Philosophie chrétienne



ALLÉGORISTES CHRÉTIENS

  • Écrit par 
  • Richard GOULET
  •  • 668 mots

À la suite des philosophes païens qui interprétaient les mythes traditionnels de l'hellénisme en dévoilant la signification philosophique cachée (morale ou physique) qu'ils contenaient, les Juifs (Aristobule et Philon d'Alexandrie) puis les chrétiens ont dégagé des saintes Écritures des sens cachés voulus par Dieu, véritable auteur de la Bible, et distincts du […] Lire la suite

CRÉATION - La création dans les synthèses philosophico-religieuses

  • Écrit par 
  • Stanislas BRETON
  •  • 4 061 mots

Les spéculations, philosophiques ou théologiques, sur les « origines » sont à la fois en rupture et en continuité avec les mythes cosmogoniques. Elles s'en écartent par deux traits majeurs : accentuation du rationnel ; réflexion sur l'idée de principe. Ce type de réflexion s'oppose aux traditions légendaires en ce qu'elle réduit le détail des descriptions cosmogoniques qui prolifèrent dans les réc […] Lire la suite

HYPOSTASE, philosophie

  • Écrit par 
  • Lucien JERPHAGNON
  •  • 320 mots

Du grec hupostasis, ce qui est en dessous, au fond, d'où le sens de dépôt (Aristote), de fondement, de structure, de réalité par opposition à quelque fruit de l'imagination (Aristote). Le terme n'acquiert de sens philosophique que tardivement. L'Épître aux Hébreux, où Jésus-Christ est dit « empreinte de l'hypostase du Père », est la première attestation d'un usage philosophique […] Lire la suite

IMMANENCE ET TRANSCENDANCE

  • Écrit par 
  • Robert MISRAHI
  •  • 4 283 mots
  •  • 1 média

Le problème traditionnel de l'immanence et de la transcendance se pose aujourd'hui en termes de pouvoir et non plus de référence intellectuelle ou ontologique. Ce qui est en question, c'est la nature et l'étendue du pouvoir scientifique, politique, philosophique, de l'humanité sur elle-même : peut-elle désespérer et s'abandonner à des forces supérieures et […] Lire la suite

PATRISTIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre HADOT
  •  • 8 799 mots

On a souvent salué dans la patristique l'aurore de la philosophie chrétienne (Étienne Gilson, Claude Tresmontant) ; les Pères de l'Église, dans leur réflexion sur le message évangélique, auraient été amenés à dégager les notions philosophiques qui y étaient impliquées, par exemple l'idée de création, l'idée de personne ou de […] Lire la suite

PÉCHÉ ORIGINEL

  • Écrit par 
  • André-Marie DUBARLE, 
  • André DUMAS
  •  • 6 954 mots
  •  • 2 médias

Kant s'est intéressé à plusieurs reprises au récit de la chute dans la Genèse. Le texte lui fournit d'abord matière à une explication des débuts de la civilisation dans l'espèce humaine. Même si le premier homme a pâti, comme il était fatal, de ses expériences nouvelles, sortant des limites étroites mais sûres de l'instinct, s'il y a trouvé la souffrance, […] Lire la suite

PÉCHÉ, religion

  • Écrit par 
  • Jacques POHIER
  •  • 6 314 mots

La qualification de péché désigne le fait qu'un acte est nuisible à la vie dont Dieu veut faire vivre les hommes au sein de l'Alliance selon laquelle il désire les rassembler en communion avec lui et entre eux. C'est donc le dessein de salut de Dieu qui est mis à mal par le péché et, en ce sens, il serait légitime de dire que Dieu est la principale et la premi […] Lire la suite