BLENDE ou SPHALÉRITE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sulfure de zinc, la blende, également appelée sphalérite, présente de nombreuses couleurs selon les quantités de fer, de manganèse, de cadmium ou de gallium qu'elle contient dans son réseau cristallin. Les variétés qui renferment le plus de fer – la christophite et la marmatite – sont brunes à noires. La blende pure peut cristalliser de belles formes centimétriques, dérivées du tétraèdre et du dodécaèdre, de couleur jaune résine, orangée, rouge ou brun rougeâtre. Les beaux cristaux, pouvant atteindre 10 centimètres de diamètre, sont taillés en pierres fines ; ils proviennent des pics d'Europe (Asturies, Espagne) et de Chivera (Mexique). Mais la blende apparaît le plus souvent en boules compactes granulaires à microcristallines.

formule : ZnS ;

système : cubique ;

dureté : 3,5-4 ;

poids spécifique : 3,5-4,2 ;

éclat : soyeux à cireux, parfois submétallique ;

transparence : transparente à translucide ;

cassure : conchoïdale.

La blende, en raison de sa grande variété de formes, de teintes et de gisements, a longtemps trompé les mineurs et les minéralogistes qui la confondaient avec d'autres espèces ; cela explique l'étymologie de ses deux noms : de l'allemand blenden (éblouir, tromper) et du grec sphaleros (trompeur, incertain). Elle représente le principal minerai de zinc, et c'est le sulfure le plus abondant à la surface de la Terre. Minéral primaire des gîtes métallifères, la blende cristallise dans des filons hydrothermaux, recoupant de nombreux types de roches, et parfois dans les pegmatites, comme minéral accessoire. Elle est fréquemment associée aux autres sulfures courants – la galène (sulfure de plomb), la pyrite (sulfure de fer) et la chalcopyrite (bisulfure de fer et de cuivre) – et insérée dans une gangue de calcite, de sidérite, de quartz, de dolomie, de fluorite ou de baryte. Les gisements sont nombreux ; les plus connus, pour leur exploitation de zinc, de gallium et d'indium, se situent aux États-Unis, au Canada, au Mexique, en Australie, au Maroc, en Zambie et en Europe.

On connaît un autre sulfure de zinc, la wurtzite, de même composition que la blende, mais très rare et cristallisant dans le système hexagonal.

La blende peut être fluorescente en donnant une teinte orange sous la lumière ultraviolette. Elle présente alors la curieuse particularité de la triboluminescence : elle produit des éclairs de lumière orange en réponse à de légers chocs avec un corps dur tel un autre minéral. Enfin, la blende est soluble dans l'acide chlorhydrique avec dégagement d'anhydre sulfureux (H2S) à l'odeur caractéristique d'œuf pourri.

—  Yves GAUTIER

Écrit par :

  • : docteur en sciences de la Terre, concepteur de la collection La Science au présent à la demande et sous la direction d'Encyclopædia Universalis, rédacteur en chef de 1997 à 2015

Classification


Autres références

«  BLENDE ou SPHALÉRITE  » est également traité dans :

CADMIUM

  • Écrit par 
  • Alexandre TRICOT
  •  • 8 045 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Minerais, production, consommation »  : […] Le cadmium se trouve dans presque tous les minerais polymétalliques contenant du zinc et, plus ces minerais sont riches en zinc, plus ils contiennent de cadmium. Les teneurs en cadmium des minerais de zinc sont néanmoins très faibles, de 0,01 à 0,03 p. 100 sur minerai brut ; certains gisements au Mexique et au Pérou notamment ont donné des taux plus élevés. Les minerais subissent à la mine dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cadmium/#i_3065

MINÉRALOGIE

  • Écrit par 
  • Claude GUILLEMIN
  •  • 12 132 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Sulfures et sulfosels »  : […] Ils comprennent les sulfures, séléniures, tellurures, arséniures et antimoniures des métaux suivants : Ag, Cu, Zn, Pb, Fe, Co, Ni, Mo, W, Sn, Hg, As, Sb, Bi. Les sulfosels, dont la minéralogie est très complexe, ont une formule générale du type A m B n X p  : A = Cu, Ag, Pb, Sn ; B = As, Sb, Bi, Sn ; X = S. Cette classe (près de 450 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mineralogie/#i_3065

PLOMB

  • Écrit par 
  • Claude FOUASSIER, 
  • Michel PÉREYRE, 
  • Michel RABINOVITCH, 
  • Jean-Louis VIGNES
  •  • 6 741 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les gisements en relation directe avec le volcanisme »  : […] Ces gisements sont stratoïdes, souvent en grande partie stratiformes, encaissés dans des séries volcaniques à volcano-sédimentaires stratifiées sous-marines. On trouve souvent au toit de ces gisements des formations à oxydes de fer et silice rubanées, et au mur des volcanites altérées contenant des stockwerks et des disséminations de sulfures qui représenteraient les cheminées fumerolliennes d'ali […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plomb/#i_3065

PYRITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 831 mots
  •  • 1 média

Bisulfure de fer, la pyrite est un minéral très répandu et présent dans de nombreux types de roche. Sa détermination est relativement facile en raison de sa couleur jaune laiton, de son éclat métallique et de la géométrie de ses cristaux fréquents dérivée du cube : cubique pure (forme rare) ou pentagonododécaédrique, cette dernière forme étant typique de ce minéral et, pour cela, appelée pyritoé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pyrite/#i_3065

SULFURES ET SULFOSELS NATURELS

  • Écrit par 
  • Roland PIERROT, 
  • Guy ROGER
  •  • 6 119 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Gisements stratiformes dans des terrains sédimentaires »  : […] À l'échelle du gisement, les corps minéralisés se disposent en couches, en lentilles ou en amas plus ou moins concordants avec la stratification des terrains encaissants, ce qui n'exclut pas des discordances de détail, dues à des remobilisations. Dans bon nombre de ces gisements, des observations tendent à montrer que la minéralisation n'a pas été introduite tardivement mais qu'elle est synchrone […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sulfures-et-sulfosels-naturels/#i_3065

SULFURIQUE ACIDE

  • Écrit par 
  • Gabriel TRIDOT
  •  • 3 514 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Préparation de l'anhydride sulfureux »  : […] Les matières premières principales sont aujourd'hui le soufre et les minerais sulfurés. Souvent très pur et facilement purifiable, le soufre élémentaire est la matière de départ la plus simple. Il est extrait pour l'essentiel du golfe du Mexique par le procédé Frasch. De ce fait, l'industrie américaine de l'acide sulfurique repose sur le soufre. On le récupère aussi de certains gaz naturels qui c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acide-sulfurique/#i_3065

ZINC

  • Écrit par 
  • Noël DREULLE, 
  • Paule DREULLE, 
  • Jean-Louis VIGNES, 
  • Bernard WOJCIEKOWSKI
  •  • 5 307 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Métallurgie »  : […] Les minerais de zinc se trouvent dans la nature sous deux formes principales : d'une part, les variétés sulfurées, blende (ou sphalérite) et wurtzite ; d'autre part, les variétés oxydées, smithsonite , hydrozincite (carbonates), franklinite, zincite (oxydes), hémimorphite (ou calamine), willemite (silicates). La blende (ZnS) représente 95 p. 100 de la production minière. Les teneurs en zinc du m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zinc/#i_3065

Pour citer l’article

Yves GAUTIER, « BLENDE ou SPHALÉRITE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/blende-sphalerite/