Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ŒSOPHAGE

Articles

  • ABDOMEN

    • Écrit par Claude GILLOT
    • 6 346 mots
    • 9 médias
    ...embryologie éclaireront l'évolution du péritoine. Le tube digestif initial est sagittal (fig. 5) et présente de haut en bas différents segments. L'œsophage abdominal est court ; l'estomac a la forme d'une poche qui dirige sa concavité, la petite courbure, du côté ventral. Le duodénum forme une...
  • CŒUR - Maladies cardio-vasculaires

    • Écrit par Jean-Yves ARTIGOU, Yves GROSGOGEAT, Paul PUECH
    • 16 174 mots
    • 4 médias
    L'œsophage est situé dans le médiastin postérieur et se trouve, pour une partie de son trajet, à la face postérieure du cœur, au voisinage de l'oreillette gauche. Cette proximité a été utilisée pendant longtemps pour faciliter le diagnostic radiologique de la dilatation de l'oreillette gauche par opacification...
  • DIGESTIF APPAREIL

    • Écrit par Universalis, Claude GILLOT
    • 4 744 mots
    • 5 médias
    L'œsophage est un long conduit, médian, proche de la colonne vertébrale, qui traverse le thorax de part en part. Son orifice supérieur, ou bouche œsophagienne, situé en regard de la sixième (ou septième) vertèbre cervicale, s'ouvre dans le pharynx. On observe parfois à ce niveau des diverticules de...
  • DYSPHAGIE

    • Écrit par François BOURNÉRIAS
    • 109 mots

    Sensation d'arrêt, douloureuse ou non, lors de la déglutition des aliments. À distinguer surtout de la « boule hystérique » indépendante de l'alimentation. La dysphagie d'origine bucco-pharyngée, volontiers accompagnée de fausses routes, est souvent due à des troubles d'origine neurologique....

  • ESTOMAC

    • Écrit par Miguel LEWIN
    • 4 235 mots
    • 2 médias
    ...acide qui est mis en cause, mais l'effet corrosif de cette sécrétion. Dans la hernie hiatale, une partie de l'estomac est anormalement remontée à travers l'hiatus œsophagien et reste prisonnière du diaphragme. La stagnation de la sécrétion chlorhydropeptique à cet endroit provoque une érosion de la paroi...
  • FOIE

    • Écrit par Jacques CAROLI, Universalis, Yves HECHT
    • 9 970 mots
    • 6 médias
    ...conséquences de l'hypertension portale sont souvent graves, plus dramatiques encore, voire mortelles, sont les hémorragies digestives par rupture des veines œsophagiennes qui tendent à établir une circulation de suppléance. Jusqu'aux années 1970, la seule méthode de traitement d'urgence d'une hémorragie aiguë...
  • NAISSANCE - Néonatologie

    • Écrit par Lucien MICHON
    • 4 249 mots
    • 1 média
    L' atrésie œsophagienne : la partie supérieure de l'œsophage se termine ici en cul-de-sac à hauteur de la bifurcation trachéale ; la partie inférieure communique habituellement avec la bronche gauche. Dès la première tentative d'alimentation, il y a suffocation, car l'œsophage n'étant pas perméable,...
  • NUCLÉAIRE MÉDECINE

    • Écrit par Jean-Louis BARAT, Dominique DUCASSOU, Nathalie VALLI
    • 5 883 mots
    • 8 médias
    La sensibilité de détection et la possibilité d'observation sur de longues durées confèrent à la scintigraphie des avantages certains dansl'étude des anomalies de la motricité œsophagienne et gastrique. Le traceur est administré par voie orale sous forme de sulfocolloïdes marqués au technétium...
  • PHARYNX

    • Écrit par Marcel AUBRY, Universalis, Bernard MEYER
    • 5 699 mots

    On appelle pharynx l'espace anatomique sur lequel s'ouvre le fond de la cavité buccale, comme on peut le voir dans la figure 1 de l'article digestif (appareil). Pour simplifier, on a l'habitude de dire qu'il correspond au carrefour aérodigestif où se croisent les trajets du flux respiratoire...

  • TÊTE ET COU

    • Écrit par Claude GILLOT
    • 13 400 mots
    • 9 médias
    L'œsophage cervical est très court ; il succède au pharynx, à la hauteur du cartilage cricoïde. Le relais entre la musculature striée, circulaire du pharynx et la musculeuse lisse de l'œsophage constitue un point faible, amorce des diverticules pharyngo-œsophagiens.

Média

Cavité buccale

Cavité buccale