MARCASSITE ou MARCASITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Bisulfure de fer, la marcassite peut être fréquente dans certaines roches sédimentaires. Assez rare en cristaux isolés, elle présente alors une forme tabulaire allongée ou parfois prismatique, à l'éclat métallique argenté. Le plus souvent les cristaux sont associés en un ensemble complexe de macles multiples en « crêtes de coq » ou en « pointes de flèche » sur lesquels se plaquent parallèlement beaucoup d'autres cristaux plus minces. Dans les roches sédimentaires, la marcassite se présente fréquemment en rognons mamelonnés sphériques ou tuberculeux, à l'enveloppe marron résultant de l'altération périphérique du minéral en limonite. La cassure des rognons laisse apparaître une structure fibroradiée au bel éclat blanc d'étain ; celui-ci se ternit rapidement à l'air si l'on ne prend pas la précaution d'apposer un vernis adéquat qui retarde seulement sa décomposition plus ou moins inévitable.

formule : FeS2 ;

système : orthorhombique, classe holoédrique ;

dureté : 6-6,5 ;

poids spécifique : 4,6-4,9 ;

éclat : métallique ;

transparence : opaque ;

cassure : inégale.

Jadis, le terme de marcassite (de l'ancien arabe marqachītā) désignait indifféremment la marcassite et la pyrite. Ce n'est qu'en 1814 que le minéralogiste français René Just Haüy les distingua.

La marcassite cristallise dans des roches carbonatées (comme la craie) ou dans des roches carbonées (des terrains houillers). Elle apparaît lors de la diagenèse en milieu réducteur, à l'abri de l'air, en présence d'hydrogène sulfuré ; les oxydes de fer sont transformés en sulfure de fer (FeS) puis en disulfure de fer (FeS2). Si le pH est neutre ou légèrement acide la marcassite se forme, si le pH est légèrement alcalin la pyrite cristallise. C'est pour cela que la marcassite est moins fréquente que la pyrite, qui apparaît ainsi comme une forme stable de la marcassite. Elle s'altère facilement en sulfate de fer (FeSO4, 7H2O). De fait, un échantillon de marcassite se transforme au bout d'un certain temps [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  MARCASSITE ou MARCASITE  » est également traité dans :

SULFURES ET SULFOSELS NATURELS

  • Écrit par 
  • Roland PIERROT, 
  • Guy ROGER
  •  • 6 119 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Marcasite »  : […] La marcasite FeS 2 , orthorhombique (P  mnn ), est souvent cristallisée : cristaux tabulaires souvent à faces courbes, associations fréquentes en « crêtes de coq » ou en « pointes de flèches ». Généralement en masses globulaires, fibroradiées, mamelonnées. Couleur jaune de bronze avec une teinte grisâtre ou verdâtre, cassure blanc d'étain. Minéral fréquent qui s'oxyde très fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulfures-et-sulfosels-naturels/#i_48360

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « MARCASSITE ou MARCASITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcassite-marcasite/