Sulfures naturels



ARGENTITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 244 mots

Sulfate d'argent, encore appelée improprement « galène argentifère » (la galène est le sulfure de plomb), l'argentite se présente sous forme de cristaux octaédriques plurimillimétriques de couleur gris de plomb à noirâtre souvent associés en agrégats ou en branches noduleuses. Elle montre parfois, selon son état de fraîch […] Lire la suite

BLENDE ou SPHALÉRITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 468 mots

Sulfure de zinc, la blende, également appelée sphalérite, présente de nombreuses couleurs selon les quantités de fer, de manganèse, de cadmium ou de gallium qu'elle contient dans son réseau cristallin. Les variétés qui renferment le plus de fer – la christophite et la marmatite – […] Lire la suite

CHALCOSITE ou CHALCOCITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 267 mots

Sulfure de cuivre, la chalcosite, ou chalcosine (terme ancien), se présente le plus souvent sous forme massive de couleur gris de plomb à brun noir selon l'altération du cuivre, teintes qui la distinguent facilement des autres sulfures de cuivre. Elle se caractérise aussi par son éclat métallique et sa propriété sectile ( […] Lire la suite

LÖLLINGITE

  • Écrit par 
  • Yannick LOZAC'H
  •  • 306 mots

De formule chimique FeAs2, la löllingite est un diarséniure de fer du groupe de la pyrite. Elle est composée de 27,2 p. 100 de fer, de 72,8 p. 100 d'arsenic et d'un peu de soufre et d'antimoine.La löllingite forme un sous-groupe qui corresp […] Lire la suite

MARCASSITE ou MARCASITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 692 mots

Bisulfure de fer, la marcassite peut être fréquente dans certaines roches sédimentaires. Assez rare en cristaux isolés, elle présente alors une forme tabulaire allongée ou parfois prismatique, à l'éclat métallique argenté. Le plus souvent les cristaux sont associés en un ensemble complexe de macles multiples en « crêtes de coq » ou en « pointes de flèche » sur lesquels se plaquent parallèlement be […] Lire la suite

MILLÉRITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 306 mots

Sulfure de nickel, la millérite, appelée parfois « cheveux d'or » ou « pyrite capillaire », se présente en pelotes d'aiguilles souples fibroradiées qui arborent parfois des irisations multicolores. Les fins cristaux aciculaires, de couleur jaune laiton à vert jaune, peuvent atteindre plusieurs centimètres de longueur (jusqu'à 20 cm pour les spécimens provenan […] Lire la suite

ORPIMENT

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 649 mots

Sulfure d'arsenic, l'orpiment est un minéral facilement reconnaissable par sa couleur jaune doré à jaune orangé, son clivage très facile en plaques transparentes et flexibles, rappelant celui des micas, et par sa faible dureté, permettant de le rayer avec l'ongle. Les cristaux se présentent le plus souvent en amas entremêlés, foliacés ou fibreux, ou en rogno […] Lire la suite

PYRITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 832 mots
  •  • 1 média

Bisulfure de fer, la pyrite est un minéral très répandu et présent dans de nombreux types de roche. Sa détermination est relativement facile en raison de sa couleur jaune laiton, de son éclat métallique et de la géométrie de ses cristaux fréquents dérivée du cube : cubique pure (forme rare) ou pentagonododécaédrique, cette dernière forme étant typique de ce minéral et, pour cela, appelée pyritoédr […] Lire la suite

RÉALGAR

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 566 mots

Sulfure d'arsenic, le réalgar se caractérise, d'une part, par des cristaux prismatiques, parfois centimétriques, striés parallèlement à l'axe d'allongement, d'une belle couleur rouge rubis lorsqu'ils sont frais, et, d'autre part, par une faible dureté, l'ongle le rayant facilement. Le réalgar se présente aussi en masses […] Lire la suite

SPERRYLITE

  • Écrit par 
  • Philippe ROSSI
  •  • 257 mots

Arséniure naturel de platine, de formule chimique PtAs2, la sperrylite doit son nom au chimiste canadien F. L. Sperry, qui l'a identifiée dans des minerais de Sudbury (Ontario, Canada).Elle contient principalement du platine et de l'arsenic, avec un peu de rhodium et quelquefois de l'étain et des traces de fer, de […] Lire la suite

SULFURES ET SULFOSELS NATURELS

  • Écrit par 
  • Roland PIERROT, 
  • Guy ROGER
  •  • 6 075 mots
  •  • 13 médias

On peut considérer les sulfures selon le rapport décroissant du cation (A) à l'anion (X), et les classer en groupes chimiques A2X, AX, A2X3, AX2, AX3 et enfin AxA′yXz pour les sulfures bimétalliques.La chalcocite Cu2S, orthorhombique (groupe de symétrie Ab2m) se présente en prismes courts ou en tablettes épaisses avec […] Lire la suite


Affichage 

Bismuthinite

photographie : Bismuthinite

photographie

La bismuthinite est un sulfure de bismuth d'origine hydrothermale, généralement associé à l'étain, à l'argent et au cobalt. Cet échantillon, qui montre des cristaux prismatiques dans une gangue de barytine, provient de Brosso dans le Piémont (Italie). 

Crédits : C. Bevilacqua/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

Pyrite

photographie : Pyrite

photographie

La pyrite, bisulfure de fer à l.éclat métallique jaune, jadis appelé « or des fous » en raison de la confusion que sa découverte pouvait faire naître chez les chercheurs d'or, est essentiellement exploitée pour l'extraction du soufre et pour la fabrication de l'acide sulfurique. 

Crédits : Fabreminerals.com

Afficher

Sulfures, arséniures, sulfosels, tellurures et antimoniures

tableau : Sulfures, arséniures, sulfosels, tellurures et antimoniures

tableau

Principaux sulfures, arséniures, sulfosels, tellurures et antimoniures (les sulfosels sont marqués d'une astérisque) 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Blende

dessin : Blende

dessin

Principales structures de sulfures et sulfosels (d'après H. Strunz, 1970). 1. La structure de la blende prend naissance à partir de celle du diamant par un remplacement de 2 C par Zn + S ; chaque Zn est entouré de 4 S et, de la même manière, chaque S est tétracoordonné... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Nickelite

dessin : Nickelite

dessin

Principales structures de sulfures et sulfosels (d'après H. Strunz, 1970). 1. La structure de la blende prend naissance à partir de celle du diamant par un remplacement de 2 C par Zn + S ; chaque Zn est entouré de 4 S et, de la même manière, chaque S est tétracoordonné... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Stibine

dessin : Stibine

dessin

Principales structures de sulfures et sulfosels (d'après H. Strunz, 1970). 1. La structure de la blende prend naissance à partir de celle du diamant par un remplacement de 2 C par Zn + S ; chaque Zn est entouré de 4 S et, de la même manière, chaque S est tétracoordonné... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Molybdénite

dessin : Molybdénite

dessin

Principales structures de sulfures et sulfosels (d'après H. Strunz, 1970). 1. La structure de la blende prend naissance à partir de celle du diamant par un remplacement de 2 C par Zn + S ; chaque Zn est entouré de 4 S et, de la même manière, chaque S est tétracoordonné... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Sulfures et sulfosels : structures

dessin : Sulfures et sulfosels : structures

dessin

Principales structures de sulfures et sulfosels (d'après H. Strunz, 1970). 1. La structure de la blende prend naissance à partir de celle du diamant par un remplacement de 2 C par Zn + S ; chaque Zn est entouré de 4 S et, de la même manière, chaque S est tétracoordonné... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Marcasite

dessin : Marcasite

dessin

Principales structures de sulfures et sulfosels (d'après H. Strunz, 1970). 1. La structure de la blende prend naissance à partir de celle du diamant par un remplacement de 2 C par Zn + S ; chaque Zn est entouré de 4 S et, de la même manière, chaque S est tétracoordonné... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Chalcopyrite

dessin : Chalcopyrite

dessin

Principales structures de sulfures et sulfosels (d'après H. Strunz, 1970). 1. La structure de la blende prend naissance à partir de celle du diamant par un remplacement de 2 C par Zn + S ; chaque Zn est entouré de 4 S et, de la même manière, chaque S est tétracoordonné... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bismuthinite

Bismuthinite
Crédits : C. Bevilacqua/ De Agostini/ Getty Images

photographie

Pyrite

Pyrite
Crédits : Fabreminerals.com

photographie

Sulfures, arséniures, sulfosels, tellurures et antimoniures

Sulfures, arséniures, sulfosels, tellurures et antimoniures
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Blende

Blende
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Nickelite

Nickelite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Stibine

Stibine
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Molybdénite

Molybdénite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Sulfures et sulfosels : structures

Sulfures et sulfosels : structures
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Marcasite

Marcasite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Chalcopyrite

Chalcopyrite
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin