APPENDICITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Affection très fréquente, l'appendicite peut encore, de nos jours, avoir des conséquences graves. Anatomiquement, l'appendice peut être atteint à divers degrés : appendicite catarrhale, où l'appendice est simplement œdématié et hypervascularisé ; appendicite purulente (empyème appendiculaire) ; gangrène et perforation enfin. Les organes de voisinage (cæcum, intestin grêle, épiploon) vont réagir pour endiguer l'infection, créant ainsi un plastron puis un abcès. Au maximum, l'infection diffuse à toute la grande cavité péritonéale : c'est la péritonite généralisée. Les germes en cause sont divers, mais le colibacille est constamment retrouvé. Fait important, il n'y a pas de parallélisme étroit entre les lésions anatomiques et leur expression clinique.

La forme habituelle est l'appendicite aiguë de la fosse iliaque droite, chez l'adulte jeune. La douleur, d'abord épigastrique ou paraombilicale, se localise en quelques heures à la fosse iliaque droite. Elle s'accompagne de vomissements et de constipation. La température avoisine 38 0C, la langue est chargée. À l'examen, l'abdomen est plat et « respire » normalement, mais avec un blocage à l'inspiration profonde. La palpation provoque une douleur et une défense (contraction musculaire réflexe) au niveau de la fosse iliaque droite et une douleur nette à la décompression de la paroi. Les touchers pelviens peuvent trouver une douleur haut située à droite. L'hémogramme montre en général une hyperleucocytose avec prédominance des polynucléaires neutrophiles, et les radios de l'abdomen, non nécessaires au diagnostic, pourraient montrer des niveaux hydroaériques régionaux, ou un exceptionnel stercolithe. L'intervention s'impose d'urgence.

L'évolution négligée peut se faire en quelques jours (parfois après une amélioration incomplète, souvent après un traitement antibiotique prescrit à tort) vers un plastron puis un abcès : [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  APPENDICITE  » est également traité dans :

ABDOMEN

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT
  •  • 6 342 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Le syndrome péritonitique »  : […] Le plus pur syndrome péritonitique est réalisé par la perforation d'un ulcère de l'estomac ou du duodénum. La douleur subite, dite « en coup de poignard », siège à l'épigastre ; elle est accompagnée d'un syndrome de choc, avec pâleur, pouls rapide, sueurs ; la température est normale. L'abdomen, à l'inspection, est plat, rétracté, ne respire pas. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/abdomen/#i_8030

Pour citer l’article

Laurent CHARBIT, « APPENDICITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/appendicite/