MILLÉRITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sulfure de nickel, la millérite, appelée parfois « cheveux d'or » ou « pyrite capillaire », se présente en pelotes d'aiguilles souples fibroradiées qui arborent parfois des irisations multicolores. Les fins cristaux aciculaires, de couleur jaune laiton à vert jaune, peuvent atteindre plusieurs centimètres de longueur (jusqu'à 20 cm pour les spécimens provenant d'Allemagne). Elle peut se confondre avec la tourmaline ou avec le rutile, qui se présentent également en aiguilles, mais sa couleur et la réaction classique du nickel (il donne une solution rose avec la diméthylglyoxime) la distinguent aisément.

formule : NiS ;

système : rhomboédrique ;

dureté : 3-3,5 ;

poids spécifique : 5,3-5,6 ;

éclat : métallique ;

transparence : opaque ;

cassure : quelconque.

Son nom rend hommage au minéralogiste anglais William Hallowes Miller (1801-1880) qui élabora une notation cristallographique. La millérite apparaît dans des veines hydrothermales de basse température, dans des calcaires et des dolomies. Bien que sa teneur en nickel soit d'environ 65 p. 100, elle n'est généralement pas exploitée en raison de la faible importance de ses gisements. C'est essentiellement une pièce de collection minéralogique. Elle est cependant exploitée en Allemagne (Kladno, Bohême), où, dans des veines au sein des terrains houillers, elle cristallise à l'intérieur de géodes d'une sidérite alumineuse. En abondance dans des calcaires du Missouri (près de Saint Louis) et de l'Iowa (Keokuk), elle est associée à la fluorite, la dolomie et la calcite, et se présente en boucles arénacées (comme des boucles de cheveux).

La millérite fond facilement à la flamme en produisant un globule noir magnétique.

—  Yves GAUTIER

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « MILLÉRITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/millerite/