MARSCHEN

Terme géographique allemand assez comparable à celui de polder, Marschen qualifie des marais asséchés et protégés par des digues. Les Marschen couvrent environ 8 000 kilomètres carrés à proximité et sur le littoral allemand de la mer du Nord. Ils sont de deux sortes : maritimes (Seemarschen) ou le long des grands fleuves (Flussmarschen) : Ems, Hunte, Weser, Elbe (jusqu'à Lauenburg). Constitués de fines alluvions riches en matières organiques, les Marschen sont des terroirs agricoles fertiles, supérieurs aux terres de la Geest situées en arrière. Les Seemarschen sont le domaine de propriétés moyennes où se pratiquent une agriculture intensive (avoine, orge, betteraves, herbe) et un élevage bovin de grande qualité. En revanche, les Flussmarschen se sont orientées, aux abords des grandes villes, vers les cultures légumières et fruitières. Cependant, leur position quelque peu périphérique dans l'espace économique allemand ainsi que la faible profondeur des fonds marins en avant de la côte basse et rectiligne qu'ils constituent sont responsables du faible développement industriel de cette région du Nord-Ouest allemand.

—  Pierre RIQUET

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre RIQUET, « MARSCHEN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 avril 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/marschen/