Pierre RIQUET

maître assistant à l'université de Paris-I

BERG

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 684 mots

En allemand, le mot Berg signifie tout à la fois la montagne et la mine, et l'association n'est pas fortuite. Il s'agit moins de la haute montagne, où l'on reconnaît plutôt des massifs (Gebirge) et des crêtes qui s'attirent les noms de Spitze, Stein, Kopf, que de la moyenne montagne, tel le massif v […] Lire la suite

BÖRDE

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 201 mots

Mot dérivé du vieil allemand bören (porter, rapporter) appliqué primitivement au territoire fiscal d'une église ou d'une ville, plus particulièrement au riche pays agricole de Magdebourg. La fertilité de la région tient à l'épandage de lœss d'origine éolienne à l'ère quaternaire, quand les vents soufflant sur la grande plaine du Nord é […] Lire la suite

ELBE

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 619 mots

Mis à part le Rhin, qui a une origine alpestre, l'Elbe (en tchèque le Labe) est le plus important des fleuves d'Europe centrale coulant des massifs hercyniens en direction de la mer du Nord, ou de la Baltique, à travers la grande plaine germano-polonaise (Ems, […] Lire la suite

GEEST

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 243 mots

Mot allemand issu du frison güst (infertile), la « geest » qualifie des « pays », des régions de la grande plaine du Nord, principalement en Basse-Saxe. L'emploi du terme a été généralisé par les géographes qui, dans cette grande plaine d'origine glaciaire, distinguent, par l'examen de la nature du sol et de l'hydrographie, trois types […] Lire la suite

MARSCHEN

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 207 mots

Terme géographique allemand assez comparable à celui de polder, Marschen qualifie des marais asséchés et protégés par des digues. Les Marschen couvrent environ 8 000 kilomètres carrés à proximité et sur le littoral allemand de la mer du Nord. Ils sont de deux sortes : maritimes (Seemarschen) ou le long des grands fleuve […] Lire la suite

MITTELLANDKANAL

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 349 mots

Ainsi nommé parce qu'il s'étend dans la partie centrale de l'Allemagne du Nord, le Mittellandkanal (ou canal Ems-Weser-Elbe) assure la jonction entre l'Ems, la Weser et l'Elbe en suivant un tracé d'ouest en est à travers la grande plaine du Nord. Sa construction ne posa, dans ce pays plat, aucune difficulté technique, mais […] Lire la suite

NECKAR

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 398 mots

Affluent de rive droite du Rhin dont le bassin versant de 14 000 kilomètres carrés constitue une grande partie du Land de Bade-Wurtemberg en Allemagne. La configuration de ce bassin et le cours de ses rivières révèlent les annexions faites par le système hydrographique du Rhin […] Lire la suite

ODER

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 459 mots

L'Oder (Odra en polonais et en tchèque) est un fleuve de 854 kilomètres de longueur, au bassin versant de 124 700 kilomètres carrés. À l'instar de la Vistule à l'est, de la Weser, de l'Ems et du Rhin à l'ouest, l'Oder coule du sud vers le nord ; elle rejoint aussi la grande plaine du […] Lire la suite

RUHR

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 1 011 mots

Rivière de 235 kilomètres de longueur, affluent de la rive droite du Rhin, dans lequel elle se jette à Duisburg. La Ruhr a donné son nom au plus puissant bassin industriel du monde (Ruhrgebiet). Les besoins en eau des villes et des usines de celui-ci ont entraîné l'établissement de barrages-réservoirs dans son cours amont, dans le Sauerland : barrage de la Bigg […] Lire la suite

SAALE

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 340 mots

Nom porté par plusieurs rivières d'Europe centrale. Il y a ainsi une Fränkische Saale en Franconie. Mais la plus importante est celle de Thuringe, la Thüringische ou Sächsische Saale ; cet affluent de l'Elbe a aussi donné son nom à l'avant-dernière grande glaciation ayant affecté l'inlandsis scandinave au Quaternaire, la […] Lire la suite

WESER

  • Écrit par 
  • Pierre RIQUET
  •  • 462 mots

Un des grands fleuves d'Allemagne, long de 440 kilomètres, avec un bassin-versant de 45 300 kilomètres carrés drainé vers la mer du Nord, la Weser paraît modeste en comparaison du Rhin et de l'Elbe, entre lesquels elle s'insère. En réalité, le nom de Weser n'apparaît qu'à Münden, après […] Lire la suite