  : […] L'abdomen est composé primitivement de onze segments, mais ce chiffre peut varier. Le premier segment peut être réduit ou incorporé au thorax comme chez certains Hyménoptères, ou, bien souvent, les segments terminaux peuvent être modifiés ou réduits. L'exosquelette des somites abdominaux se compose d'un tergite et d'un sternite reliés par une région pleurale membraneuse portant dans certains cas d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insectes/#i_7591

PÉRITONITE

  • Écrit par 
  • François BOURNÉRIAS
  •  • 419 mots

État inflammatoire de la séreuse péritonéale avec réaction au niveau des feuillets pariétaux et viscéraux, et création d'un épanchement dans la cavité péritonéale. Sur le plan anatomique, on distingue les péritonites généralisées de la grande cavité, des péritonites localisées dites plastiques, survenant autour d'un foyer infectieux (exemple : péritonite plastique appendiculaire). Ces péritonites […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peritonite/#i_7591

RATE

  • Écrit par 
  • Jean-Didier RAIN
  •  • 2 757 mots
  •  • 1 média

La rate est un organe lymphoïde richement vascularisé pesant 150 grammes environ chez l'adulte. Elle est située dans la partie supérieure gauche de l' abdomen recouverte par le gril costal. Les fonctions de la rate sont multiples en liaison avec une structure histologique complexe. De très nombreuses maladies peuvent toucher la rate, se manifestant en général par une splénomégalie, c'est-à-dire un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rate/#i_7591

TRAUMATISMES

  • Écrit par 
  • René NOTO
  •  • 6 820 mots

Dans le chapitre « Classification en fonction de la topographie »  : […] En traumatologie, le bilan précise toujours la localisation topographique de la lésion initiale. Classiquement, on distingue : – Les lésions de l'extrémité céphalique  ; le visage et les organes qu'il contient (nez, bouche, oreilles, yeux) avec les os de la face, le revêtement cutané (le cuir chevelu), la boîte crânienne. Toutes les lésions peuvent s'observer : contusion du v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traumatismes/#i_7591

Voir aussi

Pour citer l’article

Claude GILLOT, « ABDOMEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdomen/