ARGENTITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sulfate d'argent, encore appelée improprement « galène argentifère » (la galène est le sulfure de plomb), l'argentite se présente sous forme de cristaux octaédriques plurimillimétriques de couleur gris de plomb à noirâtre souvent associés en agrégats ou en branches noduleuses. Elle montre parfois, selon son état de fraîcheur, un bel éclat métallique gris clair à bleuté. L'argentite peut, comme le plomb, se couper au couteau (on dit alors qu'elle est sectile).

Formule : Ag2S ; système : cubique ; dureté : 2-2,5 ; poids spécifique : 7-7,4 ; éclat : métallique ; transparence : opaque ; cassure : subconchoïdale.

L'argentite est le minerai principal des gisements d'argent (d'où son nom) ; elle peut contenir jusqu'à 87 p. 100 de cet élément natif. Associée à l'argent natif, la galène ou la proustite, l'argentite apparaît dans les veines hydrothermales de basse température, mais supérieure à 179 0C. Elle est en effet instable en dessous de cette température et se transforme alors en acanthite, un dimorphe orthorhombique. Les principaux gisements d'argentite se situent en Saxe (Allemagne), au Nevada (États-Unis), au Mexique, au Pérou et au Chili.

Minéral très tendre, l'argentite fond facilement en formant un globule d'argent métallique et en libérant des vapeurs sulfureuses irritantes. Elle est soluble dans les acides forts.

—  Yves GAUTIER

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  ARGENTITE  » est également traité dans :

ARGENT, métal

  • Écrit par 
  • Robert COLLONGUES
  •  • 5 186 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « État naturel »  : […] L'argent est disséminé sur toute la surface de la Terre. C'est cependant un métal très rare qui ne vient qu'au 63 e rang dans l'ordre d'abondance des éléments de l'écorce terrestre. Il existe aussi dans l'eau de mer à une concentration correspondant sensiblement à la solubilité du chlorure (10 -5 g/l), et on l'a signalé dans les pierres météorique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/argent-metal/#i_465

SULFURES ET SULFOSELS NATURELS

  • Écrit par 
  • Roland PIERROT, 
  • Guy ROGER
  •  • 6 119 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Argentite »  : […] L'argentite Ag 2 S, cubique (I m3m ), assez fréquemment cristallisée en cubes et octaèdres, a rarement des formes plus complexes. Un cristal cubique d'argentite donne un diagramme de R.X. orthorhombique ; en effet la forme cubique d'Ag 2 S stable au-dessus de 179  0 C devient orthorhombique (acanthite) par refroidissement ; elle donne souvent des mass […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulfures-et-sulfosels-naturels/#i_465

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « ARGENTITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/argentite/